#84 Dehors dans le froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#84 Dehors dans le froid

Message par Lily-Rose le Mar 19 Avr - 18:29



Fandom: Haikyuu!
Disclaimer: Les personnages appartiennent tous à Furudate Haruichi.
Personnages: Changeons encore et tentons de faire quelque chose avec Kunimi! 

Note:
Soudainement, j'ai décidé de remplir un peu la section du défi des 100 thèmes. Un OS par thème, alors voilà une de mes contributions pour le thème 84: Dehors dans le froid.

J'avais envie de tester un truc avec Kunimi. J'avais envie d'un truc mignon. Ben j'ai combiné les deux et je me suis lancée. Je vous laisse découvrir ça!

Lien Fanfiction.net :

Une sortie inattendue !

Les troisièmes années avaient encore frappé. Ils aimaient bien se lancer des défis bidons, comme par exemple si Oikawa loupe un seul service dans un match, il doit payer des ramens pour tout le monde. Cette fois, c'était le premier qui mettait la balle dans le filet qui devait payer sa tournée. Et malheureusement pour Iwaizumi, c'était lui qui avait perdu. Kunimi avait pensé éviter la petite réunion et rentrer se poser chez lui, mais Oikawa l'avait attrapé avant qu'il puisse filer. A croire qu'il était sous surveillance ces derniers temps. Était-ce le coach Mizoguchi qui avait demandé au capitaine de faire attention à lui ? Après tout, il commençait à être connu pour éviter les parties des entraînements qui l'embêtaient le plus.

D'un pas nonchalant, le premier année tentait de suivre le petit groupe qui parlait gaiement. Il ne savait pas pourquoi mais aujourd'hui, il n'avait vraiment aucune envie de faire un effort. Il préférait rester en arrière à pianoter sur son téléphone. Même son meilleur ami, Kindachi, n'avait pas essayé de le forcer. Ils se connaissaient depuis un moment et les deux savaient parfaitement comment fonctionnait l'autre.

- Oh! Iwa-chan! Regarde, il neige!
- C'est bon, tout le monde l'a vu, Shittykawa!

Kunimi s'arrêta, levant le regard. Maintenant que son capitaine le disait, il remarquait enfin les quelques flocons qui tombaient depuis le ciel gris. Il suivit la course d'un seul flocon qui atterrit sur l'écran de son téléphone, fondant en l'espace de quelques micro-secondes. Il ne savait pas si le spectacle qu'il venait d'admirer lui plaisait ou s'il s'en fichait éperdument. Il se sentait comme vide de toute émotion à cet instant précis. C'était étrange mais pas si déplaisant.

- Bon, c'est quand tu veux Kunimi!
- Attends, il est bien trop occupé à détester le monde entier pour pouvoir bouger, Souffla Hanamaki en passant son bras autour des épaules de Yahaba. Ce dernier le repoussa vivement et continua son chemin, n'ayant aucune envie d'attendre Kunimi dans le froid.

Ce fut Oikawa qui s'approcha du plus jeune et lui tendit la main, un sourire aux lèvres.

- Il n'y a aucune honte à avoir! Fais-toi plaisir et prend ma main!

Kunimi regarda un instant la main de son capitaine puis leva le regard vers son visage avant d'avancer et de l'ignorer complètement. Non, il n'avait pas envie de tenir la main d'Oikawa. Ils auraient l'air de quoi ? Exceptés de deux idiots.

- Iwa-chan! Kunimi-chan a été très méchant avec moi!
- Tu ne fais que récolter ce que tu as semé.

Le petit groupe se remit en marche et Kunimi finit par regagner sa place initiale, derrière tout le monde. A quoi bon le forcer à les suivre si c'était pour se plaindre qu'il n'avançait pas assez vite ou qu'il n'en faisait qu'à sa tête à rester derrière ? Il était bien là où il était.

Après quelques minutes de marche, ils s'arrêtèrent dans un parc. Kunimi prit appuie sur une petite barrière métallique, ignorant le froid qui commençait à lui glacer les fesses. Il entendait au loin certains de ses senpais râler, notamment Yahaba, comme quoi il faisait trop froid pour manger dehors.

Peut-être pouvait-il en profiter pour rentrer discrètement sans que les autres le voient ? Cette pensée lui traversa l'esprit alors qu'il relevait le regard, pour voir si la voie était libre, tombant nez à nez avec Kyotani. Les deux se regardèrent un instant avant que le senpai décide à s'installer à côté du plus jeune. Ce dernier resta un moment interdit, se demandant s'il pouvait compter ce qui venait de se passer comme un échange positif avec le plus âgé.

- Oi, oi, c'est pas bien de former le clan des contrariés à vie!
- Manque plus qu'Iwa-chan et le groupe sera au complet!

Oikawa n'eut pas le temps de réagir qu'il se prenait un coup sur la tête. Il protesta en disant que c'était Makki qui avait commencé mais son ami d'enfance ne voulait rien entendre.

- Si c'est Iwaizumi senpai qui nous rejoint, je suis d'accord.

Ils s'arrêtèrent tous, regardant Kunimi avec de grands yeux. C'était les premiers mots de la journée qu'il avait prononcé en leur compagnie. Le premier année baissa les yeux sur son téléphone, légèrement gêné. Mais il les releva bien vite en sentant une main lui ébouriffer les cheveux. C'était Matsukawa qui s'était rapproché de lui quand il ne faisait plus attention.

- C'est bien, tu participes enfin, Souffla celui-ci avant d'arrêter pour aller rejoindre Hanamaki qui faisait comme s'il était jaloux du manque d'attention de son meilleur ami. Kunimi, de son côté, n'avait pas bougé. Il avait même senti ses joues chauffer légèrement et espérait que c'était assez discret pour passer pour des rougeurs à cause du froid. Au fond de lui, il savait qu'il aimait être félicité, même si c'était trois fois rien. Il adorait quand ses senpais complimentaient une de ses actions lors des matchs, ou même son investissement lors des entraînements.

Kunimi remarqua que Kindachi lui souriait bêtement. Il se demandait ce que son ami avait en tête. Mais avant qu'il puisse penser à quoi que ce soit, le jeune homme disparu de son champ de vision. Des fois, il agissait bizarrement et il ne fallait même pas chercher à comprendre.

Retournant à la contemplation de son écran, il fut cependant rapidement distrait lorsqu'il sentit une main lui retirer son téléphone. Il ne prit même pas la peine de relever le regard qu'on lui confiait autre chose à la place.

- Tu as l'air d'avoir les mains gelées, réchauffe-toi avec cette bonne patate douce!

Cette fois, Kunimi osa lever le regard vers son interlocuteur. C'était Oikawa qui lui faisait à nouveau face et qui lui ébouriffait les cheveux à son tour, toujours un sourire sur les lèvres. Pourtant cette fois, au lieu de le repousser en l'esquivant, il le laissa faire et croqua dans la patate qu'il avait entre les mains.

- Iwa-chan! Il l'a accepté!
- Arrête tes conneries! On dirait que tu es en train d'apprivoiser un animal!
- Mais c'est un animal sauvage!

Alors que les discussions repartaient gaiement, Yahaba s'était rapproché des deux qui restés dans leur coin pour ramener une patate pour Kyotani, puisqu'Oikawa semblait l'avoir oublié. Comme contrepartie, le châtain demanda à rester coller au blond, prétextant qu'il faisait trop froid pour lui. A la surprise de Kunimi, ce dernier ne refusa pas, mangeant simplement ce qu'il avait entre les doigts.

Après un certain temps, les moins sociables finirent par décider qu'il était temps de rentrer chez eux. Kunimi avait été l'un des premiers à profiter d'une ouverture pour filer chez lui. Kindachi n'avait pas hésité la moindre seconde avant de lui emboîter le pas pour le raccompagner. Les deux marchaient en silence, sous la pluie légère de flocons de neige. Kunimi se demandait quand son camarade allait céder. Kindachi n'était pas connu pour être quelqu'un de silencieux. C'était souvent lui qui faisait la conversation pour deux, quand l'autre ne se sentait pas d'attaque pour parler. Cela arrivait plus souvent qu'il ne voulait l'admettre.

- Je suis content, ça s'est bien passé.
- Hm ?

Kunimi avait décidé de faire un effort. Il restait tout de même un peu curieux, ne comprenant vraiment pas où voulait en venir son ami.

- Pour être honnête, j'ai demandé aux senpais de sortir ce soir et de te forcer la main pour que tout le monde soit là. ...Me regarde pas comme ça, j'avais vraiment l'impression que ça n'allait pas fort et j'avais envie de te remonter le moral. Je me suis dit que ce serait plus simple si les autres m'aidaient, sans le savoir. J'ai juste demander une sortie, j'ai rien dit sur toi! Promis!

Kunimi, qui s'était arrêté pour foudroyer Kindachi -autant qu'il le pouvait, finit par reprendre sa marche. Finalement, le fait qu'il ne ressentait rien aujourd'hui pourrait-il être du à une sorte de petite déprime ? Pourquoi serait-il déprimé en premier lieu ? Le temps ? Il ne saurait dire. Mais il devait avouer qu'il se sentait un peu mieux maintenant.

- Merci.
- Hein ?
- Rien.
- Mais si, dis-moi!
- Fallait écouter avant.

Kindachi se lamenta tout le long du trajet. Il s'en voulait de ne pas avoir bien écouté le premier mot de son camarade. Mais ce dernier refusa catégoriquement de répéter. Il avait un mal fou à dire "merci" et s'il le disait, il ne le répétait jamais une seconde fois.

@Lily-Rose

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3605
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum