[Sengoku Basara] [UA] [T] Les contes de Basara : la sirène et le harpon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Sengoku Basara] [UA] [T] Les contes de Basara : la sirène et le harpon

Message par Azili le Dim 17 Avr - 15:32


Les Contes de Basara
La Sirène et le Harpon

« Sengoku Basara »

Synopsis : Le conte de la petite sirène revisté par nos soins. Vous en avez toujours rêvé. Le voici !

Rating : T
Univers Alternatif
Genre : Fantaisie, parodie, romance
Pairing : Motochika Chosokabe x Mori Motonari

Disclamer : Les personnages sont la propriété de Capcom et l'histoire se base sur le conte d'Hans Christian Andersen~. Le reste (oui parce que même en enlevant les personnages et l'histoire de base il y a encore des choses =D) est sorti de notre imagination~

Mori
Par Azili

Motochika
Par Taahoma


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Dim 17 Avr - 15:47

HS:
C'est dégueulasse le gros harpon. Mais tellement vrai XD

Le soleil commençait à se coucher en prenant l'horizon comme couverture et des nuges gris en bonet de nuit et en laissant derrière lui une fraicheur nouvelle.

Dans les mers, à cette heure tardive, un grand bâteau voguait tranquillement, voiles dehors et se laissant porter par le vent et les cris de ses marins à son bord. En effet, c'était la fête. Une bonne trentaine d'hommes si ce n'était plus levaient leur verre en chantonnant une chanson d'anniversaire, modifiant les paroles.

"Maintenant cap'tain, faut vous trouver une bonne dame à épouser !" gueula un marin en se tournant vers ses amis qui hurlèrent leur accord.

"Il parait que la p'tite princesse du pays voisin a des vues sur vous~" rajouta un autre. "Elle est un jolie brin femme à c'qu'on raconte. J'suis sûr qu'elle irait fort bien avec vous !"

"L'année d'avant, c'était pas la fille du Compte ?"

"Je peux vous proposer ma soeur si vous voulez !"

"Et moi, ma mère tant qu'on y est !"

"Vous êtes pas possible les gars..."
Le capitaine, face à l'horizon, écoutait ses hommes sans vraiment les prendre au sérieux. Cela faisait plusieurs années - depuis ses seize ans en fait - qu'on lui demandait de se trouver une future épouse et que lui, à chaque fois, déclinait gentiment leurs diverses propositions. Il passa une main dans ses cheveux blancs et en profita pour caresser son perroquet qui avait élu son épaule comme perchoir. "Je vous ai déjà expliqué que je n'ai pas envie de votre aide !"

"Oui oui on sait cap'tain... mais, vous voyez, la plupart de nous tous avons déjà trouvé quelqu'un. Et on voudrait vous voir heureux !"

"On fête déjà mon anniversaire sur ce bâteau, ça me fait amplement plaisir !"
répliqua l'argenté, déçu que ses hommes le pensent autant orgueuilleux. Tout ce qu'il avait toujours aspiré était de pouvoir voguer sur les mers avec un équipage qu'il affectionnerait. Le rêve était à moitié réalisé puisqu'au moins, il était sur un bâteau avec ses amis... il restait plus qu'à obtenir l'autorisation pour pouvoir s'enfuir à l'horizon et suivre ce soleil...

"Mais cap'tain, avec votre oeil, vous avez pas peur qu'on vous prenne pour un pirate sur les mers ?"

Motochika se retourna vers ses camarades. Un grand sourire avait pris place sur ses lèvres et il frappa du pied la rembarde du pont. "C'est mon rêve ca ! Devenir un VRAI pirate !" Il se mit à rire et leva son verre très haut. "Allez les gars ! Cul sec !"

"Oui, cap'tain !"
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Dim 17 Avr - 15:57

Agacé par toute cette effervescence autour du grand festival, Mori avait décidé de fuir très loin tout cela afin d'avoir un peu la paix, et ce, même s'il était une des pièces maîtresse de la cérémonie. Il s'en moquait éperdument. Il regrettait juste de ne pas être présent pour voir la tête de son père lorsqu'il trouverait sa coquille vide. Tout ce cirque n'était vraiment pas pour lui. Le brun aspirait à des projets beaucoup plus ambitieux que de barboter dans l'océan ou à se pavaner en chantant pour les autres. Très peu pour lui.

La sirène rêvait du monde des hommes. Sur terre, il pourrait être plus proche du soleil qu'il chérissait tant et le fascinait à tel point qu'il était jaloux de tout des mangeurs de poissons. Plusieurs fois il avait même suggéré à son père de partir à la conquête de ce royaume inconnu et venger tout ceux qui étaient mort dans leur filet ou dévorés. Mais à chaque fois, le roi des océans répondait de manière négative et jugeait le projet de son fils bien trop fou. Mais peu importe, Mori ne renonçait pas à son idée et avait bien la ferme intention de parvenir à ses rêves. Et pour cela, il devait étudier le plus possible le monde des humains. C'était en connaissant parfaitement son ennemi qu'on pouvait le vaincre. C'est pourquoi, il avait prit l'habitude d'explorer les vieilles épaves et de récolter des objets pour les étudier.

Aujourd'hui encore, au lieu d'honorer son peuple de sa présence, il avait préféré aller en quête de nouvelles trouvailles. Cependant, il pensait être tranquille mais c'était sans compter sur la présence de ce pot de colle de poisson lune. Quel barbe ! Si jamais il avait la moindre occasion de s'en débarrasser, il n'hésiterait pas une seconde. Un accident était si vite arrivé dans la mer. Il n'y avait pas de témoin, cela serait le crime parfait.

«Mori, tu ne devrais peut-être pas t'aventurer là bas, c'est dangereux. Et que va dire ton père en remarquant ton absence. »

«Je ne me rappelle pas d'avoir demandé de me suivre. Je n'ai pas besoin d'un poltron comme toi. Si tu n'es pas content, rentre. Cela me fera des vacances.» Répondit sèchement le brun.

« Mais, mais, il fait tout sombre ici et je ne connais pas le chemin du retour. » Se lamenta Hideaki.


HS::
Mori, il dira pas la même chose =D que c'est dégueulasse le gros harpon =D

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Dim 17 Avr - 16:02

La journée touchait à sa fin et Motochika regardait à nouveau l'horizon en poussant un soupir. Les nuages se rapprochaient, ils allaient bientôt devoir revenir à terre.

"Encore en train de regarder la mer," fit une voix derrière lui.

Le borgne se retourna. Son perroquet piaffa un drôle de son en s'envolant rejoindre un autre perchoir un peu plus loin. Un des marins, le plus proche de ses amis s'il pouvait le dire, était venu le rejoindre avec une nouvelle pinte de boisson. Le capitaine le remercia et après avoir fait claquer leur chope de bois, il avala cul sec le contenu.

"Encore et toujours !" approuva-t-il en s'essuyant la bouche du revers de la main. "Je rêve du jour où je pourrais quitter la maison et voguer !"

"Comme on vous l'a dit cap'tain, ce n'est pas une bonne chose que le prince du pays soit seul sur les mers. Vous savez que vous ne pourrez pas partir d'ici sans une escorte de trois ou quatre navires de guerre..."


Motochika soupira. Jamais sa famille n'allait comprendre son rêve. Son rôle de prince et futur roi était de prendre soin du peuple. Il ne pouvait pas fuir ses obligations ou simplement les remettre à plus tard, ce n'était pas correct envers ses gens.

"Et puis, si vous voulez partir, vous allez sûrement vouloir emmener votre chien Kanbe..." Le marin posa un regard douloureux sur l'animal qui tournait en rond entre les autres marins qui s'amusaient de lui. "Il est tellement malchanceux qu'il arriverait sûrement à provoquer la colère du Roi des Mers..."

"Le Roi des Mers ?"
Motochika se mit à rire. "Voyons, personne ne croit à ces histoires... Le Roi Takeda n'existe pas. Les phénomènes que l'on raconte dans les histoires sont faux ou alors simplement des faits des intempéries..."

"Vous ne croyez pas aux sirènes cap'tain ?"
Le marin haussa les sourcils, dubitatif.

"Je ne crois qu'en ce que je vois grâce à mon unique oeil..."

En fait, il ne savait pas s'il pouvait croire ou non en la légende du Roi des Mers. Il n'avait jamais croisé la moindre bestiole qu'il aurait apparemment engendrée ni vu aucun bout de sa hache magique. On raconte qu'il traverse l'océan sur le dos de deux dauphins aux allures imposantes mais sinon dans les livres et de par la bouche de quelques vieux loups de mer, il n'avait pas la certitude de leur existence. C'était une des raisons qui faisaient qu'il voulait prendre la mer, il voulait le découvrir par lui-même. Il voulait avoir ses propres aventures à raconter, dans lesquelles il pourrait dire qu'il avait terrassé le gigantesque monstres aquatique des Bermudes ou il ne savait quoi.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Dim 17 Avr - 16:08

Malgré tout les efforts qu'il avait pu faire, Mori ne parvient pas à semer Hideaki. Mon dieu qu'il pouvait être collant. Parfois il se demandait s'il était à cent pour cent poisson lune. Il devait avoir du poisson pilote dans les veines pour s'accrocher autant à lui, c'était pas possible autrement. Ou alors, dans une vie intérieur il avait été un bigorneau et il s'accrochait maintenant au brun comme si c'était un rocher. Il avait l'impression d'être un prisonnier qui traîner un boulet tellement il était lourd. Et encore, les prisonniers avaient la chance que leur boule de fer était silencieuse au moins. Même quand il avait traversé le désert de bateaux le poltron d'Hideaki ne l'avait pas quitté d'une semelle. Au contraire, maintenant il s'accrochait presque à une de ses bras tellement il avait peur. Plus il avançait, et plus Motonari désespérait. Il pouvait à peine fouiller les épaves comme il voulait car une nuisance sonore lui tapait sur les nerfs. Enfin, il avait au moins le mérite d'avoir une utilité. Il pouvait porter les trésors fraîchement découvert.

«Tiens, portes moi ça. Et fais-y très attention, sinon je doute que tu puisses nager correctement avec une nageoire en moins. » Menaça-t-il en tentant un étrange objet que Mori avait passé plusieurs longues minutes a observer ce que c'était sans avoir la moindre idée de ce que cela pouvait être. C'était un tube d'une trentaine de centimètre. Enfin, il avait plutôt la faire d'un côte puisse que une des extrémités était beaucoup plus large que l'autre. La sirène avait remarqué que ce truc curieux pouvait s’agrandir ou se rétrécir selon les envies. A quoi pouvait-il bien servir. Il allait devoir aller faire une tour tout à l'heure du côté de chez Sorin pour qu'il l'éclaire sur son utilité.

Alors que le brun s'apprêtait a repartir à la chasse, quelque chose retint son attention. Une ombre au dessus de lui c'était formé. Ce ne pouvais signifier qu'une chose, un bateau passait. Aussitôt, il s'élança vers la surface. C'est une excellente occasion pour observer le monde des humains et d'en apprendre plus.

«Mo...Motonariiiiiii ! » S'écria Hideaki, paniqué de le voir se diriger vers le navire. Malgré cela, il le suivit en tenant fermement contre lui la longue vue que lui avait confier le prince.

Ce dernier nagea jusqu'à la surface et sortit la tête. Puis, il se rapprocha doucement allant jusqu'à s'accrocher au bateau.

«Mo...Motonari, c'est dangereux. Si jamais un humain nous voyait. Que se passerait-il. »

«Si tu n'arrêtes pas de chouiner, ils vont finir par nous entendre. Vas-t-en, tu me gêne. » Chuchota Mori. Puis, il se concentra sur la scène qui se déroulait à bord.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Dim 17 Avr - 16:21

Le pont du bateau était vraiment animé et plusieurs hommes s’étaient mis à chanter, danser et jouer d’instruments de façon énergique. Ils faisaient un tintamarre du diable mais cela semblait plaire à tout le monde qui riait.

Du fond du pont, quelques hommes sortaient de la cale un énorme objet recouvert d’un drap blanc. Qu’était-ce ? On ne pouvait le deviner ainsi. Il était très haut, pas vraiment épais et plutôt large de deux bons mètres.

Mais bon sang… qu’est-ce que c’était ? Le capitaine n’arrêtait pas de se poser cette question, sans réponse. Apparemment, vu l’entrain qu’avait ses moussaillons, c’était un présent. Mais quelque chose de cette taille, ils étaient fous ?

Motochika voyait son chien Kanbe aller renifler le drap qui trainait sur le sol, curieux de voir un tel objet dans les parages. Mais au moment où il voulut y mettre son museau en dessous, on lui donna une petite tape qui le fit sursauter et un gros bruit se fit entendre. On le vit ressortir de sous le drap avec une jolie bosse sur le sommet du crâne et un perroquet mécontent du raffut vint l’attaquer sans préavis.

« Il est pas possible ce chien… » fit un homme de l’équipage en se pinçant l’arête du nez, à moitié désespéré. C’était souvent qu’un tel spectacle leur était donné et ils en étaient à chaque fois plus fatigué.

« Qu’est-ce que vous me faîtes là les gars ? » demanda le borgne aux cheveux blancs. Il souriait, sidéré. A chacun de ses anniversaires, il était toujours plus surpris. L’année précédente, ses amis lui avaient offert une énorme ancre majestueuse et décorée avec laquelle il s’était amusé toute l’année. Plusieurs fois, on l’avait enguirlandé pour avoir ruiné le jardin, détruit des pans de murs, cassé des fenêtres… une fois, il avait failli se noyer car il avait même été jusqu’à tenter de surfer dessus. Sans grand succès vu le résultat.

« Joyeux anniversaire cap’tain ! »

Motochika s’avança et tira sur le drap qui découvrit peu à peu son cadeau.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Dim 17 Avr - 16:33

Poussait pas la curiosité, la sirène hissa sa tête jusqu'au pont, s'exposant ainsi aux humains. Cependant, il restait prudent pour ne pas se faire repérer. Les yeux de Mori scrutaient les moindres recoins du navire et observaient toutes les personnes présentes à bord. Quelle pouvait bien être l'origine de cette agitation qui les animaient? Faisait-il une quelconque cérémonie ou fête ? Ou alors était-ce une de leur coutume ? C'était la première fois que le brun observait vraiment ses mangeurs de poisson. Il s'était déjà risquait plusieurs fois de s'approchait de la coque, mais à chaque fois qu'il y était parvenu le pont n'était guère peuplait et l'obscurité l'empêchait d'apercevoir quoique ce soit. Encore jamais il n'avait osé venir si près d'un bateau en plein jour. Peut-être que l'activité y était plus intense. C'était pourquoi toute cette effervescence de ce soir l'étonnait. Ces stupides humains vénéraient peut-être la lune au lieu de l'astre solaire ? Quelle bêtise !

A présent, la sirène était si près qu'il pouvait sentir une étrange senteur. Il n'avait encore jamais sentit une telle odeur. L'alcool n'existant pas dans son univers, il ne pouvait donc pas mettre un nom sur ce parfum fort désagréable qui emplissait ses narines. Comme pouvaient-ils supporter une telle chose, c'était vraiment répugnant !

«Mo...Motonariiiii... tu es bien trop près...c'est dangereux... » Se lamenta Hideaki.

« Tsk. » Lâcha-t-il pour seule réponse et montrer son mécontentement. Sa patience avait des limites, et elles étaient même très minces. Si le poisson lune continuait à l'agacer autant, il n'allait pas tarder à vivre ses derniers instant.

Toutefois, Mori l'oublia rapidement lorsqu'une poignée d'hommes apportèrent quelque chose cachait sous un drap. Et tout devient plus clair dans son esprit. Ce n'était pas pour la lune qu'avait lui cette fête, mais pour un humain. Il l'observa attentivement pour voir ce qu'il pouvait bien avoir de spécial par rapport aux autres pour qu'on lui fasse un tel honneur. A première vu, il était plutôt banal, certes, pour la sirène, tous ces mangeurs de poisson se ressemblaient. En plus, hébété devant l'énorme forme recouvert d'un drap, il avait l'air d'un grand benêt. Vénéraient-ils les gens stupides dans leur royaume ? S'ils étaient aussi idiot pour faire une telle chose, Mori n'aurait aucun mal à les asservir. A cette pensée, il sourit. Mais il laissa vite cette idée dans un coin de sa tête pour se concentrer de nouveau que la scène qui se déroulait devant ses yeux. Le grand benêt, c'est comme ça qu'il avait décidé de qualifier le jeune homme qui était au centre de toute cette attention, s'apprêtait à tirer sur le drap. Mori retint son souffle, impatient de voir ce que cela cachait.

« Mo...tonari... c'est bon, on est resté assez longtemps, rentrons... » Se plaignit le boulet qui pendait maintenant à une de ses nageoires de se queue.

Il se retourna brusquement pour le foudroyer du regard et le fixa. Pour toute réponse, il obtenu un faible gémissement de terreur. Mori entendit des acclamations, et il comprit qu'il venait de rater tout le spectacle. Agacé, il se retourna vers le pont et y découvrit quelque chose de merveilleux. C'était un énorme rectangle en marbre. Sur le devant, et c'était d'ailleurs le seul côté qu'il pouvait voir, était sculpté très finement des scènes marines. C'était vraiment magnifique. Mais le plus important, était ce que cet imposant socle soutenait : un cadran solaire. Bien que Mori ne sache pas exactement le nature de cet objet, il en avait une petite idée, et puis tout ce qui était en rapport avec le fascinait.

«Motonariiiiiii...y'a un truc plein de cheveux qui s'approche ! » Alerta Hideaki, avant de se cacher derrière son prince. Ce que qualifié le poltron de « truc plein de cheveux » n'était autre que le fidèle chien de Motochika, qui avait finit par remarquer la présence des intrus qui les observaient. Aussitôt prévenu, la sirène se cacha un peu mieux derrière un poteau. Mais c'était sans compter sur le flair affûté de Kanbe. C'est tout guilleret qu'il trouva Mori qui retenait son souffle dans l'espoir de masquer sa présence. Dans un premier temps, il aboya, puis le lécha pour manifester sa joie. Bien entendu, ce n'était absolument pas du goût du brun. Comme cette horrible chose osait laisser parcourir sa langue visqueuse sur sa joue. C'était vraiment répugnant. Mori essaya de repousser le chien loin de lui, mais malheureusement, ce dernier interpréta cela de manière différence et pensa tout simplement qu'il avait trouvé quelqu'un pour jouer. Remuant frénétiquement la queue, il aboya de nouveau. Si cela continuait, quelqu'un allait bien finir par le découvrir.

« Motonariiiiii , partons ! » Gémit une nouvelle fois Hideaki.

Il ne manquait plus que celui. Agacé, il se tapa le front et soupira longuement. Il voulait restait plus longtemps pour observer, mais avec ces deux là, c'était impossible, il devait trouver un moyen de les faire taire et vite. Mori attrapa brusquement le poisson lune par la queue et donna violemment un coup sur la truffe du chien et il fit une pierre deux coups. Comme quoi, il n'y avait de mieux que d'en prendre un pour taper sur l'autre. Kanbe partit en couinant et alla se réfugier dans les jambes de son maître. Un homme fort comme lui allait pouvoir le défendre contre cet homme-poisson qu'il l'avait cruellement frappé. Le brun jeta ensuite sa massue improvisé dans l'eau, et il se laissa glisser à son tour dans l'océan. Vu comment l'animal regardait dans sa direction apeuré, nul doute que quelqu'un allait venir voir ce qui le terrifiait. Il valait mieux se mettre a couvert.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Dim 17 Avr - 16:48

« C’est pas possible… » Motochika regardait le présent devant lui. C’était bien ce qu’il pensait ? Posé à plat, l’immense plaque de marbre projetait sur son cadran l’ombre d’un genre d’aiguille.

« C’est histoire de gérer vos retards quotidiens cap’tain ! » La troupe se mit à rire et Motochika passa une main sur son visage, quelque peu désespéré. Le cadeau était magnifique, les gravures d’une qualité rare mais franchement, on n’avait pas idée d’offrir un cadran solaire de cette taille. Cela alourdissait considérablement le navire. Il comprenait mieux pourquoi ils avançaient lentement.

« Le Roi trouve que c’est plutôt une bonne idée. On y croyait pas vraiment quand on lui a soumis l’idée. »

Parce qu’en plus ils étaient allés voir son père ? D’un côté, jamais ils n’auraient pu réunir une somme assez suffisante pour réaliser un tel projet avec ce qu’ils pouvaient toucher dans leur différent métier. Et puis, il ne trouvait pas cela étrange par contre que son vieux ait accepté. Il se plaignait souvent de ses escapades qui le faisaient arriver en retard à ses entrevues. Avec un cadran solaire aussi grand, il avait une place toute réservée dans son jardin privé, là où il passait le plus clair de son temps à tenter de monter son futur bateau.

« Merci les gars, c’est… étonnant mais quand même super. »

« On a pas que ça cap’tain ! »

« Vraiment ? »
Les étoiles dans l’unique œil du futur pirate tirèrent un sourire à la trouve d’amis. Ils sortirent d’il ne sut où un paquet beaucoup moins conséquent que le précédent et il l’attrapa rapidement, ôtant avidement le tissu qui servait d’emballage.

« Oh… mais c’est… » Il regarda avec bonheur le magnifique vêtement qu’il avait entre les mains. « Vous voulez me pousser à la mer, franchement ! » Il soulevait devant lui un ensemble parfait. Il avait une veste qu’il mit sur ses épaules, se callant correctement sur sa carrure plutôt forte. En prime, il avait gagné un chapeau qu’il avait toujours désiré. Avec son cache-œil, l’ensemble rendait vraiment très… pirate et ça ne le rendait que plus en joie.

Il voulut le leur montrer mais un bruit étrange l’en empêcha. Ils entendirent un couinement de la calle, signe que Kanbe était descendu et avait fait une bêtise. Peu importe où il allait, ce chien ne manquait jamais de s’attirer les ennuis. Une odeur de fumée s’échappa de sous leur pied et l’environnement se réchauffa rapidement.

« Qu’est-ce que ce sale cabot a encore fait ? » gronda Motochika en bousculant ses amis pour s’approcher des escaliers. Mais lorsqu’il s’approcha un peu plus, une explosion venant des entrailles du bateau se déclencha et le balaya de l’autre côté du pont. Dans un même temps, on put entendre le tonnerre. Les nuages gris qui se profilaient à l’horizon avaient vraiment fini par les rejoindre, les menaçant de son orage.

« Tout le monde sur les canaux de sauvetage ou à l’eau, dégagez le bateau ! » cria Motochika un peu abruti par le flash et le souffle de l’explosion.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Dim 17 Avr - 17:18

Collait contre la parois du bateau mais en ayant la tête hors de l'eau, Mori attendait un peu et se faisait discret pour le moment. Il tendait l'oreille pour savoir ce qui se passait là-haut. Visiblement personne ne prêtait attention aux agissements du chien et tant mieux pour le sirène. Toutefois, il préférait encore attendre tapis dans l'eau pour rester prudent. Le poisson lune, encore étourdit par la collision avec la truffe de l'animal, flottait non loin du brun. Au moins, il n'allait plus gémir avant un bon moment et l'observation en toute discrétion pourrait reprendre.

Le poltron remonta légèrement dans son estime puisse qu'il serrait fermement contre lui, comme si sa vie en dépendait, la longue vue que son prince lui avait confié. D'ailleurs, ce n'était pas tout a fait faux, sa vie dépendait un peu de cet objet en ce moment. La sirène leva les yeux vers le pont lorsqu'il entendit des cris de joie s'élever. Sans doute provoqué à l'admiration de ce merveilleux objet qui avait été découvert quelques minutes auparavant. Mori avait lui aussi envie de s'extasier devant cette beauté. Jugeant qu'il avait été assez prudent, et surtout mourant d'impatience de pouvoir admirer de nouveau le cadran solaire, il commença a remonter doucement vers le pont. Cependant, son ascension fût stopper. Avec le souffle de l'explosion, il fût propulsé à plusieurs mètres du navire. Sonné et écorché par endroit, il mit quelques secondes à réaliser ce qui venait de se passer. Heureusement pour lui, ce n'était que des égratignures superficielles. Hideaki, lui aussi s'était retrouvé propulsé plus loin. Mori ne se soucia guère de savoir s'il était encore en vie ou non. Après avoir reprit ses esprits, il fonça vers le bateau. Puisse que celui-ci coulait, c'était sa chance pour pouvoir mettre la main sur cet objet dont il était presque tombé amoureux.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Lun 18 Avr - 3:19

Motochika se redressa comme il put. Le plancher craquait sous ses pas et un peu tout autour de lui à cause des débris du bateau et du poids du cadran solaire. Le feu prenait sa place sur tout ce qu’il pouvait, grignotant le bois avec rapidité.

« Oh non, non, non ! Tss, mon bateau ! » Motochika retira son chapeau et tenta d’étouffer les flammes qui assaillaient ses alentours. Il regarda tout autour de lui, il y avait quelques blessés mais il ne relevait pas de morts. Il en était fort soulagé, il n’aurait jamais voulu que son anniversaire soit teinté du sang de ses amis.

Il alla vers le bord du pont, les flammes l’empêchaient d’aller jusqu’à l’échelle qui tombait sur les canaux de sauvetage. D’ailleurs ces derniers, s’ils ne bougeaient pas, seraient des cibles parfaites pour le feu qui avait presque fini de manger son bois.

« Allez-y ! Ecartez-vous, je m’arrange ! » leur cria-t-il en faisant un grand geste de la main. Il leur envoya ses présents, pour éviter qu’ils ne brulent avec lui s’il devait affronter les flammes.

« On ne peut pas partir sans vous cap’tain ! »

« Je vous dis de dégager ! » Le ton de sa voix indiqua qu’il ne réclamait aucune autre objection. A contre cœur, ses amis prirent les rames et s’écartèrent du navire.

« Bon, maintenant, Kanbe… » Il n’avait pas revu son chien et était persuadé qu’il n’était pas loin. Il espérait franchement qu’il ne soit pas responsable de cet incident. Malgré toutes les bourdes qu’il faisait, il l’aimait bien ce chien… Il essaya de trouver parmi le chantier les poils longs et bruns de son animal de compagnie, sans grand succès. Néanmoins, en tendant l’oreille, il l’entendit couiner par très loin. « Kanbe ! Viens là mon chien ! » appela Motochika, peu rassuré.

Il allait s’approcher des bruits quand d’un coup, il y eut une nouvelle déflagration qui le projeta hors du bateau. Le borgne n’eut pas le temps de s’accrocher à une corde des voiles et se résigna à se laisser tomber dans l’eau. Il ferma son œil valide et retint sa respiration.

Quand il plongea, il perdit rapidement toute notion d’orientation. Il hésita à ouvrir les yeux, de peur de retrouver dans l’eau des débris de bois. Il n’avait déjà qu’un œil alors il n’avait guère envie de perdre l’autre. Il battit des bras dans tous les sens, espérant trouver un quelconque objet sur lequel se rattraper mais tout ce qu’il parut toucher fut un poisson. Un poisson bizarrement gros. Qu’importe, c’était peut-être une porte de sortie vers la surface puisqu’il pourrait facilement se faire guider par le mouvement de l’animal. Il resserra alors sa main sur sa prise.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Lun 18 Avr - 12:57

Le bateau était maintenant dévoré par les flammes et une seconde explosion eut même lieu. Mais peu importe, Mori ne se souciait pas du danger et pour lui, une seule chose comptait : mettre la main sur ce cadran. Alors il nageait en évitant les morceaux de bois qu'il était projeté, tel des armes. Si Hideaki l'avait suivit, il lui aurait certainement crié dans les oreilles à quel point c'était insensé et suicidaire d'aller vers le navire qui se consumait petit à petit. Bien qu'il soit tranquille sans cette nuisance sonore, il regrettait toutefois qu'il ne soit pas à côté de lui. Car avec toutes ces planches qui volaient en éclat il aurait bien eu une chance pour que le poisson lune se fasse transperçait par l'une d'elle. Tant pis, ce n'était pas encore aujourd'hui qu'il allait se débarrasser de ce boulet.

Dans la panique, personne ne remarquait la présence de la sirène qui slalomait avec grâce vers le bateau. Ces mangeurs de poissons étaient bien trop occupés à sauver leur misérable vie. Les yeux du brun s’illuminèrent lorsqu'il aperçu enfin l'objet de son désir couler à pique. Il fonça vers lui, et alors qu'il n'était plus qu'à quelques centimètres, il se fit entraîner vers le fond. Quelque venait de s'agripper à lui, et dans sa chute l'entraînait dans les profondeurs. Aussitôt, en sentant la chose se resserrait autour de lui, il se retourna et fût horrifié par ce qu'il vit. Comment un de ces répugnant être humain avait osé s'accrocher à lui.  

Dans un premier temps, Motonari essaya de détacher ces mains qui l’emprisonnait. Mais sans succès. Il devait reconnaître que ce grand benêt, car il l'avait reconnu, avait une sacré force. Trop pour qu'il puisse lui enlever ses sales pattes dégoûtants qui profanait sa peau si douce ! Il n'avait aucune chance de l'emmener dans les profondeurs pour le noyer. Mori n'était pas sûr de pouvoir s'en défaire une fois mort vu comment il le tenait. Et il refusait de demander de l'aide. Plutôt mourir que de subir cette humiliation. Il n'eut d'autre pas d'autre choix que de se débattre comme un diable au niveau de la surface pour espérer pouvoir s'en défaire. Il se secoua dans tous les sens et avec force. Et inconsciemment, il se dirigeait vers les terres. C'est épuisait et sans avoir réussit à se défaire de ce mangeur de poisson qu'il s'échoua sur la plage.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Lun 18 Avr - 15:28

Motochika s'agrippait tant qu'il pouvait, ne voulait pas perdre sa bouée de sauvetage qui semblait le ramener vers la surface. il sentait la pression de l'eau diminuer contre lui et vu la vitesse avec laquelle il se déplaçait, il ne voulut pas ouvrir les yeux. Il n'aurait rien vu de toute façon.

En sortant la tête de l'eau, l'homme prit une goulée d'air frais mais il s'écrasa sur le sable de la plage et ne bougea plus. Face contre terre, Motochika apprécia simplement le contact des grains de sable contre sa joue et surtout de pouvoir respirer allègrement.
Il voulut ouvrir les yeux mais il se sentait incapable de le faire sans risquer de se retrouver ébloui par le feu du navire qui devait rougir un peu plus loin.

Il se tourna sur le dos et inspira plus profondément, bombant sa poitrine au rythme de sa respiration. D'une de ses mains, il tenait encore la nageoire qui l'avait sauvée et comme il n'avait plus de force, il n'avait pas grand espoir d'être capable de renvoyer ce pauvre poisson qui l'avait aidé à regagner la mer. Il était avachi sur la plage et ne se sentait plus de bouger le moindre muscle.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Lun 18 Avr - 20:16

A bout de souffle sur le sable, Mori tentait tant bien que mal de retrouver une respiration normale. Ce mangeur de poisson faisait son poids, et c'était celui d'un sac de plume. Bien au contraire, c'est un sac de plomb. Tous les humains étaient-ils si lourd ou c'était seulement ce gros benêt. Le brun resta allongé sur la plage quelques instant jusqu'à ce que sa respiration devienne moins bruyante. Il devait reprendre des forces car il n'avait pas envie de s'évanouir quelque part en mer et risquait de se faire attraper dans un filet ou bien par autre chose.

«Cette chose est vraiment répugnante. » Pesta la sirène en jetant violemment le bras qui l'avait encerclé jusqu'à présent. Puis, il se frictionna rapidement avec du sable la où il avait été en contact avec la peau de l'être humain. Il se moquait bien de savoir si les minuscules granules de pierres allaient lui irriter la peau. Tout ce qu'il voulait, c'était faire partir cette désagréable sensation de son corps. Il se sentait comme souillé par ce contact.

«Ces humains sont vraiment infect ! Comment peut-on oser me toucher comme ça, moi ! Quelqu'un de mon rang. » Marmonna-t-il tout seul pendant qu'il continuait de se frotter. Il jeta un coup d’œil a la masse inerte à ses côtés. Il donna quelques coups, sans douceur, dans les flancs de la chose. Etait-il encore vivant ? Et puis, après tout, quelle importance. S'il était vivant, il n'allait certaine pas l'être encore pour bien longtemps s'il restait là. Alors, inutile de l'achever plutôt le laisser souffrir pour l'outrage qu'il venait de lui faire. Et si, par miracle il survivait à ça, peut-être que si leurs chemins se recroiseraient un jour, peut-être aurait-il pour lui un peu d'estime pour avoir pu vivre. Mori le regarda encore quelques secondes avant de regagner la mer.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Mar 19 Avr - 3:57

« Prince ! Prince ! »

Ouvrant soudainement son œil valide, Motochika sembla revenir à la réalité.

« Prince, vous allez bien ? »

Quelqu’un était venu le chercher apparemment et il était arrivé bruyamment à côté de lui, tirant sur ses bras pour le redresser. Motochika se laissa faire, encore un peu dans les vapes. Il essayait de se remémorer ce qu’il venait de se passer.

Ses sourcils se froncèrent quand lui revint en mémoire son escapade sous-marine. Comment un simple poisson avait-il pu le ramener à la surface ? Le borgne se mit à regarder autour de lui, interdit. Il n’y avait aucune trace de la moindre poiscaille sinon des trainées dans le sable qu’il imaginait lui appartenant.

Il se concentra de nouveau. Il lui semblait se rappeler de quelque chose, d’une voix en particulier. Une voix mélodieuse… l’insultant. Quelques mots seulement raisonnaient dans son crâne en cœur avec une migraine.

« Vous n’avez rien vu ? » demanda-t-il soudainement à son majordome. Ce dernier secoua la tête.

« Heureusement que vous n’avez rien. Nous avons eu si peur pour vous quand on a aperçu le bateau en feu. L’orage est parti rapidement. C’est votre chien qui vous a retrouvé ! »

Comment ? Motochika tourna la tête vers l’animal qui s’était plutôt intéressé au sable à côté de lui. Il reniflait quelque chose, suivant la piste jusqu’à la mer et quand sa truffe fut mouillée par l’eau, il couina et s’écarta prestement.

Motochika passa la main dans la touffe brune de l’animal. « Merci mon chien. »

Mais il était plutôt préoccupé par ce qui l’avait sauvé. Il lui fallait retrouver cette personne.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Mar 19 Avr - 13:48

C'est complètement épuisé que Mori regagna son palais. Avec les derniers événements, Hideaki lui était sorti de la tête mais aussi l'objet qu'il avait trouvé tout à l'heure. Il n'avait envie d'une seule chose pour l'instant: dormir. Ensuite, il pourrait partir à la recherche de ce magnifique cadrant solaire qu'il l'avait éblouit par sa beauté. Il avait pu étudier malgré les événements, la position approximative où il était tombé. Mais pour arriver à le ramener à son jardin secret, il devait être en forme.

Discrètement, il se faufila à l'intérieur du palais. Il ne savait pas vraiment quelle heure il était. Il avait perdu la notion du temps. Par conséquence, il ne savait pas si la fête battait encore son plein. A priori, elle semblait terminé vu le silence qui régnait dans le lieu. Alors qu'il continuait silencieusement son infiltration jusqu'à sa chambre une voix vient le perturber.

« Oyaka-samaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Motonari-dono est rentré! » Beugla Yukimura.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Takeda Shingen

Message par Taahoma le Mar 19 Avr - 14:13

« Amènes le moi, » somma le roi en faisant claquer le manche de sa hache magique contre le sol. Cela fit trembler les alentours et Yukimura enfonça sa tête dans les épaules.

« Bien Oyakata-sama… »

Le Roi posa son coude contre l’accoudoir de son trône en attendant que son petit protégé revienne à lui avec son fils qui avait fui ses responsabilités. Il se demandait ce qu’il pourrait bien faire de cette sirène qui n’en faisait qu’à sa tête. Jamais il ne faisait comme le reste de sa fratrie qui s’appliquait au moins à respecter les codes qu’il imposait en tant que Roi.

« Nous voici ! » Yukimura ne savait pas comment réagir car il sentait la profonde colère de son maître revenir. Il se mit rapidement de côté pour laisser le champ libre entre les deux hommes.

« Mori… » La voix était grave et pleine de ressentiment. « Où étais-tu ? Tu as gâché la fête ! Ne te rends-tu pas compte que tu as des priorités à respecter ? »
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Mar 19 Avr - 14:19

Son peuple... Takeda venait de toucher un point sensible chez Môri. Son père le connaissait bien et il faisait où taper pour faire mal ou pour le rendre à court d'arguments. Et pourtant, le brun continuait de provoquer le roi des océans comme s'il cherchait a avoir le dessus et se sentir supérieur par rapport à lui. Il en avait marre qu'on ne le considère comme un des enfants parmi tant d'autres du souverain. Il voulait être reconnu à sa juste valeur.

« Tout ce que je ferais sera pour mon peuple. Non pour vous. » Dit-il en serrant les poings. Puis, il se retourna sans demander son reste et s'enfuit dans sa chambre. Il était bien trop épuisé pour tenir une conversation dès plus animée avec son paternel. D'ailleurs, les signes de la fatigue devait certainement se voyaient sur son visage. Mais ça, c'était le dernier de ses soucis. Il avait besoin de dormir. Et après cela il irait rendre une petite visite à Sorin pour savoir ce que pouvait bien être l'objet qu'il avait déniché et confié à Hideaki. Ah... C'est vrai, il avait perdu la trace de cet idiot. Il allait devoir partir sa recherche avant tout.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Takeda Shingen

Message par Taahoma le Mar 19 Avr - 14:35

Le roi leva le bras pour tenter d’arrêter son fils mais il resta muet. Aucun mot ne venait à ses lèvres, aucune parole, aucun souffle. Il ne savait pas comment considérer les paroles de son enfant. Était-il égoïste ou altruiste ?

« Yukimura, » fit-il d’une voix grave. Le jeune homme à côté de lui sursauta et frissonna. « Suis-le et rapporte moi tous ses faits et gestes. Surveille-le et tente de le raisonner. Il ne doit pas s’approcher des humains, quelle que soit sa pseudo-brillante idée. »

Yukimura s’inclina. « C’est comme si c’était fait… »

Immédiatement après ces mots, il se retira de la salle royale et fila à la poursuite de la sirène. Il devait se dépêcher de la retrouver avant qu’elle ne lui échappe de nouveau.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Mar 19 Avr - 15:22

C’est hors de lui que Mori entra dans sa chambre. Ce n’était vraiment pas sa journée aujourd’hui. Il balança quelques objets et renversa sa table de chevet pour passer ses nerfs. Il avait aussi envie de crier, mais en fils de bonne famille, il retint son hurlement. Pourtant, celui l’aurais certainement aidé à se soulager. Hors d’haleine, il resta un instant au milieu de sa chambre à contempler le bazar qu’il venait de mettre. Une fois un peu calmer, il ramassa tout ce qui traînait par terre et remis de l’ordre dans la pièce. Puis, complètement exténué, il s’allongea sur son lit et s’endormit dès que sa tête toucha son oreiller.

Au bout de plusieurs heures, le brun se réveilla. Il ressembla quelque instant ses esprits pour voir comment il aller organiser sa journée. Tout d’abord, il allait devoir retrouver cet idiot d’Hideaki. Il se leva, se doucha, s’habilla et passa rapidement dans les cuisines pour voler quelque chose à manger avant aller dans la chambre de cet vermine pour voir s’il était là. Cela lui simplifierait sa tâche.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Mer 20 Avr - 3:06

« Vous allez bien, Prince ? »

Le majordome regarda le jeune homme soupirer. Il était accoudé à l rembarde du balcon de sa chambre, regardant l’horizon au dessus de l’océan. Depuis cet incident où son bateau avait pris feu, le Prince de ce royaume n’avait jamais été pareil. Il avait en tête quelque chose, n’arrivait pas à s’en défaire et était obstiné par cela. Il lui arrivait de soudainement s’écrier, demander où était la voix enchanteresse qui l’avait sauvé de la noyade… En clair, il était devenu sénile.

« Prince ? Motochika-sama ? »

« Gnnn, quoi ? »
finit-il par gémir en daignant tourner son seul œil valide vers lui.

« Vous avez une entrevue à respecter dans quelques heures et je venais vous le rappeler… Vous devez vous préparer à rec-»

« Oui oui, je sais. » Désespéré, le Prince lâcha sa contemplation et retourna vers l’intérieur de ses appartements. Le majordome qui le servait referma les grandes fenêtres derrière lui. « Tu sais ce qui est le plus triste ? » questionna-t-il soudainement. L’homme avec lui ne prit pas la peine de répondre, trop hébété par la soudaine interrogation de son maître. « C’est que je n’arrive pas à me rappeler de son visage. Juste sa voix. Mais quelle voix fantastique ! » Le sourire que le majordome n’avait eu de cesse de voir ces derniers jours réapparut sur le visage du Prince qui attrapa son cache œil pour couvrir sa cicatrice.
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Ven 10 Juin - 16:40

« Hideakiiiii », cria-t-il en entrant dans sa chambre sans avoir frappé au préalable. Il n'avait aucun respect pour ce poisson globe qu'il considérait comme étant de la vermine, alors il n'allait pas prendre la peine de frapper à sa porte et demander s'il pouvait entrer. Il s'en moquait bien si ce dernier était occupé. Ce n'était pas son problème. C'était censé être son page, alors il devait être à sa disposition 24h/24h. Là encore, c'était un point sur lequel il était en désaccord avec le grand dieu des océan.

« Mo...totonari-sasama... », balbutia le poisson en accourant devant lui. En voyant ses petits yeux, il n'était pas difficile de deviner qu'il venait de tomber de son lit en entendant son nom être hurlé et qu'il s'était levé d'un coup.

« J'ai failli attendre. », pesta la sirène en le voyant arriver. « J'ai besoin de toi pour faire le guet, dépêche toi, on y va. »

« Mais, mais... »

« Tu veux discuter mes ordres ? », dit-il avec une voix menaçante et froide.

« Non, Motonari-sama... », répondit Hideaki aussi tôt. Il n'avait pas mangé encore ce matin, et pour lui c'était sacré la nourriture ! Toutefois, il avait tellement peur de Mori qu'il était près à sauter un ou deux repas pour ne pas subir son courroux.

Distraitement, et en passant par un passe secret que seul lui connaissait, le brun sortit du palais. Afin de garder ça secret, il bandait toujours les yeux du poisson globe pour que, si jamais il se faisait prendre, ce dernier vende la mèche. Il ne lui faisait vraiment pas confiance et il savait très bien qu'il le vendrait pour sauver sa peau s'ils se faisaient prendre. Après une demi heure de nage, Mori enleva le bandeau qui obstruait la vue de son page, puis il nage encore une bonne demi-heure encore avant d'arriver au lieu qu'il désirait.

« Tu restes pour surveiller que personne ne vienne. », cracha-t-il avant de remonter à la surface jusqu'à en sortir la tête.

« Oh~ Mais c'est Mori ! », lança une mouette tout à fait ravi de le voir. « C'est la volonté de Xabi-sama qui t'amène ici ? », ajouta-t-il en s'approchant de lui. Sorin avait établi son nid en plein milieu de la mer sur une balise soit disant parce que son dieu lui avait dit de le faire en rêve. La sirène ne comprenait pas vraiment toujours ce que disait cet oiseau, toutefois, il connaissait énormément de chose sur les humains et partageait la même passion que lui pour le soleil qu'il appelait d'ailleurs Xabi, curieux nom.

« J'ai besoin de tes lumières, qu'est-ce donc ceci ? », dit-il en sortant de la sacoche qu'il avait autour de la taille une longue vue.

« Oh ! En voilà un bel objet ! », lança Sorin, toujours enjoué, comme à son habitude. Il retourna la longue vue dans tout les sens et au bout d'un moment, son verdict tomba enfin !

« C'est un Xabiscope! C'est fait pour se gratter le dos. »

« Se gratter le dos? », répéta Mori perplexe. Ces humains n'avaient donc pas de domestique pour s'occuper de cette tâche ? Il leur fallait cette chose pour le faire.

« Oui, regarde, ça s'agrandit et se rétracte, c'est magique ! », dit-il en illustrant ses paroles par des gestes, avant de se gratter le dos avec.

« C'est rare comme objet ? »

« Tout le monde en à, mais celui est d'une toute beauté, il a certainement de la valeur. Il y a même un emblème dessus. Il devait appartenir à une grande famille. », ajouta-il en lui redonnant le supposé xabiscope.

« Tu as autre chose à me faire voir ? »

« Tout ça. », répondit la sirène en posant la sacoche sur la balise.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Mar 14 Juin - 3:05

Combien de temps cela faisait-il depuis qu'il avait commencé à humer cette chanson ? C'était une vieille mélodie d'amour sur deux âmes soeurs qui se recontraient par hasard et tombaient folles amoureuses l'une de l'autre. Motochika la sifflotait pendant toutes ses tâches. Que ce soit le matin en se lavant, en étudiant ou en étant avec ses amis à confectionner un nouveau bâteau pour son loisir. il n'écoutait même plus son père le rabrouer sur son manque d'attention.

"Tu pourrais écouter ce que les gens te disent !" sermonait le Roi. Motochika regardait par la fenêtre et les gens de la cours étaient soit en train de soupirer devant cette négligence, soit en train de sourire parce qu'ils savaient leur Prince amoureux.

C'était une bonne chosse que le futur héritier soit amoureux. Cependant ils ne pouvaient trouver la demoiselle qui avait son coeur dans la ville capitale. Rien n'avait trouvé grâce dans la voix des demoiselles amenées devant le Prince. L'étrange requête de lui balancer des insultes à la tête avait été dure à accepter pour le peuple qui ne voulaient décidément pas manquer de respect à leur royauté mais Motochika avait insisté. Alors ils avaient fini par trouver des insultes pas vraiment blessantes et plutôt amusantes et Motochika avait écouté avec la plus grande attention cette fois-ci chaque candidate.

Aucune n'avait fait l'affaire.

"Que vont dire les gens si tu continues ainsi ?" ajoutait une de ses amis d'enfance, noble de la cours. Elle avait prit Motochika à part dans les jardins et, les bras croisés, le regardait avec dédain. "Ca te ressemble pas."

"Que veux-tu ?"
répliqua Motochika "Ce n'est pas de ma faute si je suis comme ça. Je suis... ensorcelé !"

"Oui je me demande si c'est pas la vraie raison en effet parce qu'on ne te reconnait plus !"


"Voyons Saika..."

Et Motochika repartiat le coeur léger.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Mori Motonari

Message par Azili le Dim 26 Mar - 1:16

Son gratte dos n’était donc pas un objet rare… Mori était quelque peu désappointé en entendant ça. Toutefois, il se consola en se disant qu’il avait peut-être appartenu à une personne puissante sur terre. C’était un peu comme avoir en sa possession quelque chose ayant appartenue à une personne célèbre, non ? Il s’imaginait que cette personne fût quelqu’un d’influent. Peut-être était-ce même à ce fameux Oda, cet homme sanguinaire qui avait fédéré plusieurs royaumes et dont Sorin lui avait souvent conté les histoires. La sirène rêvait de rencontrer une telle personnalité, ah… si seulement il avait des jambes… Il pourrait réaliser ses rêves, comme celui de rencontrer celui qui était devenu son idole à travers toutes ses histoires et apprendre énormément de lui pour asservir un pays par exemple.

Il revint à la réalité quand Sorin s’exclama devant un magnifique Xabichette en parfaite conversation. Il lui montra même l’utilité de cet objet en lui peignant les cheveux. Le brun ne cacha pas son mécontentement que la mouette tira un peu trop fort sur sa belle chevelure. Pourquoi n’avait-il pas pris Hideaki pour modèle ? Il servait pourtant à ça, à faire le cobaye. Sorin arrêta tout de suite son geste comme si de rien n’était et remis l’objet entre les mains de Mori. Ce-dernier le regarda sous toutes les coutures. Pour lui, ce qui servait de brosse à cheveux pour les humains, ressemblait plutôt à un trident, comme celui que Takeda possédé. C’était le même en miniature et avec une dent en plus. Etrange ce truc.

Le jeune prince resta bien encore une bonne heure en compagnie du volatile. Il écoutait attentivement ses paroles, fasciné d’en apprendre plus sur ce monde qu’il rêvait tant de découvrir. Et plus il entendait les noms des objets fraîchement acquis et plus il se disait que ces humains manquaient vraiment d’imagination. Tous comprenaient les syllabes xabi que ça soit en préfixe, suffixe ou même radical. Ils étaient si arriérés pour ne pas pouvoir donner d’autres noms ? D’ailleurs, le prince se demandait s’ils parlaient tous en finissant leur phrase par le terme « xabi-sama » comme pouvait le faire parfois Sorin. Dans son souvenir l’humaine qui s’était accroché à lui l’autre jour n’avait pas employé de tel terme. Peut-être sous le coup du choc ? Après tout, il avait failli mourir, cela lui avait peut-être fait perdre ses mots. Dommage qu’il ne se soit pas noyé d’ailleurs… Son cadavre aurait pu être la pièce maitresse de sa collection. Certes, cela aurait été un peu glauque, mais pourquoi ne pas l’exposer comme un trophée de chasse ? Certains avait bien des têtes de requins qu’ils exposaient fièrement à leurs murs et racontaient fièrement leur chasse.

« Mo…Motonari-sa…ma », lança timidement Hideaki qui se trouvait toujours à ses côtés. Le poisson avait tendu sa nageoire pour attraper le bras de Mori, comme un enfant aurait fait en tirant sur la manche de sa mère, mais il avait interrompu son geste en pleine course en se rappelant à qui il s’adressait. La dernière qui avait osé le toucher, il s’était pris un violent coup de queue qui l’avait envoyé au fin fond des abysses. Il n’avait pas envie de goûter une nouvelle fois à l’obscurité et la froideur de ses fonds.

Pour toute réponse, la sirène s’était contentait de d’un claquement de langue qui ne cachait pas son agacement. Il ne lui adressa même pas un regard comme si sa simple vue pouvait lui donner de l’urticaire. Toutefois, le petit poisson bien en chair ne se dégonfla pas et, après avoir dégluti péniblement, il poursuivit.

« Il… se fait tard. Takeda-sama risque de remarquer votre absence si vous n’allez pas au concert… »

Ah c’est vrai… le vieux lui avait encore interdit de sortir et il n’avait fait, une fois de plus, qu’à sa tête. Ecoutant les paroles de l’oiseau, il avait complètement perdu la notion du temps. Le ciel commençait à s’assombrir et ce soir il y avait le concert… Mon Dieu ! Le concert ! Il devait chanter avec ses frères et sœurs lors qu’un spectacle !

« Le concert ! », s’écria-t-il en plongeant dans l’eau et nageant à toute vitesse, évidemment, c’était déjà trop tard.

-

Alors qu’il arrivait à l’entrée de la ville, deux murènes l’observaient cachées dans la pénombre. Ce n’était pas des poissons ordinaires. A travers leurs yeux, un sorcier maléfique pouvait tout voir et en voyant la sirène, paniquée à l’idée de recevoir les foudres de son paternel pour la énième fois, il sourit. Un plan venait de germer dans son esprit. Il allait enfin pouvoir avoir un peu de divertissement et accomplir sa vengeance.

-

« Motonari ! », hurla Takeda en voyant le jeune arrivé à la salle du trône.

Hormis le roi, la salle était vide. Tous les sujets étaient rentrés chez eux lorsque leur souverain s’était emporté en découvrant le coquille, qui devait accueillir son fils, vide.

« Père, je peux… »

« Ce n’était pas sa faute, mon seigneur. On a été, euh, poursuivit par un requin, oui un requin »
, s’empressa de dire Hideaki. Il se retourna aussi discrètement que possible vers Mori en lui faisant un clin d’œil et levant la nageoire pour dire qu’il maîtrisait la situation. Le brun plaqua sa main sur son visage, désespéré. La situation allait empirer s’il ne le faisait pas taire… malheureusement, il ne fut pas assez rapide…

« Et puis après, la mouette a pas arrêté de jacasser et… »

« La mouette ?
», interrompit aussitôt Takeda.

« Oups… », lança Hiedaki qui commençait à trembler, « Pardon Mori-sama »

, « Quelle mouette ? Ne me dit pas que tu es encore aller voir Sorin ? Yukimura ! Ne devais-tu pas le surveiller ? »

« Oyakata-samaaaa ! Mori m’a semé en sortant de sa cachette au trésor ! »

« Je croyais t’avoir dit de me faire disparaitre ça, Motonari ! »


Le jeune homme resta calme même si la situation s’empirait au fur et à mesure que les secondes. Il devait rapidement trouver ses mots.

« Père, je ne vois pas où est le mal à vouloir en apprendre plus sur les humains… »

« Assez ! Nous avons déjà eu cette conversation. Tu ne dois pas interagir avec le monde de ces humains qui tuent les nôtres avec leurs hameçons ! »

En prononçant ses mots, le roi attrapa son fils par le poignet et nagea jusqu’à cette fameuse cachette aux trésors. Ce-dernier essayait de se débattre pour se défaire de l’emprise de son paternel, mais sans succès, hélas.

« Je vais mettre fin à tout ceci une bonne fois pour toute. J’ai été trop longtemps laxiste avec toi. Je vais te faire voir qui commande ici. », gronda l’homme une fois arrivé au repaire. Il lança sur le côté le brun, puis, de son trident magique détruit en un coup tous les trésors que le jeune prince avait durement accumulés

« Non ! », hurla de désespoir et dans un excès de rage Mori, « Comment pouvez-vous faire une chose pareille ! »

« Tant que tu seras sous mon océan, tu devras te plier à mes ordres ! »

« Puisse que c’est ça, je trouverais un moyen pour ne plus être dans cet océan ! », vociféra la sirène avant de partir.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1702
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 116
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Motochika Chosokabe

Message par Taahoma le Mer 29 Mar - 8:44

Après l'épisode des insultes vociférées par les femmes du royaume, Motochika avait essayé d'aller tous les jours à la plage. Il avait rencontré sa dulcinée, sa précieuse, alors qu'il allait se noyer pendant la tempête, cela voulait donc dire que sa tendre, sa douce, vivait dans les environs. Elle avait disparu si vite et s'était si bien cachée qu'elle devait connaître les lieux comme sa poche ! Elle devait même savoir où se trouvaient les meilleures cachettes ! Ou alors était-elle championne d'apnée parce que Motochika n'avait hélas jamais cherché à aller la chercher dans l'eau.

Il se mit à sourire en imaginant la silhouette sous les vagues calmes. Elle devait probablement aimer l'océan, tout comme lui. Peut-être pourraient-ils alors voguer ensemble jusqu'à la fin de leur vie. Peut-être savait-elle nager comme les poissons. Ou alors était-ce une sirène comme raconté dans les livres ?

Les sirènes... Motochika voulait croire à la magie mais comme il n'y avait aucune histoire à ce propos autre que celle des contes pour enfant, il n'y croyait pas. Alors les monstres marins aussi n'existaient pas. Pourtant, il savait qu'il adorerait pouvoir en rencontrer un jour. Peut-être que ces êtres vivaient très loin dans les profondeurs qu'il n'avait jamais pu explorer ?

"Kaaiiiii!" Le soudain gémissement de son chien le ramena à la réalité. Il aperçut Kanbe ssecouer son museau de gauche à droite pour décrocher le crabe qui lui avait pincé la truffe.

"Allons, allons..." Motochika s'approche de son ami et lui débarassa de la créature. "Arrête de mettre ton nez partout."

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1233
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sengoku Basara] [UA] [T] Les contes de Basara : la sirène et le harpon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum