[La Maladie de Minuit] [MA] Un humain pas comme les autres ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[La Maladie de Minuit] [MA] Un humain pas comme les autres ~

Message par Ichibari le Ven 21 Mar - 1:16



Monde : La Maladie de Minuit
Titre du rp : Un humain pas comme les autres ~
Genre : Romance / Humour.
Pairing : Allagon Adrian x Yasuda Roka
Rating : MA
Disclamer : Le monde a était écrit par Kaminari et Azili. Les personnages sont à nous.
Notes :
Allagon Adrian joué par Kaminari.
Yasuda Roka joué par Ichibari.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Ven 21 Mar - 18:29

Adrian ouvrit un œil puis un deuxième avant de se redresser dans son lit et de s’étirer tout en baillant. Soupirant ensuite, il regarda par la fenêtre et remarqua que le Soleil n’allait pas tarder à se coucher. Parfait, c’était l’heure du repas. Cela faisait d’ailleurs un moment qu’il ne s’était pas nourri, sa gorge commençait à le démanger à cause de la soif. Le brun se leva tout en soupirant avant de se diriger vers la douche pour se laver. Une demi-heure plus tard, il était habillé d’un jean noir moulant, d’une chemise tout aussi noire dont les quatre premiers boutons n’étaient pas fermés, laissant le haut de son torse visible. Attachant rapidement ses cheveux en catogan, il attrapa ensuite les clés de chez lui avant de sortir.

Adrian commença à vagabonder dans les rues, se cherchant une proie potentielle. Et une fois qu’il se serait rempli l’estomac, il chercherait quelqu’un pour réchauffer son lit cette nuit. Bien qu’il était un peu déçu pas ses derniers partenaires. Un nouveau soupir lui échappa en pensant que Loki lui manquait depuis qu’il avait suivit ses deux compagnons vampires. Le chasseur était un excellent amant, en même temps, c’était lui qui lui avait tout appris. Le sexe qu’ils avaient tous les deux lui manquaient étant donné qu’il n’avait encore trouvé personne d’aussi satisfaisant, sexuellement parlant.

Alors qu’il se trouvait dans une ruelle sombre, un mouvement non loin de lui attira son attention et il tourna la tête. Un sourire pris place sur ses lèvres, dévoilant ses crocs alors qu’il remarqua un jeune homme arrivait. Ça y était, il avait trouvé sa proie de la soirée. Il se rapprocha du mur, se fondant l’ombre pour ne pas que l’humain fasse attention à lui et lorsqu’il passa à ses cotés, il l’attrapa avant de le plaquer contre le mur. Toujours le sourire aux lèvres, le vampire observa le brun de la tête au pied, appréciant la vue. Peut-être qu’il pourrait faire d’une pierre, deux coups et le ramener chez lui. Enfonçant sa tête dans le cou et huma l’odeur de l’humain.

« - Tu sens vraiment bon~ »

Il passa sa langue sur la peau et ouvrit la bouche, prêt à planter ses crocs dans la chair ferme où il sentait le sang battre. Mais il s’arrêta soudainement et se recula.

« - Pourquoi tu cris pas, demanda-t-il, réellement curieux. Je veux dire, normalement, les gens hurlent à l’aide, me supplie de ne pas les mordre et leur ôter la vie, ils se débattent… »
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Ven 21 Mar - 19:01

Roka se réveilla péniblement. Il ouvrit doucement les yeux et chercha de la main ses lunettes. Il se redressa doucement et regarda autour de lui. Il était chez lui. Soupira doucement, il se leva et grimaça quelque peu, son ventre et ses bras lui faisaient mal. Il marcha doucement vers sa salle de bain et se regarda dans le miroir. Son corps était pratiquement couvert de traces rouges, qui allait surement devenir bleues dans peu de temps. Il essaya de se souvenir de sa soirée et se rappela que son patron n’avait pas vraiment prit sa démission en compte, bien au contraire, il lui avait fait payer toute la soirée pour avoir osé demander sa liberté.

Le brun soupira doucement, il ne pouvait pas continuer ainsi. Il prit une douche, puis s’habilla faisant en sorte qu’on ne voit aucune des traces rouges. Puis, il quitta son logement pour se rendre dans la rue. Il regarda le ciel qui était devenu noir et prit la route sous les lampadaires de la ville. Il ne savait pas vraiment où aller et beaucoup de chose était confuse dans sa tête. Puis, il fronça les sourcils et pressa légèrement le pas. Comme s’il avait prit une grande décision.

Il marcha un moment et soupira légèrement, la route était encore loin. Roka connaissait tout de même bien les environs, alors il décida de couper à travers les ruelles pour arriver plus vite à son but. Quand soudain, il fut attrapé par quelqu’un. Le brun fit juste un peu cri de surprise et regarda l’homme qui était entrain de l’agresser. Un vampire ? Cela existait vraiment ? Dans un sens, ce n’était pas si mal de finir ainsi. Il aurait fait quelque chose de bien dans sa misérable vie. Il laissa donc le vampire faire ce qu’il voulait. Mourir dans les bras d’un homme ou au fond de la Seine c’était à peu de chose prêt, la même chose.

Roka cligna doucement des yeux quand il entendit la question du vampire. Crier ? Pourquoi faire ? Se détruire les cordes vocales avant de mourir, n’était pas vraiment une belle mort… Puis les vampires devaient avoir une ouïe plus développée que les humains non ? Donc pourquoi cela le dérangerait ?

« - Pour… ne pas déranger ton repas ?... Je suppose… » Dit-il en regardant le mur en face lui. « - Tu voudrais que je cris ? »
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Ven 21 Mar - 19:39


Adrian haussa un sourcil avant d’éclater de rire. Alors ça c’était la meilleure !

« - Tu ne voulais pas déranger mon repas ? répéta-t-il après s’être calmé légèrement. On me l’avait pas encore faite celle-là. Je crois que c’est encore mieux que le coup qu’avais fait Joël à Loki. Va falloir que je lui raconte ça.»

Quand le chasseur allait entendre ça, il allait adorer. Il finit par arrêter complètement son rire et regarda l’humain d’un autre œil. Il était vraiment étrange cet humain. Il s’apprêtait à être mordu par un vampire et il ne criait pas parce qu’il ne voulait pas le déranger ?

« - Enfin, je veux dire… Tu ne devais même pas savoir que les vampires existaient. Donc tu dois te baser sur ce que dise les livres et penser que je suis un monstre sans âme qui se nourrit des humains pour vivre éternellement jeune. Ce qui est faux. Nous ne sommes pas immortels. Nous vivons juste très très longtemps. Enfin, bref… Tu n’as pas peur de mourir ? »

C’était bien connu que les humains avaient peur de mourir. Contrairement aux vampires qui eux accueillaient en général la mort à bras ouvert. C’est vrai que quand on avait vécu 2000 ans, le temps commençait à se faire long. Alors que les humains étaient tellement éphémères. Tellement fragile… Il suffit qu’il donne un coup pour que les humains se cassent pratiquement. Mais malgré tout, contrairement à la majorité des vampires, Adrian les appréciaient. Ils le surprenaient toujours. La preuve en était encore aujourd’hui. Peut-être que cet humain n’avait pas peur de mourir… Mais cela voudrait dire qu’il s’était fait à l’idée qu’il allait mourir… Pourquoi… ? Il était encore jeune pour un humain…
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Ven 21 Mar - 20:04

Roka écouta le vampire. Bon, il est vrai qu’il n’était pas sensé connaitre l’existence des vampires. Chose qu’il ne savait pas avant d’en voir un vrai devant lui. Puis, il s’imaginait bien que ce que raconter le peu de livre qu’il avait lu, n’était pas toujours vrai. Dans un sens, pourquoi expliquer comment tuer un vampire ? Surtout qu’ils ne doivent pas exister, du moins pour les humains. Bref, Roka regarda le vampire en soupirant doucement.

« - Pour répondre à tes questions… Tu es le seul Vampire que j’ai vu… J’ai lu certain livre, mais je trouve cela stupide, car je doute que vous fassiez boulle à facette au soleil… et non je n’ai pas peur de la mort, car c’est ce que je m’apprêtais à faire. Maintenant, soit tu me tues et on en finit là… soit tu me laisses continuer mon chemin… » Dit-il en regardant vers le bout de la rue.

Il fallait le dire, ce vampire était intrigant. Il avait arrêté son repas, juste par ce que le dis repas ne criait pas. Pourquoi cela le dérangeait-il vraiment ? C’est vrai, un humain aurait essayé de s’enfuir en courant et en criant à l’aide. Ce qui n’aurait fait que retarder l’échéance. Quoi que vampire aimait peut-être ça ? Pourchasser sa proie dans les rues de Paris. Que son casse dalle soit apeuré et effrayé par celui qui a le droit de vie ou de mort sur les humains. Et bien, c’est navré de dire que le vampire était tombé sur un humain pas comme les autres. Roka était loin d’être effrayé par le vampire. Il voulait qu’il en finisse vite ou qu’il le laisse rejoindre sa famille dans l’au de là. De toute façon c’est ce qu’il l’attend dans les années à venir ou même les semaines. Car, il était hors de question pour l’humain de continuer à se prostituer, de peur de donner sa maladie à quelqu’un d’autre.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Ven 21 Mar - 21:01

Adrian cligna légèrement des yeux à la réponse de l’humain.

« - Boule à facette ? Je hais Twilight, franchement, marmonna-t-il suffisamment bas pour ne pas que l’humain ne l’entende pas. Et puis Jacob est bien plus beau qu’Edward. Pourquoi cette poufiasse de Bella ne l’a-t-elle pas choisi… ? »

Il interrompit son monologue à la suite de la phrase, prenant conscience de ce que le jeune homme avait dit. Il voulait mourir ? Cela expliquait le fait qu’il n’est pas peur de la mort. Après tout, pourquoi en avoir peur lorsqu’on voulait la rejoindre. Mais il était bien trop jeune. Et comme il l’avait pensé un peu plus tôt, il avait une affection pour cette race étrange qu’était les humains. Alors il n’allait certainement pas laisser le brun mourir. Surtout quand on voyait le beau gosse qu’il était. Nan, ce serait du gâchis.

« - Ah non, je vais pas te tuer ! Loki me chasserait s’il apprenait que j’ai tué un humain ! Et bien que sa méthode de chasse soit tout à fait agréable, je tiens à ma vie, merci bien ! Je n’ai que 432 ans ! Et puis pourquoi vouloir mourir ? C’est génial d’être en vie. Faut profiter, t’es jeune ! La mort, c’est froid, noir… Non pas que j’ai testé… Mais je suppose que ça l’ait. Sinon, tout le monde voudrait mourir. Ce qui serait embêtant parce que si les humains mourraient, nous les vampires mourrions également. Et il resterait plus que les loup-garous. T’imagine ! Une terre pleine de loup-garou ! Non pas que j’ai réellement quelque chose contre eux… Enfin, bref, faut pas mourir ! Le nombre de chose que tu raterais… Tu as déjà voyagé ? Je suis sûr que tu l’as jamais fait ! Tu pourrais le faire ! Il y a des choses incroyables partout dans le monde. Et puis, si tu te laissais mourir, tu ne pourrais plus manger. Et il parait que la nourriture humaine est excellente. Et puis… »

Adrian continua son monologue passionné, ponctuant ses phrases de grands signes de main, expliquant pourquoi l’humain devait rester en vie. Bien qu’il semblait complètement perdu dans son discours, il gardait un œil sur le brun au cas où celui-ci décide de faire quelque chose de stupide.
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Ven 21 Mar - 21:24

L’humain regarda le vampire et cligna plusieurs fois des yeux. Le voilà parti dans un monologue. Au début, Roka essayait de suivre le discoure, mais au fur et à mesure, il perdit le file. Il soupira doucement et commença à reprendre la route vers le pont qui était sa première destination. Il n’écouta que d’une oreille le vampire qui le suivait et hochait la tête quand il devait le faire. Franchement, c’était quoi ce vampire ? Une vraie pipelette. Ses phrases n’avaient pas vraiment de sens et il passait rapidement du coq à l’âne. Bizarrement, c’était intrigant et amusant. S’il ne s’était pas décider d’en finir une bonne fois pour toute, il aurait s’en doute aimé passer du temps avec lui. Mais qu’est-ce qu’il pensait ? Comme-ci un vampire passerait du temps avec un simple humain de pacotille.

Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent enfin à destination. Le vent s’était légèrement levé et l’humain regarda au loin. Ils marchèrent encore un peu pour être au milieu du grand pont. Une péniche passant juste en dessous d’eux et l’humain se penchant légèrement pour regarder les gens à l’intérieur. Il attendit un peu pour voir où en était le vampire dans son monologue, puis monta sur le rebord du pont. Il n’avait qu’un pas à faire et ce sera le grand plongeon. Un petit sourire vint naitre sur ses lèvres. Dans quelques minutes, il sera complètement libéré du poids qu’il portait depuis tellement d’année. De cette vie misérable et injuste qu’il avait. Il allait retrouver sa famille qu’il n’a jamais oubliée. Il allait être heureux à jamais.

L’humain était tellement dans ses pensés qu’il n’entendait même plus le vampire, ni le vent qui chantonnait dans ses oreilles. Il ferma les yeux et écarta légèrement les bras, prêt à se jeter à l’eau.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Ven 21 Mar - 22:52

Suivant l’humain, Adrian fronça très légèrement les sourcils en voyant la route qu’il prenait. Il n’allait quand même pas sérieusement sauter… Si ? Le vampire continua à parler comme si de rien été. Il avait toujours été bavard et avait toujours quelque chose à dire. Sauf au lit. Peut-être pour ça que les gens préférait coucher avec lui rapidement. Peut-être parce qu’il les fatiguait avec son incessant bavardage. L’humain n’avait même pas besoin de parler, le vampire parlait surement assez pour deux.

Il inspira longuement lorsque le vent souffla et qu’il apporta l’odeur de l’humain jusqu’à lui. Il sentait vraiment bon. C’était dommage de perdre quelqu’un d’aussi mignon et avec une odeur aussi divine. Sa gorge s’assécha un peu plus, lui rappelant la raison pour laquelle il était sortit à la base. Mais tant pis, sa soif attendrait. Il avait une personne a sauver. C’était sa BA de l’année. Applaudissez-le.

Ne le lâchant pas du regard, il se prépara à le récupérer avant qu’il ne saute. En voyant le petit sourire de l’humain, il se dit que c’était décidé, il aurait celui-ci. Adrian se rendant compte qu’il allait sauter se rapprocha de lui, le prenant dans ses bras avant de le ramener de l’autre coté.

« - Nan, mais tu ne peux pas sauter ! Tu as écouté ce que j’ai dis ! Et puis, t’imagine ! Tout les gens qui passent par là… De pauvres enfants qui auraient la vision de ton corps flottant dans l’eau. Et si un bateau te passait dessus, il y aurait du sang partout. Je te raconte pas pour retrouver tous les morceaux… »

Après avoir sauvé le brun, il repartit dans son monolgue comme si l’humain ne venait pas d’essayer de se suicider en essayant de sauter dans la Seine. Il rigola intérieurement en pensant que l’humain allait finir par se suicider juste pour échapper à ses paroles incessantes.
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Ven 21 Mar - 23:25

Roka regarda le vampire, le foudroyant légèrement des yeux pour avoir fait échoué sa tentative de suicide. Mais, l’humain n’allait pas s’arrêter là. De toute façon le vampire ne sera pas toujours là pour le sauver. Donc soit, il attendait patiemment que la créature de la nuit parte de lui-même, soit il continuait sur ça lancer. Il y avait de multiple façon de mourir à Paris. La prochaine étape serait la bonne.

Le vampire, qui était encore reparti dans son monologue, le suivait toujours. Cette fois, il décida de prendre le métro ou plutôt de se prendre le métro. Il descendit donc sur la voie, après avoir payé un ticket pour passer… Enfin, c’est plutôt le vampire qui paya. Roka n’avait pas vraiment les moyens, puis il ne comptait pas vraiment sortir. Bref, il regarda le quai qui n’était pas vraiment vide. Logique, ils étaient à Paris. Puis au moment où il entendit que le RER arrivait, il s’avança prêt du bord afin de tomber sur les voies. Il espérait que ça soit sa tête qui serait touché en premier pour mourir plus rapidement. Mais cette tentative avait encore échoué car le vampire le prit encore une fois dans ses bras. Bizarrement, les bras de ce vampire n’étaient pas aussi froids qu’il le pensait et il se plaisait bien contre lui. Ses joues passèrent doucement au rouge quand il regarda le visage du vampire. Puis il chassa ses pensés et entra dans le wagon. De bout, il resta devant le vampire, n’osant plus le regarder. Pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi ne voulait-il vraiment pas qu’il meurt ? C’était confus.

Quelque minute plus tard, ils arrivèrent à la station juste devant la chambre de bonne de l’humain. Pourquoi n’avait-il pas prit se moyen de transport ? Simplement parce qu’il n’avait pas d’argent et qu’il avait eu envie de marcher un peu. Il aimait la nuit. C’était calme, reposant. Quand il ne devait pas attendre des heures dans le froid un client pour se faire prendre dans un buisson ou à l’arrière d’une voiture.

Ils remontèrent à la surface et l’humain traversa sans regarder juste au moment où un camion passait dans la rue. Mais encore une fois, le vampire avait été trop rapide et il se retrouva encore une fois dans ses bras, de l’autre côté de la rue. Franchement ce vampire commençait à lui taper sur le système. Il pourrait au moins lui dire pourquoi il faisait ça. Mais non, monsieur était bien trop occupé à parler d’autre chose comme ses voyages à travers le monde ou de ce fameux Loki.

L’humain soupira doucement. Il ne restait plus que quelques idées, mais il fallait que ce type se casse au plus vite. Mais au font de lui, il n’en n’avait pas vraiment envie. Est-ce de cela qu’il parlait ? L’instinct de survie des humains ? Peut-être. Non, il était décidé à mourir et il le ferait quoi qu’il arrive. Il avança quelques pas, puis fit demi-tour et marchant en direction d’un commerce qui restait ouvert plus tard que les autres. Il y entra, toujours avec le vampire derrière lui. Il acheta quelque chose à manger et de l’alcool, sans oublier des calmants pour ses blessures et de la pommade. Une fois les courses terminés, ils allèrent vers l’habitation de l’humain. Ils montèrent les escaliers et l’humain ouvrit la porte, qu’il n’avait pas verrouillée avant de partir. Quand on part pour mourir, on ne pense pas à fermé sa porte à clé. Il entra dans la pièce et rangea ses courses… Dans la cuisine, il sortit un grand couteau d’un des tiroirs.

Après de multiple tentative, le couteau, les médicaments mélangés à l’alcool. L’humain était certes, complètement bourré, mais encore en vie. Assit sur son lit, un verre de whisky à la main, il regarda le vampire qui parlait encore. Roka n’avait fait que comme d’habitude, hochait la tête ou la secouer pour répondre. Il fronça doucement les sourcils et s’allongea un peu.

« - Dis… les vampires n’attrapent pas nos maladie mortel ? Les maladies qu’on peut avoir par le sexe…. » Demanda t-il d’un air sérieux.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Sam 22 Mar - 0:27

Adrian rigola à nouveau intérieurement à la vue du regard noir. L’humain croyait-il que cela aurait le moindre effet sur lui ? Il avait l’habitude de côtoyer des vampires dont certains étaient légèrement (voir complètement) psychopathes. Alors le regard d’un humain n’allait pas lui faire grand-chose. Suivant le brun dont il ne savait d’ailleurs toujours pas le nom, il déjoua sa tentative de se faire écraser par le RER. Un sentiment de satisfaction le traversa en apercevant les rougeurs sur les joues de l’humain ? Apparemment, il ne le laissait pas indifférent. Quoique même si ça avait été le cas, il lui aurait rapidement fait changer d’avis. Il était Allagon Adrian, le Maître du chasseur au pieu, et sans doute l’un des vampires les plus pervers et les plus doué au lit.

Il entra à la suite de l’humain dans le magasin tout en continuant à discuter de tout ce qui lui passait dans la tête. Et il y avait beaucoup, beaucoup de chose. Hé hé, il n’était pas le vampire le plus bavard pour rien non plus. Mais contrairement à ce que beaucoup pensait, il ne se perdait pas dans ce qu’il disait mais restait parfaitement conscient de son environnement. Ce qui expliquait qu’il arrivait parfaitement à arrêter chaque tentative de suicide de l’humain. Il le prit dans contre lui alors que le camion arrivait et traversa à l’aide de sa vitesse vampirique. Le suivant jusqu’au magasin, il observa ce que prenait l’humain tout en vantant le goût de certains alcools qu’il apercevait dans les rayons.

Adrian entra dans l’habitation, regardant les lieux d’un regard critique, le nez légèrement plissé. Franchement, il y avait mieux. Mais il supposait que si l’humain avait envie de se suicider, ce n’était pas pour rien. Mais le vampire était bien décidé à le maintenir en vie. Principalement pour son physique mais aussi parce qu’il l’avait intrigué alors qu’il comptait le mordre. Certes il avait l’explication du pourquoi maintenant mais tout de même. Et puis vu qu’il avait passé une partie de la nuit à déjouer les plans, il n’avait pas pu se chercher une proie et un amant. Donc il allait rester avec cet humain pour obtenir ce qu’il n’avait pas eu.

Sans que l’humain ne s’en rende compte, il cacha les médicaments dans un coin de la pièce, se doutant de l’utilisation que celui-ci pourrait en faire mais fut assez gentil pour lui laisser l’alcool. Une fois cela fait, il retira le couteau des mains de l’humain puis laissa celui-ci se bourrer, toujours en parlant et en buvant de temps en temps une gorgée. Franchement, on devrait lui remettre une médaille pour réussir à parler autant. Mais la question du brun le stoppa pendant quelques minutes, se demandant pourquoi l’humain posait cette question.

« - Bien sûr que non. En fait, il existe une molécule dans notre sang qui nous empêche de tomber malade. En fait, elle détruit automatiquement n’importe quelle maladie… Enfin, c’est un peu plus technique que ça… »

Il recommença à parler, expliquant les détails techniques sur le fait que les vampires ne pouvait pas tomber. Mais il se demander réellement pourquoi celui-ci demandait ça. Serait-ce parce que…
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Sam 22 Mar - 2:20

Alors comme ça les vampires n’ont pas de problème avec les maladies mortels des humains, donc ils pouvaient faire ce qu’il voulait. L’humain rigola doucement. Il n’aurait plus de problème pour payer son loyer et ses dettes envers son patron. Quoi qu’il en soit, il tourna doucement le regard vers le vampire qui était encore en train de parler pour ne rien dire. Enfin, d’expliquer pourquoi un vampire ne peut pas tomber malade.

L’humain soupira doucement, cherchant un moyen de le rendre silencieux. Il lâcha soudainement son verre et se plaça sur le vampire et l’embrassa sauvagement. Il passa ses jambes autour de la taille du vampire et se blotti doucement contre lui. Puis, il relâcha doucement les lèvres d’un goût sucré et regarde le vampire. Il sentait la chaleur du corps sous lui, malgré les vêtements qu’il portait. Il nicha son visage dans le cou et passa doucement sa langue sur la peau douce, la goûtant.

« - Hum ~ Ta peau est si douce…. Tu es si chaud… Quel est ton nom, vampire ?... Le mien est Yasuda… Roka… » Dit-il en déboutonnant le haut doucement.

Il se redressa, les joues légèrement rouges et le désir dans les yeux. Il contempla le corps sous lui. Mémorisant chaque parcelle de peau visible. Il passa doucement ses mains sur les contours de ses muscles…

« - Dis… J’aimerai que tu fasses quelque chose pour moi… Je ne peux plus le faire et se sera surement ma dernière fois, alors… » Dit-il en pinçant des lèvres. « - Est-ce que tu pourrais me baiser… ? Ne t’inquiète pas, ce sera gratuit pour toi…. Et surtout… ne te retient pas… » Dit-il en le regardant dans les yeux et retirant ses lunettes.

C’était une demande assez étrange. Il faut bien l’avouer, mais cet homme serait le seul avec qui il pourrait le faire vraiment. Faire tout ce qu’il voudra. Se perdre complètement à ses gestes. Il n’a jamais aimé prendre le dessus, alors si c’était vrai, le vampire lui montrerait ce qu’est de faire l’amour sans retenu. Sans avoir peur que quelqu’un le vois. Sans avoir peur qu’il attrape cette foutu maladie à cause de lui. Il voulait faire ça sans crainte pour une fois… sa dernière fois.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Sam 22 Mar - 14:06

Une lueur interrogative apparut dans les yeux pour le moment noir du vampire alors qu’il voyait l’humain se lever et se diriger vers lui. Il accueillit avec plaisir ce corps sur le sien, posant automatiquement ses mains sur les hanches et répondit avec entrain au baiser. Les gens se demandait pourquoi il parlait autant… Mais voilà l’une des principales raisons. Parce que ses partenaires ne trouvait que la solution de l’embrasser pour le faire taire. Et il fallait avouer que c’était efficace. En même temps, difficile de parler quand une bouche est sur la sienne. Passant les lèvres, la langue d’Adrian alla jouer avec sa consœur prenant le contrôle du baiser. Il sourit, fier de lui, alors que le brun reculait son visage, brisant le baiser. Le vampire passa sa langue sur les lèvres, ronronnant presque de satisfaction. Finalement, ça allait être plus simple qu’il ne l’imaginait. Et cet humain embrassait bien… Très bien même. Il se pourrait qu’il se tromper en pensant que l’homme sur ces genoux n’avait aucune expérience.

Une lueur de désir dans le regard, il releva le cou, laissant le plus petit goûter sa peau. Ses mains en profitèrent pour descendre sur les fesses et coller un peu plus le corps de son future-presque amant contre le sien. Qu’importe le fait que le brun soit bourré ou qu’il ait juste voulu le faire taire. C’était trop tard, il avait excité le vampire. Il l’aurait ce soir.

« - Je suis un sang-pur, il est normal que je sois chaud. Tout comme mon cœur bat. Roka ? J’aime bien ce nom… Je suis Allagon Adrian. »

Le désir qu’il aperçut dans les yeux de Roka lui signifia que ça n’allait pas être dur pour coucher avec lui. Apparemment lui aussi était excité. Adrian laissa les mains passer sur ses muscles bien qu’il aurait préféré que les caresses soient un peu moins douces. Non pas qu’il n’aimait pas la douceur mais il préférait largement les mouvements passionné, emplit de désir… Rien n’était plus beau qu’un corps recouvert de griffures, de marques de dents…

Ecoutant les paroles de l’homme à lunettes, son cerveau tourna à plein ménage pour faire ses conclusions grâce à tout ce qu’il avait découvert. Pour que l’homme suppose que ce serait sa dernière alors il devait être mourant. Et cela pouvait être expliqué par sa question précédente. Il avait appris que les maladies sexuellement transmissibles ne pardonnaient pas chez les humains. Il ne voulait sans doute pas le contaminer d’où sa question sur les vampires. Et le fait qu’il dise que c’était gratuit devait signifier que normalement, il se faisait payer après une partie de jambe en l’air. Un prostitué. Intéressant. Vu la qualité de son… lieu d’habitation, il ne devait pas faire ça par plaisir mais par besoin. Il devait être pauvre. Ce qui expliquait le fait qu’il est voulu se suicider. Malade, il ne pouvait plus exercer son ″metier″ et était condamner à se retrouver à la rue et mourir sur un coin de trottoir.

Ses conclusions faites, il reporta son attention sur l’humain et sourit de toutes ses dents, dévoilant ses crocs sortis.

« - Ne t’inquiètes pas pour ça, je comptais le faire bien avant que tu me le demande, dit-il, avant de mettre son nez dans le cou. Et c’est si gentiment demandé, comment aurais-je pu refuser… »

Frottant son nez contre la peau pour inspirer profondément l’odeur de Roka, il planta ses crocs dans la gorge pour satisfaire une partie de sa soif qui commençait vraiment à être désagréable. Pendant ce temps, il colla un peu plus leurs deux corps et ondula des hanches pour frotter son bas-ventre contre celui de l’homme sur lui. Une fois la brulure de sa gorge légèrement apaisé, il retira ses crocs et se recula pour regarder le brun, les lèvres rougies par le sang.
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Sam 22 Mar - 17:12

Adrian était donc un sang-pur. Est-ce comme dans les livres ? Peut-être. Roka s’en foutait un peu. Tout ce qu’il voulait à l’heure actuelle, était qu’il le baise sans se poser de question sur le fait de lui transmettre sa maladie. Il voulait le faire librement et de ce perdre totalement sous le contrôle du vampire. Qu’il ne se retient pas. Rien que d’y pensait, l’humain sentait l’excitation monté en lui. Certes, il avait déjà fait des partie de jambe en l’air, mais pas avec un immortel, même s'il en est pas exactement un.

N’ayant plus ses lunettes, il ne voyait pas nettement ce qui l’entouré, mais il devinait parfaitement les canines du vampire. Puis quand celui-ci se redressa vers son cou, il leva naturellement la tête pour lui laisser plus de place. Posant même l’une de ses mains sur sa nuque. Il écarquilla les yeux et gémit tendrement alors qu’il s’entait les crocs dans sa gorge et les frottements sur son bas ventre. Ses mains s’agrippèrent à lui enfonçant légèrement ses ongles dans la peau de la nuque et du bas du dos du vampire. Roka était un humain, il ne pouvait pas vraiment faire de mal à un vampire, mais il pouvait peut-être lui laisser quelques traces ou du moins essayer.

Il ouvrit doucement les yeux et regarda en direction d’Adrian qui le regardait aussi. Un fin filet de sang coula le long du cou de l’humain et disparu sous son haut. Ses yeux étaient voilés par un désir indescriptible et il ondulait encore le bassin tout en gémissant doucement. Il avait envie de lui, de le sentir au plus profond. Son regard s’attarda sur le torse, alors que ses mains essayaient de le griffer doucement. Pour tout dire, c’était juste un essai pour voir s’il arrivait à lui laisser une trace.

Soudain, il s’arrêta totalement et se recula en croisant les bras contre son propre torse, comme pour se cacher. Il s’était souvenu que son propre corps était rempli de bleus, de griffure, de coupure et de brûlure…

« - Je… je ne suis pas… convenable… »
Dit-il en tremblant légèrement rien qu’en pensant à ce qu’il avait enduré la veille.

Il s’en voulait au plus haut point. Mais il ne voulait pas que le vampire voit son corps aussi meurtri. C’est sans aucun doute une idée des plus stupides, surtout qu’il avait vraiment envie de baiser. Roka soupira doucement essayant de se calmer et de chasser ses pensés. Il regarda le vampire, les yeux remplis de tristesse. Il fallait qu’il se reprenne. Baiser était son métier, il ne devait pas laisser ses pensés dicter ses gestes. Puis, Adrian avait déjà dû voir pire que ça…. Ça ne devrait pas le déranger. Bien que ce vampire soit assez… spécial. Bon il n’en avait pas croisé d’autres, donc il ne pouvait pas ce faire une comparaison.

Quoi qu’il en soit, l’humain inspira profondément et se leva. Il ne voulait pas qu’Adrian découvre son corps, c’est lui qui allait lui montrer. Il se plaça à peut prêt au milieu de la pièce et retira doucement son haut, restant dos au vampire. Celui-ci, pouvait maintenant voir de quoi l’humain parlait, car il avait une multitude de trace sur le dos. Comme s’il avait était battu avec une barre de fer. Doucement, Roka se retourna, évitant de regarder la réaction du vampire. L’humain était vraiment mal alaise et se mordait doucement la lèvre. Sur son torse, on pouvait voir le filet de sang descendre encore et disparaitre à la ceinture de son pantalon. Son torse et ses bras étaient remplis de trace rouge et bleu, comme des coups et à quelques endroits des traces de brûlure.

« - Je… Je suis désolé… mon corps n’est pas présentable… » Dit-il en fixant l’un des murs de son appartement.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Sam 22 Mar - 23:52

Un léger grondement de plaisir lui échappa en sentant les ongles dans sa peau. Il doutait que Roka laisse des traces profondes mais il pourrait peut-être faire rougir un peu sa peau à cause des griffures. Un sourire amusé prit place sur ses lèvres alors qu’il laissait Roka faire ses ongles sur sa peau.

« - Il va falloir appuyer beaucoup plus fort que ça, si tu veux que ça reste sur ma peau. Et n’ai pas peur de le faire, j’aime avoir des marques de mes ébats. »

Enlevant ses mains des fesses, Adrian s’apprêta à soulever le haut du brun aux cheveux courts quand celui-ci se recula. Il grogna frustré et plissa les yeux, se demandant ce qu’il arrivait à l’humain. Non, mais oh, ça n’allait pas de s’arrêter comme ça ? Le vampire haussa un sourcil en entendant l’explication. Il n’était pas convenable ? Comment ne peut-on pas être convenable pour du sexe ? Qu’est-ce que Roka voulait dire par là ? Il lui jeta un regard interrogateur dans l’espoir que l’humain explicite un peu plus ses paroles. Ses mains caressèrent le dos en le sentant trembler. Son comportement pouvait paraitre étrange alors qu’il avait dit être le plus grand pervers et qu’il voulait baiser avec Roka. Mais il s’était attaché à cette race qu’était les êtres humains. Et il ne pouvait pas rester insensible devant la tristesse présente dans le regard. Cela lui rappelait des mauvais souvenirs.

Voulant comprendre de quoi il retournait, il laissa l’humain se lever, ne le lâchant pas du regard. Il gronda sourdement alors que la peau du brun se dévoilait. Et après on s’étonnait que les vampires méprisent les humains. Quand on voyait ce que faisaient certains à d’autres… Ce genre de comportement le dégoûtait. Adrian se leva lentement, profitant du fait qu’il n’est plus l’humain contre lui pour enlever ses lentilles puis se rapprocha du brun.

« - Quel gâchis… Un corps aussi magnifique… dit-il, en passant ses doigts sur la peau. J’aime marquer mes amants… Mais là… C’est de la maltraitance. Si certains humains méritent de vivre, d’autres feraient mieux de rester crever dans un coin, grogna-t-il. Mais je te rassure… Malgré les marques, continua-t-il, retraçant les dites marques. Tu reste largement désirable. Je vais te le prouver avec plaisir. »

Passant un bras autour de la taille, il ramena le plus petit contre lui pour coller leurs corps. Il ondula les hanches, montrant que sa virilité était toujours aussi réveillée. Un jour, un ami lui avait dit qu’il serait capable de coucher avec n’importe quoi tant que ça avait un trou où mettre son sexe. Le vampire avait alors démenti en disant qu’il avait un minimum de goût et qu’il couchait uniquement avec des personnes qui était un minimum potable. De son point de vue. Et malgré les dommages inscrits sur sa peau, Roka faisait parti de cette catégorie et de loin.

Adrian prit le brun dans ses bras avant de se diriger vers le lit et de jeter à moitié Roka dessus. Il s’installa ensuite par-dessus lui, écrasant légèrement le corps sous lui pour bien lui faire sentir à quel point il était excité.

« - Et si nous passions enfin aux choses sérieuses… souffla-t-il en se décollant légèrement pour laisser la possibilité au plus jeune de bouger. »
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Dim 23 Mar - 0:44

Roka n’était pas alaise. Il n’aimait pas que d’autres personnes voient son corps ainsi. Il regarda le vampire qui s’avança doucement vers lui et grimaça légèrement, essayant pas la même occasion de ne pas gémir en sentant les doigts d’Adrian sur ses marques. Puis il soupira de bien être contre le corps chaud du vampire. Ronronnant presque de plaisir en sentant la virilité réveillée. Il passa doucement ses bras autour du cou et caressa tendrement sa nuque. Le regardant dans les yeux. Ce vampire l’intrigué tellement qu’il voulait en savoir plus sur lui. Quelqu’un de normal aurait fuit en découvrant son corps, mais lui était resté… Il était même prêt à le satisfaire. Pourquoi ?

L’humain se laissa emporter sur le lit. Son cœur battait de plus en plus vite et il écarta inconsciemment les jambes pour lui laisser plus de place. Il retira la chemise qui le gêné afin de caresser le dos du vampire. Chose qui était rare et cela faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé, Roka fit un léger sourire avant d’embrasser Adrian plutôt sauvagement. Cela en guise de réponse. Il ondula doucement des hanches afin que sa virilité frotte contre celui de son amant d’un soir. Sans doute la dernière personne avec qui il baiserait. Dans un sens, ça ne le déranger pas. Adrian était tout à fait à son goût. Sa peau était douce et chaude. Elle avait un petit goût sucré. Il avait vu qu’il aimait un peu de violence. Evidemment, pas celle destiné à faire vraiment mal. Alors, il essaya de griffer encore et encore le dos.

Roka n’était pas du genre à dominer, mais plutôt l’inverse. Mais se fichu pantalon l’agacer. Alors, il passa ses jambes autour de la taille d’Adrian afin d’échanger leur place. Il plaça son visage dans le cou du vampire, pour le morde un peu. Pas assez pour lui transpercer la peau. Puis il descendit doucement vers ses boutons de chairs, qu’il malmena tendrement. Il savait qu’Adrian n’allait pas le laisser faire longtemps. Il fallait qu’il passe à la prochaine étape rapidement. Il descendit encore, retirant doucement la boucle de ceinture, puis les boutons et retira le pantalon qui l’énerver. Il regarda la virilité en se mordant la lèvre, il avait vraiment hâte de la sentir en lui. Il avança doucement son visage pour prendre le membre en bouche et lui faire sa plus belle des fellations. Mettant en pratique tous ce qu’il avait apprit pendant toutes ses années de service. Devait-il le faire jusqu’à ce que le vampire éjacule ? Et si après cela, il le laissait en plan ? Le doute s’installa dans l’esprit de l’humain. Mais le vampire avait déjà fais beaucoup pour lui. Alors il décida de le faire, jusqu’à sentir le liquide tiède dans sa bouche et l’avaler en gémissant doucement.

« - Hum… Si bon… » Fit-il en se redressant doucement et regardant le vampire avec envie. « - C’est la première fois… que c’est aussi… délicieux… Adrian….»

L’humain espérait que cela ne dégoutait pas Adrian. Parce que c’était vrai. Il n’avait jamais goûté pareille délice. Maintenant qu’il avait fait ce qu’il voulait, bien qu’il en veuille encore et encore plus. Il laissa le vampire décider de la suite, le regardant et ondulant légèrement ses hanches pour frotter son membre contre sa jambe doucement.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allagon Adrian

Message par Kaminari le Lun 24 Mar - 18:51

Adrian répondit avec plaisir au baiser, sa langue se battant avec sa jumelle pour prendre le dessus, ce qu’elle réussit à faire. Appuyant sur la nuque, il approfondit le baiser, continuant à se frotter contre le plus petit. Beaucoup voyait les baisers comme une marque amoureuse, alors que pour le brun, c’était juste une acte comme un autre et donc il ne se gênait pas pour embrasser ses partenaires d’un soir. Certains étaient réticents au début mais ils comprenaient rapidement qu’il valait mieux lui occuper la bouche. Et puis une fois perdu dans le plaisir, ce n’était pas comme s’ils faisaient vraiment attention à ce genre de détails.

Il sourit contre les lèvres en sentant l’humain essayer de marquer son dos et planta légèrement ses crocs dans la chair, récupérant les quelques gouttes de sang qui coulaient. Brisant ensuite le baiser pour laisser Roka respirer, le vampire se lécha les lèvres. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas bu un aussi bon sang. Bien qu’il avait un léger arrière goût amer, sûrement dû à la maladie qu’il avait. Mais ce n’était pas comme si ça le dérangeait. Tout de même, quel dommage qu’il ne l’ait pas rencontré avant, juste pour le plaisir d’avoir son sang.

Un de ses sourcils se haussa alors que Roka le faisait basculer sur le dos. Bien évidemment, il aurait pu utiliser sa force pour garder le dessus mais il était curieux de voir ce que le brun allait faire. Adrian grogna légèrement en sentant les dents sur son cou. Peut-être qu’une marque resterait. Quoiqu’il aurait fallu qu’il morde plus fort et plus longtemps. Son regard couleur sang suivit son amant du moment avant de se fermer, un faible grondement de plaisir lui échappant. Il était très rare de le faire gémir dans un lit. Au contraire, c’était son instinct vampirique qui ressortait le plus dans ces moments, le faisant grogner ou gronder, voir même ronronner lorsqu’il était vraiment satisfait. Un de ses très nombreux amants lui avait dit avoir l’impression d’avoir un chat dans son lit. Puis en voyant le vampire sortir les crocs et le regarder de ses yeux rouges, il avait précipitamment modifié ses paroles en le comparant plutôt à un tigre. Il pouvait se laisser caresser et ronronner de plaisir et l’instant d’après sauter pour tuer sa proie.

Adrian se félicita intérieurement de ne rien avoir mis sous son pantalon, permettant à l’humain à accéder plus vite à sa cible. Un nouveau grondement lui échappa alors qu’il passait ses doigts dans les mèches courtes. Bougeant ses hanches en rythme avec la bouche, il se retint tout de même pour ne pas étouffer le plus jeune. Il marmonna un juron en pensant qu’il y avait bien longtemps qu’un humain ne lui avait pas fait une aussi bonne fellation. Vraiment, il avait bien fait de sauver Roka et de l’avoir suivit chez lui. Au moins, il n’aura pas perdu sa soirée. Resserrant ses doigts dans les cheveux, le vampire se relâcha enfin, le souffle un peu plus court. Il allait le remercier pour ça en le prenant comme jamais personne ne l’avait pris. Il allait lui montrer la différence entre un humain et un vampire à ce niveau.

« - C’est normal… Tu ne l’avais encore jamais fais avec moi, répliqua-t-il avec le sourire aux lèvres avant de reprendre le dessus. J’espère que tu es prêt. Tu ne pourras plus te lever après que je me sois occupé de toi. Ta nuit va être très longue. »

Enlevant rapidement le reste des affaires de Roka, le vampire se colla à lui pour frotter leurs corps ensemble et scella leurs lèvres ensemble, sentant son propre goût sur la langue du plus petit. Imitant l’humain un peu plus tôt, il relâcha les lèvres avant de mordre le cou. Il ut quelques gorgées avant de descendre sur le corps, bien décidé à laisser ses propres marques sur son amant. Alors que ses crocs étaient plantés au niveau d’un des tétons, il enfonça un doigts dans l’antre chaude pour préparer rapidement le brun. Même s’il aimait prendre du plaisir, il aimait en donner aussi à ses partenaires. Et il n’était pas certain que l’humain supporte d’être pris d’un coup sans préparation. Après avoir laissé de nouvelles marques sur le torse, les hanches et l’intérieur des cuisses, il enleva ses doigts tout en se redressant et se plaça correctement entre les jambes. Adrian s’enfonça ensuite à l’intérieur de Roka, lâchant un profond grondement de plaisir. Posant son regard sur le visage du plus petit, il attendit quelques secondes avant de commencer à bouger.
avatar
Kaminari
Sixième

Messages : 347
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 23
Localisation : Cachée entre les lignes, attendant sagement une faute ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yasuda Roka

Message par Ichibari le Sam 20 Déc - 0:57

L'humain haletait et ondulait doucement des hanches. Son corps devenait de plus en chaud, alors que le vampire enfonçait ses crocs et ses doigts en lui. Il n'était qu'un joué pour la créature et cela lui allait très bien. Il en avait l'habitude maintenant. Il luttait pour rester lucide. C'était tout de même sa première et sans doute unique, fois avec une créature mystique. Il savait au font de lui qu'il n'y en aurait pas d'autres. Du moins, pas tout de suite. On ne croise pas de vampire à tous les coins de rue.

Ondulant des hanches et gémissant tendrement, son regard était toujours fixé sur la créature, comme pour mémoriser chaque détails du vampire. Il grogna en s'entent les doigts quitter son antre et attrapa la tête de lit quand le membre dur et chaud entrer en lui. Il écarquilla les yeux en ouvrant la bouche et gémis fortement. -Putain... trop gros... trop chaud... trop bon.- Il essayait de se détendre au maximum afin d'avoir vraiment tout en lui.

Au départ, cela faisait mal, vraiment. Mais, il ne voulait pas que ça s'arrête. Il était certes, un humain, mais il en avait vu bien pire. La solution était de vraiment se détendre et de laisser le membre faire son travail. Petit à petit, il commença à onduler ses hanches, donnant le rythme au vampire. Celui-ci ne devait pas aller trop vite, sinon Roka ne tiendrait pas. Étrangement, Adrian semblait le comprendre et se cala au rythme des hanches. De ce fait, l'humain commençait à avoir de plus en plus de plaisir et au bout d'un moment, il lâcha totalement prise. Ondulant ses hanches de plus en plus vite, gémissant encore et encore. Evidemment, la sensation étant de plus en plus forte et l'humain n'étant pas sobre, Roka jouit sans s'en rendre compte et continue d'onduler les hanches.

"Continue... Encore... Han... Adrian..." Suppliait-il à chaque fois que le membre était au font de lui.

Roka voulait se prouver à lui même qu'il était capable de tenir aussi longtemps qu'Adrian le voulait. Ce qui devait être un exploit venant d'un simple humain.
avatar
Ichibari
Sixième

Messages : 140
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 31
Localisation : Dans les contrées inexplorées de ses rêves, à l'orée d'un cerisier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [La Maladie de Minuit] [MA] Un humain pas comme les autres ~

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum