[Concours] "Et les vacances continuent !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle est votre histoire préférée?

0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Concours] "Et les vacances continuent !"

Message par Conservateur le Dim 31 Juil - 14:35



Concours de fanfiction

Numéro 3

Ce sont encore les vacances (peut-être pas pour tout le monde) et il n'est pas question de s'ennuyer. Donc si vous avez besoin de vous occuper, que ce soit parce que vous ne partez pas ou parce que vous avez de longues heures de route à occuper, nous avons tout prévu ! Et oui, c'est l'heure du troisième concours de fanfictions ! ~

Pour celui-ci, nous avons prévu un défi à la hauteur. Nous vous proposons cinq débuts de phrase qu'il faudra utiliser pour commencer votre fanfiction. Bien sûr, vous n'êtes pas obligés d'écrire un truc pour les cinq. La seule obligation que vous avez c'est d'écrire un petit quelque chose commençant par l'une de ces phrases (donc pas le droit de la mettre au milieu ou à la fin). Mais vous pouvez très bien faire les cinq si l'inspiration est avec vous.

Voici les phrases que vous nous proposons :
- "Mon dieu, quelle science incomplète !"
- "C'était juste pour une nuit,"
- "Je voulais être un gobelin, ce qui s'est révélé être une dangereuse illusion."
- "Ils ont trouvé son journal intime sous son lit."
- "Seuls les plus vieux se souvenaient d'un temps où les humains pouvaient voir en couleurs."

Maintenant à vos claviers ! Et n'oubliez pas d'envoyer vos écrits, en précisant le fandom (ou le monde inventé utilisé), au conservateur. Merci ~
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Concours] "Et les vacances continuent !"

Message par Conservateur le Jeu 1 Sep - 23:35


Et voilà! Le temps pour envoyer son récit est écoulé. Découvrons maintenant ensemble ces histoires.

A compter d'aujourd'hui, vous avez une semaine et un jour pour voter pour votre histoire préférée! Bien sûr, il est interdit de voter pour sa propre histoire.


Pour le défi : "C'était juste pour une nuit,"



Pour le défi : "Ils ont trouvé son journal intime sous son lit."



Pour le défi : "Mon dieu, quelle science incomplète !"

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Histoire 1 - Liliy-Rose

Message par Conservateur le Jeu 1 Sep - 23:42




Participant 1


Défi : Ils ont trouvé son journal intime sous son lit.
Fandom : Fire Emblem Fates
Titre : Comme si de rien n'était
Ils ont trouvé son journal intime sous son lit. Cette découverte n'est pas la plus étonnante en soi. Odin aime écrire, inventer. Ce qui se résume souvent à délirer pour le commun des mortels. La plupart du temps, il se lance dans de grandes envolées lyriques sur un pouvoir caché en lui, lui conférant des pouvoirs extraordinaires. Mais il s’entraîne aussi avec des ennemis invisibles, rendant la scène extrêmement comique pour les personnes extérieures à ses fantaisies.

Pourtant jamais Laslow et Selena n'ont pensé tomber un jour sur cette trouvaille. Ils sont restés, un instant, sans voix, à observer le petit cahier, dans un état déplorable. Sur le coup, Laslow s'est dit que cela pouvait être le livret renfermant les noms pour les armes. Ou alors un carnet où il écrivait ses fantaisies pour ne pas les oublier. Loupé. La réalité l'a frappé de plein fouet lorsqu'il ouvrit à la première page.

- Qu'est-ce qu'on fait ?
- Mais qu'est-ce que j'en sais !, S'exclame la jeune fille en foudroyant du regard son ami. Elle n'est pas plus avancée que Laslow sur ce coup. Pourtant, c'est elle qui attrape le cahier et l'ouvre brusquement sur une page plus avancée, sous le regard médusé du jeune homme.

- Non mais qu'est-ce que tu fous- ... oh ! Il m'avait dit que ça ne l'avait pas vexé ! Le menteur !

Laslow s'est dit "mauvaise idée" en la voyant faire. Mais maintenant qu'il a sous les yeux les pensées intimes de son meilleur ami, il ne peut s'en détacher. Il veut savoir tout ce qu'Odin lui a caché. S'il lui a menti sur ce point, celui du jour où Laslow lui avait piqué son dessert, il pouvait lui avoir menti sur d'autres choses.

- Oh le salaud ! Il a osé dire que mon kimono n'était pas à son goût ! Il va le payer cher !

Si Laslow est plus féminin que sa camarade, cela n'empêche pas cette dernière d'apprécier la mode. Elle reste une femme malgré toutes ces guerres. Et c'est ainsi, que les deux feuillettent les autres pages du cahier, désireux d'en savoir plus sur les pensées de leur ami.

- Je peux savoir ce que vous faites dans la demeure du terrible Odinnnneuh ... Waaaah ! Mais c'est... ! Enfin ! Raaah !, S'écrie le fameux Odin en se jetant sur ses deux amis. Au bout de deux bonnes minutes, il arrive à récupérer son bien qu'il cache dans son dos.

- Vous n'avez pas le pouvoir nécessaire pour comprendre ces runes antiques ... Hm. Vous avez lu, c'est ça ?

Inutile de passer par quatre chemins. Ils savent tous ce qui s'est passé et ce que cela va poser comme problème dans leur groupe d'amis.

- T'as menti ! Tu nous as menti !, Commence Selena avant de se faire couper la parole par un geste d'Odin. Celui-ci a pris une pose dramatique qui n'étonne aucun de ses amis. A force, ils commencent à le connaître.

- Ne parlez point ! Vous avez découvert les pensées intimes d'un jeune homme meurtri, trahi par son propre pouvoir ... Impossible de contenir cette force grandissante-
- Ok, ok, on a compris, on va faire comme si de rien n'était !

Laslow voit déjà le tableau d'ici; Odin faisant son discours pour trouver une excuse à son journal intime et les deux autres assistant à la scène pendant des heures. Hors de question de laisser ça s'éterniser. Laslow a promis à de jolies demoiselles de les accompagner pour aller boire un thé, il ne peut pas louper ça.

- Bon, nous, on va finir l'inventaire des armes-, Continue Laslow avant de se faire couper la parole par le blond. Décidément, celui-ci ne leur laisse pas en placer une.

- Comment ça ?
- C'est mon maître qui a demandé la liste des armes et-
- Oh. Mais je viens d'aller la transmettre.

Ils restent coi quelques instants avant que Selena se décide à couper le silence.

- ... Tu vois, je t'avais bien dit qu'il l'avait ! Bon, puisque c'est fait, je peux retourner à mon entraînement. ...Ah ! Et si tu as quelque chose à dire sur mon kimono ou autre, tu me le dis en face, ok ? Sinon, je t'explose !

Sur ces mots amicaux, Selena quitte la tente, rapidement suivi par Laslow. Celui-ci esquisse un léger sourire désolé à l'attention de son ami qui reste légèrement perdu. Mais c'est à cet instant qu'il comprend qu'il doit trouver une meilleure cachette pour son journal intime. Il ne peut pas laisser n'importe qui entrer dans ses pensées les plus intimes. Et encore, il reste chanceux, ses amis semblent être tombés sur les pages les plus "ordinaires" du journal. Ses secrets les plus sombres sont en sécurité. Mais pour combien de temps ? "

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Histoire 2 - Tcherryz

Message par Conservateur le Jeu 1 Sep - 23:51




Participant 2


Défi : Mon dieu, quelle science incomplète!
Fandom : Le fil rouge
Titre : La pâtisserie, c'est du sérieux.
"Mon dieu, quelle science incomplète!"

Comment cela était il possible? Il avait beau avoir fait la recette cinq fois avec les mêmes temps, ingrédients et pourtant ça n'avait jamais le même goût alors pourquoi? Pourquoi la pâtisserie était une science si incomplète, car non quand on aime la cuisine ce n'est pas juste un loisir, c'est une science alors c'est normal que la pâtisserie ce soit la même chose! On mélange des choses, on les fait cuir, c'est comme de la chimie!

Sa petite amie était partie pendant les vacances de Noël et nouvel an, ça avait été dur de ne la voir que via un écran, en plus avec leurs horaires décalés il avait eut du mal à faire comprendre à sa famille que le petit déjeuner il le prendrait à midi et ainsi desuite. Du coup vu que sa jolie Irlandaise lui avait tans manqué il avait prit une décision, étant un pro de la cuisine auto proclamé, bien que tout son entourage s'accorde à dire qu'il était très doué, il voulait lui faire plaisir, il savait que quelques fois la nourriture de chez elle lui manquait et du coup il avait fait des recherches, étant mineur jamais ses parents ne le laisserait cuisiner avec de l'alcool pour un repas en dehors de la maison... Des alcoolique ces irlandais d'ailleurs! Leurs bouffe ce résumait à viande, patate et alcool! Mais après des jours de recherche il avait trouvé, cette chose n'avait pas de nom mais tout les sites pleins de vielles recettes de grand mère qu'il avait put traduire lui assurait que c'était une friandise à base de pomme de terre et de beurre de cacahuète, c'était donc partit.

Les ingrédients étaient simple à trouver bien que le beurre de cacahuète ne soit pas non plus donné mais qu'importe il avait prévu son budget! Mais là il allait devoir refaire le pleins.... Ses huit essaies n'étaient pas concluant du tout! Certes le goût était là mais pourquoi la seconde fois ce n'était pas le même, ni les autres d'après?! Du coup il partagea les huit roulés et alla en donner à son petit frère pour son goûté, son père en eut plus comme ça ses collègues en auraient aussi, puis ses grands parents ainsi il faisait le petit ange encore plus qu'il ne l'était de nature, quand au dernier le plus râté le choix était vite fait.

"Tiens maman j'ai cuisiné ça." Soupira t'il en tendant l'assiette.
"Merci mon trésor! Enfin tu fais un pas vers moi on va pouvoir...." Commença la mère folle de joie avant de se faire couper.
"Ne t'emballe pas, c'est juste des râté, les bons seront pour ma petite amie." Coupa le châtain en haussant les épaules.

Se moquant bien de l'air mi dépité mi en colère de sa mère le lycéen partit faire de nouvelles courses. Le Week-end arriva finalement et le geek avait cesser de compter le nombres de tentative, le nombres de roulé coupé et donné à sa famille qui commençait à faire une overdose sévère d'ailleurs, ils pouvaient bien faire ça pour l'aider quand même, bande d'ingrat alors qu'il leurs donnait ses raté, en plus pour des ratés ils étaient bons! Mais la dernière tentative fut la bonne, ensuite il n'en n'avait jamais goûté alors il ne pouvait pas savoir si c'était censé avec ce goût là exactement mais lui le trouvait meilleur que tout les autres!

Il avait enfilé sa chemise qu'il avait acheter avec sa petite amie ainsi que son jean, il ne faisait pas trop froid dehors alors il pouvait se permettre de ne pas mettre de grosse veste, un pull à capuche ouvert suffirait amplement. La joie fut à son comble quand il la retrouva enfin, toujours aussi belle toujours aussi elle. La serrant dans ses bras aussi fort qu'il pouvait, presque un mois c'était trop sans la voir, sans sentir son doux parfum, cette chaleur quand il la tenait contre lui et sans ses mains baladeuses qui semblaient s'égaraient sur ses fesses, des filles devaient passé pas loin surement alors elle marquait son territoire, c'était normal venant d'elle. Après ces folles retrouvailles pleins de je t'aime et tu m'as manqué, les deux jeunes allèrent s'asseoir sur un banc, avant l'échange des cadeaux de Noël il fallait qu'il lui donne ces friandises faites exprès pour ce moment. Il l'observa en goûté une et en reprendre.

"Alors c'est bons? Comme ceux de chez toi?" Demanda le châtain impatient.
"Ceux de chez moi? J'en ais jamais mangé de ma vie mais c'est très bon merci mon coeur!" Sourit la blonde en reprenant un autre.
"Mais c'est une recette de grand mère irlandaise pourtant." S'enquit le garçon.
"Il faudra que tu la donne a la mienne de grand mère, oh et à ma mère aussi, elles vont être verte de voir que c'est un japonais qui me fais des gâteries irlandaises!" Rit la fille en se tenant le ventre.

Ce jour là il se promis de ne plus jamais faire de pâtisseries de choses qu'il n'avait pas goûté avant, tans de difficulté, tans d'argent dépensé pour ne même pas savoir si finalement il avait atteins le but ultime ou non, c'était tellement frustrant, rageant mais ce sourire qu'elle avait sur le visage ne pouvait pas le mettre en colère, finalement tans qu'elle était heureuse et aimait il devait se contenter de ça, mais plus jamais de chimie, de pâtisserie, il allait resté sur ses aquis a ce niveau là, la science c'était pas fait pour lui....

FIN

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Histoire 3 - Azili

Message par Conservateur le Ven 2 Sep - 0:03




Participant 3


Défi : Ils ont trouvé son journal intime sous son lit.
Fandom : La maladie de minuit
Titre : Méfiez-vous des apparences
Ils avaient trouvé son journal intime sous son lit. Ce fut le première endroit qui était passé par la tête des quatre garçon Nyx réuni dans la chambre du petit dernier pendant son absence. C’était ce qui était l’emplacement le plus logique pour cacher quelque chose qu’on ne voulait pas que les autres voit où on pouvait facilement et rapidement cacher quand quelqu’un s’approchait de votre chambre. C’était des garçons, et tous avaient déjà utilisé cette cachette pour cacher les iconographies érotiques quand leur mère rôdait dans les parages.

« Je pensais qu’il allait être plus malin que ça pour cacher son journal intime. C’était presque trop facile. », chantonna Samaël en s’asseyant fièrement en tailleur avec son trésor à la main. Depuis qu’il avait vu Hael écrire plusieurs fois dans ce petit carnet.

Il en avait parlé au reste de la fratrie et tout les quatre avaient élaboré un plan pour lui voler son journal. Le petit dernier était leur bouc émissaire, et ils n’en rataient pas une pour l’embêter. Alors, pour eux, lui voler son intimité et ses secrets qu’il avait couché sur le papier n’était que la suite logique dans leurs brimades. Les quatre frères avaient tous des attentes différentes quant à la lecture de cet ouvrage. Gwenael espérait trouver un ou deux points faibles d’Hael pour les exploiter et lui montrer à quel point la vie était cruelle. Ismaël quant à lui, voulait se moquer de son petit frère et le rabaisser encore plus que ce qu’il avait l’habitude de faire. Faelan, quant à lui pourquoi était-il là ? Distrait par un papillon, il avait déjà oublié la raison de sa venue ici. Il avait vu de la lumière et était entré. Et enfin, il y avait Samaël qui espérait pouvoir faire chanter son cadet afin d’en faire son esclave et qu’il fasse ses corvées à sa place.

« On s’en fiche ! Lis-le ! On va pas y passer la journée. », pesta Ismael en s’installa sur le bord du lit, près de son frère.

« Alors, commençons. », lança le quatrième fils, excité à l’idée de découvrir des choses, avant de se mettre à lire à voix haute.

« Hier, j’ai... »

« Mais t’es sûr que c’est son journal intime ? », interrompit le troisième de la fratrie.

« Bah oui, c’est son écriture et je l’ai vu écrire dessus. Donc, je reprend. Hier...»

« D’accord, mais ce que je veux dire, c’est vraiment un journal intime ? Et pas seulement un carnet de notes ? Parce qu’il ne commence par par « mon chère journal ». l’interrompit-il une deuxième fois.

Les trois autres le regardèrent un peu perplexe. Ils savaient que Faelan était le moins vif de la bande, mais parfois sa bêtise dépasser les bornes et ils en étaient toujours surpris.

« Faelan, tu sais, c’est que les fillettes dans les romans à l’eau de rose qui écrivent ça. »

« Mais Hael est délicat et maman l’habillé comme une fille. Il devrait faire pareil. Et puis, un journal intime, tu m’as dit que c’était un confident. On peut pas se confier à quelqu’un qui n’a pas de nom. », continue le grand benêt.

Ismaël commencé à perdre patience et Samaël sentait bien que Gwenael n’avait pas envie de faire d’effort pour expliquer à son petit frère certaines choses. Il fallait se débarrasser de Faelan avant que les choses ne dégénèrent.

« Oh mais oui, tu as raison, ça ne doit pas être son journal intime ! Comme on est bête, heureusement que tu es là. », lança-t-il sur un ton moqueur que seul l’intéressé ne savait pas que c’était ironique. « Il doit être ailleurs, on va se séparer pour le chercher dis donc. Toi, tu vas aller voir dans la forêt, et tu reviens dans une heure si tu ne l’as pas trouvé. D’accord ? »

« D’accord ! », répondit jovialement le blond avant de sauter du lit et de partir à la recherche du vrai journal intime imaginaire du petit dernier.

« Bon, maintenant que nous sommes entre personnes dotées de cerveau, on va pouvoir commencer les choses sérieuses. Je reprend. », lança Samaël avant de s’éclaircir la gorge.

« Hier, j’ai été témoin d’une scène qui m’a retourné l’estomac. Alors que je revenais de la ferme d’à côté avec un brau à lait, j’ai surpris Ismaël en train d’oberver notre petite voisine. Il était derrière un buisson à l’épier son bain. Comme il était de dos, je ne voyais pas bien ce qu’il faisait, mais sa main semblait faire des va-et-... »

« STOP ! Arrête de lire ça tout de suite ! C’est que des ramacies de conneries là dedans ! », s’offusqua l’intérêssé, les joues en feu. « C’est complètement débile de lire le journal intime de ce demeuré d’abord ! Je me casse ! », vociféra-t-il avant de s’enfuir de la chambre honteux que quelqu’un l’ait vu faire une telle chose. Maintenant tout le monde allait être au courant à cause de ce satané Hael.

« Je continue ? »

« Vas-y, mais saute ce passage, on s’en fiche de savoir qu’Ismaël se paluchait en regardant la voisine. C’est pas la première fois qu’il fait ça. Continue, je t’en prie, change de passe qu’on découvre quelque chose de plus intéressant.


«Bien alors voyons la suite…. », répondit Samaël en tournant les pages du journal intime.

« Gwenael c’est encore servi de moi comme punching ball. Je crois qu’il m’a fêlé de nouveau une côté. La douleur que procure cette fracture est un véritable délice. Si au début cela me dérangeait un peu, je dois avouer que je me suis rapidement accoutumé et que j’ai pris goût grâce à ces nombreux passages à tabac. Et comme toujours, je n’ai rien dit à personne et ils n’ont vu que du feu. De toute manière, personne ne fait attention à moi. Les seuls moments où j’obtiens un peu d’attention de la part de mes frères, c’est quand ils me font du mal. C’est peut-être pour ça que j’aime autant avoir mal ? Parce que la douleur que me procurer toutes ses blessures est la seul façon de me sentir vivant. J’ai l’impression de n’être né que pour ça. Est-ce ma raison de vivre ? Ou alors je ne méritais pas de naître et chaque jour mes frères me le font payer? Devrais-je mettre fin à mes jours pour que tout le monde soit heureux ? De toute façon, personne ne remarquerait mon absence... »

« STOP ! », hurla Gwenael devenu blanc comme un linge en entendant la souffrance de son petit frère. Pour lui, c’était juste un jeu et une façon de l’endurcir. Il ne pensait pas à mal. Il l’aimait autant que les autres, même si cela ne se voyait pas. L’aîné se sentait à présent vraiment mal.

« Je ne veux plus entendre une seule ligne de ça ! », dit-il en sortant de la pièce pour se précipiter à la recherche d’Hael afin de lui faire un énorme câlin, enfin, plutôt une tape amical dans le dos, c’était tout ce qu’il était capable de faire pour témoigner son affection.

A présent, Samaël était le seul frère encore restant dans la chambre. Même si aucun signe ne le montrait, il avait quand-même était touché par le récit, mais la curiosité l’emportait et il voulait savoir davantage. Il lu quelques pages contenant des anecdotes toutes plus honteuses les unes que les autres sur ses frères et lui. Ce la commençait à relever d’un carnet noir pour les faire chanter plutôt que d’un journal intime. Il se surprit à penser que Faelan avait peut-être raison avant de tomber sur la dernière page qu’il lu à mi-voix.

« Félicitation Samaël pour avoir lu jusqu’ici. Sérieusement, tu me pensais assez stupide pour cacher quelque chose d’aussi précieux sous mon lit ? Les journaux intimes, c’est pour les filles. J’ai beaucoup apprécier te faire croire que j’écrivais vraiment un journal intime. C’était amusant de te voir essayer de d’obtenir mon carnet et espérait obtenir des informations sur mon compte. Désolé de te décevoir, mais tu en auras pas ! En revanche, moi j’en ai un paquet sur vous. »

Bouche bée, il referma l’ouvrage et mis un instant pour mettre de l’ordre dans ses pensées. Il avait l’impression de faire affaire un monstre de la manipulation qui les connaissait très bien. En réfléchissant un peu, le journal était étrangement rédigé et se comportait plusieurs parties. La premier comportait énormément d’anecdotes sur leur compte, mais en particulier sur Ismaël. Ça c’était pour faire fuir le deuxième de la fratrie. La seconde était mélo-dramatique à vu faire pleurer le plus viril des Nyx et en particulier pour faire culpabiliser Gwenael. Il y avait également, de temps en temps, des questions sur la vie dont seul Faelan trouverait cela spirituel et philosophique et aurait un besoin urgent de partir en quête de réponse. Maintenant, tout paraissait logique pour Samaël. C’était savamment orchestré par Hael pour les mener en bateau. Il se pensait le plus intelligent des cinq fils mais il s’était peut-être trompé. Il avait en face de lui un monstre de la manipulation et c’était difficile pour lui de discerner le vrai du faux maintenant.

« Oh l’enfoiré…. », pesta-t-il.

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Histoire 4 - Llily-Rose

Message par Conservateur le Ven 2 Sep - 0:06




Participant 4


Défi : C'était juste pour une nuit
Fandom : Haikyuu
Titre : La nuit la plus longue ...
"C'était juste pour une nuit, et pourtant, rien n'allait. Iwaizumi avait réussi à envoyer ses trois colocataires dehors pour qu'ils lui fichent enfin la paix. Il les adorait mais ceux-ci avaient tendance à être un peu trop envahissants. Alors pour une fois qu'il avait la soirée de libre, pourquoi ne pouvait-il pas en profiter ? Il avait l'impression que le monde s'était retourné contre lui.

Il n'y avait rien d'intéressant à la télévision et il avait déjà vu tous les films à cause de Makki et Mattsun. Maintenant, il n'avait plus rien à voir. Et s'il avançait dans une série ou un anime sans Oikawa, il risquait de faire face à une crise de jalousie. Il n'avait pas envie d'en gérer une de plus. Il en avait déjà bien assez comme ça en temps normal.

Avec l'habitude, il passait son temps à râler pour que ses amis se taisent et le laissent avancer dans sa lecture. Mais là, face à un silence de plomb, il se sentait perturbé et mal à l'aise. Il était incapable de lire un livre. Et cette vérité était plus que perturbante. Depuis quand ne pouvait-il pas supporter quand il n'y avait pas un bruit ?

Cuisiner un gâteau avait été son idée de secours. Mais il avait oublié qu'Oikawa et Makki avaient tenté, pas plus tard que ce matin, de cuisiner. Ces deux-là étaient de vrais désastres culinaires. Ils avaient gâché la moitié des ingrédients et maintenant, le brun n'avait plus rien pour faire quelque chose d'intéressant.

Il était maudit.

Décidant de laisser tomber toute activité qui nécessitait un tant soit peu d'énergie, il alla se faire couler un bain. Des bulles, de la musique, un moment de détente, voilà ce dont il avait le plus besoin. Il ne pouvait pas rêver mieux. Pas de colocataire qui le suppliait de le rejoindre, ni qui viendrait lui gâcher son moment en utilisant les toilettes. Quelle idée d'avoir choisi un appartement avec les toilettes au même endroit que la baignoire !

- Toujours rien, c'est bon signe, Souffla-t-il en posant son portable au niveau du lavabo. Il savait qu'il pourrait le voir depuis la baignoire. Il ne savait pas dans quoi pourraient se fourrer ses compagnons mais il était sûr qu'ils allaient gâcher sa soirée jusqu'au bout. Il avait donc mis le son à fond, en mode vibreur, pour ne pas louper le moindre appel ou message. Oui, il avait beau râler, mais oui, il était inquiet pour eux. Voilà pourquoi il était incapable de profiter de sa soirée en solitaire. C'était pathétique. Il passait son temps à la réclamer mais une nuit sans les trois idiots, c'était une nuit bien trop longue. "

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Histoire 5 - Azili

Message par Conservateur le Ven 2 Sep - 0:08




Participant 5


Défi : C'était juste pour une nuit
Fandom : Fire Emblem Fates
Titre : C'était juste pour une nuit...
C’était juste pour une nuit. Du moins, c’était ce qu’il s’était dit ce soir là en s’associant avec ce mystérieux homme sorti de nul part. Il était tellement atypique qu’il semblait venir d’un autre pays, ou plutôt même d’une autre dimension. Lui, l’ancien criminel, n’avait vraiment rien en commun avec ce mage noir un peu trop ténébreux à son goût.

Tout avait commencé un soir d’hiver dans une taverne. Il venait tout juste de juré fidélité au seigneur Léo, mettant ainsi à sa carrière de brigand. C’était encore très dur pour lui et son maître était le seul à lui faire confiance et à tout accepter de lui. Il savait qu’on parlait dans son dos, il sentait les regards moqueurs sur son passage et il entendait les insultes qu’on proférait sur son compte. En ces temps rudes où la guerre était le quotidien, les gens avaient besoin d’un bouc émissaire pour oublier un peu leurs malheurs. Sans lui demander, on lui avait attribuait ce rôle, tout ça parce qu’il venait des bas fonds et possédait un passé trouble. Ce qui était différent gênait à la cour, et on ne se gênait pas pour lui faire comprendre. Toutefois, il s’en moquait éperdument et s’amusait de la situation . Pour lui, tout ce monde n’était que de la vermine dont il se délectait de leur malheur.. Cependant, il voulait changer sa réputation et arrêter les ragots sur sa petite personne. Ce n’était pas pour lui qu’il souhaitait redoré son blason auprès de ces petits bourges, mais pour son maître, messire Léo ! C’était le seul à avoir eu confiance en lui et à le voir à sa juste valeur. Il lui était tellement reconnaissant pour cela qu’il avait juré de lui dédier sa vie. Il ne voulait pas ternir la réputation de son maître. Mais pour l’heure, c’était plutôt mal engagé et s’il n’arrangeait ça, la situation virerait à la catastrophe.

En effet, suite à une défaite face à des brigands, la troupe de Léo avait été capturée. Niles était le seul qui était parvenu à s’échapper. S’il n’agissait pas rapidement, très vite vauriens allaient envoyer une demande de rançon au roi du royaume de Nohr. S’il ne le sauvait pas il savait très bien ce qui risquait de se passer. Non seulement Léo perdrait la vie mais sa mémoire serait traînée dans la boue. Il entendait déjà dire que le prince avait été trop stupide de faire confiance à un criminel pour diriger ses hommes avec lui. Alors, pour éviter cela il était près à tout, même à s’allier, juste pour une nuit, à cet homme farfelu qui proféré d’étranges tirades incompréhensibles dont la présence lui tapait sur les nerfs. Ce mage noir était la seule personne, à des kilomètres à la ronde, à être assez puissante pour lui venir en aide. Alors, ils avaient conclu un marché. Pour une nuit, les deux hommes formeraient une alliance pour aller délivrer le prince nohrtien. En échange, le borne lui avait promis de le mettre en relation avec quelqu’un de son réseau pour qu’il obtienne une l’information qu’il cherchait. Niles avait visé juste en unissant ses forces avec ce mage, ils étaient parvenu à libérer Léo et le reste de ses hommes. L’opération était un vraie succès et tout s’était passé comme il l’avait imaginé. Enfin, à un petit détail près…

Cette histoire remontait à plusieurs années à présent. Il s’en était passé des choses et il avait vécu tant d’aventure. Toutefois, dans certaines situation, comme celle qu’il était en train de vivre actuellement, il se remémorait cet épisode et essayait toujours de savoir où est-ce qu’il avait pu échouer et se laisser berner par cet étrange énergumène pour ne pas mettre fin à leur pacte… Cela ne devait être juste que pour une nuit, alors comment en étaient-ils arrivés là dès années après ? Cela restait toujours un mystère. Réfléchir à cela le rendait toujours un peu nostalgique. Perdu dans ses pensées, Niles retrouva ses esprits lorsque la personne qui se trouvait à côté de lui pris enfin la parole après d’interminables minutes de silence.

« Hm… la pourfendeuse des ténèbres… non… ce nom ne rend pas justice à l’immense pouvoir qui en émane ! »

« Bon, Odin, on doit y aller. », commença à s’impatienter Niles dans l’armurerie du palais royal. Cela faisait maintenant une heure qu’il attendait son partenaire pour partir en mission. Tout était fin prêt, il ne manquait plus qu’Odin qui malheureusement était tombé sur une épée qui ne possédait encore aucun nom. Si au début de leur partenariat le borne avait trouvait ses petits côtés extravagants amusants, comme sa lubie de vouloir donner des noms à toutes les armes existantes, aujourd’hui, et particulièrement à l’heure actuelle, cela l’énervait au plus au point.

« C’est une arme comme les autres. », soupira-t-il de plus en plus agacé.

« Malheureux ! Que dis-tu ! Chaque arme est unique et à une âme ! Et je sens que celle-ci, crie de tout son être pour que moi, Odin le Sombre, la libère de sa souffrance en la nommant ! », commença à s’emporter, de façon théâtrale, le blond.

Grimaçant et s’agrippant les cheveux pour éviter d’exploser, le borne jugea qu’il était plus sage de tourner les talons et de laisser son camarade tout seul pendant que lui partirait en mission et reviendrait triomphant auprès du prince Léo. Pourquoi avait-il fallu qu’il s’attache à cet idiot ?

Cela devait être juste pour une nuit, bon sang !

avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Résultats

Message par Conservateur le Sam 10 Sep - 13:42

Annonce des résultats
Mais qui a gagné ?

C'est l'heure d'annoncer les résultats du sondage!
Comme pour le concours précédent, nous avons trois ex æquo!
Bravo à Lily-Rose (Histoire 4), Tcherryz (histoire 2) et Azili (histoire3)! *applaudit bien fort*

Merci à tous ceux qui ont participé et ont voté !

A la prochaine !
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Concours] "Et les vacances continuent !"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum