[Le Fil Rouge] Tout n'est pas prohibé !

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Mar 30 Aoû - 0:01

Maniaque, le docteur disposa ses instruments de façon bien carré. Il avait aligné tout ce qu’il avait besoin à intervalle régulier. C’était tellement régulier qu’en sortant un mettre ruban il ne se serait pas étonnant de trouver exactement la même distance qui séparait chaque objet. Naturellement, tout était parfaitement propre. Tout bon médecin se devait de stériliser et nettoyer chacun de ses instruments. Asling poussait la chose encore plus loin. Il passait son temps à les récurer comme si c’était de l’argenterie. Il s’appliquait tellement à cette tâche qu’on pouvait voir son reflet dans ses scalpels.

Le docteur avait également sorti un carnet et un stylo pour inscrire toutes les observations qu’il ferait. Vu l’état du garçon, il avait aussi sorti ses feuilles d’ordonnance . Il allait certainement devoir lui prescrire deux ou trois trucs, ne serait-ce que de l’huile de foie de morue. D’ailleurs, il l’inscrit tout de suite avant même de commencer son auscultation. N’importe quel idiot sortit de la campagne pour dire qu’il souffrait de rachitisme et qu’il lui faudrait une cuillerée tout les matins pour qu’il soit en forme.

« Et mon café, Angus ? », lança-t-il en voyant le roux tranquillement manger un donut sur la chaise en face de lui.

« Oh oui, pardon doc ! », répondit-il aussi tôt en se levant, « Un petit beignet ? »

« Non merci, pas tout de suite, pas avant l’auscultation. Mais mets-en moi un de côté, vous êtes deux goinfre, si je veux voir la couleur… »

« No problemo ! », lança joyeusement Angus qui avait repris ses couleurs habituelles. Il alla servir une tasse de café bien noir, comme l’aimait Asling, et lui posa devant lui avant de remettre à sa place. Dans une petite assiette, il avait déposait deux beignets pour le docteur. Il lui avait demandait qu’un seul, mais il savait à quel point le brun était gourmand. Le connaissant, il ne voulait pas l’admettre et fait toujours celui qui se retenait et ne se goinfrait pas sur la nourriture.

«Ne t’en fais pas, il n’y aura pas de touché rectal. Il aime fait peur au petit nouveau.», lui dit-il une fois Sloan hors de vu.

«  Dix-huit ans ? Vraiment. Et bien, tu souffres plus de rachitisme que ce que je ne le croyais. », dit-il en revenant sur le blondinet qui avait répondu à toutes ses questions. Sur son calepin, il raya le chiffre un devant le mot cuillère pour inscrire deux. Il préféra ne pas souligner le fait qu’Angus s’était étouffé avec un morceau de donut, Sloan n’avait pas du manquer lui dire que ce n’était qu’un idiot, pas besoin d’en rajouter une couche.

« Il ne faut pas manger trop de sucre, tu en es conscient ? J’espère que tu te laves bien les dents. Enfin, si tu as des caries, ce n’est pas de mon ressort. »

Asling prit son stéthoscope, sur lequel il souffla et frotta pour le réchauffer un peu avant de le poser sur la peau de Neddle. Son coeur battait puissamment et régulièrement. A défaut d’être en pleine forme, il avait un coeur en bonne santé. Puis, il lui demanda de tirer la langue afin d’introduire une bâton en bois pour voir au fond de sa gorge. Il tata ses ganglions puis lui demanda de tousser après avoir avoir posé le dos pour écouter ses poumons. Il regarda même s’il n’avait pas de poux dans les cheveux.

« Alors ? Ça donne quoi ? », lança Sloan élégamment habillé.

« Tout à l’heure normal, hormis bien sûr le problème d’alimentation bien sûr. Il dit avoir quelque carences. Il me reste plus qu’à vérifier s’il a pas de morpion. Et j’aurais fini. Allez, déshabilles toi mon garçon, faut vérifier ça. Ça ne sera pas long. Je sais que c’est pas agréable de se déshabiller devant des inconnus mais il faut le faire. Ils peuvent sortir. »

« Non, t’en fais pas pour ça, on l’a déjà vu à poil. », répondit-il Sloan en s’installant sur une chaise après avoir pris un beignet.

« C’est lui le patient, et moi le médecin, tu n’as pas a décider, Sloan. », rétorqua Asling. ;

« Bien, bien. Alors le nain, tu veux qu’on sorte ou pas ? »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Mar 30 Aoû - 0:34

Le matériel était super propre, étant quelqu'un de propre qui aimait les endroits propre et les choses propres il trouvait ça superbe, tans d'objets ranger dans un ordre précis et si scintillant ça le faisait rêver, il y avait donc des gens tout aussi maniaque que lui dans ce monde? Oui c'était une question folle mais ça ne lui était jamais arriver de trouve des gens aussi ordonner et propre que lui même et à présent cet homme, certes l'endroit ou il se trouvait actuellement n'était pas sale, mais ce n'état pas non plus nickel, les coussins du canapés n'avaient pas du être frapper et laver depuis au moins une semaine en vu de leurs formes, les carreaux n'étaient pas parfait et pourtant ça fallait le faire au moins une fois par semaine, en même temps si les gens se servaient des poignets plutôt que des vitre pour les pousser et les tirer les pauvres vitres n'en seraient pas là! Alors là tout ce matériel si magnifiquement propre le faisait rêver, ce docteur en prenait soin, c'était parfait ça!

"Je fais attention à mes dents oui, y'a que l'alimentation que je néglige, je préfère être propre que nourris en fait...." Sourit Needle l'air de rien.

Non le blond n'avouerait pas que si il avait les moyens de manger que des sucreries il le ferait vu comme cela lui manquait! Se laissant faire le garçon suivit chaque instruction, inspirant et expirant profondément comme demander, tirant la langue comme un bon petit patient qu'il était, c'était important de ne pas faire la forte tête, de ne pas demander à chaque instruction "pourquoi?", les médecin ça faisait ce qu'il fallait car c'était nécessaire point final, il avait toujours été un patient docile pour le peu de fois qu'il avait vu un médecin, ces gens là ne lui voulaient pas de mal, c'était leurs métier d'aider les gens. Ensuite qu'on lui cherche les poux le dérangea un peu, en même temps qu'on le croit crade le dérangeait un peu mais si il fallait en passer par là il le ferait.

Entendant Sloan revenir le blond regarda ailleurs, il venait réclamer qu'on lui fasse un toucher c'est ça?!  Pervers sadique! Il ne dit rien, laissant le docteur parler de ce qu'il avait vu ou non, en tout cas il n'avait pas de poux et toc dans la face du mafieux Y'avait pas de petites victoires dans la vie! Par contre il allait bien devoir se mettre à poil... Encore... Mais il avait le choix? Vraiment? Le choix de faire dégager ou non les deux autres!?  Enfin une bonne nouvelle!. Faisant un léger sourire Sunny regarda le docteur en se grattant la joue.

"Je préférerais qu'ils sortent docteur... Je crois que hier suffisamment de gens m'ont vu me doucher à l'eau froide." Déclara t'il sans trop réfléchir, trop heureux d'avoir le choix.

Attendant que le mafieux et son gentil homme de main sorte le kidnappé se déshabilla ensuite non pas sans avoir les joues un peu rouge, c'était tout de même gênant, quand bien même ce soit normal pour un médecin lui n'était pas très à l'aise. Plus que la veille certes mais quand même. Une fois l'auscultation terminé Sunny ne se fit pas prié pour remettre tout ses vêtement qui ne lui appartenaient pas sur le dos.

"Rssurez moi j'ai rien hein? Que je me sois pas privé de manger régulièrement pour rien." Demanda le jeune homme inquiet.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian et Asling Leviston

Message par Azili le Jeu 1 Sep - 18:35


Asling haussa un sourcil. Il préférait privilégier l’hygiène que la nourriture ? Ceci expliquait pourquoi il avait l’air en bonne santé si on oublié son rachitisme causé par la malnutrition. Avec son allure soigné et propre, de loin quand on ne s’attardait pas sur lui, il paraissait en plein forme. C’était d’ailleurs la réflexion qu’il s’était faite en entrant chez Sloan. Pour lui, Angus avait plus besoin de ses soins, au vu de son teint violet, que ce garçon. Toutefois, en s’approchant de lui, il avait très vite compris pourquoi son ami l’avait fait venir pour l’examiner.

« L’hygiène, c’est important, mais il ne faut pas non plus négliger la nourriture. Tu as besoin de ça pour être en bonne santé, pas seulement paraître propre. », dit-il pour lui faire la moral. Il n’aimait pas vraiment que les gens, dont il avait affaire, néglige leur santé en mangeant mal. Il ne leur demandait pas de suivre un régime draconien non plus, juste manger équilibrer.

« Tu devras suivre un certain régime aussi, pour palier tes carences et éviter qu’elles ne s’aggravent. », ajouta-il en écrivant à la suite de son ordonnance. Il pouvait faire confiance à l’héritier des O’Brian pour que le jeune homme suive ses instructions.

« Quoi ? », cracha-t-il en lançant un regard noir au brun qui se goinfrait à présent de donuts.

« Bah quoi ? », haussa-t-il les épaules ne comprenant pas ce qui lui valait ce regard.

« T’as pas osé lui faire ça ? »

« Oh, m’apprend pas mon métier. Je ne te dis pas comment faire le tien, non ? Alors ne juge pas mes méthodes et j’ai mes raisons pour agir comme ça. »

Le médecin continua de le foudroyer un instant, en restant silencieux. Il n’arrivait pas à croire que son ami ait recourt à de telles méthodes ! Après tout, il avait affaire à un chef de mafia. Avec le temps, il ne devait plus être étonné de ce qu’il pouvait entendre.

« Quoi ? Sortir de mon salon ! »,s’offusqua Sloan.

« Eh bien oui, tu as bien entendu. C’est pour le bien de mon patient et de mon travail. Tu m’as bien que tu ne me dirais pas comment faire mon travail, non ? »

« Angus, viens. On va faire une course. »

« Oui boss ! », lança le roux en se redressant d’un coup, puis les hommes sortir de l’appartement. Le brun allait en profiter pour passer à la boulangerie du bas pour refaire le plein de pain. Il savait qu’il n’avait pas à protester. Pas seulement à cause de ce qu’il venait de dire, mais également que s’il mettait le docteur en colère il savait très bien qu’il pouvait dire à dieu à ses services de médecin illégal.

« Bien, voyons voir ça. », dit Asling une fois le calme revenu.

«Tu sais, les morpions aiment les endroits propres. Alors cela aurait peut-être été vain de se priver de nourrir pour son hygiène. Enfin, tu as de la chance, tu n’as rien. C’est bientôt fini. Je vais juste te mesurer et te peser avant que tu ne te rhabille. », ajouta-il.

« Pendant que je note deux ou trois trucs, te peux aller me chercher le pèse personne dans la salle de bain de Sloan ? »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Jeu 1 Sep - 20:22

"Vu mon budget il fallait faire un choix..." Marmonna Sunny.

Si il avait put avoir l'hygiène et l'alimentation pour sur que le blond ne se serait pas privé loin de là. Mais les prix des appartement en ville n'étaient pas donnés et vu qu'il ne faisait que des petits boulots par ci par là qu'il ne gardait jamais faute de pas de chance et bien il ne pouvait pas tout avoir et encore il avait de la chance que son voisin soit un ange, de temps en temps il arrivait avec des courses et demandait a ce qu'il lui fasse à manger donc mine de rien il se nourrissait un peu plus ce repas par semaine, généralement il lui offrait des bonbons en échange donc il avait un apport en sucre qu'il se rationnait jusqu'a la fois d'après, il avait bien tenue jusqu'ici malgré tout, bien qu'au fond il savait qu'il n'aurait surement pas put continuer longtemps comme ça, sur le long terme ça ne pouvait pas fonctionner pour sur.

Lors de l'échange des deux hommes le blond se fit tout petit, il aurait peut être du se taire... Le chef de la mafia allait surement le lui faire payer d'avoir osé le balancer comme ça mais en même temps comment était il censé savoir que le docteur le prendrait ainsi? Après tout il était un habitué non alors ce genres de choses n'aurait pas du lui provoquer cette réaction. Il s'excuserait peut être après? Quoi que non il n'avait pas menti.... Si le grand lui criait dessus il s'excuserait.

Une fois le calme de retour ou le petit campagnard avait crut que le mafieux allait le tuer pour l'avoir fait sortir du salon il soupira rassuré, ce médecin était gentil, il l'aimait bien. Se laissant regarder sous tout les angles un peu gêner il leva un sourcil quand l'autre lui expliqua plusieurs choses, et bah ça serait pas de bol quand même qu'il ait fait aussi attention à son hygiène si cela avait attiré des saloperies!

"Ce serait un comble que j'en ais vu tout les efforts que j'ai fais pour les éviter." Rit Needle avant de soupirer. "J'y vais!"

Partant rapidement dans la salle de bain do'u il avait vu Sloan sortir il chercha la dite balance et revint avec, il devrait peut être faire du rangement dans cette sale de bain, les produits étaient rangés n'importe comment quand même, mais bon ce n'était pas son travail ni son devoir, il était juste là par hasard ou presque, enfoiré de destin peut être? Il déposa la balance au sol observant le docteur.

"Dites vous croyez que je peux encore grandir et que..... Si c'est le cas je survivrais jusque là?" Demanda t'il peu confiant finalement.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fil Rouge] Tout n'est pas prohibé !

Message par Azili le Mar 13 Sep - 23:33

Sloan savait qu’il pouvait laisser Asling avec le petit blondinet sans soucis. Le médecin avait grandi dans les bas-fonds avec lui, et si le père du brun, qui avait vu un énorme potentiel en lui, ne lui avait pas payé ses études de médecine, il serait certainement devenu quelqu’un de peu fréquentable. C’était un ami fiable, et il savait qu’il pouvait le laisser entre ses mains et qu’il ne le laissera pas partir. Et si jamais il échangé à sa vigilance, il y avait toujours ses gardes du corps devant la porte. Et si jamais Neddle le pensait faible et tenter d’atteindre à sa vie sans crier gare, il risquait d’avoir des surprises en s’attaquant à un homme qui avait grandi dans la rue.

Entendant le jeune revenir et lui poser une question, le docteur releva le nez de ses notes.

« C’est possible. Les hommes peuvent avoir une poussée de croissance vers 18 ans. Mais pour cela, il faut une bonne hygiène de vie et ne pas avoir de carences. Parfois, c’est la malnutrition qui empêche le corps de bien se développer, et c’est un peu comme si le métabolisme se bloquait, tu vois l’idée ? Si tu reprends une bonne alimentation et donne à ton corps tout ce qu’il a besoin, peut-être que tu grandiras. Mais je ne peux rien te garantir, tu es peux juste petit ou alors ton corps a été privé depuis trop longtemps de ce qui est essentiel pour bien se développer. Enfin, ne t'attends pas non plus à devenir un géant ou un miracle. D’ailleurs, depuis combien de temps es-tu sous-alimenté ? »

Asling se leva de sa chaise et regarda la balance pour vérifier si elle était bien réglée. Connaissant Sloan, il n’y avait pas trop de doutes à avoir sur la question, mais il préférait toujours être sûr. Il invita le garçon à monter dessus et une fois que le poids fut stabilisé, l’informa qu’il pouvait à présent descendre du pèse-personne. Il inscrit rapidement le chiffre qu’avait indiqué la balance. Puis, il l’invita cette fois-ci à aller contre le mur. Il s’assura qu’il été bien droit et marqua légèrement, à l’aide d’un crayon, sa taille.

« Tu peux te rhabiller à présent. »

Puis, il prit son mètre pour mesurer la longtemps. Une fois fait, il retourna s’assoir à sa place et l’inscrivit également sur son carnet. Il effectua un rapide calcul pour connaître son IMC.

« Il va falloir rapidement reprendre un peu de poids, ton indice de masse corporelle est très bas, tu es à la limite de la dénutrition quand-même, c’est grave. », soupira-t-il.

« Je fais confiance à Sloan pour te nourrir, certes, mais tu sais, tu ne devrais pas trop traîner avec des mafieux. Il est encore temps de renoncer à les rejoindre, tu es jeune et tu as un avenir devant toi, j’en suis sûr. Il y a d’autres solutions pour obtenir une alimentation correcte, comme des foyers. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Sam 17 Sep - 11:32

Cet homme semblait être au courent de ce qu'était son ami non? En tout cas il n'était pas choqué de voir des hommes de main devant la porte d'entrée et semblait être plutôt à l'aise alors peut être allait il pouvoir l'aider à sortir d'ici? A moins qu'il ne soit au courent que dans les grandes lignes et du coup il ne pourrait rien pour lui... A moins que ce gars soit bel et bien un docteur, mais qu'il soit là pour lui soutirer des informations en jouant le gentil? Information qu'il ne possédait pas vu qu'il n'avait rien à voir avec la mafia italienne hormis qu'il les fuyait comme la peste vu les quelques bouteilles qu'il avait put leurs voler depuis le début de son petit trafic sous le manteau. Il avait un doute que Sloan fasse venir un docteur juste comme ça pour voir comment il se portait... Les mafieux n'étaient pas si gentils, il l'avait juste fait venir pour le maintenir en vie et qu'il ne lui refile pas des saletés, surement pas par gentille... Bien que cela ne collait pas avec le fait de bien le nourrir.

Mais bon autant profiter du moment de répit et des conseils de ce médecin, il était gentil et compétent de ce qu'il en voyait. Donc il avait encore des chances de grandir si le blond comprenait bien?! A la bonne heure enfin une bonne nouvelle, y'avait pas de petite victoire dans la vie alors il valait mieux se réjouir de tout! Mais il y avait donc une petite chance, ou malchance, qu'il ne grandisse pas plus car il c'était mal nourrit? Injustice! Soupirant dépité il se massa la nuque.

"Je vais espéré alors.... C'est assez rageant qu'on me prenne pour un enfant de quatorze ou quinze ans. Et pour vous répondre, cela fait un an que je vis comme ça." Avoua Sunny avec un léger sourire.

Oui il y avait des moments ou ça pouvait surement être bien pratique, comme dans la rue, jamais un policier ne l'avait arrêter pour quoi que ce soit, ne l'avait trouvé louche et il avait même le droit à des conseils de certains voir de l'aide une fois quand il avait transporter un carton lourd à livré, l'agent le lui avait porté en l'appelant gamin mais bon ce genres de cas ce n'était pas souvent. Ensuite il avait le droit à des gens plus méchants qui le bousculaient en l'insultant de gosse, ceux qui voulaient le dépouillé aussi, et encore ce dernier cas n'arrivait plus depuis qu'il était à Chicago, peut être que d'avoir un ami grand avec qui il faisait les courses changeait tout, car il avait un doute que les gens le prenne desuite pour un mafieux alors que ce n'était pas le cas, il était italien oui mais pas mafieux, il travaillait durement aux doc en plus pour gagner sa vie honnêtement!

Montant sur la balance le kidnappé se frotta les bras, il avait un peu froid et espérait que tout ça se termine vite afin qu'il puisse se rhabiller avec ces habits trop grand pour lui, mine de rien les choses plus larges tenaient plus chaud de ce qu'il avait remarqué. Il alla ensuite contre le mur ne tentant même pas de se grandir, c'était peine perdu de toute façon et enfin on lui demanda de se rhabiller alors il ne se fit pas prié bien au contraire.

"Je vais faire de mon mieux promis docteur." Assura Needle en souriant, enfilant son pantalon.

Se rasseyant sur la chaise pour remettre ses chaussettes le vendeur amateur d'alcool écouta le docteur, non il ne semblait pas au courent du tout de sa situation et de ce fait il avait peur de lui en parler plus en détails, si Sloan l'apprenait il aurait surement de gros ennuis, certes il n'était pas à un soucis prés mais en fait si, pas besoin de la goutte d'eau faisant déborder le vase! Mais du coup il ne savait pas trop quoi lui répondre, il voulait pas devenir membre de la mafia, vraiment pas mais là il n'avait pas le choix que d'être sage et d'attendre la suite.

"Je vais y réfléchir avec attention je vous le promet docteur, merci de m'avoir donné tout ces conseils." Se relevant le blond lui fit un grand sourire. "Je vous serre un thé ou un café, je suis incapable de vous dire quand monsieur Sloan rentre donc si vous voulez l'attendre c'est la moindre des choses que de vous offrir à boire."

Terminant de boutonner sa chemise le kidnappé partit ensuite ranger la balance dans la salle de bain et revint dans le salon rapidement bien plus à l'aise maintenant qu'il avait quelque chose sur le dos.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian et Asling Leviston

Message par Azili le Mar 20 Sep - 23:57

« Oui, l’espoir fait vivre. », dit-il, sans grande conviction. Cela arrivait que des garçons aient des poussées de croissance, mais certains étaient tout simplement fait pour rester petit, et il en avait bien peur que cela soit le cas de Neddle après l’avoir ausculté. Enfin, ce n’était pas un expert dans le domaine de la croissance, lui n’était que généraliste, alors il ne pouvait pas non plus donner un avis arrêté sur la question. Toutefois, si cela pouvait apporter un peu d’espoir dans cet univers sombre qu’était la mafia.

« Un an seulement que tu es sous-alimenté ? Les séquelles ne seront pas irréversibles. Mais il faudra faire très attention à ne rien manquer. Surtout si tu veux grandir, boire du lait et manger de la soupe. », dit-il en commençant à ranger ses affaires.

« Si tu veux un conseil, pour faire paraître plus âgé, laisse-toi pousser la moustache. Les poils, ça fait tout de suite plus viril et on te prendra plus au sérieux aussi. »

« Oui, réfléchis-y bien. Parce que ce n’est pas une vie. J’en ai vu trop de jeunes, comme toi, rejoindre la mafia après avoir été hypnotisé par le charisme de Sloan et qui se sont fait descendre parce qu’ils étaient trop insouciants, se pensant invincibles. », dit-il en pensant au nombre des gens qu’il avait vu tomber. C’était vraiment un milieu difficile, et encore plus ces derniers jours où une guerre semblait être déclarée.

« Je te remercie, mais je n’ai pas fini mon café, un seul me suffira. »

« Par contre, moi j’en veux un. », lança Sloan qui venait de rentrer dans l’appartement, laissant le soin à Angus de porter les deux-trois courses qu’ils avaient fait en attentant et de fermer la porte. Le brun s’installa sur une des chaises et pris un donut.

« T’as pas été trop gourmand, je pensais ne plus voir de beignet en revenant. », ajouta-t-il en riant.

« Alors, la crevette, ça donne quoi ? Il ne va pas refiler de parasites au moins ? »

« Non, rien. Ni de poux, ni de morpion. »

« Et des vers ? »

«Ça, je ne sais pas. Il faudrait que j’observe ses sels. Mais je n’ai pas envie, je vais lui prescrire de quoi le purger. »

« Je te dois combien ? »

« Le tarif normal. »

« Angus, va me chercher mon portefeuille. Alors, il vient ce café ? »


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Mer 21 Sep - 12:00

Le sujet avait été habillement détourné mine de rien, au moins on ne l'accuserait pas d'avoir mêler cet homme à ses histoires, de toute façon il allait surement mourir bientôt donc autant faire en sorte que personne d'autre ne soit impliqué, vivre seul et mourir seul, quel triste constat de sa vie dis donc. Quoi qu'il en soit ce n'était pas son rêve de devenir un mafieux ou un homme de main de mafieux, il n'avait ni le caractère pour ni le physique et il était surement un peu trop intelligent pour n'être qu'une brute épaisse obéissant bêtement à tout les ordres qu'on lui donnerait. Oui car la réputation des hommes de mains dans les mafia n'était plus à faire, des brutes épaisses sans coeurs ni cerveau se contentant d'obéir comme les abrutis qu'ils étaient en réalité, criant et frappant car il ne savent rien faire d'autres de toute façon, les leader étaient des gens malin, fourbe, intelligent, charismatique et avaient donc besoin de débiles afin de parvenir à leurs fins.

Boire du lait et manger de la soupe? C'était un peu cliché non? Voir même recette de grand mère, il savait juste que le lait c'était bon pour les os mais il ignorait que cela pouvait aider à grandir, merde alors si on lui donnait pas toutes les données aussi! Mais il était rassuré de savoir que ce n'était surement pas irréversible, merci grand dieu, il avait encore une chance de grandir! Par contre au sujet des poils c'était assez problématique, ils poussaient pas, jamais, nul part ou presque, genre son corps était encore coincé en enfance quoi.

"C'est pas faute de vouloir qu'ils pousse à vrai dire." Rit Sunny en se grattant la joue.

Le charisme de monsieur Sloan? C'est vrai qu'il avait cette aura oui mais dans l'instant lui le craignait plus qu'il ne l’idolâtrait, mais ça le docteur ne pouvait pas le savoir, après tout il était propre et en liberté dans l'appartement, aucune trace de coup et le chef mafieux avait même demander à ce qu'on l’ausculte, rien ne faisait paraître qu'il était retenue ici contre son grès. Mais il reconnaissait que cet homme avait un truc. Mais il ne dirait rien de plus à ce sujet, il avait dit qu'il y réfléchirait c'était bien suffisant.

Sursautant en entendant la voix du leader de la mafia et se tourna vers lui, Angus semblait aller beaucoup mieux heureusement, prendre l'air dehors avait du lui faire du bien quand même. S'arrangeant une dernière fois la chemise le blondinet avança dans le salon en direction de la cuisine et se tourna vers l'homme de main.

"Je vous en fais un aussi monsieur Angus."

Partant dans la cuisine le blond s'activa, il n'avait pas encore l'habitude d'ou étaient les choses alors il fallait qu'il prenne le coup de main. Préparant un plateau avec du sucre et du lait car on ne sait jamais que le mafieux fasse son difficile, il se prépara aussi un verre de lait , petit mais quand même et revint une fois le plateau prés ne sachant même pas de quoi les gens venaient de parler dans son dos, surement le bilan de son examen médical de toute façon.

"Voila il est là, il fallait le temps qu'il chauffe, je peux pas faire de miracle." Ronchonna Sunny en faisant une légère moue.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Jeu 20 Oct - 0:00

Angus s’exécuta aussitôt. Après s’être fait virer de chez lui par un petit blondinet pudique, il ne valait mieux ne pas contrarier Sloan. Le roux était dans ses petits papiers et il n’avait pas envie que son statut change même si ce n’était que pour un court laps de temps car ça pouvait faire très mal et durer le temps qu’il décide de se calmer. Le brun était en règle générale quelqu’un de juste dans ses actions, faut quand il jouait à l’enfant pourri et gâté en décidant de devenir odieux quand on lui disait non et c’était encore pire quand on contredisait ses ordres. Résultat, personne n’osait aller à son encontre et peu commentaient ou faisaient des réflexions sur ce qu’il avait pu dire. C’était un véritable roi tyrannique quand il le voulait.

« Vu que c’est ton jour de repos, je suppose que tu vas me taxer plus. », lança Sloan en attrapant son portefeuille pour y sortir des billets. Ce dernier était bien fourmi à tel point qu’il avait du mal à le fermer correctement. Le parrain aimait se balader avec beaucoup d’argent sur lui. Cela lui donnait un sentiment d’être tout puissant. L’argent pouvait faire beaucoup de chose et il n’hésitait pas à user de son pouvoir.

« Evidemment. En plus tu m’as fait venir le matin et même pas pour une urgence. », répondit sur le ton de la conversation Asling avant de tremper dans son café son beignet.

« T’as vu son état, il aurait pu me claquer dans les pattes à n’importe quel moment. Bien sûr que si c’était une urgence. »

« Non, et tu le sais bien. »

« Et puis, imagine qu’il soit infesté de parasites ! Il en aurait mis partout dans mon appartement. »

« Tu sais bien que cela ne sert à rien de discuter à ce sujet. Je ne marchande pas mes consultations. »


« Très bien, très bien si on peut même plus essayer. », pesta-t-il en posant l’argent sur la table. Ce genre de service se réglait toujours en liquide et il n’y avait jamais de traces du passage du docteur ici. Il fallait bien arrondir ses fins de mois avec un peu de travail au noir et puis, ce n’était pas bon pour la clientèle qu’un médecin soit employé par la mafia.

Asling prit l’argent qui lui était destiné et les rangea dans son propre portefeuille. Il arracha une page de son cahier d’ordonnance et l’échangea contre les billets. Sloan lui rapidement ce qu’il y avait dessus et la tendit à Angus.

« Angus, pas le temps de prendre un café, tu as une course à faire. »

« Oui boss. », répondit l’intéressé qui s’apprêter à remercier le petit blondinet pour lui avoir proposer un café. Cela n’aurait pas été du luxe, mais le travail l’appelait et on ne le faisait jamais attendre et aussitôt eut-il l'ordonnance en main, il sortit de l'appartement.

« C’est que c’est un comique notre crevette en plus. », lança le brun quand Needle apporta enfin une tasse. Il lui attrapa violemment le poignet et tira dessus pour l’obliger à se baisser de manière à ce que son oreille soit à la hauteur des lèvres du parrain.

« Il te faudra apprendre à faire des miracles si tu veux pourvoir continuer de respirer. »

Devant la scène, Asling ne prononça aucun mot. Seuls ses yeux montraient sa désapprobation, comme il avait si bien dit à Sloan, il n’avait rien à lui dire sur comment faire son travail.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Jeu 20 Oct - 0:19

Le blondinet espérait ne pas avoir à prendre trop de médicaments, ce n'était pas trop son truc ce genres de choses bien qu'il ne faisait jamais l'enfant et les prenait sans rien dire depuis petit le peu de fois ou ses parents ne lavaient pas laissé se guérir tout seul, c'est que le médecin ce n'était pas gratuit et les médicaments non plus alors à moins qu'il soit à l'article de la mort et encore, c'était juste à partir du moment ou il ne pouvait plus aider correctement à la fermes que là ils appelaient un docteur. Depuis qu'il était en voyage il n'avait jamais été trop malade, quelques angines rien de bien méchant et cela partait tout seul comme c'tait venue, il n'était pas du genre trop fragile au point de demander à ce qu'on l'achève à peine avait il mal à la tête, son grand frère adorait faire ça par contre, et se servir de son petit frère comme bouillotte aussi mais ça c'était par caprice surement.

Tendant la tasse à l'homme de main le séquestré pencha la tête sur le cotés, dommage, bon il pourrait bien le lui faire réchauffer si il en voulait une fois de retour, ce n'était pas impossible à faire loin de là. Il reposa alors cette tasse sur le plateau et prit l'autre pour la poser devant le chef de la mafia, penchant la tête sur le cotés en l'entendant parler, ce n'était pas vraiment de l'humour juste une constatation mais il comprit bien vite le problème en sentant une douleur sur son poignet se laissant tirer. Il l'avait énervé avec cette phrase ou lui faisait il payé le fait de l'avoir fait sortir? Surement les deux. Fermant les yeux il s'attendit à un coup mais ce ne fut qu'une menace, assez clair et limpide pour qu'elle ait un impacte rapide.

"Bien monsieur... Quand je saurais ou sont les choses j'y arriverais...." Affirma Sunny ouvrant les yeux pour regarder le sol.

Surtout ne pas regarder le docteur, le mafieux pourrait croire qu'il sollicité son aide avec ce regard, alors que ce n'était pas le cas, de toute façon l'autre ne l'aiderait surement pas quand bien même il ait l'air très gentil et soucieux de son avenir alors qu'il ne le connaissait même pas. Il voulait juste que l'autre le lâche qu'il puisse s'éloigner de lui, il avait bien vu sa colère la veille et n'avait pas envie de la vivre de nouveau. Il sentait son corps légèrement trembler mais ne savait pas trop quoi faire, surement pas se dégager de lui même, c'était trop risqué et puis il n'avait pas la force de sortir de cette emprise, il était une crevette comme il l'avait si bien dit.

"V-votre café va refroidir monsieur...." Tenta le blond. "Y'a du lait et du sucre, je sais pas comment vous l'aimez..."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Jeu 27 Oct - 1:05

Sloan observait le moindre geste de Neddle. Il ne savait pas encore si ce petit était rempli d’humour, inconscient ou très couillu pour vouloir lui tenir tête et se rebeller contre lui malgré sa position de faiblesse. Sa vie ne tenait qu’à un fil. Etait-il si stupide pour jouer avec la lame du couteau qui frottait sur ce fameux fil et pouvait le couper à tout moment, selon son bon vouloir, pour lui faire rendre son dernier souffle. Il ne savait pas s’il devait trouver cela fascinant que quelqu’un ose essayer de lui tenir tête alors qu’il était dans une situation plus que délicat, ou bien s’il devait rapidement en finir et couper cette langue qu’il trouvait bien impolie. Enfin, sans cet organe, le brun allait avoir du mal à le faire parler pour obtenir les informations qu’il cherchait à avoir. Toutefois, il eut rapidement sa réponse à une de ses questions. Il pouvait sentir la peur qui émanait du petit blondinet et même ressentir ses faibles tremblements en tenant son poignet. Il était peut-être tout simplement trop insouciant pour vraiment comprendre la situation dans laquelle il se trouvait ou alors l’oubliait en se sentant en sécurité ?

« Bien, alors dépêche-toi d’aller vite apprendre où chaque chose se trouve pour ne plus prendre de temps. », continua-t-il de lui murmurer au creux de l’oreille. Sa voix était calme mais on pouvait entendre tout la menace qui pesait au-dessus de la tête du garçon si jamais il ne s’empressait pas d’aller faire ce qu’il lui disait et de les laisser seul. Il lui lâcha le poignet et redevient plus avenant.

« Non merci, je le prends noir, et bien corsé. », ajouta-t-il avec un sourire qui contrasté avec ce qu’il avait fait quelques secondes plus tôt.

« Il reste des beignets ? », demanda-t-il à son ami qui se trouvait à côté de la boite. Ce dernier, sans un mot, ne voulant pas le contredire ou remettre son autorité devant le blondinet, resta silencieux et se contenta de lui passer la boîte.

« Oh ! Parfait, il en reste encore deux ! », dit-il en se servant avant de proposer au médecin s’il en voulait un.

« Non merci, je fais attention à ma ligne, moi. »

« Comment ça, moi ? Tu sous-entends que je devrais faire attention ? Regarde-moi un peu ça ! », rétorqua Slaon en ouvrant sa chemise pour lui montrer son torse, « Pas un gramme de graisse. Je fais beaucoup de sport, moi au moins. »

Mécontent, Asling fronça les sourcils. S’il y avait bien quelque chose sur laquelle il était susceptible, c’était son poids. Certes, il avait commencé en lançant une pique au brun et l’avait cherché. Il enviait son ami de pouvoir manger ce qu’il voulait sans vraiment grossir. C’était presque indécent tellement c’était injuste d’avoir un tel métabolisme. Bon, c’était vrai que le mafieux faisait beaucoup de sport et il lui arrivait de sauter des repas à causes du stress que pouvait causer son travail. Mais c’était tout de même injuste à ses yeux. Surtout pour lui, qui, dans son enfant avait été en surpoids et était l’objet de nombreuses moqueries et brimades. Heureusement que Sloan avait été là. Jamais il ne lui avait fait de remarques sur son physique durant cette période.

« Tant pis pour toi, tu ne sais pas ce que tu rates, ils sont tellement délicieux. Oh, Neddle, tu veux un beignet ? Il en reste un, il faut le finir. Et si j’en crois mon médecin, je dois surveiller ma ligne. Il faut le manger pour pas le perdre. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Jeu 27 Oct - 10:42

Il avait du faire preuve de trop d'audace surement à moins que ce soit se sentir à l'aise en ce lieu qui le fasse devenir moins méfiant, il y avait surement de ça tout au fond. Quand bien même il devait être dur pour quelqu'un de comprendre comment il pouvait se sentir à l'aise dans cet appartement inconnue avec un chef de mafia et avant un de ses sbires voulant à tout prit le liquider à n'importe quel prix. Mais le blond avait cette faculté de vite se sentir à l'aise, surement trop en vu de la réaction du chef de la mafia, il n'aurait jamais du baissé sa garde à ce point là, il allait surement s'en mordre les doigts voir carrément mourir pour une faute bête en plus. Si il survivait aujourd’hui il allait devoir apprendre à faire plus attention, bien que chassé le naturel il revient au galop.

Entendant l'ordre donné le séquestré déglutit avant de faire juste un "oui" de la tête assez timide, il n'allait pas se faire prier pour déguerpir en vitesse dans une autre pièce le temps de se calmer un peu et de reprendre ses esprits, surtout ne plus être à porté de main de ce dingue et au plus vite. Son poignet de nouveau libre comme l'air Sunny se tourna la tête basse le frottant avec sa main libre, il trouvait ça indécent d'avoir une force pareil et de s'en servir sur plus petit et plus faible que soit. En tout cas il l'avait échappé belle, ramassant le plateau avec tout ce don les deux n'avaient pas besoin il repartit alors en cuisine tout ranger.

Une fois dans celle-ci Needle se servit un verre d'eau qu'il bu cul sec avant de se mettre à son rangement et surtout savoir ou se trouvaient les choses, c'était mal organisé tout ça, surement la faute de l'autre con de Sam, oui il avait besoin de cracher sur lui à chaque occasion c'était ainsi quand il avait quelqu'un qui ne lui plaisait vraiment pas. Sortant certaines choses il les remit ailleurs histoire d'être sur de s'y retrouvé, sa logique était implacable par contre il n'avait aucune solution pour faire du café plus vite en soit, l'eau avait besoin de chauffé et ça il n'y pouvait juste rien. Entendant qu'on l'appelait le jeune homme inspira profondément et revint dans le salon.

"Merci monsieur...."

Sadique, connard aussi tiens pour la peine pensa Sunny avant de venir s'asseoir à table observant la dernière chose qu'il y avait à mangé sur la table et surement la dernière chose qu'il allait pouvoir avaler avant de mourir car c'était certains que son ventre allait exploser.... Mais con de mafieu le savait qu'il n'avait plus faim, qu'il c'était presque rendu malade en terminant le petit déjeuner, que c'était bien trop pour lui, élargir un estomac ne se faisait pas en une fois alors pas besoin de le gaver cela n'irait pas plus vite! Attrapant le donuts le séquestré prit une bouchée qu'il fit passer avec une gorgée de son verre de lait déposé par ses soins plus tôt en même temps que le café du sadique. Il avait quasiment réussit à oublier son mal de ventre et voila que la torture reprenait! Il peina à le terminé sans nul doute mais il y arriva finalement. Posant son front sur la table il garda ses bras autour de son ventre.

"Voila.... J'ai envie de vomir mais voila pas de gâchis...." Marmonna Sunny.


avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian et Asling Leviston

Message par Azili le Dim 30 Oct - 22:40

« Parce que tu penses que le vomir ça ne fera pas de gâchis. Si tu sens que ça remonte, tu sers les dents et tu avales tout ça. C’est dans tes cordes ça, non ? D’avaler. », dit-il en le voyant se tenir le ventre. Quelle chochotte. A le regarder, on pourrait le croire à l'article de la mort alors qu'il n'avait seulement que l'estomac plein. Il devrait s'estimer heureux de l'avoir rempli. Ce n'était vraiment pas donné à tout le monde de nos jours. Il devrait plutôt le remercier à la place de sa plaindre d'une petite douleur au ventre. Et puis, il devrait vraiment heureux d'avoir mal, s'il pouvait ressentir cela, cela signifiait qu'il était encore en vie.

« Ah, il est dégueulasse ce café. On dirait du jus de chaussette. C’est un café de tafiole oui quoi ? », dit en recrachant, sur la table, la gorgée qu’il venait de boire.

« Faut mettre plus d’une cuillère dedans. Je vais dire à Sam de t’apprendre ça comme faire du café. On dirait une infusion de café là. Refais-moi ça tout de suite. », ajouta-t-il jetant le reste du liquide au sol pour lui montrer son mécontentement.

A côté de lui, Asling, n’avait rien dit par politesse. Même s’il avait déjà bu la moitié de sa tasse, il était du même avis que Sloan. Sauf qu’à la différence du boss, il ne voulait pas blesser les gens quand on lui offrait quelque chose avec bon cœur. C’était Angus qui lui avait servi le sein, mais il était pratiquement sûr que l’auteur de ce café n’était autre que le petit blondinet car le roux savait faire un vrai café.

« Sloan, tu exagères, il n’était peut-être pas très bon, mais il se boit quand-même. », soupira-t-il en voyant le geste de son ami et tentait d’encourager tout de même Needle.

« Tu ne vas pas me faire croire que ton palet est tellement sous développé que tu trouves ça buvable. »

« Je suis poli, chez les gens, je mange et bois ce qu’on me donne. »

« Ce n’est pas rendre service ça, quand on te sert de la merde. Tu voulais m’empoissonner ou quoi en me servant ça ? »
, dit-il énervé.

« Dépêche-toi d’en refaire un correct. Tu mets sept cuillères à café. Et Asling, arrête de boire ça. Et bien sûr, tu me nettoieras toute cette merde. », dit-il en montrant ce qu’il avait renversé.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Dim 30 Oct - 23:04

Le blond ne dit rien, il avait espéré ne pas marmonner trop fort mais l'autre mafieux l'avait entendu quand même, zut. Vivant seul il avait prit l'habitude de se plaindre à voix haute de ses journées pas terrible, il devait perdre cette habitude surtout maintenant. Surtout que l'autre semblait exécrable depuis qu'il l'avait fait sortir avec l'aide du docteur pendant la visite médicale, pas étonnant en même temps en y réfléchissant bien. Il ne protesta pas et ne dit rien, se contentant de respirer calmement afin que son mal de ventre s'en aille de lui même, généralement il valait mieux penser à autre chose mais dans l'instant présent entre son mal de ventre et son kidnappeur de mauvais poil il avalait mieux penser à son ventre ce serait bien moins effrayant.

Le kidnappé sursauta en entendant le maître des lieux râler sur le café, il était si mauvais que ça? Ne buvant pas de café et n'en n'ayant jamais fait il ne savait pas trop, en théorie c'était facile et donc il avait crut bien le faire mais il fallait croire qu'il c''était trompé... Il aurait peut être du demander mais cela n'aurait il pas énervé encore plus de le savoir incompétent? Relevant la tête il se leva ensuite, ça faisait mal d'entendre que Sam savait mieux faire que lui mais bon on pouvait pas être bon partout surtout du premier coup.

Quoi qu'il en soit le chef de la mafia était encore plus remonté contre lui, ça ne serait pas impossible qu'il le liquide d'ici la fin de la journée vu qu'il semblerait qu'il ne fasse rien de bien depuis le réveil. Alors que son petit déjeuner avait été bon.... Il pouvait pas juste lui mettre une balle dans le dos comme ça il mourrait et basta plutôt que de lui hurler dessus pour un oui ou pour un non?! Au moins ce serait fait... Il valait peut être mieux ça vu comme le blond ne supportait pas se faire engueuler et avait une peur bleu des gens énervé.

"Excusez moi j'en avais jamais fais avant... Je vais corriger ça tout de suite...." Répondit Sunny légèrement tremblant en récupérant les deux tasses.

Retournant rapidement dans la cuisine le blond refit du café, suivant les indications quantitative donné par l'homme qui s'énervait plus vite que son ombre et le temps que tout cela chauffe revint nettoyer, non il n'avait pas tenter de l'empoisonner loin de là mais il était incapable de le dire, son esprit ne c'était pas encore calmé, sentant le regard du médecin qui semblait désolé pour lui et le regard de tueur du mafieux il ne pouvait clairement pas se calmer aussi rapidement, ce n'était pas dans ses cordes. Il nettoya consciencieusement la table plus le sol avant de repartir en cuisine aussi vite que possible sans courir non plus.

Humant le parfum du café il trouva ça fort, beaucoup trop pour lui qui n'en n'avait jamais vu surement mais effectivement ça sentait beaucoup plus que celui qu'il avait fait ce matin. Il vida les tasses avant de les remplir avec le nouveau breuvage, oui la couleur aussi faisait plus pensé au café il aurait du s'en douter avant que le sien n'était pas bon.... Revenant dans le salon il déposa les deux tasses devant les deux hommes.

"Voila... Si c'est pas bon j'en refais... J'ai mis le dosage que vous avez dis... Désolé pour l'autre avant...."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Mer 16 Nov - 22:56

Asling soupira et eu de la peine pour ce pauvre garçon. Il trouvait que son ami avait dépassé les bornes pour un simple café. Capricieux comme il était, il pouvait avoir des élans de colère qui n’étaient pas toujours très justifiées. Pour un simple café, il n’avait pas hésiter à hurler sur le petit blondinet déjà traumatisé, et jeter au sol ce qui lui avait déplu. Cela se voyait bien que Sloan était né avec une cuillère en argent dans la bouche et qu’il n’avait été choyé par sa mère. Elle lui avait toujours donné ce que le médecin regrettait. A cause de ça, il avait ce genre de comportement et c’était bien souvent difficile de lui faire entendre raison car il n’aimait pas avoir tort et il vous le faisait bien comprendre. Toutefois, cela n’empêchait pas le docteur de lui dire ce qu’il pensait.

« Je sais très bien que tu étais capable de le boire ce café, pourquoi agis-tu toujours comme un enfant gâté ? », lança Asling, à voix basse pour pas que Needle entende depuis la cuisine.

« C’est en étant ferme et exigent qu’on éduque et qu’on se fait respecter. C’est comme ça que j’ai été élevé. », répondit-il avec un regard sévère qui ne donnait pas très envie de le contrarié même quand on était son ami, et pourtant, le médecin décida tout de même de continuer de dire ce qu’il pensait, sans pour autant dépasser les limites. Pour l’instant, il savait qu’il ne l’avait pas encore franchie. Sloan restait calme malgré la pression qu’exerçait son charisme.

« Avec les méthodes comme celles de ton père, c’est plutôt la peur que tu vas inspirer que le respect »

« Tu insinuerais que j’ai peur de mon père ? », son ton se fit plus tranchant et Asling su qu’il devait marcher sur des œufs à partir de maintenant.

« Non, tu sais très bien ce que je veux. Oh et puis oublie, je vais lui faire voir comment on fait le café, il faut aussi montrer pour apprendre. », dit-il pour changer de sujet et en commençant à se lever. Il n’avait pas envie de trop s’aventurer sur le sujet du parrain. Car, tout le respect et la reconnaissance qu’il pouvait avoir pour lui, il en avait une peur bleue et son ami le savait pertinemment. Encore aujourd’hui, il redoutait les moments où il devait se retrouver seul avec lui. Et le brun, quand il se mettait en colère, ressemblait trait pour trait à son géniteur…

« Non, tu restes ici. Les invités n’ont pas à aller en cuisine, et encore moins à donner des conseils sur comment former des hommes de main. », lança-t-il sur un ton plus que menaçant. L’espace d’un instant, il avait vu le chef des O’Brian et ses pires souvenirs.

Sans un mot, Asling se rassit et osait à peine respirer le temps que son ami revienne à lui.

« Comment ça Christie ? »
, lança, sur le ton de la conversation et comme si de rien n’était, le brun.

« Bien, elle ne va pas tarder à accoucher. », répondit le médecin en se détendant un peu.

« C’est bien ça. Et tu ne veux toujours pas me dire le prénom et le sexe de ton futur enfant ? »

« Non, ça sera la surprise pour tout le monde et pas d’exception. »

Slaon allait commencer à bouder, disant qu’il n’était pas tout le monde et qu’il voulait avoir l’exclusivité, mais Needle les interrompu en apportant le café. Aussitôt devant lui, le brun goût le liquide.

« Voilà, c’est comme ça qu’il faut faire du café. Tu n’es pas si incompétent que ça au final, tu peux t’asseoir. »

Le temps de boire son café et de discuter encore un peu avec son ami avant qu’il ne prenne congés, Angus revint de la pharmacie avec tout ce qui était inscrit sur l’ordonnance.

« Bon, tu prends ta cuillère d’huile de foie de morue et on sort. On va aller faire un petit tour chez toi. Mes hommes ont trouvé où tu crèches. Tu vas m’y emmener, ils attendent là-bas. »



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Mer 16 Nov - 23:30

Le blond n'avait entendu que le mot surprise, une surprise pour tout le monde, qu'est-ce qu'un médecin pouvait offrir pour que cela surprenne tout le monde? Au fond de lui il était curieux mais ne poserait aucune question, vu l'humeur du chef de la mafia et qu'il semblait être sa cible toute désigné il valait mieux faire juste ce qu'on lui demandait de faire et se taire, ne pas poser de question quand bien même le docteur soit très gentil avec lui et qu'il ne lui veuille aucun mal lui au moins, il lui répondrait surement en plus ce qui énerverait le mafieux qui s'en prendrait encore à sa petite personne et il avait bien assez eut de soucis pour aujourd'hui voir pour toute sa vie! Cette façon de faire des crises quand quelques chose était mal fait lui rappelait son père, colérique et haineux, ne sachant pas appréciait quand les gens faisaient les choses bien ni les encourager.

Quand on lui autorisa enfin à s'asseoir le garçon des champs s'exécuta regardant à l'opposé des deux hommes, tentant de se faire le plus discret possible, si il avait put devenir invisible il l'aurait fait dans l'instant, même se changer en rongeur ou cafard lui aurait convenue car il fallait juste qu'il soit assez petit pour se faire oublier. Quelle ironie que lui qui détestait sa taille veuille être encore plus petit. Il n'écouta même pas la conversation qui se déroulait à la même table que lui, se concentrant sur une horloge au hasard, espérant que le temps passe vite. Le temps sembla être assez avancer car le moment de dire aurevoir au docteur arriva, il fut polis et le plus souriant qu'il pouvait, ce ne fut qu'un léger sourire en vu de s peur toute fraîche mais c'était déjà ça. Quand Angus revint il refit ce léger sourire et se leva pour ramasser les tasses vides.

"D'accord." Répondit Sunny.

C'était juste pour dire quelque chose, si il n'avait rien répondu surement que l'homme lui aurait crier de lui répondre quelque chose. Il prit la poche de médicament avec la dite huile de foie de morue et alla dans la cuisine tout poser. Il prit une cuillère et versa la liquide, ça puait. Pinçant son nez le blond bu cul sec sa cuillère et grimaça avant de boire un peu d'eau, et encore le goût ne partait pas totalement.

Une fois ses chaussures mises le blondinet marcha entre le chef mafieux devant lui et Angus derrière. Il y avait pleins de gardes partout et tous plus costaud les un que les autres. Une fois dans la rue il fut directement conduit dans une voiture ou il monta a l'arrière près de cet homme colérique et capricieux qu'était le brun. Il resta silencieux après avoir donner l'adresse au roux, ne parlant et regardant dans la voiture que lorsqu'il lui demandait une direction. Il ne voulait pas le regarder, pas maintenant, alors que son esprit commençait enfin à se calmer en voyant de nouveau des choses familière. Une fois arrivé le jeune homme salua un sans abris qu'il voyait depuis quelques temps devant le bâtiment sinistre et insalubre et monta jusqu'au troisième étage. Voyant la porte au sol il soupira et entra.

Il n'y avait que le strict minimum, même pas de lit, Needle dormait depuis son arrivé sur le canapé, il avait tenue l'endroit propre autant que possible, la table bancale tenait presque droite grâce à un morceau de bois mit sous un des pieds, pareil pour les deux chaises. Se massant la nuque en voyant le peu d'affaire qu'il avait au sol il tourna la tête en faisant un léger sourire.

"Voila, y'a rien de bien à y voir, j'ai pas de salle de bain, j'utilise celle de mon voisin quand il est là ou d'une vielle voisine au rez de chaussé. Que cherchez vous?" Demanda Sunny un peu plus à l'aise mais marchant sur des oeufs."

avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Ven 2 Déc - 23:59

Sloan se leva pour aller récupérer son chapeau dans sa chambre. Au passage, il s’arrêta devant la porte de la cuisine pour vérifier que Neddle prenait bien sa cuillère d’huile de foie de morue. Il avait payé une consultation et des médicaments, il ne voulait pas que ça soit pour rien. Silencieusement, il sourit en le voyant grimacer. Le brun savait très bien ce que ça faisait. Pendant toute son enfance il avait eu le droit à ce même traitement. D’ailleurs, c’était, selon lui, grâce à ça qu’il était devenu l’homme fort et en bonne santé qu’il était aujourd’hui. Il se retient de lui faire tout commentaire sur ça même s’il avait envie de lui dire qu’avec ça, au moins, il aurait peut-être une chance de devenir un homme un jour. C’était trop facile de le chambré sur ça. Il l’avait déjà fait en plus, il ne fallait pas trop abusé. Il alla finalement récupérer ce qu’il voulait, l’enfila ainsi que son manteau et sortit de son appartement, laissant le soin à Angus de fermer derrière lui. Une fois arrivé en bas, une luxueuse voiture s’avança vers eux. Un homme descendit de la voiture pour laisser sa place au roux qui allait prendre le volant, il salua rapidement son boss et vaqua à d’autres occupations.

Dans sa voiture qui ne passait pas inaperçu, le futur parrain resta silencieux et se contenta de regarder le paysage pour essayer de mémoriser le chemin même s’il n’aurait certainement aucune raison ni occasion d’y retourner. Faire ça l’occupait. Arrivé à bon port, il sortit et observa le quartier ainsi que le bâtiment. Les badauds dans la rue le regardaient et rasaient les murs sachant très bien quel genre d’homme était arrivé. Sloan ne passait pas inaperçu et il le savait très bien. D’ailleurs, c’était fait exprès. Il voulait montrer aux Italiens qu’il n’avait pas peur d’eux et qu’il avait même avec lui leur espion-assassin-il-ne-savait-pas-trop-quoi comme si ce dernier avait retourné sa veste. Il voulait faire passer un message en étant aussi peu distrait.

« Miteux. », dit-il avec une petite pointe de dégoût avant de monter à l’appartement du petit blondinet.

A ce qu’il pouvait voir, ses hommes avaient bien travaillé et mis sens dessus-dessous l’endroit. Il n’y avait pas grand-chose et le brun se demandait comment on pouvait vivre dans un taudis pareil. C’était étonnant que Neddle soit relativement en bonne santé après avoir passé du temps là. Il ne pensait pas que c’était un appartement de façade car les Italiens n’étaient pas assez intelligents pour lui donner une fausse adresse pour brouiller toutes pistes avec eux au cas où il se ferait prendre.

« Ce que tu peux cacher. », répondit-il avait un petit sourire.

« Boss, on a trouvé ça, » lança un de ses hommes en lui apportant des papiers d’identité. Sloan les prit et les étudia avant d’exploser de rire.

« Sunny ? Sérieusement ? Tu t’appelles Sunny ? », dit-il entre deux crises de rire.

« Angus, regardes moi cette petite tête, un vrai petit ange. T’avais quel âge dessus ? Huit ans ?» ajouta-il en lui donnant les papiers.

Reprenant son sérieux, il s’assit sur une des chaises présente dans la pièce. Surpris par l’instabilité de la chose, il manqua de tomber mais se rattrapa avec classe et fit comme si de rien n’était.

« Alors monsieur le menteur, tu m’as menti sur quoi d’autre ? Je savais bien que tu cachais quelque chose. Pourquoi tu n’as pas été honnête ? Tu sais, ce n’est pas bien de mentir et je déteste ça, qu’on me mente. Dans ma famille, tu sais ce qu’on fait au menteur ? On leur coupe la langue. Alors, je te conseille de me dire maintenant toute la vérité. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Dim 4 Déc - 12:55

Le bâtiment était miteux et le blond ne pouvait même pas dire le contraire, il était sur que pour quelqu'un comme Sloan qui vivait dans un luxueux appartement ça devait être impensable que des gens vivent là dedans et pourtant il y en avait pleins, c'était quand même mieux que dormir sous un pont partageant un morceau de carton avec un inconnue! Sans compter que ses voisins étaient, pour ceux qu'il avait vu en tout cas, très gentils avec lui, en même temps dans sa vie hormis ses parents et là les mafieux, personne n'avait jamais penser à être spécialement méchant sans raison et gratuitement avec lui, sa tête d'ange surement. En tout cas si il avait put loger dans un meilleur endroit il l'aurait fait sans hésiter, il n'était pas contre le luxe non plus, même si chez son ravisseur dormir par terre contre un mur ce n'était clairement pas plus confortable que sur son vieux canapé, connard de Sam au passage voila!!

Ce qu'il pouvait cacher? Et bien tout était par terre, hormis ses économies et la dernière bouteille de son stock, généralement il en volait une par une et à partir du moment ou il en avait au moins cinq il les revendaient ainsi la période de vol était précéder d'une de calme et ainsi de suite, il ne pouvait pas voler tout les jours non plus, il se ferait prendre sinon. En guise de bonne foie devrait il la lui donner? Surement que oui. Regardant vers son canapé il tilta en entendant son prénom et sentit ses joues rougir fortement, cette réaction il s'y était attendu.

"J'avais dix ans dessus...." Ronchonna Sunny en se massant la nuque.

Mine de rien le voleur amateur s'inquiéta en voyant le brun vouloir s'asseoir sur une des chaises, elles n'étaient vraiment pas stable et si il tombait ou qu'elle se cassait ça allait forcément lui retomber dessus mais tout sembla bien se passer, tans mieux et pourvut qu'elle ne casse pas! S'éloignant sous le regard des hommes il alla prés du canapé en écoutant les paroles du mafieux, il n'y avait pas vraiment penser, ne pas donner son vrai prénom semblait comme une évidence en fin de compte..

"Avec ce prénom personne ne m’achèterais de l'alcool, ils penseraient tous que je vendais du jus de pomme dans une jolie bouteille et puis je pensais mourir quoi qu'il arrive...." Soupira t'il en s'accroupissant.

Passant sa main sous le canapé le petit blond chercha un trou dans le tissus, il l'avait fait lui même exprès, autant pour y glisser de l'argent c'était simple mais pour les bouteilles il fallait un sacré coup de main. Sortant d'abord la bouteille il sortit ensuite son enveloppe avec ses économies, une preuve de bonne fois lui garantirait peut être d'avoir la vie sauve qui sait. Il se releva et apporta le tout au chef de la mafia, posant l'enveloppe ainsi que la bouteille de wisky sur la table, superbe bouteille d'ailleurs il l'avait volé pour ça, étiquette soigné, moulure sur le verre et encore bien fermés.

"Ce sont mes économies et le reste de mon stock j'ai rien..."

Un fracas se fit entendre dans le couloir et le blond reconnue la voix qui demandait qu'on le laisse passé, un grand sourire s'afficha sur son visage et il passa prés d'Angus lui disant que c'était un voisin, y'avait pas de quoi paniquer comme ça du calme, des gens habitaient dans cet immeuble non de dieu! Le grand brun au teins hâlé le prit dans ses bras, il sentait son coeur battre à une allure folle

"Qu'est-ce qui se passe ici?! Ils te veulent quoi Sunny? Je t'avais dis d'arrêter de fureté dans certains quartier!" S'enquit le grand brun italien.
"Non mais c'est rien, j'ai juste quelques ennuies mineur...." Rit Sunny un peu crispé.
"Te moque pas de moi, Sloan O'Brian n'est pas n'importe qui!"

Il sortit difficilement de cette étreinte et se gratta la joue, avoir un ami italien allait surement pas arranger sa cause, il alla au centre de la pièce histoire d'être à distance égale des deux hommes, il sentait bien le malaise et la tension palpable.

"Monsieur Sloan c'est Enzo, mon voisin qui me laisse utiliser sa douche et de temps en temps il me fait des courses alors je lui fais à manger." Expliqua le blond en toute franchise. "Il semblerais que j'étais vraiment le seul dans cette ville à pas vous connaître." Rit il crispé.
"Qu'est-ce que vous lui voulez à Sunny?!" S'enquit le dit Enzo en venant derrière SUnny lui passant la main dans les cheveux.

avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Lun 5 Déc - 18:32

Dix ans? Sloan était presque déçu de la réponse. Il s’attendait à quelque chose de plus drôle, dans le genre quatorze ans ou encore que cette photo datât de l’année dernière. Enfin, il devait être réaliste et avouer qu’il faisait vraiment beaucoup plus jeune sur ses papiers d’identité et que cela se voyait que c’était un enfant au moment où la photo avait été prise. Toutefois, on arrivait aisément à le reconnaître dessus.

« Parce que tes « clients » te demandaient ton nom avant d’acheter ton alcool ? Je doute, quand on vient acheter quelque chose sous le manteau, moins on en sait, mieux c’est. » dit-il en se moquant.

« Ta tête parle d’elle-même. Beaucoup ont dû se méprendre et pensaient t’acheter du jus de pomme. Mais je comprends que tu aies voulu te donner un nom qui fasse un peu plus bonhomme pour jouer au dur dans la rue. » ajouta-il avec un large sourire.

Pendant que le petit blondinet cherchait il-ne-savait-quoi dans son canapé, le brun essaya de se réinstaller convenablement sur la chaise bancale sans qu’elle ne cède sous son poids. Par chance, la table se trouvait juste à côté. Il posa donc son coude dessus et s’appuya sur ce-dernier afin de répartir son poids et soulager un peu la chaise. Celle-ci résisterait peut-être un peu plus longue comme ça. Il n’avait pas envie de se lever pour garder sa contenance. Toutefois, il regrettait amèrement son choix et se demandait pourquoi il n’avait pas plutôt opté pour le canapé ? Pour qui passerait-il s’il se levait d’un bond de peur de tomber ? Ou alors s’il changeait d’avis comme de chemise ? Il savait que sa façon d’agir pouvait parfois être déterminant sur l’image qu’il projetait et devait faire très attention à ça à cause de sa position.

« Juste ça ? », dit-il étonné mais ne doutant pas une seule seconde qu’il lui mentait. Il attrapa de la bouteille pour la regarder de plus près.

« C’est de la vraie merde ça. Ils mettent tout dans l’apparence pour te faire oublier que tu bois de la pisser. », dit-il sur un ton moqueur.

Il n’eut pas le temps d’ajouter quelque chose de plus qu’un grand fracas se fit entendre. Ses deux hommes de mains derrière lui posèrent leur main sur leur révolver, près à dégainer mais Sloan leur fit signe d’attendre et de ne pas agir. Il était curieux de voir ce qui se passait même s’il sentait qu’il commençait à s’énerver. Il ne savait pas trop pourquoi d’ailleurs. Est-ce de voir un Italien, qui plus est qui appartenait à la famille Batallia, qui lui donnerait presque de l’urticaire, ou bien pour une autre raison ? Il ne serait dire pourquoi il avait envie de donner un violent coup de pied dans la chaise pour la faire voler en éclat. En apparence, il était complètement calme et cachait à la perfection sa colère. Toutefois, il se détendit un peu en entendant Sunny. Il avait presque envie d’éclater de rire. Est-ce que ce petit blondinet était un idiot ou juste encore trop naïf et pur ? Non seulement il ne savait pas qu’il était et l’influence qu’il pouvait avoir, mais en plus, il ne savait même pas qu’il avait un héritier d’un parrain italien pour voisin et ami. Certes, tout le monde savait qu’Enzo avait renié sa famille et ne voulait rien à voir à faire avec le business de sa famille, mais il n’en restait pas moins lié à eux par le sang. En voyant cette scène, l’Irlandais compris alors que Sunny n’était pas un espion à la solde de ses rivaux. Il l’avait trouvé trop innocent pour être honnête et était resté sur ses gardes. Au final, le mensonge qu’il avait senti chez lui n’était juste qu’une petite coquetterie de sa part en cachant son véritable nom.

« Tien donc, n’est-ce pas le petit Enzo Batallia ? Oh, pardon, tu n’utilises peut-être pas ce patronyme ici pour ne pas qu’on sache tes origines. », dit-il en souriant avant de se lever avec précaution de sa chaise. Il s’avança vers le petit blondinet qu’il attrapa par les épaules pour le serrer contre lui.

« A partir d’aujourd’hui, je vais en prendre soin, de ton petit Sunny. Il a décidé de nous rejoindre. Je suis en mesure de lui offrir une meilleure vie que ce taudis. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Lun 5 Déc - 19:13

"J'y connais rien aux façons de faire du coup je trouvais ça plus sur..." Marmonna le blond.

Ce n'était pas comme si il c'était improvisé revendeur d'alcool du jour au lendemain sans se renseigner... En fait si, en même temps on ne trouvait dans des revendeur d'alcool clandestin à tout les coins de rue non plus et on ne pouvait surement pas leurs poser des questions sur comment faire et il en passait et des meilleurs! Mais il savait qu'il savait vendre malgré tout et que chacun de ses clients savaient ce qu'ils achetaient, pas besoin non plus de le prendre pour un nul, mais il n'en dirait rien, il n'allait quand même pas non plus provoquer le brun, il savait très bien comment ça allait finir ces conneries sinon et ce serait surement six pieds sous terre!

Ensuite il se moquait plutôt pas mal de savoir qu'il vendait de la merde ou non après tout il ne gouttait pas car il n'aimait pas ça donc forcément il serait incapable de dire si c'était bon ou pas ce qu'il vendait, ce qu'il savait c'était que plus la bouteille était travaillé plus cher les gens la lui achetaient alors peu importait le goût. En plus ce n'était pas comme si tout le monde savait ou trouver les bars à alcool clandestin, certains n'avaient pas vraiment d'autre choix que d'acheter à la sauvette dans la rue et c'étaient typiquement ces gens là qui faisaient son bonheur! Nul doute que le chef mafieux s'y connaissait mieux que lui en terme d'alcool.

Oh voila qu'il entendait enfin le nom de famille de son voisin, ce n'était pas comme si il avait spécialement demander non plus mais bon, y'avait pas de petit plaisir dans la vie! Il semblerait que lui aussi soit connu dans le monde de la mafia , il faisait exprès ou quoi de les attirer inconsciemment? Soudain il se sentit tirer même pas brusquement contre le torse de cet homme qui tenait sa vie entre ses mains, à l'instant même dans les deux sens du terme d'ailleurs, il ne tenta pas de se débattre se sentant étrangement en sécurité contre lui.

"C'est n'importe quoi! Il n'a rien à faire dans vos magouilles! Vous allez juste le faire tuer il est trop gentil et innocent pur tout ça!" S'enquit Enzo en serrant les poings.

Par contre le blond avait un peu de mal avec cette situation, il semblerait qu'il soit comme une sorte de marchandise u d'animal voir pire, d'enfant, qui n'avait pas le droit de décider tout seul de ce qui était bien pour lui. Enzo était gentil avec lui depuis son arrivé mais il le couvait trop parfois et il n'aimait pas ça, il savait encore tout seul ce qui était bon pour lui ou non et quand bien même il se trompe ce n'était pas aux autres de lui dire quoi faire, il n'était pas un gosse de dix ans quand bien même tout le monde aime à le penser.

"Il est ignorant de ce milieu et..." Continuant l'italien avant de se faire couper.
"Je suis pas débile non plus, je fais comme il me plait ne décide pas pour moi." Coupa Sunny d'un ton sec le regardant du coin de l'oeil.

Il était gentil, adorable mais il n'aimait pas ça, qu'on le croit débile et ignorant et juste par envie de contredire il avait tendance à ne pas faire ce qu'on attendait de lui, c'était aussi pour ça qu'il avait commencer la revente d'alcool. Enzo lui avait déconseiller plusieurs fois en disant que c'était trop dangereux, qu'il n'avait pas la carrure, qu'il n'y arriverait pas. Bah si il y était arrivé voila et même que maintenant il allait bosser pour la mafia irlandaise voila! C'est qui qui à pas la carrure maintenant?!

Le brun sembla être plus que vexé qu'il lui ait répondu ainsi et en plus devant des gens, généralement seul à seul cela ne posait pas de problème mais là ça l'avait énervé. Il le vit partir de l'appartement en trombe. Oui le petit de la campagne était gentil mais fallait pas non plus le prendre pour un con!Les conseils d'Enzo ne l'avaient pas conduit à avoir une meilleure vie spécialement, alors si Sloan lui pouvait amélioré sa condition il n'était pas contre loin de là. En plus c'était mieux que la mort ou que vivre ici. Relevant la tête vers le mafieux il l'observa un instant.

"Je vais vraiment travailler pour vous? Quel travail?" Demanda t'il bien à l'aise contre lui.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Ven 16 Déc - 14:30

Sloan, toisa l’Italien en serrant un peu plus Sunny contre lui, comme s’il lui appartenait et qu’il ne le céderait sous aucun prétexte. Un petit sourire en coin s’était dessiné sur ses lèvres que seul le brun pouvait voir. C’était le genre de petit sourire énervant qui vous narguait et vous donnez envie d’envoyer votre poing dans la figure de celui qui l’arborait. Le futur parrain se moquait royalement de provoquer gratuitement Enzo et il était même prêt à se battre pour garder le petit blondinet avec lui. D’ailleurs, il était très bien là où il était, contre lui. Pourquoi vouloir l’enlever ? En plus, il était hors de question de laisser dans la nature quelqu’un qui en avait trop vu. Il l’avait laissé voir une partie de son bar et l’avait même emmené chez lui. Il en savait beaucoup trop pour partir.

Au moindre geste suspect, ses hommes derrière lui n’attendaient qu’un seul signe pour pouvoir dégainer et tirer sur l’intrus et cela peu importe son identité. Même si seul Sloan était tout à fait capable d’en venir à bout et de l’éliminer. Toutefois, cela ne fut pas nécessaire. Il s’attendait à ce que Batallia insiste plus que cela, mais Sunny avait su trouver les mots pour lui faire tourner les talons et éviter, sans qu’il le sache, une effusion de sang. D’ailleurs, le garçon l’avait étonné. Il ne s’attendait vraiment pas à cela de sa part et ça l’avais même amusé. Le brun n’avait rien eu besoin d’ajouter. Pourtant, il avait en tête tout plein d’arguments pour se lancer dans une joute verbale avec l’Italien pour l’humilier.

« Ces Italiens, toujours à partir la queue entre les jambes. », commenta-t-il tout de même en voyant Enzo partir énervé de l’appartement.

Décidément, ce petit était surprenant et ne se dégonflait pas. C’était des hommes comme ça qu’il avait besoin autour de lui. Dommage qu’il ressemblât plus à un ado pré-pubert qu’à un véritable homme. Niveau physique, il n’en imposait pas vraiment… Il ne pouvait pas lui confier un travail où il fallait menacer. Cependant, ce n’était pas grave. Il y avait plusieurs fonctions à exercer pour se rendre utile dans la mafia.

« Bien sûr que c’est vrai. A partir d’aujourd’hui, tu travailles pour moi. Ça serait de la non-assistance à personne en danger que de te laisser retourner vivre ici. », dit-il pour plaisanter, « Et puis, tu en as trop vu. Tu te doutes bien que dans ces cas-là, c’est soit la mort, soit tu deviens des nôtres. », ajouta-t-il en exagérant bien pour qu’il n’ait pas vraiment le choix que de le suivre.

« On va te trouver une place. Angus te formera, mais en attendant, tu vas faire les tâches ménagères chez moi. Ramasse toutes tes affaires rapidement. Tu as cinq minutes pour le faire, on s’en va après. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Ven 16 Déc - 17:08

Le blondinet ne releva pas la remarque car techniquement tout les hommes avaient toujours leurs queue entre les jambes mais ce n'était ni classe, ni polis de le reprendre surtout pour une pareil plaisanterie, ce n'était pas le moment de faire rire la galerie et puis, ce genres d'humour graveleux il évitait d'en faire, se gardant ses blagues pour lui, certes ça le faisait rire à petite dose mais pas au point de pratiquer ce genre d'humour lui même dans la vie courante. Sans compter que Enzo était un bon ami, il lui prêtait tout ce dont il avait besoin en échange qu'il cuisine de temps en temps pour lui, il avait cette manie très agréable de lui passer la main dans les cheveux et puis c'était une présence rassurante, quand bien même il le couve un peu trop parfois. Il lui prêtait des livres histoire qu'il ne s'ennuie pas les moments ou il ne travaillait pas, alors il ne voulait pas trop que Sloan en dise du mal, mais ensuite il fallait croire que Enzo était issue d'une famille appartenant à la mafia italienne alors forcément ça ne pouvait que pas passer. Au passage il était rassuré que Sloan ne soit pas con comme une queue justement et qu'il ait bien comprit que lui n'avait rien à voir dans les magouilles des mafia malgré sa proximité avec Enzo/

La mort ou le travail, le choix était vite fait pour être franc et Sunny se contenta de faire un oui de la tête, il avait bien saisit le choix à sa porté et la décision n'était pas compliqué à prendre pour lui. Il espérait juste ne pas avoir à faire de travail ou il fallait faire du mal physiquement à d'autres personnes voir même psychologiquement, ce n'était pas son truc, ce genres de choses lui faisaient plus peur qu'autre chose alors devoir le pratiquer il ne s'en sentait pas capable et ne le serait surement jamais. Il regarda Angus et lui sourit content que ce soit lui qui le forme, il était gentil avec lui pas comme l'autre connard de Sam.

"D'accord." Sourit SUnny.

Le blond sortit de contre se torse, étrangement il se sentait déjà l'envie de revenir contre, mais ça n'arriverait jamais plus surement, c'était un concours de circonstance qui l'avait conduit à être tenue contre ce corps qui semblait pouvoir le protéger de tout, alors forcément plus jamais il n'aurait l'occasion d'y être, dommage car il s'y était sentit très bien. Il partit alors ramasser un sac vide et ramassa quelques habits que les sbires de son nouvel employeurs avaient éparpillaient un peu partout, il n'avait pas grand chose alors ce fut vite fait, récupérant sa brosse à dent et surtout ses économies qui étaient restés sur la table avec ses papiers d'identités il revint devant le boss, tout avait prit moins de deux minutes tellement il avait peu de choses.

"Voila j'ai tout monsieur, les livres sont à Enzo donc il les récupérera lui même." Déclara le blond en faisant le tour dans sa tête de ses biens.

Se souvenant d'une chose le petit adulte alla rapidement chercher dans un meuble de cuisine un tas de papiers accrochés négligeaient les un avec les autres par des ficelles de qualités médiocre, c'était ses recettes de cuisines pour celles qu'il ne connaissait pas de tête, mine de rien des gens lui en avaient apprises de nouvelles qu'il n'avait jamais put mettre en pratique, alors chaque nouvelle recette était ajouter à se fouillit qu'il rangea dans son sac.

"Autant pour moi, maintenant c'est bon."

avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Jeu 22 Déc - 0:19

Sloan avait presque envie de retenir le petit blondinet quand celui-ci se décolla de lui pour aller rassembler le peu d’affaires qu’il possédait. Il se sentait ridicule de vouloir le retenir. C’était même absurde comme comportement et c’était pour cela qu’il ne le fit pas. S’il avait été une jeune fille, le brun aurait mis compris cette envie, mais là, ce n’était qu’un gringalet. Peut-être qu’il le considérait comme un trophée fraîchement acquis après avoir fait fuir l’Italien ? Le voyait-il vraiment comme ça ? Enfin, cela n’avait pas d’importance et il ne devait pas accorder autant d’attention à ce genre d’envie farfelue.

Les deux hommes de mains sortirent de l’appartement et se positionnèrent de chaque côté de la porte. Sloan, quant à lui pour attendre Sunny, l’Irlandais s’adossa contre un des murs près de la porte d’entrée et croisa les bras. Il se serait bien rassit en attendant, mais il avait peur de tomber sur quelque chose d’aussi bancale que la chaise. Le canapé avait l’air stable, mais au vu de l’état des locaux, il doutait de son hygiène. Le locataire des lieux semblait pourtant mettre un point d’honneur sur la propreté, mais vu ses maigres économies, il n’avait certainement pas dû l’acheter et ce sofa devait se trouver ici avant qu’il n’emménage. Il devait être infecter de puces ou d’autres bestioles répugnantes. C’était un miracle que Sunny ne soit pas un hôtel à parasites en vivant ici.

« Bien, allons-y avant de choper une saloperie ici, » lança-t-il en se décollant du mur, près à partir. Il se stoppa net et soupira quand Sunny lui annonça qu’il n’avait finalement pas fini. Il avait intérêt à se dépêcher sinon le brun aller perdre très vite patience.

« C’est quoi, ces papiers que tu as pris ? », questionna-t-il en sortant de l’appartement pour ne pas traîner davantage ici. Son ton laissait entendre qu’il n’avait pas vraiment le choix que de lui dire ce que c’était. Le futur parrain était curieux de ce que pouvait contenir des morceaux de papier. C’était peut-être des informations qui lui serait utiles après tout.

Il avança d’un bon pas et entra dans sa voiture. Il donna l’ordre d’aller à l’endroit où se trouvait son bureau.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Stuward Sunny

Message par Tcherryz le Jeu 22 Déc - 12:23

Des saloperies? Non mais dis donc c'était que mine de rien le blond avait tenter de rendre propre cet endroit, avec le peu de moyens dont il disposait certes mais ce n'était pas si sale.... A moins qu'il s'y soit habituer en fait, mais il n'était jamais tomber malade ici en tout cas! Au pire une petite angine de rien du tout car l'endroit n'était pas bien chauffer et qu'il y avait des courant d'air mais rien de plus, si les gens attrapaient des saloperies c'était qu'ils étaient des fragiles c'est tout! Cet endroit avait été son petit nid douillé alors quand bien même il soit plus content de le quitter il l'avait un peu aimé, pas beaucoup mais bon. Mais il n'y avait aucune raison qu'ils choppent des saloperies ici voila!

Le blond sortit de l'appartement en se demandant si il allait pouvoir les recopier au propre ses recettes de cuisines. Après tout ce serait quand même mieux et plus pratique pour quand il chercherait des recettes que ce soit dans un livre, peut être que si il était payé il pourrait s'en acheter un pour tout mettre au propre, ce serait chouette ça! Bon il faudrait aussi qu'il ait le temps de le faire mais normalement vu comme le brun semblait traiter ses employés cela devrait allé, ils ne semblaient pas au bout du rouleau loin de là.

"Des recettes de cuisine que j'ai amassé depuis que je suis partis de chez moi, j'aime bien ça du coup je les ais gardé." Répondit Sunny l'air de rien.

Oui certains ce qu'ils aimaient faire c'était chasser, baiser ou faire du sport, lui c'était la cuisine, chacun son truc après tout et puis il était sur que le mafieux n'allait pas s'en plaindre, manger de bons petits plats il ne connaissait personne qui n'aimait pas ça! Une passion de fille que disaient ses parents mais qu'ils aillent au diable, enfin qu'elle aille au diable vu que son père y était déjà et c'était tans mieux d'ailleurs!

Jetant un dernier coup d'oeil à son ancien immeuble l'ex campagnard ne sentit aucun regret de le quitter, tans mieux au fond. Il monta donc dans la voiture aux cotés de son nouveau patron et l'observa une minute, pouvait il demandait ou ils allaient maintenant? Il savait bien qu'il n'avait pas à poser de question et devait se contenter de le suivre mais sa curiosité était forte, après tout oui il allait être formé par Angus mais à quoi? Il avait un doute pouvoir vraiment servir à quelque chose dans une mafia hormis tenir l'appartement du chef propre.

"Ou va t'on maintenant? Monsieur Angus va me former à quoi?" Demanda t'il curieux en se tournant vers son nouveau patron.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1748
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 26
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sloan O'Brian

Message par Azili le Dim 15 Jan - 21:07

« Hm… des recettes de cuisine… », dit-il sans cacher sa déception. Il s’attendait à quelque chose d’un peu plus palpitant et croustillant dans de simples recettes de cuisine. Enfin, il ne devait pas être si étonné que cela ne soit rien de bien passionnant. Après tout, le jeune homme n’était qu’un petit campagnard qui, avec son baluchon sous le bras, était sorti de son village pour partir à l’aventure dans la grande ville. En plus, ce n’était même pas un espion à la solde des Italiens. Alors il n’allait certainement pas avoir un carnet rempli d’extraordinaires cartes aux trésors, héritage d’un pirate des temps ancien. A cette pensée, Sloan soupira. Il aurait aimé partir sur un bateau et parcourir les mers à la recherche d’un mystérieux trésor. Cela aurait été un peu un rêve de gosse qui se réaliserait. Le sort en avait décidé autrement. Puisse que ce n’était que de simples recettes de cuisine, il allait être contraint de devenir le plus puissant mafieux de Chicago. En y réfléchissant d’un peu plus près, la mafia était un peu la piraterie terrestre des temps moderne.

« Au bureau. Il te formera pour une tâche utile dans la famille », se contenta-t-il de répondre, sans donner trop de détail.

« Moi patron ? », demanda l’intéressé en jetant un coup d’œil au brun dans son rétroviseur.

« T’en connais d’autre des Angus ? »

« Non patron… »


« T’es un des meilleurs formateurs, il faut bien ça pour ce petit, » ajouta-il en donnant une tape dans le dos de Sunny.

Le reste du voyage, l’Irlandais resta silencieux en regardant par la fenêtre. Sourirait comme quelqu’un qui venait de remporter un trophée. C’était un peu la sensation qu’il avait après la discussion qu’il avait eu avec ce sale Italien. Il n’y avait pas de petites victoires dans cette guerre contre ces galleux de ritals. Dès qu’il pouvait avoir le dessus sur eux, et pour la moindre occasion, cela le mettait de bonne humeur. Arrivé aux locaux, il descendit de la voiture et laissa le petit blond entre les mains du roux.

« Viens petit, on va aller te présenter aux hommes. »

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1704
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Fil Rouge] Tout n'est pas prohibé !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum