[Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:24


~ Wandere's life ~
« Rien ne vaut la liberté d'une vie sans contrainte »

Rating : T
Genre : Amitié, Aventure
Mondes: Résidence Heavenly.
Disclaimer : la Résidence Heavenly appartient à Lily-Rose.
Notes : Ce qui va suivre est un petit changement d'époque melant un de mes personnages de l'univers de la Résidence Heavenly et un personnage de J4neHopkins.

- Lily-Rose joue Keiji Hiroma.
- J4neHopkins joue Arthur Alexander.


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:35

L'ombre des maisons grises s'étirait à mesure que le soleil déclinait, assombrissant les jardins sinistre causé par une terre trop hostile. Tout ici était dépourvu de vie, à croire que le paysage calquait l'humeur des riverains. Le quartier de Newham était réputé, non pas par ses célébrités mais plutôt, part ces rescapés, à qui on avait enlevé, parents et enfants durant la guerre en Iran et au liban. La pauvreté était omniprésente et personne ne s'en inquiétait. En réalité, ces baraques étaient conçu pour jeter les plus démunies dans l'oublie. Mais ça, personne n'osait le dire à voix haute.
Le jeune Arthur, posté sous le porche de sa maison, les mains dans les poches et le dos voûtés, semblait guetter le coin de la rue. La vie n'avait pas était tendre avec lui et son corps en gardait les cicatrices. Tout en lui avait été conçu, au départ -bien évidemment- pour briller. Né d'une mère déclarante en douane et d'un père militaire, il n'avait manqué de rien jusqu'à ses 7 ans. Bon élève, joueur, amical et poli. Tel été son profil.
Mais un jour, son univers s'assombrit et c'est ainsi qu'il se retrouva perdu dans cette banlieue pour unique refuge.
Ayant quitté le sol scolaire à ses 13 ans, il se plaisait à retrouvé sa petite bande avec lequel il s'amusait sans retenu. A dire vrai, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire dans le coin.

L'objet de ses attentes fit soudainement son apparition. Une vieille ford escort, suivit de prés par un épais nuage noir. Un leger sourire prit place sur son visage aussi gris que sa propre résidence.

"Hey ! Salut les gars !" Lança t-il.

Sans trop de difficulté, il s'engouffra à l'intérieur de la guimbarde où une odeur de cigarette et de biere imbibé les tissus.
l'aîné, assis derrière le volant, avait maintenant 25 ans. Pur Skinhead dans l'âme, il était le "père", celui qu'on respectait plus que dieu lui même. Il était de bon conseil mais impulsif et autoritaire. A ses côtés, le plus jeune. 8ans. Ayant perdu son père et sa mère, il était l'orphelin de la bande et juré aussi bien que ses coéquipiers.
Enfin, les deux jumeaux à l'arrière, mi-skin mi-punk, étaient les plus téméraires. Jamais absent lorsqu'il s'agissait d'embêter le pacpac du coin, ou d'aller semer la zizanie dans le poulailler du père Mc Cornic.
En bref, Arthur était le plus discret.

Ce joyeux petit groupe hurlait et chantait si fort qu'on aurait pu les entendre jusqu'à Windsor. La vieille Ford s'élança sur la route, agonisant à chaque centimètre parcouru.
Arthur était heureux. C'était pas grand chose, juste 5 mecs un peu bourré qui faisait des conneries mais c'était sa famille.
Le vent dans ses cheveux - causé par un trous béant au dessus de sa tête- ajouté à celà une sensation de liberté incommensurable.
La voiture tailla la route jusqu'à Morblefire où elle se gara en warning sur le bas côté. Comme à son habitude, Joe, "le père", avait une idée. Tout fier de lui, il s'élança à l'intérieur d'une maison un peu délabré. Sans se poser de question les autres suivirent.

"Voilà ! Comme promis c'est notre repère. J'ai mis du temps à la dégoter ma gueule !
-Wow ! Sérieux ?!! Ca dechire bordel ! S'exclama l'orphelin.
-Hein ça ! On s'y arrête 5 minutes après on va fêter ça les gars !"

Arthur découvrit les lieux, bien loin d'un palace, il offrait un confort dont ces jeunes avaient besoin. Un lit à gauche, un drapeau anglais au mur, une sono, que demander de plus ?
Enthousiasme, le blond trinqua avec ses amis puis, tous filèrent dans un lieu cher à leurs coeur. Le "Devil" Un bar bien connu des citoyens des environs. Le gérant en revanche ne les appréciaient pas trop. La discrétion était de mise malheureusement, elle ne faisait pas partit de leur vocabulaire.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:36

La vie n'était pas facile. Les conditions n'étaient pas évidentes. Pourtant le jeune homme n'était pas là à se plaindre. Il avait décidé de profiter de la vie à fond, quitte à mourir pour de bon et se retrouver enterrer six pieds sous terre. Des soldats étaient morts pour leur permettre de vivre librement. Des soldats se battaient encore pour cette liberté. Et Keiji avait décidé de se battre jusqu'au bout pour vivre sa vie comme il l'entendait. Ou plutôt sa mort. Son condition était différente des gens. Tellement différente qu'il ne savait pas exactement ce qu'il était. Mais était-ce important ? Non. Il arrivait à profiter de son temps comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Il avait gagné une liberté sans nom. Même s'il devait faire profil bas. Son corps manquait à l'appel et il savait que certaines personnes de sa famille, un peu trop impliquées dans la police, le cherchaient pour l'enterrer. Il faisait de son mieux pour se cacher, il ne pouvait pas leur infliger la nouvelle de sa survie. Il n'était pas vivant. Il n'avait pas échappé à la mort grâce à un miracle. Il était mort. Mais il n'était pas mort comme sa tante. Il était mort mais capable de bouger. C'était étrange mais pas déplaisant. Et il avait toujours quelqu'un pour l'aider à se sortir des galères. Hiyoshi le surveillait de près et le sortait des problèmes. C'était grâce à ce dernier qu'il avait même fini par se retrouver à partir fuir son pays pour quelques temps. Le temps que sa famille oublie son corps et passe à autre chose.

Partant à l'aventure au grès du vent, il avait fini par se retrouver en Angleterre. Il était capable de passer inaperçu s'il le voulait. Il avait beau être excentrique, il était capable de faire profil bas quand il le fallait, surtout lorsqu'il avait du franchir les frontières de plusieurs pays. Mais étant mort, il avait quelques techniques que personne ne pourrait soupçonner. Si son coeur pouvait encore battre, Keiji était persuadé qu'à chaque fois, il se serait emballé sous l'excitation de se faire découvrir. Cette sensation grisante lui manquait. Ou il en avait l'impression. Il n'était pas sûr de ressentir encore le manque. Il ne ressentait presque plus rien malheureusement. Mais ce n'était pas ça qui allait l'embêter. Il se débrouillait très bien sans toutes ces émotions. Même les gens n'arrivaient pas à le détester malgré son excentricité.

Le jeune homme avait fini par élire domicile dans un lieu abandonné pour quelques nuits. Il n'avait plus un sou en poche. Mais il n'avait pas besoin de confort pour vivre. Il n'avait même pas besoin de manger. Ou juste un petit peu. Il n'avait aucun goût alors même un vieux pain rassi lui convenait. Il n'était pas difficile et mangeait juste parce qu'il se demandait si son corps n'avait pas besoin d'énergie pour bouger malgré sa condition spéciale.

- Hey ! Vous n'auriez pas un morceau de ... Enfin un truc pour manger ?

Keiji était curieux de nature et Hiyoshi était quelqu'un de très cultivé. Il avait fini par apprendre l'une des langues les plus parlées au monde, l'anglais. Mais entre parler avec Hiyoshi et parler face à des vraies personnes, le jeune homme en perdait presque ses mots. Il voulait parler de pain. Mais même si ce n'était pas du pain, il serait ravi d'avoir quelque chose à manger. Bien sûr, personne ne voulait rien lui céder. Avaient-ils peur ? Ou n'avaient-ils déjà pas assez pour eux ? Keiji n'était pas sûr, mais optimiste comme il l'était, il continuait de chercher, de demander à tous les passants. Il n'hésita même pas à tenter avec un petit groupe de personnes à l'allure étrange. Le look des gens lui importait que peu, voire pas du tout. Tout ce qu'il voulait c'était manger, pour pouvoir enfin profiter de sa journée. Mais sans un sou en poche, il devait mendier jusqu'à obtenir gain de cause.

- Les gars, désolé du dérangement, mais vous n'avez pas un truc à manger ? J'ai pas de sous !, S'exclama-t-il en sortant ses poches pour montrer à quel point il n'avait rien sur lui. L'état de ses vêtements indiquait aussi sa condition de vie misérable. Il ne se souvenait même plus depuis combien de temps, il n'avait pas eu la chance de se laver. Finalement, c'était peut-être l'odeur qui rebutait les gens et les faisait fuir.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:37

Bien avant d'atteindre le bar, Arthur et les autres devaient parcourir un bon kilomètre à pied. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent à arpenté les rues, tandis que le soleil déclinait à vue d'oeil derrière les immeubles.
Plutôt que de se contenter de marcher tranquillement, le petit groupe était dissipé et s'amusait à gêné les passants ou à montrer leur postérieur aux routiers de passage.
L'un des jumeaux, fidèle à lui même, suivit un cycliste durant une bonne dizaine de mètre avant de lui bondir dessus pour lui piquer le deux roues. Tout fier, il s'échappa sous les hilarités de ses "frères" et les rejoignit un peu plus loin après avoir semer le pauvre propriétaire du vtt. C'est donc, à pied et à vélo qu'ils riaient à leurs bêtises passées.

Arrivé à un carrefour, des bières pleins les mains, le "père" se stoppa. Prit d'un fou rire, il menaçait de faire tomber les précieuses provisions à tout instant.
C'est à ce moment précis, que ce jeune mendiant vint les interrompre. Les rires prirent fin tout aussi rapidement. A croire que ce pauvre jeune homme avait mal choisit son moment.
Les membres du groupe s'échangèrent des regards mi interrogateur, mi suspicieux. Quant enfin, l'un d'eux prit la parole.

"On a une tête à avoir à bouffer? Demanda le "père".
- Oh ! Attend pourquoi tu t'énerves ? Vas y file lui une bière mec. Dit l'un des jumeaux.

Mitigé, Arthur examina le trouble fête avec peut être, un peu plus d'indulgence. Il remarquait un je ne sais quoi en lui d'étranger. Sans doute une histoire d'accent.

"Vas y fais pas ton connard. Il est comme nous ce gars.
-Mais ouais c'est bon je plaisantais !" Malheureusement quelque chose sonnait faux dans cette exclamation. Quelque chose qu'Arthur sentit en une fraction de seconde. En voyant le "père" s'approcher de l'étranger, l'instinct du blond lui dicta de s'interposer. Ce qu'il fit.
Tout se passa très vite. Le point chargé et l'air menaçant l'aîné de 95kg, sans doute trop éméché, fonça sur sa proie. Les canettes de bières roulaient auprès d'eux. Certaines sous la dureté du sol, avait déversé leur contenance sur le bitume. Arthur lui rentra dedans comme un véritable rugbyman. Malgré sa carrure maigrelette, il réussit à désarçonné son adversaire.

"Wow ! Tu fous quoi?!!! Joe attrapa Arthur par le t-shirt et le repoussa. C'est quoi ton problème le vagabond ?! Tu joues les super héros ?! Mais tu t'es regardé ? Retourne à ta place ou je te broie les couilles !
- Arrête Joe t'as trop bu. Implora l'un des deux jumeaux.
- Bordel mais c'est quoi votre problème ?! Je croyais qu'on été une famille?! Vous croyez que je vais laisser ces connards d'étrangers repeuplé notre pays ?! Vous vous attendez à quoi merde?! Pourquoi croyez vous que vos chers parents sont mort ?! Pour défendre notre pays et je ne fais que terminer ce qu'ils ont commencé ! "

La situation était totalement incontrôlable, comme à chaque fois que Joe buvait et que son chemin croisait celui d'une personne avec un accent. Pourtant, il n'a pas toujours été ainsi. Mais cette foutue guerre l'avait changé.

Arthur fit face au "père" tel un toreador face à une bète de 600kg. Il le regarda droit dans les yeux, bien déterminé à mettre un terme à ce combat insensé qui pourrait les conduire tout droit en prison.
Joe quant à lui, etait loin d'être impressionné par la carrure de son cadet. Il lui décocha sans vergogne une droite qui l'envoya directement au tapis.

"Ah on fait moins le malin avec la gueule en sang. Pour la peine tu resteras dehors ce soir. Dit-il tout en relevant Arthur pour l'envoyer dans les bras des deux jumeaux. Veillez à ce qu'il ne recommence pas ses conneries. Puis le père se tourna vers la raison de toute cette agitation. Quant à toi. Tu m'as forcé à tapé l'un de mes gars. Je te laisses tranquille ce soir car je veux pas ameuté les keufs mais que je ne te vois plus traîné dans le coin ou je te zigouille. Toi et toute ta famille. Retourne dans ton pays." Suite à cette déclaration, il cracha sur le pied de son interlocuteur et sans retourna.

Suite à tout cela, un froid circulait entre les membres du groupe. Légèrement en retrait, Arthur les suivait en se massant la paumette droite.
Arrivé au bar, Joe avait retrouvé toute sa bonne humeur. Seulement, comme il en était convenu, Arthur dut patienter dehors. Telle était sa punition.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:38

Oups. Keiji avait fait une bourde ? Il n'était même pas sûr. Il ne regrettait pas d'avoir tenté sa chance. Il devait demander à tout le monde pour avoir une chance de récupérer un truc à se mettre sous la dent. Mais il resta sagement à sa place, malgré le petit sourire en coin qui s'était dessiné malgré lui sur le coin de ses lèvres. La situation était comique. Il avait envie de rire un bon coup. Mais il n'en fit rien et laissa les événements se dérouler. L'un des gars en face de lui ne semblait pas pouvoir le supporter. C'était l'odeur qui était si insupportable ? Il renifla sa manche mais il ne sentit rien de spécialement affreux. Ou alors son nez était déjà habitué à son odeur. C'était embêtant. Il avait presque envie de demander s'il sentait si mauvais mais il évita en voyant l'un s'interposer entre lui et le plus costaud. Son "sauveur" se prit même une droite. Cela en valait-il vraiment la peine ? Les gens étaient étranges. Mais ce gars lui plaisait bien.

Lorsque le calme revient, Keiji éclata de rire. Bon sang, il avait une vie palpitante. C'était bien dommage de ne pas pouvoir sentir les battements de son coeur pulvériser sa cage thoracique sous la tension et le stress. S'il n'était pas mort, il aurait vraiment pris son pied.

- Ah la la, Dit-il en reprenant enfin son souffle, Tu n'aurais pas du t'interposer. C'est ton chef, non ? Enfin, je dis ça, car j'en vaux pas la peine. Ton chef n'aurait rien pu faire contre moi. Me tuer ? Quelqu'un l'a déjà fait à sa place. Et ma famille ? Elle est restée dans mon pays. Enfin est-ce que je peux le considérer comme mon pays puisque sur les registres sur je suis mort ?

Cette question était importante. Il ne pouvait sans doute plus dire que tel pays était le sien puisqu'il n'avait plus rien pour le prouver. Pas la moindre carte d'identité, ni même de passeport. Il était donc pas mécontent que les policiers ne soient pas arrivés. Il aurait fait quoi s'ils avaient découvert son cas ? Il aurait peut-être était vendu à un scientifique fou pour se faire disséquer. Rien que d'imaginer cela, il avait envie d'en rire. Son imagination était tordue et il l'assumait pleinement.

- Bref. T'as vraiment rien à manger ? J'ai rien avalé depuis ... Je dirais avant-hier soir. Ou un truc du genre. J'en perds la notion du temps.

En parlant, il regardait à droite et à gauche en recherche de sa prochaine victime pour mendier. Il était un sacré énergumène, jamais abattu par les problèmes qu'il pouvait rencontrer. Les gens le trouvaient trop bizarres pour accepter de le fréquenter ou même de lui parler. Mais ce n'était clairement pas un mauvais gars.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:39

Posté à côté de l'entrée du bar, Arthur se tenait, tête basse. De loin il ressemblait à un dealer à la recherche d'un futur client. Ou du moins à un jeune dealer.
Ses mains tremblées encore sous l'effet de l'adrénaline. Ses émotions s'entrechoqué en plein coeur de sa poitrine. Il l'avait bien mérité, même si au fond son acte était louable et courageux.
Ses doigts au fond de ses poches s'amusaient à jouer avec un vieux briquet et un cigarette écrasée. Cet acte avait le mérite de le distraire et par la même occasion,de retenir ses larmes. Après tout ce n'était qu'un gamin sevré trop tôt. Il n'existait aucune différence entre lui et un chien errant. D'où son surnom -prononcé plus tôt- "le vagabond".
Ses bras étaient encore trop frêle pour porter le poids de ses erreurs mais ses épaules étaient large.

Deux pieds se postèrent soudainement près des siens. Peu surpris, il se contenta de regarder dans la direction opposé à son interlocuteur.

"J'ai rien pour toi. Vas t-en maintenant." Furent ses premiers mots de la soirée. Une soirée désastreuse, humide et froide. Mais il devait tenir bon et assumer sa punition. Tel était le désir du "père".

Une goutte de sang coula le long de sa joue et vint teindre la pointe de l'une de ses mèches blondes. Il se contenta de l'essuyer avec le revers de sa manche avec embarras. Comme s'il lui était interdis de saigner.

Au fond de lui, cet inconnu avait attisé sa curiosité. Pour commencer, il saluait son courage. Ce n'était pas donné à tout le monde d'avoir autant d'aisance pour aborder des inconnus dans la rue. Ou peut être était-ce de l'insouciance? Peu importe. Il avait un côté de rassurant. Une stabilité semblable à celle que la bande lui offrait. Bien entendu, Arthur était hermétique à ce type de pensée. Il ne savait pas ou ne voulait pas ressentir de la curiosité ou de la sympathie pour quelqu'un. La seule chose dont il se fiait, s'était le respect. C'était sa seule marque d'affection. Ce qui explique sa place hiérarchique au sein du groupe. On ne lui avait pas apprit à faire autrement.
Ce dont il avait besoin dans la vie s'était d'un guide. Ou plus spécifiquement, d'une figure paternel.

L'orphelin de 8ans , nommé Alex, vint les rejoindre, une miche de pain dans la main.

"Je vous ai vu à travers la vitrine. Faites pas les cons ! Si père te vois parler avec l'étranger t'as pas fini de rester dehors dans le froid. Déclara l'enfant visiblement bien plus mature que le blond. Chose étonnante pour son âge. Tiens l'étranger. Prends le pain et casse toi. Lui créer pas plus d'ennuis."

C'est à ce moment bien précis, qu'Arthur refoula une violente envie d'envoyer tout ce monde valdinguer. Mais pour faire quoi ensuite ? Tout seul qui plus est! Il n'allait certainement pas passer la journée enfermé avec sa folle dingue de mère. Ce monde ne tournait pas rond.-
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:40

- Ah la la, Souffla Keiji, toujours un sourire aux coins des lèvres. Il n'était pas quelqu'un qui allait comprendre un simple refus. Il ne savait pas si c'était juste pour embêter ou s'il était vraiment intéressé par ce garçon. Peut-être voulait-il comprendre pourquoi il l'avait protégé alors qu'il l'envoyait sur les roses quelques temps après. Une vraie girouette. Maintenant l'étranger imaginait le blondinet telle une girouette tourner selon le vent en haut d'un toit. Ce serait une vue plutôt amusante. Il était presque tenté de demander au garçon si cela lui disait de tenter. Mais ce n'était pas quelque chose qu'il pourrait faire avec quelqu'un qu'il venait de rencontrer et qui ne semblait pas vouloir lui parler.

Puis arriva un petit. Il le regarda faire et rit légèrement. Il attrapa le pain et fit volta face avant de s'éloigner. Il marcha pas plus d'un mètre plus loin avant de se retourner et de revenir.

- Je plaisante. Je ne pars pas. J'ai bien envie de voir ce que ça donne si le gros costaud me casse la figure. Sérieusement, j'arriverai peut-être à avoir mal ! S'il y arrive, je lui tire le chapeau que je n'ai pas !

Depuis sa mort, Keiji ne ressentait plus la douleur. Il avait pris ainsi la fâcheuse tendance de se faire mal exprès pour voir s'il pouvait ressentir une douleur. Il avait déjà testé pas mal de choses. Mais rien n'y avait fait. Alors peut-être qu'un type comme le chef de la petite bande pourrait enfin lui décrocher un petit cri de douleur. Il en doutait. Son corps était un peu trop résistant à la douleur maintenant. Et puis, quitte à mourir, autant éviter de mourir de faim. C'était long et pénible d'après les bouquins. Mais pouvait-il vraiment mourir de faim ?

- Et puis pourquoi tu restes ici ? Pourquoi tu ne te barres pas ? Sérieusement, je n'arrive pas à comprendre. Le mec te fout à la porte, ben barre-toi. Tu perds quoi ? Rien. Par contre, tu deviens libre ! C'est bien d'être libre. Bon, je ne suis pas un bon exemple, mais je peux me négliger, moi. Toi, non, tu risques de mourir et ce serait bête quand même. Mais bon, tu ferais bien de partir et de vivre ta vie pour une fois ! On dirait un chien enchaîne là.

Pousser à bout le blond était le but de Keiji. Il voulait le faire sortir de ses gongs pour le pousser à se bouger. Rester dehors dans le froid, c'était ridicule. Il devait bouger, se réchauffer et profiter de la vie. Pourquoi jouer l'animal bien dressé et attendre bêtement ? Le mort ne comprenait jamais les gens assez bêtes pour obéir aveuglément à tous les ordres. Avait-il peur d'être seul ? C'était ridicule. Mais peut-être n'avait-il plus assez d'émotions pour comprendre ce jeune homme.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:41

Prenant l'insistance de l'étranger pour de la provocation, Arthur répondit du tac au tac.

"En quoi ça te regardes. Je mène ma vie comme je l'entends. Tu dis que je suis stupide mais te sens tu plus intelligent en te permettant de me juger et d'avoir un opinion sur moi alors que tu ne me connais pas? Qu'est ce que tu sais de ma vie enfin de compte? Rien alors vas t-en. Va emmerder un autre pigeon." Il en avait plus dit qu'en une seule vie. C'était certain. De plus ce n'était pas dans son habitude de se montrait si méchant. D'ordinaire il se contentait de gestuel ou d'un simple mot qui résumait la situation. Peut être que cet homme faisait ressortir certaines émotions restaient trop longtemps enfermé au fond de son coeur ?
Tout ça lui prenait la tête. Il tourna le dos à son interlocuteur et prit appuie contre le mur.

Cette posture dessinait le mur invisible qu'il venait de dresser entre eux. Ainsi, il protégé sa vie et ses intérêts.

Alex revint vers eux, l'air affolé.

"Casse toi l'étranger Joe arrive fumer sa clope !" Lança t-il.

Arthur sentit le danger chatouillait son instinct. Aussitôt, il leva la tête et vit le "père" dans l'encadrement de la porte d'entrée du "Devil".

"Qu'est ce qu'il se passe ici? A la vue du jeune étranger, Joe eut un sourire plus que menaçant. T'es encore là toi? Il me semble t'avoir demander de dégager je me trompe ? Qu'est ce qu'il y a ? C'est après mon gars que t'en as ?" Dit-il en s'approchant dangereusement de son interlocuteur.

Arthur n'aimait pas ça. Il observa la scène avec attention près à agir si besoin. Seulement, pourquoi faisait -il tout ça enfin de compte ? Au départ c'était pour l'injustice dont Joe faisait preuve mais on peut pas dire que l'étranger ait fait preuve de reconnaissance, pire encore, il est venu l'emmerder sans raison. Finalement, le blond resta en retrait mais pas indifférent pour autant. Quelque chose en lui le pousser à agir ainsi. Peut être qu'au fond, il était destiné à défendre les faibles ? Comme son père...?

Alex attrapa la manche du "père" pour tenter de le résonner mais rien ni personne pouvait l'empêcher d'être violent. A présent on l'avait provoqué s'était -selon lui- son devoir de défendre sa famille et son pays.

"T'as une seconde pour répondre avant que je ne te pète la gueule." Menaça Joe.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:42

Victoire. Il avait eu droit à une belle tirade de la part d'un type qu'il avait volontairement énervé. Il n'était pas sûr de son but mais il avait très envie de pousser le petit poussin à se rebeller contre le vilain coq. Ce n'était pas pour pourrir l'ambiance, cela n'aurait aucun intérêt pour lui. C'était plus pour pousser le blondinet à prendre sa vie en main et à en profiter. Vu la tête qu'il tirait et ses paroles, il devait boucler sur un problème et s'enfermer dans une cage alors qu'il avait en lui la clé pour l'ouvrir et voler vers la liberté. Mais les gens s’emmuraient toujours plutôt que d'affronter la vie et ses problèmes. Keiji avait juste la fâcheuse tendance à vouloir sortir ce genre de personnes de leurs cages.

- Tu mènes vraiment ta vie comme tu l'entends ? Moi, oui. Je vis une belle vie, je teste tout ce que je peux et tout ce que je veux surtout. Mais toi, tu restes là, planté dans le froid sous les ordres d'un i-

Keiji s'interrompit. Le gamin était de retour pour annoncer la venue du chef. Parfait. S'il avait pu l'être, l'étranger aurait été déçu de ne pas avoir fini ce qu'il avait envie de dire. Mais il avait presque dit l'essentiel de sa pensée, il allait donc s'en contenter. De toute façon ce n'était pas comme s'il avait le temps de continuer à discuter vu l'attitude du chef à son égard. Il allait enfin recevoir sa correction. Tout se déroulait à merveille.

- Je pensais me le faire. Non, je plaisante, son corps ne m'intéresse pas. Ni même son attitude, et encore moins ce qu'il dit. Ce que je veux, c'est que tu m'exploses la figure. Je veux que tu le fasses bien. J'aimerai voir si je peux ressentir la moindre douleur !

Impossible d'être plus cash sur ce coup. Keiji ne mâchait pas ses mots mais il avait été à bonne école auprès d'Hiyoshi. Que faisait-il en ce moment même ? Mangeait-il bien ? Ne restait-il pas enfermé toute la journée dans son appartement ? Il s'inquiétait presque. Il ne ressentait pas grand chose mais quand il pensait à Hiyoshi des sentiments revenaient vaguement à la surface, comme l'inquiétude. Mais il n'avait pas le temps de penser à tout ça. Il était face à un type musclé qui allait lui faire sa fête. Il l'attendait. La dernière fois qu'il était arrivé à un tel point, la personne s'était dégonflée sous prétexte que "démonter la gueule d'un pauvre type masochiste ce n'était pas drôle". Il n'était pas masochiste, juste curieux de voir à quel point sa résistance à la douleur faisait effet.

Par contre, il était étonné, et sincèrement, de voir le blondinet tenter d'arrêter son chef. Il lui lança un regard, toujours son maudit sourire en coin sur les lèvres avant de prononcer simplement "J'en vaux pas la peine."

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:42

Décidément, plus l'étranger ouvrait la bouche, plus Arthur avait envie de la lui clouer. Prêt à le laisser s'en prendre plein la figure par Joe ces simples mots "Je n'en vaut pas la peine" lui insuffla une force qui lui était encore méconnu. Non ce n'était pas à Joe de lui régler son compte ! C'était à Arthur.

Joe mordit à l'hameçon et sans plus tarder il sortit un point americain qu'il glissa entre ses doigts boudinés.

"Ok T'es un homme mort." Siffla t-il entre ses dents serrés.

Le blond s'avança au même rythme que le "père" tout en se glissant dans son angle mort pour protéger ses arrières. Joe chargea son point mais il fut maintenu et stoppé par Arthur. Le chiot errant s'était finalement transformé en loup près à mordre et à se défendre avec véracité. Joe l'avait négligé et sous-estimé. Il vit dans les yeux du vagabond qu'il avait recueillit quelques années plus tôt, une haine incommensurable qui le mènerait sans doute à la folie. D'un simple coup sec, Arthur lui affligea un coup de tête. Ce dernier recula de quelques pas sous la violence du choc et porta sa main sur l'arrête à présent, cassée, de son nez. Pour le terminer, le blond chargea sa droite qu'il propulsa dans la figure de son adversaire. Enfin, il se tourna vers l'étranger, légèrement essoufflé par l'exploit qu'il venait de fournir.

"Tout le monde en vaut la peine." Son regard perçant était noir et remplit de ressentiment. Il s'approcha de son interlocuteur et lui assigna à lui aussi un coup de point en plein dans l'arcade. (je suis désolée je t'avais dis qu'il ne le frapperai pas mais comme ton perso est masochiste j'ai sentit que je n'avais pas le choix xD)

Pour finir, il reprit son souffle puis il fourra ses mains dans ses poches et entreprit de rentrer chez lui. Il en avait à peu près pour 1h de marche dans la nuit noir. Au moins, il pouvait prendre son temps pour faire le point sur ce qu'il venait de se passer.

Arrivé à mi-chemin, Arthur s'arrêta au beau milieu de nulle part. Autour de lui, des champs à pertes de vue. Rien d'autre. Il réalisa l'ampleur de son geste et se mit à le regretter amèrement. Dorénavant, il était seul, sans famille,sans frère, sans "père". Cette pensée lui arracha un sanglot. Confus et embarrassé d'être si faible, il mit sa capuche et tenta vainement de pleurer en silence. Si son père le voyait, que penserait-il?
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:44

Keiji ne bougea pas d'un pouce. Il avait réussi à pousser le jeune homme à bout. Il ne pensait pas avoir autant de "poigne" avec ses mots pour le faire se rebeller ainsi. Il pensait même qu'il n'aurait droit qu'à des "va-t-en" ou "fous moi la paix". Il s'attendait qu'à ça et sous le coup, il fut surpris, mais réellement surpris. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas ressenti cela. Il ne doutait même pas de ce qu'il avait ressenti pendant une seconde. Il savait que c'était de la surprise et il était bien content d'avoir pu ressentir à nouveau cela.

Les gens le pensaient masochiste et il les laissait penser ainsi. Il n'avait aucun intérêt à leur expliquer pourquoi il se comportait ainsi. Mais pour lui, il avait toutes les raisons du monde de devenir masochiste. Il voulait ressentir une douleur. Il voulait à nouveau ressentir quelque chose. Il voulait être humain. Il ne le montrait pas, mais au fond, sa condition l'avait coupé du monde. Il pouvait tester des tonnes de choses, tout ce qu'il n'aurait jamais pu faire en étant humain. Mais beaucoup de choses lui manquaient même s'il ne le ressentait pas vraiment. C'était étrange comme état. Il sentait un manque mais cela ne le gênait pas plus que cela finalement.

Le coup qu'il se prit l'envoya au sol. Il avait fait exprès de se laisser taper, dans l'espoir de ressentir quelque chose et pour éviter de montrer où il avait été réellement tapé. A peine sonné, il porta la main à sa tête. Son arcade qui aurait du s'ouvrir sous le coup ne saignait même pas. Sa condition faisait qu'il ne saignait plus et résistait bien mieux aux coups. Il pourrait toujours dire que le jeune homme l'avait loupé si jamais les gens se demandaient comment il s'en était sorti indemne. Il se demandait même s'il avait une marque rouge. Il en doutait.

- Quelle soirée !, s'exclama-t-il finalement après quelques temps. Il avait fait exprès de prendre son temps pour se relever. Il ne voulait pas paraître invincible et pousser les gens à le questionner sur son état. Il avait promis à Hiyoshi de faire profil bas. Même s'il en était incapable, il essayait de ne pas dépasser certaines limites.

Sans demander son reste, il s'éloigna du bar. Il n'avait pas envie de s'impliquer un peu plus. Le coup qu'il avait reçu lui démontrait que ce n'était pas ce soir qu'il allait ressentir quoi que ce soit malheureusement. Sur le chemin, il prit un vélo qui traînait dans un coin et s'enfuit avec. Il entendit quelqu'un crier au voleur mais il ne s'arrêta pas et fila encore plus vite. Pour aller où ? Il n'en avait pas la moindre idée. Tout ce qu'il voulait s'était profiter de l'instant. Il se souvenait encore des jours où il séchait et emportait sa soeur pour partir loin de la ville en vélo. Les moments où ils rentraient, personne ne les grondait. Il en profitait peut-être un peu trop mais il avait toujours vu à quel point l'ambiance à la maison pesait à sa soeur et il l'embarquait dans ses bêtises pour lui donner une chance de souffler et de se changer les idées. C'était la belle époque.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:44

Le vent balayait les terres arides de la vieille Angleterre, déposant sur les routes branches, feuilles et motte de terre. Arthur peinait à rentrer chez lui. La faim lui tiraillait le ventre et les remords pesaient trop fort sur sa conscience.
Il était redevenu le vagabond d’antan. Rien de plus qu'un gamin qui n'avait toujours rien compris.
Vers 1h, il franchit enfin les frontières de son patelin.
Les maisons silencieuses ressemblaient à un décor de film d'horreur. Arthur n'aimait pas trop traîné dans ces rues tard le soir. Même accompagné de ses frères.
Il y régnait comme une odeur de désespoir qui vous collait à la peau et vous flanquait la chair de poule.
La vue de son domicile au bout de l'allée lui arracha un soupir. Cette soirée allait enfin se conclure sur une note plus douce. Du moins c'est ce qu'il pensait.

Deux phares jaunes éclairèrent l'impasse, divulguant la silhouette mince d'Arthur. Ce dernier, se retourna en plissant les yeux pour tenter d'apercevoir l'auteur de ce trouble.
Quatre personnes s'extirpèrent du véhicule. Le blond marqua un temps d'arrêt avant de comprendre qu'il était en danger.

"Alors comme ça on se rebelle?! Hurla le plus fort des quatre. Tu sais ce qu'on fait aux traîtres comme toi ?!"

La fuite ne faisait plus partit de ses options. Il lui fallait faire face avec dignité ou supplié. Arthur retira ses mains de ses poches près à défendre sa propre vie.
Une barre en métal dans la main, Joe fonça sur lui en poussant un crie de rage, suivit de près par ses 3 autres coéquipiers. La bataille fut rude et bien trop longue au gout du vagabond.
Ameuté par le vacarme de la bagarre, l'un des voisins vint à la rescousse. En chaussons/ peignoir, il appela la police qui ne tarda pas à se pointer.
Le visage en sang, Arthur subissait les coups. Allongé à même le bitume, il se mit à penser à ce jeune homme qu'il avait rencontré quelques heures plus tôt. "L'être humain en vaut -il la peine finalement ?"
Les voitures de sécurités civiles firent leur entrer en fanfare, faisant fuir les assaillants. Les officiers vinrent à la rencontre de la victime, salement amochés.

"Aller me chopper ces voyous !!! Ordonna l'un d'eux. Qu'est ce qu'on t'as fais pauvre vieux..."

Le policier redressa Arthur et prit ses constantes. Bien vivant, mais dans un état second, le blond semblait fixer un point invisible. Sa machoire était toujours serré et son regard percé au travers de ses mèches de cheveux teintés de sang.

"Qu'est ce qu'on va faire de lui? On l'emmène à l'hôpital ? Demanda le plus jeune des officiers.
-Non. Au poste, comme les autres. Il est juste assommé. Quand il reviendra à lui je veux des réponses !
- Chef on a réussi à en chopper deux de 8et 15 ans ! Les autres ont fuient !
-Bien. On va emmener ceux là déjà au commissariat pour leur poser quelques questions. Envoyer une autre équipe à la recherche des fugitifs qu'il manque."

Le lendemain matin, Arthur patientait sur le banc de garde à vue. Ses plaies avait séché et d'un revers de la main il avait pu les essuyer.
La rancœurs occupait ses pensées et lui faisait passer le temps, tandis qu'il secouait par moment les menottes qui lui lasserait le poignet gauche.
Encore combien de temps devrait-il attendre comme ça ? La faim le rendait plus agressive d'heure en heure.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:46

Keiji s'était fait avoir. Comment n'avait-il pas remarqué que le vélo avait été customisé par son propriétaire ? S'il l'avait remarqué plus vite, il ne l'aurait pas piqué. Ou alors il l'aurait piqué puis rendu bien rapidement avant de se faire la malle pour éviter les ennuis. Mais il n'avait pas fait attention, perdu dans ses pensées à tourner dans les rues de la ville jusqu'à finir en pleine campagne. Il avait fini par tomber sur un vieux campagnard ui avait tout de suite reconnu le vélo. La lutte n'avait pas duré longtemps puisque le fils du petit vieux était arrivé pour le récupérer en voiture pile au même moment. Keiji s'était vite fait ramassé et embarqué au poste de police, le fils du vieillard faisant le double de sa masse corporel. Pour passer inaperçu c'était rapé. Il n'osait imaginer Hiyoshi s'il apprenait ce qu'il avait fait.

- Je comptais le rendre ! ... ok, si je retrouvais la personne. J'avoue ne pas avoir fait gaffe à son visage. Mais c'était juste un petit emprunt !

Le sourire aux lèvres, il commençait à rendre fou les policiers qui lui réclamaient ses papiers. Il fit tout pour ne pas parler de ce sujet un peu fâcheux pour son cas, mais il n'eut d'autres choix que de se laisser fouiller. Manque de chance pour les policiers, Keiji n'avait rien sur lui, même pas un centime. Ils continuèrent de lui poser des questions mais aucune réponse ne sembla les satisfaire. Et honnêtement, le mort n'était pas toujours très franc. La vérité n'était pas toujours bonne à entendre. Même s'il avait dit la vérité en disant qu'il cherchait juste à manger et qu'en vélo, il pensait y arriver plus vite. C'était idiot, il gaspillait ses dernières forces d'après ses interrogateurs. Mais il les ignora, conscient que sa condition lui permettait de survivre bien plus longtemps qu'un humain normal. Il doutait même être encore capable de mourir pour de bon, même de faim.

- Tu vas rester là et ne pas bouger le temps qu'on règle ton cas, Déclara un officier en l'amenant sur le banc de garde à vue. Keiji hocha la tête docilement et alla s'installer, toujours le sourire aux lèvres. Il fit même un petit salut de la main à l'homme qui repartait, désespéré de faire face à un tel énergumène.

Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'il nota la présence d'une tête familière. Il ne put s'empêcher de rire légèrement amusé par la tournure des événements. Il fallait croire que le destin avait décidé de leur jouer un petit tour à sa façon.

- J'imagine que ce n'est pas un vol de vélo qui t'amène par ici. J'espère pour toi que tu as des papiers car je sens que je vais y rester longtemps, moi. Au pire, je pourrai toujours tenter une évasion de prison si je finis enfermé. C'est un truc à tester une fois dans sa vie. Pourtant je me voyais mal faire en sorte de me faire prendre exprès. C'est plus drôle quand ce n'est pas prévu !

Keiji s'en fichait d'ennuyer son voisin de banc. Il parlait, si l'autre ne voulait pas l'écouter, il pouvait toujours l'ignorer. Après tout, le mort avait la liberté de parole même s'il n'était plus un être humain. Il voyait mal comment se considérer comme l'un d'entre eux vu sa condition actuelle. Tout ce qui faisait de lui un humain, il l'avait perdu en mourant.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:46

Cette voix. Il la connaissait ? Mais où l'avait -il entendu.
Interloqué ,Arthur tendit l'oreille.
Assis, les jambes légèrement écarté, coudes sur genoux, il redressa légèrement la tête et suivit du regard son compagnon de garde à vue.
Quelle fut sa surprise en découvrant le jeune mendiant dans une situation similaire à la sienne.
Malheureusement, il regretta très vite sa venue.
D'une voix calme et rauque il lui demanda :

"T'es toujours aussi piplette ou il t'arrive d'être sympa à supporter?"

Bien entendu, ce n'était pas très engageant pour la suite, mais le blond n'était pas d'humeur.
Sans prévenir, son ventre émit un gargouillis qui couvrit la voix des officiers postés dans la pièce d'à côté.
Gêné, il tira sur son pull et détourna le regard. Ce n'était vraiment pas le moment de perdre toute crédibilité.

"Ok et M. Alexander se trouvait là au mauvais moment c'est bien ça?! Hurla l'enquêteur. Vous me prenez pour un abruti ?! Je vous préviens on a l'habitude de traité avec des vauriens comme vous. Alors je vous conseil d'être le plus honnête possible !"
Tous l'avait bien compris, l'un des agresseurs d'Arthur passait aux aveux. Ce même agresseur qu'Arthur aurait protégé au péril de sa vie.

Ne pouvant s'empêcher de se sentir coupable, le blond baissa la tête. Il était temps pour lui de faire la sourde oreille. Mettre une barrière face à tout ça. Pour le bien de sa santé mentale.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:48

- Moi pipelette ? Faut bien, tu décroches pas un mot et pourtant c'est moi l'étranger.

Keiji rit à nouveau en entendant les gargouillements du ventre de son voisin. Si il était encore vivant, nul doute que le sien ferait de même vu ce qu'il avait avalé au cours des derniers jours. Mais il était toujours en forme, preuve que la nourriture était inutile, ou presque, dans son cas.

- Tu sais, te rebeller te parait sûrement la pire erreur que tu as pu faire mais je peux t'assurer que bientôt tu vas revivre. Crois-moi, j'ai vécu quelque chose dans le style. Je dirai que c'est loin de ta situation mais j'ai aussi tout perdu pour recommencer. Des fois, ça fait du bien.

S'étirant de tout son long, il cala tant bien que mal ses mains derrière sa tête. Un officier lui fit signe de se remettre correctement d'un geste agacé. Il fit la moue mais finit par obéir à l'ordre. S'il se faisait encore plus remarquer, il allait vraiment finir sous les barreaux. Il n'avait pas envie de se retrouver privé de liberté. Mais il risquait d'être renvoyé du pays. C'était embêtant. D'un autre côté, ce n'était pas comme s'il avait planifié de faire sa vie ici. Il finirait bien par rentrer chez lui un jour. Du moins par rentrer dans son pays natal.

- Ouais, c'est un mal pour un bien, Souffla-t-il pour conclure.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:48

Il devait bien l'admettre et saluer son courage, l'étranger assis à ses côtés avait quelque chose de réconfortant. Mais la vie lui avait apprit à être méfiant et malgré son jeune âge, il faisait parfois preuve d'une droiture à faire peur.

"Tu aimes peut être reprendre ta vie à 0 mais ce n'est pas le cas de tout le monde." Sa voix était calme et dépourvu d'agressivité. Il se montrait triste et conciliant à la fois. Cependant, il n'osait se tourner vers son interlocuteur, de peur que celui-ci ne lise en lui comme dans un livre ouvert.

"Tout le monde n'a pas la chance de...Hum non laisse tomber."

L'influence de Keiji avait un effet bénéfique sur Arthur, et malgré toute la force dont il faisait preuve pour le repousser, l'étranger se rapprochait de lui et de ses secrets.

Cette idée lui était épouvantable.

Une dame parfaitement vêtue fit son entrée en scène. Elle patienta à l'entrée de la garde à vue et observa Arthur d'un oeil inquiet.
Un officier vint à sa rencontre :

"Bien le bonjour Madame. Vous êtes?
-L'assistante sociale d'Arthur Alexander. Je me nomme Kelly Aberline. Je viens réglé sa caution et le ramener chez lui." Dit-elle d'une manière qui se voulait rassurante.

Le blond ne lui adressa aucun regard. Il ne l'a portée pas haut dans son coeur malgré les efforts de la jeune femme pour l'aider et lui apporter un soutiens qui se voulait maternelle.

Les menottes qui retenait l'adolescent tombèrent au sol, tandis que ce dernier se relevait péniblement. Mais avant de partir, il fixa l'étranger comme si une idée venait d'apparaître dans sa petite tête.

"Payé sa caution à lui aussi. Ce n'est qu'un idiot qui s'est fait prendre la main dans le sac. C'était une erreur qu'il ne commettra plus.
-Euh je... Je regrette Arthur...
-Faites le. Sans lui je ne serais pas là aujourd'hui. Il m'a défendu lorsque j'étais dans le bar.
-Comment... De... Hum ... Quel bar ? Je ne suis pas sur de comprendre.
-Faites ce que je vous dit et je vous rembourserai."

La jeune Assistante savait très bien qu'Arthur n'avait pas les moyens de rembourser quoi que se soit, pourtant, pour que son protégé montre autant de conviction à sortir quelqu'un du pétrin c'est qu'il en valait la peine. Ce geste représentait un véritable exploit en soit. C'était bien la première fois qu'elle l'entendait prendre partit pour quelqu'un d'autre que lui. Peut être que ce jeune homme était la réponse à tout ses problèmes? Peut être que grâce à lui Arthur allait guérir, peut être pas intégralement, mais assez pour reprendre une vie normale?
Le jeu en valait la chandelle !
Elle acquiesça donc et s'engagea à libérer les deux adolescents.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 22:49

La chance de quoi ? De mourir pour recommencer à zéro en étant une chose que personne ne pouvait classer dans une catégorie existante ? Ce n'était sûrement pas de cette chance là que le jeune homme devait parler. Il ne devait pas avoir la moindre idée de la condition de l'ex-blond. Il ne pouvait pas avoir senti sa peau froide lorsqu'il l'avait frappé. Le coup n'avait pas permis de bien sentir, le contact avait duré qu'une fraction de seconde. Keiji ne voyait donc pas de quelle chance il parlait. Il était curieux. Mais il ne posa aucune question.

Quelqu'un finit par arriver. C'était l'assistante sociale du garçon à ses côtés. Quel était donc sa vie de famille pour qu'il ait une assistante sociale ? Sûrement pas très joyeuse. Keiji avait encore plus envie de l'embêter pour le pousser à repartir sur de bonnes bases et profiter de la vie comme lui pouvait le faire. Peut-être un peu moins, le mort n'avait quasiment aucune limite physique et pouvait donc faire vraiment l'idiot, contrairement aux humains qui seraient morts depuis longtemps en suivant son programme journalier. Mais il ne pourrait pas le faire puisque le blondinet allait sortir et lui, il allait se faire coffrer. Du moins, c'était ce qui était prévu jusqu'à ce que son compagnon de banc de garde à vue propose de payer sa caution aussi. Quelle mouche l'avait piqué ?

- Oh ! C'est le banc de garde à vue qui nous a rapproché au point que tu me fasses une telle fleur ?, Lança-t-il avec un sourire amusé mais sincère pour une fois. Il était content. Il allait s'en sortir. Il aurait bien promis de faire des efforts et de changer mais il savait très bien qu'il ne tiendrait pas longtemps, voire même pas plus d'une heure. Il était trop survolté pour résister à l'envie de faire l'idiot.

Une fois les deux libérés, ce ne fut pas aisé à réaliser vu que Keiji n'avait aucun papier sur lui, l'ex-blond s'étira de ton son long, ravi d'avoir retrouvé sa mobilité. Il se tourna vers son sauveur et sa sauveuse avec le même sourire que tout à l'heure.

- Merci de votre aide ! Je sais pas comment j'aurai fait sans vous. Promis je ne recommencerai plus. Je pensais qu'à vélo, je pourrai te rattraper plus vite, loupé, je me suis fait rattrapé finalement !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 22:50

Arthur glissa, comme à son habitude, ses mains dans ses poches et se dirigea vers la voiture de son assistante social. Son visage le faisait souffrir mais il possédait fort heureusement des nerfs en acier trempée.
La pauvre jeune femme rangea son porte feuille dans son sac et regarda l'adolescent dont elle avait la charge, s'éloigner sans lui donner aucune autre explication. Exaspéré, elle s'en retourna vers ce qu'elle pensait être, son ami.

"Qu'est ce qui s'est passé ...? Arthur ne m'a jamais parlé de toi...A Vrai dire il ne me dit pas grand chose ! dit-elle en ricanant nerveusement. ahem... Veux tu que je te dépose quelque part ?"

Assis à l'arrière de la berline, Arthur regardait le ciel. Ses yeux d'un vert éclatant, reflétait de multiple émotion. Signe que le blond était bouleversé par la nuit qu'il venait de passer. Une chanson lui vint soudainement en tête. Il aimait la chanter auparavant avec son ancienne "famille". Le silence qui régnait dans l'habitacle était propice et visiblement, son assistante était occupé à discuté avec ce garçon. Pourquoi l'avait une fois de plus protégé d'ailleurs ? Peu importe. Il se refusait tout débat à ce sujet.

Lentement, il entrouvrit ses lèvres et se mit à chanter d'une voix grave, calme et chargé d'émotion. Chanter. C'était sa manière de s'exprimer. Mais à présent qui allait partager ses sentiments ? Qui allait l'accompagner? (URL super cool d'une musique super cool qui s'appelle "Last Goodbye interprété par phedora. Merci) sans orchestre juste la voix bien sur xD)
Pour ne pas perdre espoir, Arthur se dit qu'une fois la tête posé sur l'oreiller, tout ceci ne sera plus qu'un vilain souvenir.
L'une des portes s'ouvrit et à sa grande surprise, quelqu'un s'installa à ses côtés. Il observa Keiji en silence quelques instants. L'interrogeant du regard. Puis il se replongea dans ses pensées. Ca lui été égal tant qu'une fois chez lui, on lui foute la paix.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 23:02

Que s'est-il passé ? Keiji se le demandait aussi. Mais finalement, tout finissait bien. Les aventures pouvaient être dures mais tant que la fin se passait en douceur, il n'y avait pas à s'inquiéter et après cela faisait de bons souvenirs. C'était souvent les plus durs, les plus violents, les plus marquants qui restaient jusqu'au bout en mémoire. Il se demandait presque comment sa mémoire faisait encore pour fonctionner. Mais son cas était tellement spécial que cela ne valait même pas la peine de chercher une explication.

- C'est une longue histoire. Mais on peut dire qu'il avait besoin d'un coup de pouce pour sauter du nid et s'affirmer un peu au lieu de se laisser marcher sur les pieds par certaines personnes.

Keiji trouvait que cela résumait parfaitement la situation. La gentille dame qui avait payé la caution pour le sortir d'ici n'avait aucunement besoin de savoir tout sur la soirée qu'ils avaient passé. Lui-même ne connaissait pas tous les détails.

- Me déposer quelque part ? Hm, non. Il aurait peut-être été plus simple que je reste en grade à vue pour la nuit. Je ne peux pas rentrer chez moi comme ça. J'habite loin et personne ne peut conduire jusqu'ici.

Il ne mentait pas. Il utilisait juste ce qu'il fallait d'informations pour les utiliser à son avantage. Elle sembla hésiter sur la manière de réagir. Elle lança une petite phrase comme quoi elle devait voir avec l'autre garçon, mais Keiji lui coupa l'herbe sous le pied et se dirigea vers la voiture. Il ouvrit la porte et s'installa aux côtés du garçon.

- Allez, pour me faire pardonner, je vais venir avec toi et m'occuper de ton cas ! Avec moi, tu vas pouvoir repartir sur une nouvelle vie libre ! Marché ?

Il lui offrit un magnifique sourire. Il était sérieux. Ce n'était pas pour aller squatter chez le garçon le temps de passer à autre chose. Il l'avait quand même poussé à bout d'une manière méchante. Il voulait vraiment se faire pardonner, même s'il ne regrettait rien. Il ne pouvait pas ressentir de regret ou de compassion. Il ne ressentait plus tout ça depuis sa mort. Mais il restait sincère dans sa démarche. Il voulait lui donner un coup de main. Lui montrer toutes les belles choses de la vie qui pourraient l'aider à voir du bon côté et non toujours du mauvais côté.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 23:02

L'assistante s'installa derrière son volant et démarra sa voiture. Cette dernière s'engagea sur les routes anglaise avec vivacité. Elle n'avait vraiment rien à voir avec la ford escort de Joe.
Perplexe, Arthur fixa la main de son interlocuteur, comme si cette décision était de la plus haute importance.
Il n'avait aucune envie de le laisser entrer dans sa vie. Sa seule option sur ce coup-ci était la fuite mais il n'avait pas le coeur de s'exécuté. La sincérité de Keiji l'avait ensorcelé.
Il plongea son regard perçant dans celui du jeune homme et serra sa main. Comme on lui avait enseigné quelques mois plus tôt.

"Comme tu voudras. Mais j'espère que t'as le coeur bien accroché." Dit-il tout en s'enfonçant dans son siège.

La berline se gara avec aisance devant la maison austère d'Arthur. Celui-ci s'extirpa de son siège et salua d'un signe de la main, son assistante sociale. La pauvre femme grimaça avant de disparaître dans un vrombissement.
Devant la porte d'entrée, l'adolescent marqua un temps d'arrêt et stoppa Keiji avec son bras.

"J'accepte que tu me suives par contre il y a des règles à suivre ici. C'est pas pour te broyer les couilles mais plutôt pour assurer notre sécurité. Compris ?
Alors écoute, tu ne t'attardes jamais dans le rez de chaussée et tu ne regardes, ni ne parles à ma mère. Tu restes dans ma chambre et je me charge du reste." Et c'est à ce moment précis qu'Arthur réalisa l'ampleur de sa bêtise. Il n'aurait jamais dû accepter ce marché. A présent il allait mêlé un innocent à ses histoires de famille.
Qu'allait t-elle dire en le voyant ? Il n'avait jamais amener d'invité. Sa simple présence suffisait à lui faire perdre les pédales. Il n'avait donc jamais pris le risque d'amener quelqu'un chez lui.

Peu rassuré, il chercha en lui la force nécessaire pour affronter cette épreuve. Puis,

il ouvrit la porte.

A l'intérieur, la décoration se constituait de papier peint déchiré, de mot écrit grossièrement au mur, de photos aux cadres brisés et de saleté éparpillé au sol. Immobile sur le pallier, Arthur baissa sa capuche et tendit l'oreille. Puis il se dirigea vers les escaliers au bout du couloir.

"Arti ? C'est toi mon enfant? J'ai fait manger ! Ton père ne va plus tarder !"

Le coeur d'Arthur manqua un battement. D'un geste rapide, il attrapa Keiji et le propulsa vers les escaliers. Puis il se tourna vers l'embrasure de la porte à droite.

"Que t'es t-il arrivait mon garçon ? Qu'as tu sur le visage ?" Une main grise aux longs ongles fit son apparition dans le couloir.

Le blond recula d'un pas tout en gardant un visage impassible. Au fil du temps, il avait apprit à masqué ses émotions. Elle ne devait jamais les voir, jamais. C'était sa seule arme contre cette femme.

"Pourquoi réagis tu comme ça ... Fais moi voir tes blessures..."
Et elle s'exposa à la vue de tous. Son corps amaigri était à peine caché sous une nuisette rayée. Ses cheveux gris, en bataille, laissait apparaître par moment deux grands yeux noir.

"Viens maman." Le blond emmena la créature dans le salon. Il devait rendre Keiji invisible. Il s'attela donc à monter cette diversion de dernière minute, le temps que son invité eut le temps de disparaître dans sa chambre

20 minutes plus tard, Arthur grimpait les marches dans le calme. L'une de ses plaies sur son visage s'était réouverte.
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 23:03

L'ambiance chez le blond était étrange, un peu dérangeante. Mais Keiji ne vit pas ça sous cet oeil. Il n'avait pas les émotions nécessaires pour réagir comme tous les humains le feraient, à quelques exceptions près, c'est-à-dire de fuir le plus vite possible avant de se faire entraîner par l'ambiance dérangeante du lieu. Il ne s'inquiéta même pas lorsqu'il fut poussé vers le haut après l'apparition de la personne qu'il supposait être la mère. Il eut rapidement confirmation alors qu'il montait les dernières marches.

Sans se retourner, il inspecta l'étage jusqu'à trouver ce qu'il pensait être la chambre de son nouvel ami, ou plutôt camarade. Ils n'avaient pas encore eu la chance de se rapprocher assez pour se qualifier d'amis. Keiji doutait même que le blond le considère un jour comme cela, mais ce n'était pas l'important. Il avait promis de trouver une idée pour l'aider alors il allait trouver une idée.

20 bonnes minutes s'écroulèrent avant le retour de son camarade. Il ne lui laissa pas le temps de souffler et s'approcha de lui, restant juste à quelques centimètres de lui. L'espace vital n'existait plus mais Keiji savait que c'était comme ça que les gens arrêtaient de penser à leurs problèmes pour se focaliser sur la situation en cours.

- En t'attendant, j'ai bien réfléchi. J'ai fouillé un peu mais pas trop, je n'avais pas envie de tout découvrir sur toi comme ça, c'est pas drôle après. Donc pour résumer, tu vas prendre ce papier, Dit-il en glissant une feuille entre les doigts du blond avec trois colonnes dessinées dessus, Et tu vas mettre dans la première colonne ce que tu as déjà fait dans ta vie, dans la deuxième ce que tu veux faire et la troisième sera pour moi pour plus tard donc t'en occupe pas !

Keiji fit un clin d'oeil à son vis-à-vis avant de s'éloigner soudainement. Maintenant qu'il avait donné les informations les plus importantes, il n'avait plus besoin de bafouer l'espace vital du plus jeune.

- J'ai besoin de ça pour voir ce qu'on va faire. Et quand je dis tu notes tout ce que tu as tenté, c'est vraiment tout. Ça va du sexe avec une fille ou un mec à des bêtises en classe ou je ne sais encore quoi. Même fumer compte. Tu mets tout !

Son interlocuteur devait se sentir limite agresser mais Keiji avait décidé de prendre le taureau par les cornes et dès le lendemain, il comptait l'initier aux plaisirs de la vie et de la liberté. Ils n'avaient pas une seconde à perdre pour définir le planning du jour suivant.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 23:05

Une fois dans sa chambre, le blond essuya sa plaie avec sa manche. A l’intérieur de cette pièce, un pauvre lit une place longeait le mur accompagné de son guéridon fatigué. Sur celui-ci, une lampe de chevet et, un cadre représentant un homme habillé d'un uniforme d'officier de l'armée de l'air.
Dans un coin, une guitare électrique, allongée parmi des bouteilles vides, semblait agoniser tant elle était usée. Tel un récit inachevé, ses murs représentaient tristement la vie actuelle de notre cher Arthur.

Ce dernier s'avança, tête baissée, mais il fut contraint de se redresser pour ne pas entré en collision avec son invité. Surpris, il recula d'un pas, puis d'un autre en vain. La distance qui les séparait était toujours aussi mince.
Déstabilisé, Arthur observa son interlocuteur. L'air vint à lui manquer tant il se sentait confiné et prit au piège. Il dût entrouvrir les lèvres pour faciliter sa respiration. Leur visage était si proche, que le souffle de Keiji venait lui chatouiller la peau. En attrapant la feuille de papier, il détourna le regard. L'occasion pour lui de se délivré de l'emprise du jeune homme en face de lui.

"Euh d'accord." murmura t-il.

Quand tout deux se détachèrent, Arthur prit ses distances pour ne plus renouveler l'expérience. Ses tensions s'estompèrent et il put enfin reprendre ses esprits.
En se concentrant d'un peu plus près sur la tâche qu'on venait de lui confier, le blond comprit qu'il lui était impossible de tout répertorier. Non pas qu'il est fait beaucoup de chose dans sa vie, mais tout ça faisait partit du domaine du privée. Il n'avait pas trop envie de partager ses expériences. Et encore moins de s'étaler sur ses envies. Est ce qu'il en avait au moins ?

Perplexe,il s'installa sur son lit, coude sur genoux -comme d'habitude- et passa sa main dans ses cheveux.

"heum... Je peux pas faire ça. Finit-il par lâcher tout en tendant la feuille de papier à Keiji.C'est pas mon truc "ça".
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 23:07

Keiji croisa les bras. D'abord, il avait droit à un "d'accord" pas très enthousiaste mais c'était quand même une sorte de oui, et là, le jeune homme ne voulait plus ? Hors de question d'accepter ça. Il allait tout faire pour le convaincre de se lancer. Ce n'était pourtant pas bien dur de remplir une telle feuille. Il ne voyait pas le problème. Il était là pour quelques temps, si l'autre était embarrassé c'était idiot puisqu'il allait bientôt disparaître de sa vie pour aller faire l'imbécile dans un autre pays. Vraiment, ces jeunes n'avaient aucun courage, ils prenaient aucun risque et avaient juste l'air de coincés du cul.

- Tu peux le faire, t'as juste pas envie. T'as honte de quoi ? T'es puceau ? Et alors, on s'en branle. La vie est faite pour tester et découvrir des tonnes de choses, après tu le fais à ton rythme. Mais si tu me dis pas ce que tu as déjà fait, je ne peux pas t'aider ! Alors bouge toi un peu et oublie tes gênes, mademoiselle ! On a besoin de ça et rapidement !

Pas très sérieux, il tentait de faire de son mieux pour le paraître un minimum. Ce sentiment n'était plus présent chez lui depuis sa mort. Il n'arrivait pas à se montrer sérieux. C'était impossible. Il essayait bien d'imiter les gens mais à chaque fois, il finissait par sourire ou exploser de rire. C'était plus fort que lui. Mais il tenta au mieux de rester un tant soit peu sérieux.

- Et si tu veux je remplis la même liste pour te montrer tout ce que j'ai fait ! Ou alors je t'en dis certains. j'ai rien à cacher. Après tout, je vais traîner avec toi quelques temps et puis me barrer. Tu me reverras même plus alors profite tant que je peux te filer un coup de main.

Son air ne semblait pas sérieux pourtant il était honnête et ne disait pas de choses qu'il ne pensait pas. Il pourrait même lui parler de sa condition s'il était assez sage et gentil avec lui. Même s'il risquait de le prendre pour un fou venu tout droit d'un asile.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par J4neHopkins le Dim 14 Juin - 23:07

Abasourdie, le blond se leva. Il n'appréciait guère qu'on lui parle sur ce ton et encore moins qu'on lui donne des ordres.

"Je n'ai pas honte. J'ai juste pas envie de partager ça avec toi. Comme tu le dis si bien, tu vas te barrer une fois que je t'aurai donné satisfaction alors à quoi bon ?!" Le regard noir, Arthur dévisagea son interlocuteur tel un chasseur face à sa proie. Il n'avait aucunement l'intention de se laisser abattre si facilement.

De toute évidence, une autre approche était nécessaire pour amadouer l'adolescent.
Il chiffonna la feuille et se laissa tomber une nouvelle fois sur le lit.

"A quoi ça rime tout ça? Murmura t-il. Tu veux jouer le "bon saint maritain" et tu espères que je vais te manger dans la main? Ca n'a pas de sens. Pourquoi m'enchaîner à quelqu'un d'autre? Alors que je me suis battu pour ma liberté cette nuit. " Arthur soulevait de bons arguments pour se défendre. Avec lui tout n'était qu'attaque et défense. Néanmoins, Keiji avait le mérite de lui arraché une vraie discussion, avec de vrais mots et de vraies phrases. Il devait l'avouer, ce jeune homme avait un impact sur lui. Il ne pouvait rester simplement indifférent.

La faim revint en force et lui arracha un gargouillis tout aussi audible que le premier. Agacé, le vagabond tendit son bras vers sa table de chevet et fouilla dans le tiroir. Il en sortit après une lutte acharné contre un bordel sans nom, les restes d'un paquet de biscuit qu'il dévora en 5 secondes top chrono.
Suite à cela, il s'allongea sur le dos, mains derrière la tête, sur son lit en désordre. -
avatar
J4neHopkins
Néophyte

Messages : 24
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Localisation : Au bout du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Keiji Hiroma

Message par Lily-Rose le Dim 14 Juin - 23:07

Keiji éclata de rire. Son interlocuteur parait dans des idées complètement idiotes. Pourquoi faire simple quand on pouvait faire compliqué ? C'était exactement ce qui devait se passer dans la tête du blondinet. Il cherchait midi à quatorze heure alors que le mort ne se prenait clairement pas la tête. Son idée tenait la route, mais si l'autre se faisait de fausses idées, ils n'allaient pas s'en sortir.

- Calmos, mi amigo. Je ne suis pas là pour t'enchaîner ou je ne sais trop ce que tu as en tête. Sérieusement, je n'ai pas ce genre de penchants ! Ça ne m'attire pas du tout !

Aussi sérieux qu'il avait pu l'être, Keiji ne l'était plus. Il se moquait ouvertement de son vis-à-vis, jouant sur les mots pour s'amuser. Mais il n'allait pas en rester là. Il devait mettre les choses au clair sinon le garçon allait encore s'énerver.

- Je suis là pour t'aider à profiter de la vie. Si je ne sais pas ce que tu as déjà testé ou ce que tu veux tester, je ne pourrai pas t'aider. Je suis là pour te pousser un peu, je te l'ai déjà dit et tu m'as pas dit non. Alors je suis là et il serait grand temps de te bouger un peu. Ce n'est pas en restant là que tu vas pouvoir jouir de ta nouvelle liberté. Ta vie craint, ben écoute-moi bien, on s'en branle. Si tu t'en donnes les moyens, tu vas pouvoir t'amuser enfin un peu !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3613
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Résidence Heavenly] [T] Wanderer's life

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum