[Chasses nocturnes] [M] Ecstasy !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chasses nocturnes] [M] Ecstasy !

Message par Lily-Rose le Lun 16 Sep - 13:53


~ Ecstasy ~

Genre : Surnaturel, Crime, Mystère, Romance
Pairing : William X Alexander
Rating : M
Disclamer : Tout provient de notre création, même si on s'est basées sur certains éléments de l'histoire qu'on connaît et qu'est la nôtre.

Notes :
- Azili fait William Petrovitch
- Lily-Rose fait Alexander Vlastimil

/!\ Il est conseillé de lire le rp "Chasses nocturnes" avant de se lancer dans la lecture de ce rp. Après si vous décidez de lire malgré tout, tant pis si vous vous gâchez le suspense.

avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Mer 25 Sep - 2:23

Les nouvelles étaient une fois de plus mauvaises. Aujourd’hui encore ils avaient le droit à une première page sanglante. A croire qu’il y avait une épidémie de meurtres ces temps-ci. Cette fois, il s’agissait de l’assassinat qu’une des plus grandes familles de médecin de la ville. Les Vlastimil . Toute la famille avait était retrouvée massacrée dans la demeure familiale, à l’exception des deux jeunes héritiers qui manquaient à l’appel. Bien qu’ils aient retrouvés les corps hier dans la matinée, les hypothèses les plus tordues allaient bon train.

Certains accusaient l’aîné des fils d’être responsable du carnage, qui ne supportait plus de voir son petit frère se faire abuser par le reste de sa famille. Pour d’autres, il s’agissait d’un rituel satanique et les deux garçons disparus finiraient sacrifiés. Mais la plus plausible restait l’hypothèse d’un tueur en série. Il fallait dire que cette affaire avait énormément de points communs avec d’autres cas. Une famille noble massacrée avec une rare violence, la disparition des membres les plus jeunes, ni le vol ni la vengeance ne semblaient être le motif. Bien qu’elle se rapproche de la réalité, peu de personnes osaient la défendre. En effet, ils étaient bien trop terrorisés à l’idée qu’un tueur aussi barbare puisse parcourir les rues de la ville. Grand nombre d’entre eux préféraient se rassurer en inventant des histoires à dormir debout. L’imagination humaine était vraiment sans borne pour ce genre de chose. Mais tout ceci convenait parfaitement au jeune homme qui lisait tranquillement le journal fraîchement sorti, dans son salon.

Du moment qu’ils ne pensaient pas à l’hypothèse de créatures surnaturels, tel des vampires, tout allait bien pour lui. Cependant, il valait mieux se dépêcher de régler cette affaire avant qu’un énergumène ne soumette l’idée. Et cela risquait de bientôt arriver.

C’était pour cette raison que Valdimir, le chef de famille, avait convoqué d’urgence tous les membres de la famille Petrovitch. William était le premier arrivé, et il en avait profité pour s’informer des dernières nouvelles en lisant différents journaux.

Au fur et à mesure que les minutes passaient, le reste de famille prit place dans le salon. Le chef de famille attendit que tout le monde ait prit place pour débuter la séance. Il rappela rapidement les faits précédents avant d’attaquer les récents événements.

« Il n’y a aucun doute que cette affaire soit liées aux trois autres. Et à en juger par la presse, nous avons deux potentiels vampires dans la nature. Il faut à tout prix que leur existence reste secrète aux yeux de tous. La priorité est de retrouver ces deux jeunes. Ils doivent être terrorisés et affamés. Ils risquent de semer la pagaille en ville. Enfin, s’ils ont survécu à la transformation. Peter et Luca, vous partirez à la recherche des deux survivants dans la ville, ou de leur cadavres. Lewis et William, enquêtez sur cette affaire. Et Timothy et Thomas, euh… restez à la maison. » Annonça Valdimir.

Ces mots conclurent leur réunion. Puis, de concert, William et Lewis décidèrent de se rendre sur les lieux du crime pour récolter des indices.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Jeu 26 Sep - 21:08

Son corps était parcouru de tremblements. Il avait beau se frotter les bras dans l’espoir de les faire cesser, cela ne marchait pas. Il devait bien être le seul londonien simplement vêtu d’une chemise et d’un pantalon à ne pas grelotter de froid sous la pluie battante. L’air était glacé et les gens s’étaient vêtus en conséquence, sauf lui. Il n’avait pas eu le temps, ni le choix. Il avait fui si vite qu’il n’avait rien pris. Rien du tout. Rien en dehors de son petit frère. Son pauvre petit frère qu’il n’avait pas pu protéger. Maintenant il hurlait à la mort de douleur. Et lui, son grand frère, il ne pouvait rien y faire. Il ne savait pas comment stopper la douleur, ni même la calmer un tant soit peu. Lui-même souffrait. Tous ces bruits qui l’entouraient lui montaient à la tête et l’empêchaient de réfléchir. Déjà qu’il n’avait pas les idées claires après tout ce qui s’était passé. Les images défilées dans sa tête à une vitesse ahurissante et il était bien incapable de les mettre dans l’ordre pour le moment. Mais il avait mieux à faire. Il devait trouver une solution à sa situation et vite.

Il regarda autour de lui, désespéré. Il ne reconnaissait pas cette rue. Il ne se souvenait plus comment il avait atterri ici. Il avait un trou de mémoire. Sans parler qu’il n’avait pas d’argent. Comment pourrait-il trouver un médecin et lui demander de l’aide pour son frère sans ça ? C’était impossible. Aucun médecin n’aurait accepté. Il avait déjà tenté une fois quand il avait été grièvement blessé. Il n’avait pas voulu que ses parents soient au courant sinon ils auraient compris ce qu’ils faisaient. Dans quelles horreurs, il trempait depuis quelques années. Mais il n’avait trouvé personne pour lui venir en aide. Ses parents avaient fini par le savoir, ils l’avaient fait soigné par le médecin familial dans le plus grand secret avant de l’enfermer chez eux. Et c’était sûrement sa faute si tout ça été arrivé. S’il en était réduit à se débrouiller seul dans la rue. Peut-être que s’il n’avait pas échoué ce jour-là, peut-être que ses parents seraient là pour l’aider, lui et son frère. Peut-être même qu’ils ne seraient pas là en train de souffrir.

Tout était sa faute.

Il était le seul fautif et il devait réparer ses erreurs ou son frère allait… mourir. Il n’en était pas question. Si quelqu’un devait mourir c’était lui et pas son frère. C’était sa faute, il devait en payer le prix. Il le savait. Mais pourquoi son frère avait-il été mêlé à ça ? C’était-

Ses pensées se bloquèrent brusquement. Il prit une longue inspiration. Ses yeux se fermèrent lentement alors qu’il prenait une seconde inspiration, se délectant de la douce odeur qui lui parvenait. Il fit un pas sur le côté. Il s’imaginait déjà tout près d’elle. De cette jeune fille. Une odeur aussi exquise ne pouvait que provenir d’une jolie jeune fille aux cheveux dorés. Il en était persuadé. Et plus il s’en rapprochait, plus il en était sûr. Tching. Il s’arrêta, ouvrant les yeux alors qu’il baissait le regard. Son pied avait butté dans une boite. Il resta un moment, interdit, les yeux rivés sur l’objet. Que venait-il de faire ? Il commença à reculer, pas à pas, s’éloignant de la jeune fille. Il n’avait pas le droit de penser à ça. Il se faisait peur tout seul. Comment pourrait-il affronter les gens s’il se comportait comme ça ? Comme une espèce de monstre. Oui, il était devenu un monstre. Mais, bon sang, qu’est-ce qui lui était arrivé pour qu’il devienne comme ça ?

Il se laissa tomber contre le mur, glissant jusqu’au sol alors qu’il prenait sa tête entre ses mains. Il n’osait même plus s’approcher de son frère. Dieu seul savait ce qu’il pourrait lui faire. Le petit souffrait déjà bien assez et son frère sentait qu’il était capable du pire pour le moment.

- Aaaaaaah !
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 12 Oct - 15:45

La résidence des Vlastimil se trouvait un peu à l’écart de la ville dans le quartier le plus chic. Sans fiacre, il fallait bien un quart d’heure à pied pour y parvenir. Un long chemin bordé d’arbres et parsemé de graviers mener jusqu’à elle. Tout autour, se trouvait un immense bois idéal pour des parties de chasses les jours de repos.
C’était un de ces grands manoirs de style néogothique en pierres blanches. D’ailleurs, cette maison faisait penser un peu à William à celle de Banqueting du palais de Whitehall, mais en beaucoup moins grande évidemment. Comme elle, elle était sur deux étages où il y avait beaucoup de grandes fenêtres séparés par des colonnes finement sculptées. Nul doute, cette famille avaient de l’argent, et certainement à plus quoi en savoir-faire.

Comme c’était à prévoir, à cette heure-ci le lieu du crime était encore peuplé de policiers qui sécurisaient et surveillaient l’endroit. Rentrer sans être vu paraissait plutôt impossible. Les deux jeunes hommes ne pouvaient pas se permettre d’attendre indéfiniment que les représentants de la loi laissent la demeure déserte. Non, ils avaient besoin d’indices pour faire avancer leur recherche. Plus ils perdaient du temps, plus ils risquaient de voir leur existence être révélée au grand jour.

La meilleure solution était encore de se fondre parmi les garants de l’ordre. Après quelques minutes de discussion Lewis et William élaborèrent un plan des plus classiques. Dans l’urgence, ils n’avaient rien trouvait de plus original. Du moment que c’était efficace, ça n’avait pas d’importance. Il consistait à attendre patiemment la relève des gardes, en assommer deux et subtiliser leurs affaires pour pénétrer dans la maison par la grande porte. Le problème était qu’ils n’avaient aucune idée de quand le changement allait se faire. Puis, rester derrière un buisson en observant la résidence des Vlastimil n’allait pas les aider à ne pas paraître louche. La logique voulait que la relève s’effectue à la tombée de la nuit, à la fin de leur service. A ce moment-là l’effectif serait réduit. Ils examinèrent rapidement les lieux, en prenant soin de passer inaperçu.

Après leur inspection, les deux jeunes hommes s’étaient éloignés et avaient attendu à l’entrée du chemin que les policiers arrivent. Les gardiens de la paix devaient garer leur fiacre à l’entrée de l’allée.
Par chance, ils étaient juste quatre. Lewis et William prirent en chasse les deux plus jeunes qui se laissaient distancer par leur aînée. Sauf doute des bleus qui traînaient les pieds en se rendant sur les lieux de leur première affaire de meurtre.

Avec un simple coup derrière la nuque, ils les assommèrent en douceur. Ils devaient faire vite et être le plus distrait possible pour ne pas être repéré. Heureusement pour eux, ils avaient l’habitude. C’était un vrai jeu d’enfant.

Une fois l’opération terminée avec succès, ils accélèrent le pas pour se placer derrière les deux policiers. Leur subterfuge marcha à la perfection avec leur don inné de persuasion ainsi que la pénombre qui masquait leurs traits du visage.

« Eh les petits nouveaux ! Pour votre baptême, vous allez surveiller l’intérieur. » Lança le plus vieux des policiers avant de rire avec son collègue.

« Oui… monsieur…. » Balbutia Lewis timidement. Ses talents d’acteur surprenait toujours autant William. Il excellait vraiment dans l’art de tromper les gens à tel point que ça en était effrayant. Aucun des autres membres de la famille ne lui arrivait à la cheville.

« A ton avis, lequel part en courant en premier ? » Ajouta l’autre à son partenaire. Pendant que les deux trouillards qui restaient à l’extérieur se moquaient des jeunes recrus, à qui ils avaient refilé le sale boulot, ils pénétrèrent dans la demeure.

« Wouha~ respires-moi cette délicieuse odeur de sang. C’est merveilleux. » Lança Lewis sur un ton enjoué.

« Ne t’excites pas trop. Rappel-toi l’objectif de notre présence ici. » Rappela à l’ordre son cadet.

« Oui, oui…Mais avoues que ce parfum est enivrant. Ils ont dû se régaler. » Ajouta-il avant de se mettre au travail.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Sam 12 Oct - 15:51

Le silence. Voilà ce qu’il désirait à tout prix à cet instant. Il ne demandait pas grand-chose. Juste un peu de silence. Il avait beau espérer qu’après son cri il aurait enfin la paix, il s’était lourdement trompé. Il ressentait toute la douleur de son frère. Il entendait sa respiration saccadée, ses pleurs, ses hurlements. Il entendait tout. Rien ne lui échappait. Même la fine gouttelette qui ruisselait le long d’une gouttière jusqu’au sol à l’autre bout de la rue. Il ne savait plus où donner de la tête. Même s’il hurlait rien ne changerait. Il l’avait fait une fois cela servait strictement à rien de recommencer. A part peut-être devenir encore plus fou. Il avait déjà atteint des sommets de ce côté, il n’avait pas envie d’empirer son cas.

- Pitié…. Arrêtez ça….

Il se tenait toujours la tête entre ses mains, les genoux collés à son torse. Finalement ce n’était pas le silence qu’il désirait le plus. Non. Il y avait encore autre chose. Mais ce serait trop lâche. Il n’aurait de toute façon même pas le courage d’en arriver là. Même s’il le désirait de son être, il ne pouvait se résoudre à mettre fin à ses jours. Il devait rester et aider son frère.

Mais son corps était figé sur place. Il ne pouvait plus bouger. Impossible. Il ne pouvait rien faire. Rien du tout. A part écouter. Ecouter tout ce qui l’entourait. C’était la pire torture. Il ne ressentait même plus la douleur de son propre corps. Il savait qu’il souffrait mais la douleur n’atteignait pas son cerveau.

- Nous avons un problème.

C’était quasiment un murmure et il l’avait entendu. Il releva brusquement la tête, fouillant la rue du regard. Personne. Il n’entendait quand même pas des voix. Il n’était quand même pas si fou. C’était impossible.

- Ce serait malheureux de se faire repérer maintenant.

[b]I[/b]l n’entendait que des bribes de conversation. Pour lui, tout se passait dans sa tête. Mais il finit par les sentir plus qu’il ne les entendait vraiment. C’était deux hommes. Plus âgés que lui, sans aucun doute. Il les sentait aussi bien qu’il avait senti la jeune fille. C’était effrayant. Surtout qu’il était seul dans la rue. Non pas seul. Il y avait son frère. Mais les deux hommes étaient encore un peu loin. Ils se rapprochaient rapidement. Pris de panique, bien plus que l’instant précédent, il se précipita vers son frère.

- Ils bougent.

Il était repéré. Déjà ? Mais il n’y avait personne autour de lui. Il se mordit la lèvre alors que son frère s’agrippait à lui de toutes ses forces, manquant presque de l’étrangler.

La seconde d’après, il s’écroula au sol, avant de perdre connaissance.

- ...Ha...Rold...
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 12 Oct - 17:00

Avec une telle odeur de sang, les deux vampires avaient eu du mal à se concentrer sur leur tâche. Même si les corps n’étaient plus là, on pouvait dire que le massacre avait été d’une extrême violence. Cela fait froid dans le dos à voir. Ces pauvres gens ne devaient plus vraiment ressembler à quelque chose et les deux témoins de la scène étaient sûrement traumatisés à vie. Le sang avait giclé un peu partout sur les murs du salon. Des flaques séchées de ce liquide rouge marquaient encore l’emplacement des cadavres. Le mobilier était sens dessus dessous. Des vases d’une grande valeur étaient brisés en milles morceaux, des portraits de famille avaient été lacérés, des perles appartement anciennement à un collier étaient éparpillées un peu partout, ou encore des meubles étaient cassés. Cette famille avait été surprise en plein milieu du repas. Avec les restes de nourritures qui jonchaient le sol et la table, on pouvait même deviner leur dernier repas. On imaginait sans peine la cruauté des personnes qui avaient commis ce crime. Leurs victimes avaient dû connaître d’atroces souffrances avant de rendre l’âme. Un adolescent, même très révolté contre ses parents, m’avait pas pu commettre ça seul. A moins d’être un psychopathe en puissance, on ne pouvait pas faire souffrir autant ses proches. Pour eux, le fils aîné était écarté d’office de la liste des suspects. 

Les policiers s’étaient hâtés d’enlever les corps pour que le médecin légiste les examine. Heureusement pour les deux jeunes hommes, la scène de crime devait rester telle qu’elle durant l’enquête. Cela facilitait leur travail. 

Ils étaient restés toute la nuit à fouiner la maison dans l’espoir de trouver le moindre indice. Toute la maison avait été passée au peigne fin. De l’étage à la cave. Les deux frères avaient, dans un premier temps, observé la scène du crime pour récolter des informations sur la ou les personnes ayant commis ce meurtre. A première vue, ils pouvaient certifier qu’il ne s’agissait pas d’un, mais de plusieurs meurtriers. Ils devaient être quatre ou cinq pour les terroriser. Cependant, un seul avait dû passer à l’acte. Le mobile du festin pouvait être exclu vu la quantité de sang retrouvé dans le salon. A en juger par les objets de valeur encore présent, le vol n’était pas la cause de ce massacre. Non, ce crime était le résultat d’un groupe qui s’amusait en torturant les gens de bonne famille. Cela ne pouvait être que ça pour eux. Sans les corps, il était difficile de déterminer le mode opératoire. Si Luca et Peter ne retrouvaient pas les témoins, un des deux médecins de la famille allait certainement devoir faire un tour à la morgue. 

William examinait minutieusement le salon pendant que Lewis s’occupait de l’étage. Ils finiraient par la cave. Toute chose pouvant révéler l’existence de leur race devait être effacé. Ces meurtriers avaient vraiment été très méticuleux. Ils n’avaient laissé aucun indice valable qui pouvaient les identifiés. La seule chose qui confirmait qu’il s’agissait bien de vampire, était un verre qui avait contenu du sang. Un des suceurs de sang avait dû observer la mise à mort des victimes tranquillement installé dans un fauteuil en sirotant son nectar. William prit bien soin de l’emballer dans un mouchoir pour le rapporter à la demeure familiale. 

« Il n’y a rien là-haut. Ils n’ont même pas prit la peine de monter. Tout est bien trop propre et rangé. Ils n'ont pas cherchés à savoir s’il y avait d’autre personnes encore à l’étage comme tout le monde semblait manger. Tu as trouvé quelque chose ?» Lança Lewis en redescendant. 

« Juste un verre qui a contenu du sang. » Répondit le cadet des deux en montrant sa trouvaille. 

« Hm~ ces types sont vraiment des monstres. A en juger par tous les jeux et jouets dans la chambre du plus jeune, ce dernier ne doit pas avoir plus d’une douzaine d’année. Je suis plutôt pessimiste sur son espérance de vie. Ils font honte à notre espèce. Nous ne sommes pas des bêtes sanguinaires, on laisse ça aux loups-garous. Nous sommes plus raffinés que ça. » Ajouta le plus âgé des deux. 

Sans ajouter un mot, ils continuèrent leur inspection en finissant par la cave. Puis, au lever du jour, comme si de rien n’était, ils partirent de la maison lors de la relève des gardes. 

Une fois rentré chez eux, ils allèrent rapporter leur découverte à Valdimir. Celui-ci les informa que Peter et Luca avaient retrouvé les deux fils des victimes. Et chose extraordinaire, ces deux-là étaient vivant. Mal au point, mais vivant. Enfin, façon de parler. Par curiosité, les deux enquêteurs d’une journée allèrent les voir. 

« Tu vois, t’es mauvaise langue. Le petit a survécu. Il doit vraiment être résistant. C’est plutôt rare qu’un enfant de cet âge survive. » Lança William à son frère en entrant dans la pièce improvisé en hôpital. 

« Quel est le pronostic Peter? » Dit le deuxième arrivant. 

« Le plus jeune est mal en point. Heureusement qu’on les a trouvés à temps. Une ou deux heures plus tard c’était fini pour lui. Il a de la chance d’avoir vécu jusqu’à la. » Répondit le médecin. 

« Qu’est-ce que tu veux que je fasse pour t’aider ? » Demanda Lewis. 

« Prépare deux infusions de fleurs de souci pour faire baisser leur fièvre pendant que je prépare le cataplasme à l’argile du petit. William, j’espère que tu m’en voudras pas d’avoir pris la liberté d’envoyer Luca chercher quelques médicaments dans ta boutique. » 

Une fois les instructions données, Lewis s’exécuta. 

« Non, bien sûr. Il y avait urgence. » Répondit-il en s’approchant de plus âgé des frères pour l’observer. « Plutôt joli garçon. Ça serait du gâchis s’il ne survivait pas à la transformation. » Ajouta-il.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Sam 12 Oct - 17:33

Un grand cri retentit dans toute la pièce alors que le jeune Alexander se réveillait brusquement. Il se releva, manquant de se prendre le visage de la personne qui veiller sur lui en pleine figure, avant de se reculer à l’autre bout du lit. Contrairement à son frère, il n’allait pas trop mal puisqu’il pouvait bouger sans la moindre difficulté. Du moins en apparence. Il était juste trop perturbé pour ressentir une quelconque douleur pour le moment.

- Oh my ! Quel cauchemar !, S’exclama-t-il sans prendre réellement conscience de l’endroit où il était. Pour le moment il pensait vraiment avoir à faire à un stupide cauchemar. Normal. Après tout, il venait quand même de vivre une expérience des plus traumatisantes et nier était une réaction toute à fait humaine, non ?

Il était plaqué contre le mur, reprenant sa respiration lentement. Là, il prit enfin conscience qu’il n’était pas chez lui. Et surtout qu’il n’était pas tout seul. Il tourna d’abord la tête vers la personne à son chevet, ouvrant grands les yeux.

- M.m.mais…mais, mais ! , commentaire tout à fait constructif. Mais son cerveau n’était pas au top niveau concernant ses souvenirs. Il avait encore beaucoup de mal à distinguer ce qu’il avait rêvé de la réalité. Réalité qui commençait sérieusement à le faire flipper à nouveau. Et seul un juron sortit de sa bouche alors qu’il se prenait la tête entre les mains.

- Non... j’y crois pas… C’est pas possible !

Il releva brusquement la tête pour faire face à l'inconnu.

- T’es qui ?

Il aurait pu lui demander s’il comptait lui faire du mal mais vu la situation s’était peu probable. Après tout, il était dans un lit et vu le temps qu’il avait mis à réfléchir, celui-ci aurait pu l’attaquer un bon nombre de fois s’il l’avait vraiment voulu. Or, il restait là à le regarder. C’était assez gênant.

- Et je suis où ? ... Sérieusement, c’est flippant cette endroit ! On dirait que je vais me faire disséquer… Oh ! Me dites pas que vous nous avez capturés pour nous torturer !

Oui, la situation commençait à être bien moins drôle alors qu’il prenait conscience des atrocités qu’avaient subies ses parents. Peut-être allait-il finir comme eux. Et peut-être même que son frère avait… Non. Impensable !

- Où est Harold ! Dites-le moi !

Fallait avouer qu’il enchaînait les questions, ne laissant pas la moindre occasion à ses vis-à-vis de dire quoi que ce soit. Mais c’était plus fort que lui. Son cerveau bouillonnait et il avait vraiment besoin de connaître les réponses à toutes ses questions. C’était primordial. Enfin c’était surtout savoir où était son frère qui était le plus important. Même s’il pouvait le sentir lui-même, il était tellement embrouillé qu’il ne faisait pas attention à ses sens. En plus, ce n’était pas en fixant le jeune homme à côté de son lit qu’il allait trouver des réponses. Mais il avait l’impression qu’il pourrait obtenir toutes les informations dont il avait besoin s’il parlait avec cette personne. Pourquoi ? Juste une horrible intuition dont il ne se méfiait même pas. Il pouvait pas penser à tout...
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 12 Oct - 18:32

Il resta un instant à contempler le jeune homme allongé, oubliant même de regarder à quoi ressembler l’autre garçon. Le petit jeune ne l’intéressait pas plus que ça. Il préférait les personnes dans le genre du plus âgé. Si jeune et déjà si beau. La fraîcheur de la jeunesse était vraiment magnifique. C’était un peu paradoxal de penser une telle chose, alors que les deux survivants vivaient de terribles moments. Ils n’étaient pas encore hors de danger même si Peter et Lewis s’occupaient d’eux. Les prochaines heures seraient déterminantes. Mais, le jeune homme à la chevelure blanche se sentait comme subjuguait par lui. 

Le cri du garçon le fit se redresser et le ramena à la réalité. C’était moins une. A quelques secondes près, il se prenait le visage de Kenya. Et heureusement, car pour un premier contact, il y avait mieux. 

« Un cauchemar ? Il va tomber de haut en apprenant la vérité. » Souffla Lewis à Peter, avec un sourire au coin des lèvres. 

« LEWIS ! Et ça t’amuse en plus. Concentre toi plutôt sur ton travail. » Rétorqua-t-il sèchement à son frère. 

« William, rends toi utile en t’occupant de celui-là, au lieu de baver dessus. » Ajouta-il en pointant du doigt le jeune homme qui venait de se réveiller. Il était tellement préoccupé par l’état de l’autre qu’il ne se souciait pas de lui. 

William se contenta d’acquiescer. Il n’allait pas se plaindre. Pouvoir s’occuper de ce charmant jeune homme. Que demandait de plus ? Cependant, il allait peut être vite déchanté. Ce dernier risquait de devenir vite hystérique en apprenant ce qui se passait. Ça risquait de promettre, il était déjà bien paniqué. Mais le médecin comptait sur son aîné pour le calme. Il avait besoin de concentration pour soigner le mourant. 

« Oh là. On se calme. Une question à la fois. » Répondit-il à toutes les interrogations du jeune homme, sous le choc. Il posa ses mains sur ses épaules pour le forcer à se rallonger. 

« Cet endroit flippant ? Tu pourrais avoir un peu de respect pour la maison de ceux qui t’offre l’hospitalité. En plus, tu risques d’y rester un moment, mon petit~» Lança Lewis, qui faisait boire à son patient la tisane qu’il venait de préparer. 

« Lewis ! Inutile de le panique plus que ça. Qu’est-ce que je t’ai dit. » Le rappela à l’ordre son frère. 

Ce dernier soupira et ne dit plus un mot. 

« Je vais répondre à toutes tes questions dans l’ordre. Mon nom est William Petrovitch. Celui qui n’arrête pas de la ramener depuis tout à l’heure c’est Lewis. Et le lunetteux à l’air sérieux c’est Peter. Nous sommes tous frères. » Dit-il posément avant de faire un clin d’œil malicieux. 

« Ensuite, tu te trouves dans une des chambres de notre manoir. On n’a pas l’intention de te disséquer ou autre. Si c’était nos intentions, crois-tu que Peter serait en train de sauver ton frère ? Il est là bas. Son état est plutôt sérieux, mais il est entre de très bonne main. Alors pour le moment, tu vas nous faire le plaisir de te tenir tranquille et de te reposer. Nous allons nous aussi avoir besoin de te poser des questions. Il y a autre chose que tu voudrais savoir ? » 

Le jeune homme s’assit au chevet du garçon paniqué.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Sam 12 Oct - 18:58

Ça faisait vraiment beaucoup d’information en si peu de temps. Certes, il l’avait cherché en posant toutes ses questions. Mais là, il ne savait plus où donner de la tête. Il était même tellement amorphe après le choc qu’il se laissa recoucher sans faire d’histoire.

- Je vois…Alors on est sauvés…

Mais le calme ne dura pas longtemps et il se releva à nouveau d’un bond pour poser son regard sur son frère. Malheureusement le fameux Peter lui bouchait la vue et si William ne l’avait pas retenu, il se serait déjà levé pour aller le voir.

- Un état sérieux ?! Vous plaisantez, c’est ça ?

Mais plus il regardait son frère et plus l’hypothèse de la plaisanterie lui semblait de plus en plus aberrante malheureusement. Pourquoi la réalité devait-elle être aussi horrible ?

- … Punaise…Sauvez-le ! Il ne doit pas mourir ! Je m’en remettrai jamais ! ...En plus c’est de ma faute !

Il se prit la tête entre les mains. Tout ça était sa faute. Mais il aurait beau s’en vouloir à mort cela ne changerait rien. Il était encore une fois impuissant. C’était rageant ! Il se mordit la lèvre, ne prêtant pas la moindre attention aux autres. Il était encore une fois perdu dans ses pensées. Mais profitant d’un court instant d’inattention de la part de son « gardien », il se leva du lit. Il voulait aller voir son frère de plus près. Il voulait être ses côtés. Mais à peine avait-il eut fait deux pas qu’il grimaça sous la douleur et s’effondra au sol. Son corps n’était pas encore habitué à la transformation. Il s’était même pas encore rendu compte qu’il n’était plus humain. Et ce même s’il ressentait un changement important en lui.

- ..Rah !

Il tapa du poing sur le sol. Le monde était contre lui. Même s’il était conscient qu'on tentait de les aider, lui et son frère, en ce moment même. Mais il avait envie de réparer ses erreurs. Il ne voulait pas que son petit frère le déteste à cause de tout ça.

- ...Ils sont morts hein ?

Faisant tout dans la précipitation, il n’avait même pas pris la peine de répondre à la question de William. Mais valait mieux le faire tard que jamais, non ?

Il parlait bien sûr de ses parents. Voir son frère dans cet état, se demander s’il allait le détester, lui avait fait penser à ça. Si par sa faute ils étaient morts, il sentait que Harold ne pourrait jamais lui pardonner. D’un côté, il pouvait le comprendre. Comment ne pas haïr son idiot de frère qui les avait mis dans la mouise jusqu’au cou ? Et qui surtout avait tué, même si c’était indirectement, ses parents ?
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 12 Oct - 19:58

William retint le jeune homme pour éviter qu’il se lève. Même s’il avait plutôt bien supporter les changements que son corps opérait, s’agiter dans son n’était pas une chose très recommandée. Il avait besoin de repos, mais aussi de quelques soins. Faible comme il était, le vampire arriverait à le maîtriser sans le moindre mal.

« Tout doux, tout doux. Ça ne sert à rien de s’agiter et de déplacer de l’air pour rien. Peter fait tout son possible. C’est le meilleur pour traiter ce genre de… euh… chose. Même s’il n’en a pas l’air, Lewis aussi est très bon dans son domaine. Alors reste allongé. C’est la seule chose que tu puisses faire pour le moment. » Dit-il avec une voix apaisante. Le calmer aller être une tâche plus difficile qu’il ne le pensait.

Cependant, quelque chose interpella les trois frères, et ils échangèrent un regard interrogateur. Sa faute ? Pourquoi était-ce donc sa faute ? Ce n’était pas lui qui les avait massacrés, ça ils en étaient sûrs. C’était l’œuvre de féroces vampires. Et pas autre chose. Ils allaient devoir avoir une sacrée conversation avec le rescapé. Il détenait certainement une information sur les auteurs de ce crime. Dans son état, ce n’était pas le moment de le brusquer. Ils allaient devoir se montrer patient.

Et pendant qu’ils échangeaient des regards, William ne fit pas attention à Alexander. Il n’aurait jamais imaginé que ce dernier pouvait être aussi vif en étant en pleine transformation. Il n’avait fallu qu’une seconde au jeune homme pour se lever de son lit. Malheureusement pour lui, il n’avait pas assez de force encore pour marcher. Le jeune homme aux cheveux blancs ne réalisa son absence uniquement quand il l’entendit tomber lourdement sur le sol. Aussitôt, il se précipita vers lui.

« Oui. Ils sont tous morts. Vous êtes les deux uniques survivants. Je suis navré pour toi. Tu vas sagement retourner dans ton lit. On te laissera voir ton frère quand son état sera plus stage. Tout ce que tu risques de faire, c’est de les gêner pendant qu’ils le soignent.» Dit-il, un doux sourire aux lèvres pour le mettre en confiance.

« Hm~ vu comment il panique, je me demande comment il va prendre le reste. Il n’est pas au bout de ses surprises, le pauvre~. Bonne chance William pour gérer sa crise d’hystérie, comme tu es devenu son baby-sitter. » Commenta Lewis sur un ton légèrement compatissant.

« William… Je t’avais pourtant dit de le surveiller… » Soupira Peter. « Lewis, tu feras attention à son bras droit. Il a était brisé. Tu t’occupera de lui faire son plâtre quand Luca sera revenu avec le matériel

Pour toute réponse, le pharmacien envoya un regard noir à l’assistant du médecin. Ce dernier ne ratait jamais une occasion de le taquiner. Il le connaissait suffisamment pour savoir qu’il n’y avait rien de méchant dans ses paroles. Mais bon, dans certaines situations, il valait mieux se taire.

« Appuies toi sur moi pour te redresser. Je vais t’aider pour te recoucher. »

Et c’est à ce moment que Luca décida d’entrer en scène.

« Voilà, j’ai tout ce que tu m’as demandé. Comme va-t-il le plus jeune? » Lança-t-il en se dirigeant vers le docteur. Il posa tout le matériel près de lui, sur une petite table. Lewis s’empressa de commencer à faire le plâtre, maintenant qu’il avait tout à sa disposition.

« Il devrait s’en sortir. » Répondit simplement Peter. Il était trop occupé pour ajouter quoique ce soit de plus.

« Oh mais il est réveillé ! » S’exclama-t-il en voyant Alexander, aidé de William
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Sam 12 Oct - 20:14

- Autre chose ?, s’exclama-t-il incrédule sur le coup. Il n’en revenait pas. Ses parents étaient morts, par sa faute, son frère souffrait le martyre et en plus, il y avait d’autres choses à savoir qui allaient le rendre fou ? Encore plus fou, parce que là, il n’était pas dans son état normal, ça il en était persuadé. Il devait frôler un taux de folie bien supérieur à la moyenne. Mais il avait mieux à penser pour le moment.

- Non mais sérieusement. Qu’est-ce que je dois savoir de plus ? Mes parents sont morts quoi !, il accentua même la chose en poussant un juron. Et maintenant qu’il disait lui-même à haute voix ce qui était arrivé à ses parents, il se sentit encore plus mal. Il réalisait que petit à petit ce que ça impliquait vraiment.

- Je n’ai pas besoin de baby-sitter, souffla-t-il comme pour essayer de changer de sujet. Il ne voulait pas continuer à parler de tout ça. C’était trop… trop pour le moment. Il avait même arrêté de se démener pour laisser William le relever. Il grimaça un peu. Pourquoi souffrait-il autant ? Il ne se souvenait pas s’être fait attaquer. Mais pour être honnête, il ne se souvenait de pas grand-chose donc finalement, il pouvait très bien avoir oublié ce passage.

Il reporta bien vite son attention sur le nouveau venu. Sa voix lui disait quelque chose. Mais il lui fallut un certain temps pour remette ses souvenirs en place.

- Ah ! Mais c’est l’autre qui m’a poursuivi !

Il s’agita un peu trop, suite à cette découverte, et il faillit emporter William avec lui dans sa nouvelle chute. Heureusement son porteur avait plus de réflexe que lui. Il finit donc couché sur son lit et non sur le sol pour une deuxième fois. S’occuper de lui était une mission de haut niveau. Il était un peu trop speed. Enfin, il avait décidé de faire un effort pour rester tranquillement couché. Il avait déjà assez souffert comme ça, pas la peine d’en rajouter plus. Sans parler qu’il voulait voir son frère alors autant rester sage.

- Et mon frère a intérêt à s’en sortir ! Il ne doit pas mourir, compris !

Il regardait le plafond, essayant de se retenir pour ne pas se lever à nouveau. Il voulait le faire. Et ce même s’il savait qu’il aurait du mal et qu’il finirait au sol. C’était plus fort que lui. Il n’était pas quelqu’un qui tenait en place. Il devait toujours bouger. Il exaspérait pas mal de monde à être comme ça. Son frère n‘était pas mieux. Même si pour le moment, il ne pouvait pas bouger. Il n’avait jamais été aussi calme…

- …Demandez-moi tout ce que vous voulez.

Oui, autant en finir avec tout ça. Il n’aurait pas envie de s’y replonger plus tard. Alors autant se motiver et en finir le plus vite possible. En plus, cela l’aiderait peut-être à patienter le temps que l’autre à lunette sauve son frère. Il avait oublié le nom du médecin mais ce n’était pas bien important pour le moment. Il avait mieux à penser. Surtout qu’il avait cru comprendre qu’il allait passer un long moment en compagnie de ces gens étranges…
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Dim 13 Oct - 15:11

Un sourire sournois dessiné sur le visage, Lewis commença à ouvrir la bouche pour annoncer au jeune homme qu’il n’était plus humain. Mais Peter, avec un geste de la main, le coupa net avant même qu’un son ne franchisse ses lèvres. Et vu le regard qu’il lui lançait, il savait qu’il n’avait pas trop intérêt à dire plus. Le médecin était vraiment le seul pour pouvait le maîtriser. Tout en continuant son travail, le jeune homme faisait maintenant profil bas. Cependant, il se mordait la lèvre inférieure pour se retenir de parler. Il n’appréciait pas trop le ton qu’employer le garçon. Peter et lui faisait tout ce qu’ils pouvaient pour venir en aide au plus jeune. Et tout ce qu’il trouvait à dire, c’était qu’il avait intérêt à survivre. Ce n’était pas de leur faute s’il était dans cet état-là, alors inutile de leur donner des ordres aussi sèchement. Pour Lewis, Alexander devait être plus reconnaissant envers Peter qui était en train de sauver la vie à son frère et respecter un peu plus son travail. Ce petit bourgeois allait avoir besoin d’éducation. 

Tandis que William tentait de maîtriser le rescapé, Luca semblait outré de la façon dont il avait été qualifié. Non, vraiment, cela n’allait pas être une mince affaire de gérer Alexander. Et il avait fallu que Lewis lance de l’huile sur le feu… comme si ce n’était déjà pas assez compliquer comme ça. La fratrie avait intérêt à vite gérer ce vampire fraîchement transformé. Pour l’instant c’est facile de le maîtriser, mais quand il aurait pleinement conscience de ses sens et sa force, ça serait autre chose. Les vampires pure souche étaient toujours plus fort que les transformés, mais quelque chose disait à William que cela allait être différent avec lui. Après quelques manipulations, il parvint à déposer le garçon sur le lit. 

« Tu pourrais avoir un peu de respect pour celui qui t’as poursuivi, comme tu dis, c’est grâce à lui si ton frère va avoir une chance de s’en sortir. On aurait très bien pu vous laisser mourir dans la rue. » Répondit Luca.

Même s’il comprenait que le jeune homme soit désorienté et paniqué, il n’avait guère apprécié sa façon de s’adresser. Il n’ajouta rien d’autre, préférant laisser William s’en occupé. S’il avait bien compris, c’était à lui qu’était revenue cette tâche. 

« Fait lui boire l’infusion de fleurs de souci que Lewis a préparé. Je veux m’assurer qu’il ne nous fasse pas une poussée de fièvre. Pour les douleurs, il y a de l’écorce de saule. » Lança Peter. 

William se contenta d'acquiescer et d’aller chercher le médicament qu’il tendit au jeune homme. Puis, il se rassit sur sa chaise. 

« Très bien. Bois ça d’abord. Ça te soulagera. Si tu es sûr de vouloir répondre à nos questions maintenant, on va commencer. Mais si ça devient trop difficile pour toi ou tu es trop fatigué, on peut arrêter pour reprendre plus tard. Tu vas devoir te remémorer les événements de la veille. Ton témoignage va être capital pour nous pour arrêter ceux qui ont fait ça. La police ne peut rien contre eux, et il ne faut pas qu’elle en sache trop. » Dit-il d’une voix calme et apaisante. Il marqua une courte pause. Il ne savait pas s’il devait tout de suite lui avouer les raisons pour lesquelles la police était impuissante pour stopper ces criminels, ou s’il devait attendre. Le plus judicieux serait de lui révéler toute la vérité un peu plus tard, après avoir obtenu les informations voulues. Puis il reprit et enchaînant plusieurs questions. Il voulait lui demander plusieurs petites choses avant qu’il ne lui raconte les faits. 

« Quel est ton nom ? On ne le connaît toujours pas. Ça serait quand même mieux si on le savait. Combien étaient les agresseurs et as tu vu à quoi ils ressemblaient ? » Commença-t-il doucement.

avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Dim 13 Oct - 15:21

- Je sais que je suis quelqu’un de rapide mais faut pas exagérer non plus !, s’exclama-t-il soudainement. Il en avait marre. Il essayait déjà de faire des efforts monstres pour rester sagement en place, pour remettre de l’ordre dans ses souvenirs et en plus on lui demandait de respecter de parfaits inconnus en sachant juste leurs noms ? C’était un peu abusé. Fallait pas trop en demander. S’ils sauvaient son frère, là, il pourrait leur être reconnaissant.

-Depuis quand doit-on faire confiance à de parfaits inconnus ?

Il pouvait comprendre que c’était vexant, mais eux aussi devait comprendre qu’il n’avait pas non plus le moral pour respecter la politesse et les bonnes manières que ses parents s’étaient évertués à lui enseigner. Ses parents étaient morts quand même ! Il ne se souvenait de rien… Juste de beaucoup de sang. Trop de sang à son goût.

Enfin pour l’instant, il était prêt à se tourner vers l’un du groupe. Shiraishi était bien le seul qui arrivait à gagner un tant soit peu sa confiance. Il ne savait pas trop pourquoi. Peut-être parce qu’il ne paraissait pas se moquer de lui comme ce Niou. Oui, ce dernier semblait presque amusé de sa situation. Il lui aurait bien mis son poing dans la figure mais ce n’était pas la meilleure idée. En plus, il n’avait pas la force pour ça. Il n’avait plus aucune force même. Ce qui l’aidait au moins à rester en place.

- J’arrive plus à bouger…, murmura-t-il légèrement honteux après avoir montré autant de fougue pour aller voir son petit frère. Fallait avouer que la motivation l’avait bien aidé à trouver la force pour se mouvoir. Là, boire un médicament, ça ne le motivait même pas.

- Oui…Et malheureusement, j’ai beau tenté de me souvenir de tout, c’est encore flou…

Enfin suite aux questions de William, il tenta de faire un effort pour se souvenir au mieux des événements. Même si son cerveau tentait de nier encore bon nombre de moments violents. Il devrait s’en souvenir un jour ou l’autre. Alors autant commencer maintenant. Surtout s’il voulait être capable d’expliquer à son petit frère ce qui c’était passé. Il lui devait bien ça. S’il se réveillait bien sûr… Mais il ne pouvait pas croire que Harold n’allait pas survivre. C’était impensable.

- Alexander… Alexander Vlastimil, il avait bien failli oublier son nom de famille. Il avait mis un court instant pour se le rappeler. Mais ça, c’était dû au fait qu’il avait toujours voulu renier sa famille…

- Ils étaient… euh… un… Enfin y’en avait un qui semblait différent des autres… Ils étaient beaucoup. Ils étaient forts…et violents. Comme s’ils ne contrôlaient plus leurs forces… Un peu comme si leurs instincts violents avaient pris le dessus… Je les ai pas vraiment vus en fait. C’est l’autre. Celui qui était différent.

Il avait les yeux fermés, fronçant les sourcils pour essayer de maîtriser le flot de souvenirs qui lui revenait en tête. C’était dur, mais il y arrivait plus ou moins bien pour le moment. Il voyait juste le gros de la situation. Pour plus de détails, il faudrait attendre un peu. Mais c’était déjà pas mal.

- Il était plus calme. … Et … grand… ou pas… Et en fait son visage était souvent caché par l’obscurité… Je sais pas comment il faisait mais… Enfin j’ai souvenir de m’être interposé entre lui et Harold …mais après…c’est Argh ! Mais je m’en souviens plus !

Il fronça encore plus les sourcils, n’arrivant plus à gérer le fil de ses pensées. C’était encore bien trop récent.
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Lun 14 Oct - 0:28

Toujours sous la menace de Peter, Lewis ne laissa pas échapper un mot. Même s’il avait plutôt envie de lui dire que ces parfaits inconnus lui avaient sauvé la vie, c’était une preuve qu’il pouvait baisser un peu se garde. Cependant, il comprenait les sentiments du gens hommes, même si pour lui cela n’excusait pas entièrement son comportement. 

Tous restèrent silencieux pour laisser parler le garçon. Aucun d’eux ne voulait le couper, de peur de lui faire oublier une information. Les quatre frères n’ouvrirent pas la bouche. Mais trois d’entre eux mouraient d’envie de lâcher un mot, tant ils étaient surpris. Le dernier, espérait que le reste de sa famille n’était pas vraiment compris le nom de famille, où alors que ce n’était qu’une coïncidence. 

Une fois son récit terminé, les trois vampires, qui ne tenaient plus, se retournèrent et lâchèrent de concert à l’intention du quatrième : 

« Luca! » 

Ils n’en revenaient pas. Qu’avait-il encore fait se séducteur ? Malheureusement pour Luca, ce nom ne leur avait pas échappé. Il ne lui restait plus qu’à croiser les doigts pour que cela ne soit qu’un hasard. Après tout, ils pouvaient avoir des milliers de gens qui portait son deuxième prénom en nom de famille. 

« Quoi ? » Répondit-il innocemment. « Ça n’est peut-être qu’une coïncidence. » 
Il essayait de se remémorer toutes ses conquêtes féminines qu’il avait pu avoir au court de sa longue existence, avec qui il avait eu une longue relation. Et qu’un nom ne lui venait à l’esprit. 

Pendant qu’il réfléchissait, William, perplexe, se retourna vers Alexander. Il l’aida à le redresser et porta à ses lèvres le verre. 

« Voilà. Bois doucement, c’est un peu chaud. Ne te force pas trop si c’est difficile à te souvenir. Après une bonne nuit de sommeil ça ira peut être mieux.» 

« Excuse-moi, mais est-ce que par hasard, tu aurais une arrière-arrière-grand-mère du nom d’Amélia ? Qui aurait été veuve trop tôt ? » Questionna Luca l’air de rien.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Lun 14 Oct - 10:24

Alexander devait avouer qu’il était un peu perdu face à tout ça. Il s’était forcé à se souvenir du pire moment de toute sa vie, si on excluait le moment où il avait fui avec son petit frère. Parce que ce moment aussi était l’un des pires qu’il avait vécu depuis sa naissance. Et après son récit, certes un peu décousu et très flou, ses interlocuteurs n’avaient retenu qu’une chose, son nom de famille ! C’était se foutre du monde quand même !

Plus question de réfléchir. Si c’était pour se faire ignorer ainsi, il n’en était pas question. En plus, ils devraient s’occuper de son frère et non de ce Luca. Oui, il n’avait pas encore fait de rapprochement avec son propre nom de famille. Un peu honteux pour quelqu’un d’aussi rapide que lui. Mais justement, il traitait tellement vite les informations, que lorsqu’il régissait, il en avait déjà oublié la moitié. Et souvent c’était les plus importantes mais qu’importe.

Il se contenta de boire ce que William lui donnait. Il n’avait pas non plus la force de lutter. Il était HS, complètement vidé de ses forces. Au moins, on pouvait pas nier qu’il était sage.

- Une arrière-arrière-grand-mère Amélia ? Je connais déjà pas ma grand-mère ! Alors mon arrière-arrière… Y’avait combien de arrière avant grand-mère déjà ?

Il se perdait rapidement et pour un rien. Mais avant que quelqu’un puisse lui répondre, il eut une brusque illumination.

- Ah ! Amélia ! La folle qui a laissé un immense tableau de l’homme qu’elle aimait… , il posa son regard sur Luca et se mit à fixer ce dernier en plissant des yeux.

- Homme qui ressemble étrangement à ce mec ! …Mais avec des habits plus vieux… Et puis bon, à moins d’être immortel, il peut pas être cet homme. Oh ! T’es un descendant de cette folle, c’est ça ?

En fait, il ne la connaissait pas. C’était ses parents qui la qualifiaient de folle alors il faisait pareil. Les enfants faisaient souvent comme leurs parents et ce même s’ils ne le voulaient pas. En plus, il avait souvenir d’avoir envoyé des fléchettes avec son frère sur ce tableau. Le but était de toucher le nez puis les yeux pour finir par la bouche. Mais ça, il se garderait bien de le dire. C’était pas très glorieux mais assez drôle quand on était coincé chez soi à rien faire. En plus, lui et son frère étaient assez nuls alors autant dire que le tableau ne ressemblait plus à grand-chose vu le nombre de fois où ils avaient lancé des fléchettes dessus.

avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Jeu 17 Oct - 3:15

« Oh elle avait gardé mon portrait. Toujours aussi romantique cette chère Amélia. J’ai dû lui briser le cœur en la quittant.» Dit Luca sur un ton rêveur, sans se soucier des autres qui l’entouraient. Il était comme sur un petit nuage en se remémorant de bon souvenir en compagnie de la demoiselle.
« Mais alors… quand elle me disait qu’elle était enceinte dans sa lettre elle ne mentait pas… C’était vraiment une femme charmante, loin d’être folle. Ma pauvre Amélia, ta famille n’a pas dû être tendre avec toi. C’était la dernière d’une grande famille, elle a choisi de prendre mon nom plutôt que de perdurer le sien. Ah~ » Ajouta-il toujours songeur.
« Je crois qu’effectivement qu’il n’y a pas de coïncidence. » Conclu-t-il en s’adressant au reste du groupe.

Les trois frères se regardèrent en silence une nouvelle fois pendant que le quatrième continuait de rêvasser. Ils étaient face à un autre problème. Comme s’ils n’avaient déjà pas assez comme ça. Et tous, même Lewis qui le taquinait depuis tout à l’heure, compatissait sur le sort de Alexander. Aucun n’aurait voulu être à sa place. Il venait de vivre un drame, son petit frère était mal au point, et allait apprendre sous peu que la personne qui se trouvait devant lui n’était pas un descendant mais la cause de son existence et puis bien sûr, il allait bientôt savoir qu’il n’était plus humain… Les membres de la famille Petrovitch se préparaient à subir une forte crise d’hystérie, à moins que le choc soit trop grand et que le rescapé s’évanouisse sous le coup de la surprise.

« J’aimerais pas être à ta place quand Vlad va apprendre ça, Luca. Ça veut dire qu’il font partie de la famille~ » Lança Lewis, qui s’occupait toujours du plus petit avec le plus grand soin.

Cette réflexion avait l’air de plutôt faire plaisir à Luca. Il venait d’apprendre l’existence de deux descendants à lui. C’était merveilleux. Enfin, il n’en restait plus que deux maintenant… Il allait prendre cette affaire encore plus au sérieux. Ça le touchait personnellement.

« Pour une fois je suis d’accord avec Lewis. Mais au moins, vu qu’il a ton sang et qu’on l’a soigné à temps, le plus jeune va supporter la transformation et s’en sortir. C’est déjà un point positif. Il risque juste passer une mauvaise nuit. Avec Lewis on va se rester à son chevet. William tu continue de t’occuper d'Alexander. Et Luca… il vaudrait mieux que « Harold», c’est ça ?, ne te vois pas pour le moment. Je n’ai pas envie qu’il ait un choc aussi tôt. » Rétorqua Peter.

« Bon… eh bien… » Commença William, un peu gêné par la situation. «Je crois que nous devons des explications ? Je pensais te les donner plus tard, mais maintenant qu’on vient de découvrir ton lien de paternité avec cette espèce de séducteur, je crois que nous n’avons plus vraiment le choix. A moins que tu sois trop fatigué et préfère te reposer un peu avant ? » Finit-il par dire avec une lueur d’espoir de pouvoir éviter une crise dans l’immédiat.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Jeu 17 Oct - 22:27

Il devait avouer que la situation lui échappait de plus en plus. Qu’est-ce que l’autre était en train de baragouiner dans son coin ? Il connaissait Amélia ? La vieille dame que toute la famille considérait comme folle ? Il s’était toujours demandé comment elle avait fini par perdre la tête mais si l’autre gugusse avait été son amant, il pouvait comprendre. Pour lui c’était vraiment quelqu’un d’étrange. Comment pouvait-on aimer un type pareil ?

Minute papillon.

- Tu peux répéter là ?

Alexander semblait avoir capté quelque chose à la conversation. Quelque chose d’étrange. De complètement illogique. Oui, c’était impossible. Et plus il y réfléchissait, plus ça lui semblait fou. Encore plus que la folie qui s’était emparée de sa grande tante. Et pourtant d’après ses parents cela semblait avoir atteint des sommets…

- Tu lui as brisé le cœur ?

Il cligna des yeux. Il était persuadé d’avoir mal entendu.

- Tu peux pas… ça voudrait dire que t’as plus de 300 ans ! C’est impossible ! … Non ? …

Il était complètement perdu. Il sentait que quelque chose clochait. Il avait l’impression que la réalité n’était qu’un tissu de mensonges et qu’il allait découvrir des choses qui allaient révolutionner sa vie.

- Dites-moi que je rêve ! …Ou alors je deviens fou ! Oui, c’est ça, je deviens complètement fou, comme Amélia… C’est obligé. Je vois pas d’autre explication.

Et oui. Il était reparti dans son délire et ne laissait pas le temps aux gens de lui répondre. Il était trop rapide. Et ce même s’il sentait la fatigue le gagner de plus en plus. Son corps était déjà à bout à cause de la transformation qu’il était en train de subir, même s’il n’était pas encore au courant de tout ça. Et maintenant son esprit commençait à s’épuiser. Mais les circonstances et toutes les questions qui s’imposaient à son esprit sur le coup le gardaient éveillé contre son gré. Il aurait pourtant bien besoin d’un peu de repos.

- Allez, toi, dis-moi que c’est une blague…une blague de très mauvais goût…

Il regardait William, s’étant un peu calmé. Il était un peu comme une girouette et changeait d’état tout le temps, ne laissant pas ses vis-à-vis s’habituer. Enfin, il avait presque confiance en William. Presque, parce que c’était pas encore ça bien sûr. Mais il avait l’impression que c’était la personne vers qui il pouvait se tourner pour le moment. Il devait bien se trouver un allier pour se sortir de ce mauvais pas. Et c’était le jeune homme aux cheveux blancs qui lui semblait tout désignait pour cela. L’autre avec les cheveux blancs, le fameux Lewis, était bien la dernière personne vers qui il se tournerait. … Et l’autre timbré avec sa tante, c’était la même chose. C’était vraiment les deux qui lui inspiraient le moins confiance. Le dernier avec les lunettes, il n’y avait pas trop fait attention. Pourtant il aurait dû. C’était quand même la personne qui s’occupait le plus de son cher petit frère. Mais il devait surveiller Lewis pour que celui-ci ne fasse pas quelque chose de louche à Harold. Oui, il n’abandonnait pas son petit-frère, même si dans son état, il ne pouvait pas faire grand-chose. Fallait bien l’avouer…
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 26 Oct - 1:26

« Pour être exact, c’était il y a 120 ans. Ah que de souvenirs. Je m’en souviens comme si c’était hier. Ça me donne une idée pour un nouveau roman. Oui, une très bonne idée.» Intervint Luca, rêveur. Puis, il sortit de la pièce pour aller s’enfermer dans son bureau.

« Et ça y est, il repart dans son délire à l’eau de rose de notre Casanova. » Commenta Lewis. Il n’avait même pas prit le peine de relever la tête de ce qu’il était en train de faire. Il était bien trop concentré à appliquer des bandes pour le bras du plus jeune pour lui son plâtre. A tel point, qu’il ne lança pas une nouvelle pique au petit nouveau arrivé dans la famille.

William inspira profondément. Malheureusement, pour lui, Alexander voulait une explication tout de suite. Lui qui espérait qu’il préférerait se reposer avant d’entendre la suite de l’histoire, c’était raté. Il n’avait pas le temps de réfléchir à comment annoncer ça doucement pour pas le déstabiliser plus qu’il ne l’était déjà. Il réfléchit un instant pour formuler ça. Lancer, comme ça, de bout en blanc « Félicitation ! Tu es un vampire ! », n’était peut-être pas la meilleure solution. Utiliser des métaphores et des sous-entendus, non plus ne semblait pas être une bonne chose. Il risquait de l’embrouiller encore plus, et avec les événements qu’il venait de vivre il ne valait mieux pas. Il était déjà assez perdu comme ça.

« Bon. Malheureusement ce n’est pas une blague de mauvais goût. Cet homme a bien séduit ton ancêtre, et visiblement de leur relation est né un enfant. Tu as un lien de parenté. Pour être exact, il a 501 ans. Et la raison pour laquelle c’est possible, c’est que… comment dire… nous ne sommes pas humain. Nous sommes des vampires. Et maintenant ton frère et toi en êtes également. Les personnes qui vous ont attaqués en étaient aussi. Ils vous ont transformé. Tu la supporte mieux car tu avais déjà le sang de Luca qui circule dans tes veines. Mais… euh bonne nouvelle, tu n’étais pas devenu fou ! » Dit-il d’une traite. Il se préparait à faire face à une crise d’hystérie.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Sam 26 Oct - 13:04

- 120 ans seulement ? … Non mais 300 ou 120 ça revient au même de tout façon ! C’est impossible !

Il pouvait dire ce qu’il voulait, son ancêtre ne l’écoutait même plus. C’était rageant. Du moins ça aurait dû l’être mais là, il n’était pas dans son assiette et ne se sentait plus capable de réagir aussi vivement que d’ordinaire. Même si réagir de la sorte ne faisait que lui attirer des ennuis en général. Il s’était rapidement mis ses parents sur le dos comme ça. Mais c’était une autre histoire.

Là il avait des ancêtres étranges. Il ne voyait pas du tout en quoi il pouvait ressembler à ce type aux cheveux bleutés. Surtout que celui-ci n’était pas assez vieux pour être son arrière-arrière-arrière…Euh, il y avait combien d’ »arrière » déjà ? Bref, son ancêtre. C’était impossible. Il n’avait même pas la carrure pour être son père !

Il arrêta de penser durant quelques secondes, ou plutôt minutes, le temps d’écouter ce que William, cette personne en qui il avait confiance pour le moment, était en train de lui dire.

- Ah ha. La bonne blague !, fut sa première réaction. Il avait même rit un peu pour essayer de détendre l’atmosphère mais au regard de son vis-à-vis, il comprit rapidement que ce n’était pas qu’une vulgaire plaisanterie. Ou alors c’était un grand comédien. Et puis pourquoi lui raconter ça ? Ce serait vraiment idiot.

- Non…Mais…

Vampire. Des êtres qui se nourrissaient de sang. Du moins c’était ainsi qu’on les qualifiait dans les livres. Ils craignent l’ail et la lumière en général. Ils vivent vieux… très vieux. Il jeta un coup d’œil à la porte par laquelle Luca était sorti. Alors comme ça, il serait vraiment son ancêtre…

- N’importe quoi ! , C’était impossible. Il ne pouvait pas croire ce genre de choses. Il ne voulait pas y croire. C’était pas … non, ça n’existait pas !

- De moque pas de moi !

Emporté par la colère et un soudain regain d’énergie, il se redressa et tenta de mettre son poing dans la figure de son interlocuteur. Pourquoi ? Pour passer ses nerfs. Il en avait besoin. Mais le vampire évita le coup aisément et Kenya se cogna contre William. Ce ne fut pas qu’un choc violent. Il se retrouva juste collé contre le torse de l’autre jeune homme. Et ses lèvres…. Oui, ses lèvres venaient de rencontrer celles de l’autre. Son nom lui échappait alors qu’il y pensait l’instant d’avant mais actuellement tout ce qu’il pensait c’était ce baiser. Ce baiser accidentel. Et complètement sous le choc, il se laissa bêtement retomber en arrière, sans la moindre réaction.
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Mar 5 Nov - 17:59

William se sentait de plus en plus désolé pour Alexander. Le pauvre. Apprendre tout ça alors que la situation de son frère était encore critique ne devait vraiment pas être quelque chose d’agréable. Même si son frère allait s’en sortir, ce dernier souffrirait encore de longues heures. Entendre les gémissements de son cadet ne devait pas aider le jeune homme à se calmer. Le vampire aurait lui dire que tout ceci était une mauvaise blague et qu’il se moquait de lui. Malheureusement, tout ceci était la réalité. Il allait devoir apprendre à vivre avec des inconnus. Surtout qu’il n’était encore au bout de ses surprises. Il lui restait à rencontrer les trois derniers membres de la fratrie, et peut être les plus effrayants de la famille. Mais ça, il préférait attendre que le garçon se soit reposé pour lui en parler et les présenter. Il avait eu bien trop d’émotions pour aujourd’hui, et il avait grandement besoin de repos.

« Pourtant si. On essaye d’être discret sur notre existence. » Répondit-il toujours aussi calmement, pour tenter de rassurer William. Malheureusement, son ton apaisant n’avait aucun effet sur lui. Ce qui pouvait se comprendre. N’importe qui réagirait de la sorte. Peut-être pas de manière aussi violemment par contre.

Il ne s’attendait pas à ce que le châtain lui envoie son poing en pleine figure. Il n’était pourtant pas responsable de sa situation. Il aurait peut-être mieux fallut qu’il frappe Luca, cela lui aurait peut-être fait du bien.

Instinctivement et avec facilité, il évita le poing qui arrivait droit devant. Ce n’était pas un petit coup comme ça qui allait le heurter. Un vampire comme lui n’allait pas se laisser avoir par ça. Cependant, William n’aurait pas dû baisser sa garde. Car il avait esquivé le poing, mais il n’avait pas prévu que Alexander se ferait emporter par sa force et que ses lèvres viendraient finir leur course sur les siennes.

Le jeune homme aux cheveux blancs avait l’impression que ce baiser avait plus secoué le garçon que tout le reste. Ou bien cela n’avait fait que l’achevé. Cela avait peu d’importance. Et ce geste ne perturbait aucunement William. Il savait très bien que ce geste n’avait aucune signification et n’était que le résultat malheur d’un accès de colère.

« Oh joli~. Vous êtes fait pour vous entendre. Il t’a déjà adopté, c’est un rapide. Ton charme irrésistible a encore fait des ravages.» Commenta Lewis.

Et pour la première fois, Peter ne rappela pas son frère à l’ordre mais se permis de rire. D’un point de vue extérieur, cette scène était plutôt comique et se détendre un peu pendant cette situation dramatique ne faisait pas de mal.

William fit le choix d’ignorer le commentaire. Il était plutôt préoccupé de l’état de Alexander qui semblait être passé en stade végétatif.

« Pour le moment repose-toi. » Ordonna-t-il au jeune homme. Puis, il remonta la couverture pour le recouvrir, laissant dépasser seulement la tête. « Tu as vécu de dures choses. »
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Mar 5 Nov - 18:44

La suite lui fut bien égale. Les autres pouvaient dire ce qu’ils voulaient, il n’écoutait plus. Il se repassait la journée entière. Quoi que c’était peut-être plusieurs jours qu’il voyait défiler dans ses pensées. Il n’avait vraiment aucune notion du temps. Après tout, tout s’était déroulé si vite pour lui, mais peut-être que cela avait pris du temps. Beaucoup de temps. Enfin là n’était pas le problème.

Ses parents avaient été tués. De manière…sauvage. Même si sa mémoire faisait tout pour bloquer ce moment. Il n’avait pas envie de s’en souvenir. Il ne voulait pas revoir tout ça. Le vivre une fois était déjà assez traumatisant alors inutile de se torturer plus en se remémorant tout ça.

Son frère hurlait de douleur. Il faisait tout pour ignorer ça parce qu’il était impuissant. Il ne pouvait rien faire. Mais son cœur se serrait à chaque fois qu’il l’entendait. C’était de sa faute. Il le savait et ça le rendait encore plus malade.

Enfin c’était plutôt la faute à l’autre… Ce soit disant ancêtre. Finalement, s’il n’avait pas fricoté avec sa tante ou son arrière-il-ne-savait plus trop quoi, il n’en serait pas là. Non, il ne serait pas sur ce foutu lit à apprendre des nouvelles de plus en plus choquantes.

Vampire.

Il était devenu l’un d’eux. L’un de ses suceurs de sang féroces. Il comprenait mieux la réaction qu’il avait eut avec la jeune fille. Certes, il ne l’avait pas vu, mais il l’avait deviné à l’odeur. C’était bien ça le plus effrayant. Comment allait-il se contrôler ? Non, il ne pouvait plus retourner dans la société qu’il côtoyait. Maintenant, il allait devoir rester avec ces….gens. Et pour le moment ça ne lui plaisait guère.

- Ah ! J’ai embrassé un mec !

Il s’était repassé en revue les gens autour de lui. Alors forcement lorsqu’il avait pensé à William, il avait repensé automatiquement à l’incident qui avait eu lieu quelques minutes auparavant. Il venait de mettre plusieurs minutes à réagir. Ce n’était pas du tout lui. Il était plus rapide d’ordinaire ! Largement plus rapide. Mais là, il était épuisé, lessivé et ne savait plus où donner de la tête. Il se retourna donc sur le côté, tournant le dos aux autres pour faire face au mur.

- Oui…je vais me reposer.

Il avait bon espoir que lorsqu’il se réveillerait, il découvrirait que tout ça ce n’était qu’un mauvais rêve.
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Sam 1 Fév - 22:51

La réaction du jeune homme l’amusa un peu, et un sourire tendre se dessina sur ses lèvres. Il ne devait pas faire toute une histoire pour ce baiser. C’était juste un accident qui n’avait aucune signification. Il lui été arrivé des choses beaucoup plus grave durant ses dernières 24 heures. Et puis, pour lui ce baiser n’avait rien de dérangement. Au contraire, il était même plutôt agréable. Enfin, le mot « baiser » était exagéré. Ce n’était qu’un léger effleurement de lèvre. William pouvait lui montrer ce que s’en était un vraiment si cela le travaillait trop. Il regrettait un peu que les mœurs actuelles ne soient pas vraiment ouvertes d’esprit. Il y n’y avait rien de mal a ce que ça arrive entre deux hommes. Peut-être que cela ne choquait pas le jeune homme aux cheveux blancs car ce genre de choses étaient plutôt courantes chez les vampires. Et puis, tout au long de son existence, il en avait vu des choses. Il se souvenait encore des histoires de son grand-père sur ses aventures en Grèce, bien qu’il ait préféré oublier certains détails.

William resta un moment au chevet de Kenya pour s’assurer que ce dernier s’endorme, et que son sommeil ne soir pas trop agité. Au cas où, Peter avait préparé une tisane pour l’aider à dormir profondément et sans rêve. Mais visiblement, il devait être trop épuisé pour cela. Pendant ce temps, les deux médecins continuaient toujours de soigner le cadet des Luca. Au bout de deux bonnes heures, ils arrivèrent enfin à stabiliser correctement son état. Dorénavant, il était complètement hors de danger. Il n’avait besoin que de repos et de la présence de son grand frère pour le rassurer. Cela attendrait qu’il ait repris un peu de force pour lui annoncer qu’il n’était plus humain désormais. Après avoir rapproché les deux lits et nettoyé la pièce, les trois frères les laissèrent tous les deux. Eux aussi avaient bien mérité un peu de repos, enfin, Lewis et Peter s’étaient mis d’accord pour passer voir le plus jeune à tour de rôle, pour vérifier que tout allait bien. Seul William pouvait vraiment aller dormir un peu. Enfin, après avoir fait un rapport détaillé de la situation au chef de famille. Puis, il s’empressa aller rejoindre son lit pour s’étaler de tout son long dessus. Le jour s’était levé maintenant depuis plusieurs heures, mais la demeure familiale était calme.

Au crépuscule, il se réveilla. La vieille avait été une journée si bien chargée qu’il avait dormi d’une traite. Après s’être lavé et habillé, il descendu dans la salle à manger. Autour de la table se trouvait déjà quelques membres de la famille. Vladimir, comme à son habitude était installé au bout de table et lisait le journal. Lewis semblait lutter pour ne pas s’endormir dans son bol de sang. C’est vrai que lui avait eu la journée la plus chargé de tous hier. Et les jumeaux, encore en pyjama, chahutaient sur le canapé. William prit place avec ses frères autour de la table.

avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Lun 3 Fév - 9:56

Pour Alexander, la nuit fut agitée et pénible. Son corps le faisait souffrir de temps en temps mais il était bien incapable d’échapper à ses tourments et ses cauchemars. Il tournait dans tous les sens jusqu’à rencontrer un corps chaud. Sa main avait juste glissé contre celle de son frère et instinctivement, il l’avait saisi pour la serrer fortement. Enfin pas assez fort pour lui briser les os quand même. Il était incapable de faire du mal à son frère volontaire ou même endormi. Et ce simple contact l’apaisa rapidement. Son corps était certes toujours aussi douloureux mais ses rêves étaient bien plus calmes.

Du moins jusqu’au petit matin où il se réveilla brusquement, en sueur après avoir vécu à nouveau l’incident fatal qui avait conduit à la mort de ses parents. Il n’avait pas tout vu. Le groupe de tueur l’avait entraîné dans une autre pièce avec son frère pour lui faire subir un traitement tout à fait différent. Différent puisque lui était encore en vie. Pourtant ce passage avait été encore une fois d’un flou absolu. Il ne pouvait s’en souvenir complètement. Et le temps qu’il reprenne son souffle, il était bel et bien persuadé que tout ceci n’était pas un simple cauchemar. Après tout s’il avait rêvé tout cela, il ne serait pas dans cette pièce étrange avec son frère endormi à ses côtés.

- Harold…, souffla-t-il faiblement en faisant glisser ses doigts sur la joue de son petit frère. Il semblait aller mal encore. Quand est-ce qu’il pourrait aller mieux ? Allait-il seulement se réveiller ? Alexander commença à en douter et la douleur physique n’était plus qu’accessoire face au mal être qu’il ressentait.

Le moment de calme et de torture mental prit brusquement fin lorsque la porte s’ouvrit . Le jeune homme réagit sur le coup, ses instincts de vampire prenant le dessus, et se leva pour s’interposer entre son frère et les nouveaux arrivants. Il était persuadé que c’était une nouvelle menace. Mais son corps ne semblait pas encore avoir reprit assez d’énergie et il finit à genoux au sol.

- Oh lui, il m’a tout l’air bien marrant ~
- Oh non ! Il sera trop rebelle, ce sera drôle mais pas longtemps. Il ne voudra jamais devenir notre ami !


Alexander cligna des yeux un instant, regardant les deux nouveaux. Le mot « ami » semblait avoir une étrange connotation dans la bouche du plus petit des deux. Ou alors il se faisait encore une fois des idées. Il ne devait pas devenir paranoïaque. Mais la situation n’aidait clairement pas à être calme et serein.

- Vous êtes qui ?, finit-il par lancer alors que les deux se rapprochaient pour l’examiner de plus près.

- Thom', il est vilain, non ?
- Oh oui, Timy, On devrait le punir, non ?
- Evidemment ~


Et là, Alexander eut un doute énorme. Etait-il vraiment chez ses soi-disant sauveurs ? Non parce que là, les deux nouveaux parlaient de punition alors qu’il leur avait demandé leurs identités. Rien de bien méchant. En plus, il était incapable de se relever, ses jambes étaient tout engourdies encore. C’était bien sa veine. Il n’avait aucun moyen de se défendre.
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

William Petrovitch

Message par Azili le Jeu 6 Mar - 15:09

« Alors ? Quelles sont les nouvelles ? » Lança William à Vladimir. 

Il s’était installé entre le chef de famille et Lewis qui tentait toujours d’essayer de se réveiller. Entre temps, il s’était servi un bol de sang bien frais. Rien de mieux qu’un bon repas pour attaquer la journée. Dans ces moments-là, il bénissait vraiment le cabinet de Peter<. Grâce à lui, ils n’étaient plus obligés de chasser et de risquer de se faire repérer. Et puis, tuer les être humaines n’était pas quelque chose que la famille appréciait. Depuis leur tendre enfance, leur parents s’étaient efforcés de leur montrer l’importance d’une vie et ce quel que soit la race. Et ça, ils allaient devoir l’inculquer aux deux nouveaux arrivants dans la famille. Ça ne serait peut-être pas une tâche facile. Eux-mêmes, avaient parfois du mal à lutter contre leurs instincts. Alors, interdire formellement aux deux frères de ne pas tuer n’allait pas être évident. William avait un peu de peine pour Alexander. Avec tout ce qu’il avait vécu, il allait devoir encore résister à cela. 

« Hm… rien de nouveau. Ils se sont tenus à carreaux hier soir. Espérons qu’ils aient assez mangés pour tenir plusieurs jours. Sinon, on risque d’avoir un autre massacre sur les bras dans peu de temps. Et s’ils continuent à ce rythme, notre existence risque d’être compromise. Au prochain meurtre, les policiers ne mettront certainement pas trop de temps pour tous les relier entre eux… En tout cas, ils ne parlent pas d’une quelconque intrusion hier sur les lieux du crime. Vous avez bien travaillé. » Répondit Vladimir.

« Je vois. Nous allons devoir faire vite pour les arrêter. Mais avec deux jeunes vampires sur les bras à éduquer, ça risque de nous ralentir. » Commenta William.

« Comment vont-ils ? » Demanda l’aînée de la famille, légèrement inquiet. Rien sur son visage ne laissait paraître son inquiétude, mais pour ses deux frères présents dans la pièce, ils savaient très bien ce qu’il ressentait.

« Le plus vieux est résistant. Il va s’habituer vite à sa condition. En revanche, même si le petit est tiré d’affaire, il risque de souffrir de sa transformation. On devra le surveiller pour les prochains jours à venir. Je m’en occuperai dans un premier temps. » Intervint Lewis qui commençait à émerger.

« Je préférerai que Peter s’en charge. Toi je veux que tu continues d’enquêter. »

« Peter est exténué. Il a besoin de repos. Tu as bien dans quel état il est ! Il ne tient même plus debout. » Répondit vivement et légèrement énervé le jeune homme aux cheveux blancs.

« Lewis! Tu oublies qui est le chef de famille ici. » Vociféra ce dernier.

« Et toi tu oublies que… »

« Allez, du calme tous les deux. Vous n’allez pas vous discutez dès le réveil. » Intervient William pour calmer le jeu. Tout le monde était à cran avec cette histoire et ils haussaient vite le ton. « Je peux enquêter avec Luca pour le moment. » Proposa-t-il.

« Je préférerai que tu t’occupes de leur éducation. Je ne peux pas m’en charger, mes recherches prennent trop de temps. »

« Mais c’est vrai que Peter est exténué. Cela fait déjà plusieurs jours qu’il n’a pas dormis correctement. On peut bien lui laisser une journée de repos ? Lewis s’occupera des deux patients. Eux aussi ont besoin de repos. Ils ne font pas sortir de la demeure. Tant qu’ils restent ici, il n’y a pas de problème non ? C’est juste pour un jour. Le temps que Peter soit plus apte à travailler. Et puis, il s’en voudra si jamais il fait une erreur à cause de la fatigue. Tu ne veux pas qu’il se tue à la tâche. » 

Vladimir abdiqua finalement devant les arguments de William. Lewis avait laissé faire son aîné, sachant pertinemment que celui arriverait mieux à se faire entendre. Une fois le calme revenu, il pouvait continuer son repas. D’ailleurs, c’était bien trop calme.

« Où sont passés les jumeaux ? » S’inquiéta un peu William.

« Ils étaient là y’a cinq minutes. Attends. Ils ont dû entendre notre conversation sur les nouveaux. C’est vrai qu’ils n’étaient pas au courant. Et les connaissant, ils… » 

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, que son frère s’était levé précipitamment pour courir vers la chambre des convalescents. 

« Timothy ! Thomas ! Vous n’avez rien à faire là ! » Cria-t-il en faisant irruption dans la chambre. 

« Mais Wiiiiill ! » Commencèrent en cœur les deux petits frères.

« Sortez ! » Hurla une grosse voix dernière le jeune homme aux cheveux blancs.

« Hiiiiiiiiiiiii ! C’est grand frère Vladimir, sauvons-nous Tim. » Lança Thomas en attrapa la main de son frère avant de se faufiler dernière leur aîné pour sortir. Puis, Vladimir se mis à leur poursuite dans la maison.

« Ahaha… » Rigola William un peu gêné. « Désolé pour le dérangement. J’espère qu’ils ne vous ont rien fait. Ceux sont nos petits frères. Des vrais petits démons. »

« Tu vois, je n’ai pas tors quand je dis qu’on devrait leur mettre une laisse. » Commenta Lewis, un peu plus réveillé, en entrant dans la pièce. Il se dirigea vers Harnold pour lui prendre sa température et l’examiner un peu. Il était très doux et précis dans ses gestes. Il prenait grand soin à ne pas faire mal au garçon. Quand il s’agissait de faire son métier, il était vraiment sérieux. Ce qui contrastait beaucoup avec les paroles qu’il pouvait avoir.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1692
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Vlastimil

Message par Lily-Rose le Dim 9 Mar - 17:05

Alexander regrettait d’avoir parlé. Les jumeaux semblaient convaincus qu’une punition s’imposait et les regards qu’ils s’échangeaient ne lui donnaient pas confiance. Il avait presque l’impression que sa dernière heure était venue. Où était passé son soi-disant sauveur ? Allait-il venir à sa rescousse ou allait-il lâchement l’abandonner à ses deux montres ? Certes, dire que c’était des monstres c’était exagéré. Mais il sentait qu’il ne pourrait pas s’en faire des amis pour le moment.

- Euh… Une punition ?
- Mais oui, faut bien qu’on apprenne les règles maintenant que tu fais partie de la famille ~
- Que je ..Quoi ?!


Lui ? Faire partie de cette famille ? Non, impossible ! … Et ce même s’il était aussi un vampire maintenant. Il n’était pas question qu’il s’allie à ces … gens, pour ne pas dire dégénérés. Car pour le moment, il avait du mal à les trouver normaux.

Par chance avant que les jumeaux puissent répliquer ou agir, quelqu’un débarqua brusquement dans la pièce. Alexander le reconnu direct et tout ce qu’il trouva à faire c’était de le pointer avec un doigt, la bouche ouverte. Par chance, il se reprit rapidement, juste avant que les deux démons filent hors de la pièce et que son sauveur arrive vers lui.

- Le mec que j’ai … Enfin bref.

Son nom lui échappait sur le coup. Il se souvenait du baiser et tout ce qu’on lui avait dit, tout sauf les noms. Enfin y’en avait qu’un qu’il avait pu retenir c’était celui de son ancêtre. Sérieusement, il était passé où celui-là ? Alexander aurait bien eu envie de se défouler sur lui.

- Ils voulaient me punir. Dans ces cas-là, je dois m’attendre à quoi ?

Autant être sûr. Il ne voulait pas être pris par surprise, il avait déjà eu assez mal comme ça. Peut-être était-ce juste une humiliation que les petits voulaient lui faire subir et non une torture physique mais on n’était jamais sûr. En plus, ils ne devaient pas être si petit que ça. Ils devaient être largement plus vieux que lui. Seulement ce n'était pas le plus important.

Il jeta un coup d’œil à son frère que l’autre jeune homme aux cheveux blancs était en train de soigner. Malgré ses paroles étranges, il semblait plutôt doux ce qui surpris assez le châtain. Enfin c’était loin de le mettre en confiance. Ce type était bien trop louche à son goût.

Il avait même l’impression que jamais ils pourraient leur faire confiance. Pourtant il n’arrêtait pas de penser à fuir loin tout en laissant son frère à leur soin. Harold serait surement mieux avec eux qu’avec lui. Il n’avait rien d’un grand-frère responsable qui pourrait le protéger. Il était le seul responsable des derniers incidents et cela ne faisait que lui prouver qu’il n’était pas assez fort pour s’occuper de son petit frère sans ses parents. Il était inutile et la meilleure chose qu’il pouvait faire c’était de partir loin pour ne plus attirer d’ennuis.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chasses nocturnes] [M] Ecstasy !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum