[Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mar 9 Jan - 23:15

Pourtant, il n’y était pas allé de main morte en lui enfonçant les ongles dans son dos. Il avait de belles marques qu’il risquait de garder un petit moment. Heureusement, aucune des griffures ne saigner, sinon le jeune homme s’en serait voulu. Ça lui arrivait de blesser les gens avec ses mots quand il s’emportait et face à une injustice. Mais jamais physiquement. Bon, il avait bien donné un ou deux coups de poings pour défendre une cause juste, mais jamais à quelqu’un qui n’avait rien fait et surtout qui lui donnait du plaisir.

Le préfet de glace tiqua quand son homologue lui rappela que ce n’était pas une mais deux fois qu’il avait dérapé. Surtout que la deuxième fois, il était sobre et c’était bien pire ça !

Son camarade ne savait pas ce qu’il perdait. Rien de mieux qu’un bon onsen pour se retapait. Pas uniquement parce qu’il avait mal aux reins, mais aussi pour tous les efforts que son corps avait fait pendant ces trois semaines. Car mine de rien, restait debout toute la journée pour s’occuper des différentes commandes des clients était plutôt physique. Tant pis pour lui. Enfin, peut-être qu’il n’en ressentait pas le besoin. En tout cas, Kaname comptait bien en profiter. En plus, à cette heure-ci il n’y allait avoir personne. Il aurait un onsen privé, le rêve ! Pour son dernier jour ici, il comptait bien se faire plaisir avec ce petit onsen. Il avait son train en début d’après midi alors il devait faire attention à ne pas trop trainer pour finir de faire son sac et dire au revoir à ses hôtes.

« Dis, c’était pas ta première fois, » dit-il après un court silence. Il était curieux et ne pouvait pas s’empêcher de le questionner sur les effets que cela avait.

« Tu fais quoi pour soulager ces douleurs ? Et ça dure longtemps ? Je vais me sentir comme un handicaper encore combien de temps ? », dit-il en finissant de se préparer.

Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mar 9 Jan - 23:53

Observant ses affaires un peu étalé le châtain se fit qu'il aurait du faire attention, a force d'étaler ses livres et choses pour s'occuper le soir finalement y'en avait plus hors du sac que dedans et puis son kimono posé un peu au hasard, vraiment l'alcool ne lui réussissait pas! Une question arriva soudain dans son oreille, il avait l'air puceau en ce qui concernait le sexe avec les mecs?! En vu de sa technique?! Il se moquait de lui!? A mais non tu calme, ce n'était pas une question, merci grand dieu il avait bien comprit qu'il savait ce qu'il faisait, il fallait vraiment qu'il se détende le matin, c'était le fait d'avoir vu tout ce bordel autour de son futon.

Les questions arrivèrent enfin, il se faisait du soucis a ce point là pour savoir si il allait marcher en canard? Le préfet de feu avait retenue un petit rire, ramassant son élastique qui venait de glisser de ses cheveu, ok il allait mieux les attacher. Réfléchissant à comment répondre sans paraître hautain ou monsieur je sais tout il prit bien une minute avec un air pensif, les yeux regardant le plafond.

"C'est pas pareil chez tout le monde mais je pense que tu auras des courbatures au moins jusqu'a demain, si possible t'assis pas brusquement sur des sièges en dur, ensuite moi j'ai la chance d'être de feu, alors je peux chauffer des zones précises de mon corps et ça part plus vite." Répondit Haru en ouvrant la porte une fois l'autre prêt pour quitter la maison ensemble.

Les propriétaires ne semblaient pas être là en tout cas, pas de bruit de télévision ou de radio, ils avaient du sortir en ballade, il faisait beau et avec la brise de dehors il faisait même bon. Marchant sans faire de bruit en cas que Kenta dorme encore, enfin était il seulement rentré le tombeur de ces dames? Bonne question! Il mit ses chaussures à l'entrée et tourna la tête vers le blond lui tendant les siennes pour ne pas qu'il ait à se baisser.

"Dis toi que c'est comme un mec qui a jamais fait de sport de sa vie et qui du jour au lendemain doit faire un marathon, il aura mal au début car son corps est pas habitué, les fois suivantes cela fera de moins en moins mal."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mer 10 Jan - 21:55

Magnifique ! Il en avait au moins pour jusqu’à demain de courbatures intenses. Il était assez résistant, alors il espérait que ça ne durerait pas au-delà de demain. Contrairement à son camarade, il ne pouvait pas chauffer les zones douloureuses… Il pouvait toujours essayer en appliquer de la glace, mais c’était le chaud qui marchait le mieux pour ce genre de courbatures Pourquoi devait-on avoir mal comme ça avec le sexe ? Pour le coup, il compatissait avec toutes les femmes qui subissaient un amant trop pressé et qui ne prenait pas le temps de les préparer comme il le fallait. Il se demandait également si le lubrifiant aurait rendu la chose plus supportable. Beaucoup de questions se bousculèrent dans la tête, mais ça ne servait à rien de trop réfléchir sur ça.

« Merci des conseils, je vais les appliquer. Heureusement que les trains sont stables, sinon je crois que je ne supporterais pas que à bouge dans tous les sens. », rit-il en descendant dans les escaliers sans faire de bruit pour ne pas gêner ses hôtes.

« Ah merci. » dit-il surpris de cette attention de la part du préfet de feu. Il ne s’attendait vraiment pas ce genre de chose. Il lui était vraiment reconnait de lui éviter de se pencher pour prendre ses chaussures. Dommage qu’il ne vînt pas au onsen avec lui, il aurait pu l’aider pour ramasser des affaires ou autre. Enfin, il ne devait pas y prendre goût ! Ce n’était pas parce qu’il avait eu un geste gentil envers lui ! C’était son rival après tout, il ne devait pas baisser sa garde même s’il avait couché ensemble.

« Bah je crois que je vais m’arrêter à la premier séance, je ne vais pas prendre l’abonnement à la salle de sport. », dit-il en riant. Pour lui, plus jamais il ne coucherait avec un homme. Il fallait bien tester de nouveau truc dans la vie, mais il doutait recommencer un jour. Même s’il avait pris beaucoup de plaisir avec Sahiko, c’était juste un moment d’égarement pour lui.

« Bah bon bain alors. », lança-t-il en se mettant en route pour aller au onsen qui se trouvait à dix bonnes minutes de là à pied.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mer 10 Jan - 23:50

O l'autre garçon rentrait en train? Normal en même temps l'endroit n'était pas si proche que ça de leur fac, ils se diraient donc adieu ici en début d'après midi, son oncle habitait dans les environs et voulait bien le ramené en voiture, ainsi ils iraient mangé chez ses parents avant de retourner à la faculté seulement le Lundi matin, ça c'était goupillé comme ça un soir alors que son oncle lui demandait si il venait au repas de famille du Dimanche soir, tans mieux en même temps, le train n'était pas son moyen de transport favoris, il ne parvenait pas à y dormir contrairement à l'avion ou la voiture, trop de gens pouvaient envahir son espace vital!

Le châtain fut un peu vexé, malgré les orgasmes que le blond avait eut dans chacun des deux rôles il ne voulait pas recommencer même avec un autre? Genre il ne lui avait pas donné l'envie de baiser avec des hommes?! Y'avait pas plus vexant, autant que si un homme disait à une fille après avoir couché avec "en fait tu m'as rendu gay" et vis versa bien sur. Se levant il ramassa ses affaires en se disant qu'il aurait mieux fait de les lui envoyer dans la tronche ces chaussures à cet ingrat.

"Te noie pas à cause des courbatures." Plaisanta à moitié Haru.

Oui à moitié car il le pensait, il aurait du y aller plus fort tiens, au moins ce con saurait pourquoi il avait vraiment mal au cul. Marchant en direction des bains il ne cessa de ruminé vraiment vexé et même une fois lavé et dans le bain il continua d'y penser, non seulement l'autre ne voulait pas assumer devant des gens d'avoir couché avec lui à cause de son orgueil mal placé mais en plus il trouvait le moyens de dire que bof c'était mieux avec des filles, à quoi ça servait d'être un bon coup au lit si c'était pour un ingrat pareil, il espérait que ça allait bouger dans son train, qu'il ait mal au cul pendant des heures durant, si il devait un jour par mégarde re coucher avec il n'irait pas avec le dos de la cuillère au moins cet idiot réaliserait la chance qu'il avait eut la première fois!
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Jeu 11 Jan - 16:16

« Non, ça devrait aller, je devrais survivre. Au pire, quelqu’un verra bien que je suis en train de me noyer. », dit-il en plaisantant sans voir ma moindre hostilité chez son camarade. Tout ce qu’il gardait en mémoire, c’était le geste débordant de gentillesse qu’il avait eu à son égard en lui tendant ses chaussures. Il ne s’imaginait même pas que ses paroles eurent pu blesser le jeune homme.

Sans se retourner, il se mit en route vers le onsen, toujours en regrettant de ne pas se faire accompagner. Attention, c’était uniquement pour avec de l’aide au cas où ses courbatures le lançaient trop et qu’il se retrouve dans l’incapacité de se baisser. C’était uniquement pour ça et pas parce qu’il commençait à apprécier sa présence. Plutôt se noyer dans l’eau chaude plutôt que ça. Le préfet de glace avait encore beaucoup de chemin à faire pour être honnête envers ses sentiments. Il lui faudrait certainement un moment d’accepter qu’il se fût trompé sur le compte de Sahiko Harukami et qu’ils pourraient même s’entendre s’il arrêtait de le provoquer constamment.

Arrivé à l’onsen, il pu constater dans un miroir que son camarade s’étai donné un malin plaisir à marquer son corps. Il n’osait pas compter le nombre de suçons qu’il avait sur la peau. Ses joues devinrent cramoisies en repensant au moment où chaque marque était née. Il se claqua les deux joues et respira profondément pour se calmer. Heureusement qu’il n’y avait personne à cette heure, il était vraiment très tôt, sinon il aurait eu du mal à assumer tous ses suçons. Il aurait eu l’impression que tout le monde le regardât avec dans les yeux un petit quelque chose qui dirait « eh bah mon cochon t’en as une sacré chaudasse. ». Là, seul, il pouvait vraiment se détendre et essayer de soulager ses courbatures.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Sam 13 Jan - 0:21

Le châtain soupira d'aise en regardant le plafond, y'avait personne et c'était donc un bonheur, venir tôt le matin avait de sacré avantages en fait, quoi que, peut être aurait il préféré qu'il y ait au moins deux trois personnes qui parleraient entre elles, au moins il pourrait les écouter l'air de rien et se sortir de la tête cet abruti de blond, là il se retrouvait seul avec lui même et ses envies de meurtres. Il avait bien croisé des gens mais qui sortaient du bain, dommage vraiment. Par chances un père arriva avec ses trois fils qui étaient pleins de vies malgré l'heure, voila un peu d'animation et puis il aimait bien voir des enfants jouer surtout entre frères et soeurs, lui qui était fils unique c'était toujours instructif de les voir faire!

Après une bonne demi heure le préfet de feu se leva et se donna un dernier coup d'eau fraîche sur le corps et les cheveux avant de sortir pour s'habiller. Il sécha son corps avec sa magie comme d'habitude ne voulant pas agresser sa peau avec une serviette et surtout qu'il gagnait du temps vu qu'il pouvait se sécher les cheveux en même temps avec la dite serviette. Une fois habillé il remercia le gérant et lui souhaita une bonne journée avant de partir poser ses affaires et surtout faire son sac. Il salua la maîtresse des lieux et parla un petit moment en souriant.

"Tu as l'air de t'être bien amusé!" Rit t'elle en montrant les marques sur son cou.
"M'en parlez pas, on aurait dit que j'étais une glace." Plaisanta Haru au fond un peu sérieux.

Après quelques autres blagues le châtain monta dans la chambre et commença à faire son sac, demandant au passage a son oncle si il pouvait pas passer avant quatorze heure.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mar 16 Jan - 17:16

Kaname resta un bon moment dans l’eau à se prélasser. C’est dingue comme un bon onsen pouvait vous remettre d’aplomb ! Bon, il ne se faisait pas non plus trop d’illusion, cela ne guérirait pas tout d’en coup, mais ça apaiserait et aiderait à se remettre sur pieds plus vite. Le jeune homme serait resté encore un peu plus longtemps dans l’eau, mais l’heure tournée et il n’avait pas toute la journée. En plus, les premiers arrivants commençaient à se masser dans le bain et il avait l’impression qu’on le jouait à cause de tous les suçons qu’il avait sur le corps. Bien sûr, tout ceci n’était que dans sa tête. Tout le monde se moquait bien de son physique et ne le regardait même pas ! Mais le préfet de glace était gêné et pensait que tout le monde le dévisageait.

Après être sorti et s’être rhabillé, le châtain clair s’en alla acheter une boîte de petits gâteaux qu’il comptait offrir à ses hôtes. Même s’il leur avait déjà apporté un omiyage en arrivant, il avait envie de les remercier pour leur gentillesse une nouvelle fois. Arrivé à la maison, il l’offrit à la maîtresse de maison qui se trouvait dans la cuisine et échangea quelques mots avec elle. Il lui rappela l’heure de départ de son train et Kenta, qui passait par là se proposa de l’emmener en voiture jusqu’à la gare. Quelques banalités échangées plus tard, il remonta dans la chambre où se trouvait Sahiko. Il ne dit pas un mot, le laissant finir son rangement. Lui aussi avait sa valise à faire, il ne devait pas tarder en perdant du temps en discutant, prétexte qu’il se donna pour rester muet car il avait encore un peu le malaise de la nuit passée ensemble. Il ne pouvait plus faire comme s’il avait oublié et il n’avait pas envie d’en parler.

Remarquant qu’en de ses t-shirts se trouvait sur le balcon, il alla le chercher et vu que les manju étaient encore là. Il ouvra la boîte et constata qu’ils étaient encore très bien.

« Tu veux un manju ? », proposa Kaname en rentrant dans la chambre et en tentant la boîte à son camarade. Après tout, c’était pour eux deux qu’il les avait acheté, normal de partager.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mar 16 Jan - 22:49

Le châtain espérait que son oncle dise oui, qu'il puisse partir loin de cet ingrat au plus vite, déjà qu'il allait devoir supporter sa gueule à la fac pas besoin d'en rajouter, d'ailleurs pour la peine il espérait qu'il ait fait un malaise dans son onsen voila, un gars de glace devait pas bien supporter de l'eau aussi chaude, ça ne serait que chose normale qu'il fonde comme neige au soleil non? Malheureusement son oncle posait des questions, pourquoi il était flic ou quoi? Pourquoi toujours demander pourquoi? Il n'était pas le genre de garçon à pendre des décisions à la légère et quand bien même ça serait le cas par le plus grand des hasards, ça ne regardait personne le pourquoi du comment voila! Il lui répondit juste qu'il ne voulait pas s'imposer plus auprès de ses hôtes, voila il passerait pour un ange en plus de ça!

Entendant la porte il ne tourna pas la tête, ce n'était pas quelqu'un de la famille d'hôte de toute façon sinon ils auraient frappé avant d'entré et il ne voulait pas voir la tronche du blond dans la seconde. Continuant à faire son petit bout de chemin il plia avec beaucoup de soin son yukata, lissant certains endroits trop froissé en passant les mains dessus, le don du feu était d'une praticité folle surtout quand on savait s'en servir. Certains de glaces pouvaient faire de même avec leurs éléments, refroidir des choses c'étaient facile. Il avait vu un préfet de terre lors de son entrée en première année faire pousser une fleur pour draguer une fille quand à certains de vents un peu pervers ils s'amusaient à faire des courent d'air pour soulever les jupes des filles. Par contre ceux d'ombres il n'avait jamais vu quelque chose de pratique pour la vie courante, il demanderait au préfet pour la peine.

"Il en reste ?" S'enquit Haru en tournant vivement la tête.

Pas possible? Comment avait il put baiser avec ce type alors qu'il restait des manju si délicieux? Par quel moyens l'autre l'avait il détourné de ses bien aimés? Il avait été infidèle, fichtre comment avait il put leurs faire ça!? Il déposa son yukata dans son sac et se leva, venant prendre l'un des manju entre ses doigts, il allait presque pardonné à cet ingrat pour la peine, à partir de la rentrée il tournerait la page comme un adulte qu'il était, car il n'avait pas gardé les manju pour lui tout seul, il avait de lance que sa divine personne soit si arrangeante vraiment!

"Merci."

Le ton était neutre et finalement il ne l'avait même pas regarder dans les yeux, trop amoureux de cette petite chose qu'il mit en bouche en croquant dans cette pauvre tête de poisson et retourna terminer son rangement et surtout voir si son oncle était d'accord, il espérait vraiment en tout cas. Une fois son sac terminé tout en se régalant il s'assit sur son futon en se léchant les lèvres.

"Les manju d'ici vont me manquer."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Ven 19 Jan - 22:26

« Oui, on devait avoir plus faim hier. », lança Kaname.

Pour lui, ça lui paraissait la chose la plus logique. Après tout, il s’était bien goinfré la veille pendant le feu d’artifice. Il ne mangeait pas autant normalement. D’habitude, c’était des portions normales qui ingurgitait. Toutefois, quand il était énervé ou frustré, il pouvait se transformer en un estomac sur patte. Il avait tendance à se venger sur la nourriture pour trouver du réconfort. C’était un peu une caractéristique dans sa famille. Heureusement qu’il avait éliminé ça en faisant des séances intensives de sport avec son camarade. Du coup, pour lui, son estomac avait dit stop hier et non parce que le corps de Sahiko lui avait paru plus appétissant que le manju. Il ne pouvait plus nier qu’ils avaient couché ensemble et aimé a, mais il n’était pas encore prêt à avouer qu’il le trouvait terriblement sexy !

Le jeune homme posa la boîte en carton sur le sol, à côté de son futon, et s’assit. Il commença par rassembler ses affaires qui étaient sorties de son sac de voyage, puis se mit à les plier le mieux qu’il pouvait. Il n’avait pas vraiment pris soin de ses affaires sales et beaucoup de ses affaires étaient froissées. Ce soir, en rentrant chez ses parents, il allait enchaîner les machines à laver et les repassages avant de retourner en cours. Avec un peu de chance, un membre de famille, se sentant généreux, l’aiderait dans ses tâches. Bon, il pouvait toujours rêver, mais ça ne faisait pas de mal d’être optimiste. Pendant qu’en s’apitoyant sur son sort en leur parlant de son mal de reins ça les motiverait à lui donner un coup de main ?

« Tu veux le dernier ? », dit-il après avoir entendu la dernière phrase du préfet de feu. Il attrapa la boite et se tourna vers lui pour lui tendre.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Ven 19 Jan - 22:41

Plus avoir faim de manju à la chantilly? Oui bien sur et les marmottes voulaient dans le ciel aussi. C'était impossible qu'il n'ait plus eut faim de cette merveille, il se rappelait a peu près avoir juste eut envie du corps de l'autre après que celui-ci l'ai allongé sur le sol, il c'était laissé aller au plaisir de ses lèvres plutôt que celui de son estomac il fallait être franc avec soit même de temps en temps. Il se rappelait aussi être aller lécher les lèvres de l'autre pour de la chantilly, l'alcool l'avait fait faire ce petit geste fou qu'il n'aurait pas fait en général, il serait juste venu récupérer la dite chantilly avec son pouce.

Savourant le met délicat dans sa bouche de connaisseur le châtain entendu son téléphone et le prit pour voir le message, son oncle voulait bien passer vers les midi et demi, merci grand dragon céleste! Comme quoi de temps en temps insister c'était payant, bon il se moquerait surement de lui dans la voiture concernant cette insistance et il ne lui cacherait rien sur le pourquoi du comment, de vive voix oui par téléphone non! Au moins il pourrait se défendre de vive voix si une moquerie était lancé! Son oncle maternel était assez taquin sur ce genres de sujet, n'ayant qu'une grande fille ça devait lui manquer peut être.

"Oui je veux!
"S'enquit Haru en cas que Kaname change d'avis.

Attrapant la boite le préfet de feu fit un sourire enfantin à l'adresse de on camarade, le dernier manju il était pour lui! Lui avait il fait pitié en disant que ça allait lui manquer? Peut être, en fait qu'importe c'était le résultat qui comptait, dans ce cas ou un autre ce garçon était bien gentil de le lui laisser, une générosité qui le surprendrait presque si il n'était pas en trins de savourer cette petite merveille, s'allongeant sur son futon sur le dos, tenant la petite choses des deux mains et du bout des doigts comme un enfant.

"Merci c'est très gentil."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Ven 19 Jan - 23:09

Kaname répondit à ce sourire enfantin en souriant à son tour. C’est dingue comment le préfet de feu pouvait être adorable quand il souriait comme un enfant. Jamais il n’aurait pensé qu’un simple manju pouvait lui faire autant d’effet. Il devait vraiment les aimer pour que cela lui provoque de telles réactions. Détournant ses yeux de son homologue, il se remit à plier et ranger ses affaires.

Vers midi et demi, Sahiko prit congé d’eux, puis ses hôtes et lui mangèrent ensemble. Il passa tout le reste du temps ici à parler avec Kenta. Ce dernier lui parla de sa soirée et du baiser qu’il avait échangé avec la jeune fille. Il devait la revoir ce soir. Le préfet de glace était content pour lui et le facilita. Leur sacrifice hier avait servi à quelque chose ! Le châtain se contenta de dire qu’ils avaient fini par se prendre une cuite ensemble et ne donna pas plus de détails.

Puis, à deux et demie, Kaname prit son train pour rentrer chez ses parents passer les derniers instants de vacances. Sa sœur, qui lui avait manqué, vient lui tenir compagnie pour parler ensemble. Elle lui raconta ses vacances et le questionna sur les siennes. Sentant qu’il cachait quelque chose, elle le tanna jusqu’à ce qu’il lui crache enfin le morceau de sa nuit d’ivresse. Contraire à ce qu’il pensait, elle ne se moqua pas de lui. Elle l’écouta attentivement et quand il eut fini, elle se contenta de dire « ça m’étonne pas » ce qui le surpris, avant de lui exposer sa théorie. Selon elle, s’il passait son temps à le chercher pour le provoquer, c’était à cause d’une attirance physique qu’il avait pour lui et qu’il refoulait. Pendant un instant, le châtain se demanda si sa cadette ne se moquait pas de lui, mais elle semblait sérieuse. Puis, le préfet de glace s’empressa de changer de sujet pour ne pas passer sa soirée à parler de Sahiko.

Puis, vient enfin la rentrée. La veille, Kaname n’avait pratiquement pas fermé l’œil de la nuit à cause des dires de sa sœur. Il s’était retourner le cerveau à se demander en quoi il avait une attirance refoulée pour le préfet de feu ? C’était des foutaises ça ! Des cernes sous les yeux, il posa son front sa table dans la salle de cours. Comme il était éveillé depuis un moment, il avait décidé d’aller en cours dès que les portes furent ouvertes.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Ven 19 Jan - 23:30

L'heure de partir arriva finalement le châtain remercia une dernière fois la famille pour son accueil, récupérant son enveloppe de paie pour la semaine avec grand plaisir, saluant Kenta en lui souriant, cette famille était vraiment adorable. Il avait juste dit un au revoir tout bête à Kaname, ça va ils allaient se voit des le lendemain pas besoin de faire une scène d'adieu émouvante, de toute façon malgré qu'ils aient couchés ensemble ils n'étaient pas des amis pour autant, la routine allait reprendre en cours, après tout, ce qui c'était passé ici devait rester ici l'autre l'avait bien dit, trouillard va même pas capable d'assumer du sexe songea t'il en montant dans la voiture.

Il salua son oncle et lui conta cette aventure comme si de rien n'était, il ne cachait pas sa sexualité et quand bien même au début son père ait eut un peu de mal à s'y faire maintenant c'était bien banal comme anecdote et son oncle s'en amusait toujours. Le trajet était long mais lui ne voyait pas le temps passer, son oncle était quelqu'un qui adorait parler et par chances il avait beaucoup de culture alors c'était fort agréables d'avoir des conversations voir des débats avec lui. Chez lui il alla mettre ses affaires à laver après avoir saluer ses parents et s'installa sur le canapé durant l'apéritif, la tête sur les genoux de sa mère pour se faire câliner, ce geste était normal, il était fils unique alors sa mère était câline avec lui et il adorait ça.

Il ne retourna à la faculté que le lendemain matin, passant par le dortoir pour déposer ses affaires il mit les points sur les I en voyant les cadets faire un peu n'importe quoi, il était de retour alors les choses devaient être clair, une fenêtre explosant à cause d'une boule de feu plus tard tout le mode se remettait à ses corvées, non mais oh il savait qui était rentré depuis la veille et savait donc que ce n'était pas normal que le petit déjeuner ne soit pas prêt non de dieu! Ils c'étaient tous bien amusé en vacance, ça tombait bien car c'était terminé!

Ses camarades de promotions rirent en le voyant faire et ils partirent tous en cours en même temps, il ne raconta que son petit boulot, ne parlant pas du blond une seule fois, c'était un secret, chut ne surtout rien dire olala. Entrant dans la salle de cours il ne le regarda même pas comme à son habitude et alla prendre place, laissant ses camarades de feu aller saluer le blond. Par contre il salua les gens qui arrivaient, les choses étaient revenues à la normale et c'était tans mieux en fait.

D'habitude ils avaient magie pratique pendant deux heures le Lundi matin mais comme chaque rentrée la première demie heure se faisait en classe pour que leurs professeur principal leurs pose les objectifs de ce trimestre, les examens, attention à vos notes tout ça tout ça, un petit breefing rapide avant de partir au gymnase. Après cette demie heure tout le monde partit au gymnase pour le cours de magie pratique, un cours banal, lui préférait l'auto défense mais c'était le Mercredi.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Sam 20 Jan - 0:21

Peu à peu, la salle se remplie et le fond sonore augmenta. Il n’avait pas la gueule de bois, mais à cause de la fatigue, il se serait bien passé de ça. Il regrettait le calme d’avant. Enfin, au moins il ne risquait pas de s’endormir comme une grosse merde sur sa table et ne risquait pas de recevoir une craie sur la tête de la part de leur professeur principal.

Quand ses camarades de feu virent le saluer, il se contenta de leur répondre par un salut d’outre-tombe et en levant le bras. Il n’avait pas eu la force de lever la tête, trop fatigué. Et puis, il savait bien qu’avec eux se trouvait Sahiko. Il n’avait pas envie de voir son visage, il l’avait trop vu pendant les vacances et la coupure avait été bien trop courte pour qu’il puisse le revoir à nouveau ce matin sans en faire l’overdose.

Kanama resta dans cette position jusqu’à ce que le professeur arrive. Quand ses deux meilleurs amis étaient venus s’assoir près de lui, il s’était contentait de répondre par des grognements à leurs questions. N’ayant aucune pitié pour lui, ses deux amis s’amusaient à enfoncer à tour de rôle, leur doigt dans son épaule dans l’espoir de voir une réaction de sa part. Mais rien. Les deux garçons échangèrent un regard et haussèrent les épaules se demandant ce qu’il pouvait avoir.

« Oh, Kamane, t’as quoi ? »

« J’ai sommeil, j’ai pas pu dormir. »

« Et qui t’as empêché de dormir ? », lança Ikeda Ren.

« Personne. », répondit sèchement Kaname.

« A d’autre, oui. », renchérit Honda Hiroshi.

« Je vous raconterai ce soir, pas maintenant, pas ici, et puis le prof est là. », se contenta-t-il de répondre. Les deux amis s’échangèrent encore un regard ne comprenant pas la réaction de leur ami, et écoutèrent leur professeur avant d’aller en cours.

Dans les vestiaires, Kaname bougeait au ralenti pour se changer et se maudissait de trop penser. Au moins, cette nuit il allait tomber comme masse ce soir. Trainant des pieds, il arriva enfin dans le gymnase.

« Et les gars, y’en a un qui fait équipe avec moi ? »

« Tu rêves, t’es complètement à la masse, j’ai pas envie de risquer ma vie. La dernière fois que tu étais dans cet état, j’ai failli devenir une chaise ! Je tiens trop à mes petites fesses. », rit Ren.

« Hiroshi ? »

« Certainement pas non, mon pote. T’es trop dangereux. », lança-il en plaisantant.

Bon, il allait devoir se trouver un partenaire, il resterait bien Suzuki Aiichiro du dortoir de l’air. Ce type était tellement dans la lune que généralement, tout le monde était réticent pour faire équipe avec.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Sam 20 Jan - 14:40

Les gens étaient de bonne humeur en cette rentrée, ce qui n'était pas pour déplaire au préfet de feu qui avait du mal avec les ronchons du Lundi matin, après tout les râleurs qui se plaignaient de la rentrée des cours et bien ils n'avaient qu'a pas prendre la place de quelqu'un qui serait ravi d'être là et qui ne se plaindrait pas. Les places étaient de plus en plus dur à avoir au fil des années et par chance parmi les derniers années tout le monde était motivé et conscient de sa chance d'être là. Ensuite rien n'empêchait les gens de mal dormir ou se lever du pied gauche, tans qu'ils ne se plaignaient pas que les vacances étaient déjà fini il ne leurs ferait pas de réflexions.

Dans le gymnase il attendit sagement que tout le monde soit là, parlant avec les autres, il était sociable après tout , il n'avait pas besoin de faire le méchant avec les gens de sa promo et pouvait donc être souriant et aimable sans avoir à faire attention à ce que cela ne brise pas son image. Observant les gens formier des équipes il n'eut pas à attendre longtemps pour qu'on vienne le chercher pour faire équipe, observant le blond du coin de l'oeil il se reteint de rire en voyant ses camarades de lâcher pour aller voir ailleurs, il était un danger? Et après ça faisait le kéké pour lui montrer comment on faisait à manger? Ridicule.

"Sahiko on fait équipe ou je te laisse mater Sakai?"
Proposa le préfet d'ombre en riant.
"Jaloux? Bien sur faisons équipe." Rit Haru en venant près de lui.

Dire qu'a un point près il aurait été dans le dortoir d'ombre et ce cher préfet d'ombre ne serait qu'un sous fifre! Cette pensée le faisait toujours rire et à force l'autre avait commencé à comprendre le pourquoi du comment. Par contre il ne matait pas le blond, fallait pas dire des conneries non plus! Aujourd'hui l'exercice était simple pour reprendre le rythme, des duels de magie classique à main nu, le but était juste d'immobilisé l'adversaire, autant en premier et deuxième année les différences de niveau se faisaient voir, autant à présent leurs niveaux à tous étaient a peu près équivalent alors ils devaient tous faire preuve d'imagination pour vaincre et pas que de technique. D'habitude ils devaient se créer des armes eux même mais pour commencer ce nouveau trimestre le professeur voulait y aller doucement.

Le cours se passa très bien de son cotés, il n'avait pas perdu un seul duel et cela le comblait de joie. Retournant au vestiaire il alla sous la douche en soupirant d'aise . Il avait envie de lancer une pique au blond, un peu gratuit certes mais il n'allait pas se priver! Sortant de sous la douche il commença à se sécher.

"Personne n'a finit congelé en chaise aujourd'hui, je suis rassuré." Rit il faisant rire quelques autres garçons.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Sam 20 Jan - 23:28

« Lâcheur ! », lança-t-il en les regardant rire.

C’est vrai, quand il n’était pas au mieux de sa forme, il avait tendance à ne pas être concentrer et pouvait faire beaucoup d’erreur. Il ne pouvait pas le nier. La dernière fois que cela lui était arrivé c’était en troisième année et il s’en souvenait encore. Comment l’oublier alors que ses deux amis aimaient lui rappeler constamment dès qu’il faiblissait un peu. Dans ces moments-là, ils ne manquaient pas de lui lancer des « oh mon Dieu, je vais devenir une chaise », ou « pitié non, pas la chaise ». Il y avait le droit à toute les sauces. Et Ren et Hiroshi ne semblaient pas s’en lasser. C’est bon quoi, ça lui était arrivé une fois dans sa vie, et maintenant il allait devoir supposer ça toute sa vie ? Enfin, même si cela l’énervait, il tolérait ça parce que ça venait de ses deux meilleurs amis uniquement.

Il se tourna vers Suzuki qui semblait fixait quelque chose qui n’existait pas ou alors que seul lui avait la capacité de voir. Ce type était vraiment étrange, mais Kaname ne le détestait pas. Il le trouvait sympa malgré ses bizarreries. Il lui faisait penser un peu au personnage de Luna Lovegood. D’ailleurs, Suzuki aurait pu tout à fait inspirer le personnage de la fille de Serdaigle. Et comme elle, le garçon subissait des brimades de la part des autres à cause de sa différence. Enfin, c’était surtout ses aînés qui avaient été cruel avec lui. Ceux de sa promo se contentaient de parler dans son dos. Mais pas Kaname. Il trouvait ça méchant de le traiter ainsi parce qu’il était original. Quand il entendait les autres se moquer de lui, il n’hésitait pas à prendre sa défense. Alors, ça ne le dérangeait pas trop de faire équipe avec lui. Il savait juste qu’il ne serait pas trop productif et ne risquait pas de progresser aujourd’hui. Remarque, vu son état, ce n’était pas plus mal d’y aller doucement.

« Suzuki, on fait équipe. », lança-t-il en souriant pour la première fois de la journée.

« D’accord Sakai. », répondit-il sur un ton vaporeux en répondant à son sourire.

Pendant le cours, Kaname y alla doucement. Ses reins étaient encore douloureux et il ne voulait pas faire d’erreur, donc il valait mieux ne pas trop forcer. Mine de rien, l’expérience de la fameuse chaise, comme ses amis aimaient à appeler ça, l’avait un peu traumatisé. Ce jour-là, il avait bien cru blesser Ren et avait peur qu’un jour cela arrive. Il ne voulait pas faire du mal à Suzuki non plus. Donc il faisait le moins d’effort possible.

« Oh ! Sakai, si t’es pas dans ton assiette, tu restes au lit, je veux pas te voir dans mon cours.»

« Non monsieur, ça va. », répondit-il en essayant de faire un peu plus d’effort pour pas que son professeur le revoit, pensant qu’il était trop faible pour se maîtriser. Il pesta un peu de s’être fait réprimander comme ça. Il ne pensait pas se faire remarquer comme ça et se sentait un peu honteux de ne pas être performant.

A la fin du cours, Kaname soupira et sentait le bas de son dos le lancer. C’était encore trop tôt pour qu’il puisse se mouvoir sans la moindre courbature. Heureusement qu’ils n’avaient pas commencé par l’auto-défense. Il aurait fini à quatre pattes sinon ! Soupirant, il traina les pieds pour aller sous la douche. Ayant encore quelques marques sur le corps, il n’avait pas envie que tout le monde les voie ! Il mit du temps pour se déshabiller et alla en dernier sous la douche. Heureusement qu’il cicatrisait vite et que sa peau ne marquait pas longtemps. Cela limitait la visibilité des marques des lèvres de Sahiko.

« Oh, tu m’en vois ravi, vraiment que tu sois rassuré. », lança-t-il sur un ton tranchant qui sonnait un peu comme une « oh toi ta gueule ». Entendre la voix du préfet de feu était la dernière fois qu’il avait envie. Il pouvait pas continuer de l’ignorer comme ce matin, non ? Puis, il rentra sous la douche, ignorant les quelques rires provoqués par ce stupide commentaire.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Sam 20 Jan - 23:57

O? Il semblerait que le blond n'ait pas d'humour quand il se levait du pied gauche, pourtant quand il s'agissait de faire des remarques et lui péter les couilles là il était toujours d'humeur. Tans mieux qu'il n'ait pas aimé sa remarque, ça lui ferait le cul, oups pardon ça il s'en était chargé lui même. Riant mentalement le châtain se rattacha les cheveux continuant de parler avec d'autres et se leva, terminant de s'habiller. Il devrait partir à l'infirmerie plutôt que de gêner les autres en cours de sport en tout cas songea t'il en boutonnant sa chemise avant qu'un de ses camarades de feu ne vienne devant lui en souriant, quoi?

"Tu t'es bien amusé pendant tes vacances on dirait!" Rit le brun en montrant les marques.
"Dis donc c'était un vampire que tu t'es fais une ou sangsue pour te faire autant de marques?!" S'enquit un garçon de terre.
"Ni l'un ni l'autre, juste un bon coup et les marques c'est normal, je suis délicieux."Rit Haru en terminant de se boutonner.

Le châtain avait eut envie d'en dire plus, de dire que lui aussi avait bien marqué le mec avec qui il avait baisé, mais en vu des marques qu'il avait put voir discrètement sur le torse de Sakai cela n'aurait il pas fait un peu suspect? Si surement certains étaient observateurs, surtout ceux d'air étrangement pour ce genres de choses. Il aurait bien voulu dire aussi que c'était un très bon coup et pas que pour une nuit mais cela ferait surement plaisir à l'égo du con de blond alors il préférait se couper la langue, il savait ce qu'il avait pensé de leurs baise de toute façon.

Quittant le vestiaire le préfet de feu plaisanta avec les filles qui les attendaient pour aller en cours, parlant de l'explosion de vitre du matin même au dortoir du tyran de feu, une aventure comme une autre! Les cours se passèrent bien jusqu'a la pause de midi ou il alla à la cantine avec les autres, marchant en meute avec ceux de sa promotion il se stoppa en voyant la soeur de dieu en trins de soupirer face à un de ses cadets, personne n'embêtait la soeur de dieu! Bande de lours. Il sortit de la bande et posa sa main sur l'épaule de son cadet de troisième année qui se raidit en sentant une aura meurtrière.

"Tu t'excuse et tu te barre, quoi que tu ais fais, sinon ce soir, tu préfère pas savoir ce qui va t'arriver?" Menaça Haru voyant le garçon s'exécuter et partir en courent. "N'hésite pas à les frapper Alisa ."
"Il ne m'embêtait pas plus que ça, il voulait encore qu'on mange ensemble c'est tout, il me le demande souvent je sais pas pourquoi." Sourit Alisa .
"Il ne te le demanderas plus rassure toi."

Le préfet laissa la soeur de dieu lui faire un bisou sur la joue en le remerciant et partit alors comme une fleur, que ferait elle si il n'était pas là pour veiller sur elle vraiment? Dieu serait fier de cette bonne action et ce petit con allait en prendre pour son grade ce soir c'était certains, il trouverait bien une excuse pour pour lui cramer une mèche de cheveux, de temps en temps il fallait une victime pour servir d'avertissement au reste du troupeau. De retour il prit son plateau et s'assit l'air de rien laissant la préfet d'air le remercier en s'accrochant à son bras.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Dim 21 Jan - 1:30

Heureusement pour lui, le préfet du feu ne lui tenu pas la jambe et ne lança plus de stupides piques. Sérieusement, il ne pouvait pas lui lâcher la grappe ? Ils n’étaient pas ami et ne se parlaient pas avant cet été. Ce n’était pas parce qu’ils avaient mutuellement entré leur sexe dans l’autre qu’il devait se sentir pousser des ailes pour le taquiner comme le faisaient Ren et Hiroshi. Il ferait mieux de garder sa salive pour quelque chose de plus utile.

Péniblement, Kaname commença à se savonner en commençant par le dos. Il n’aurait pas dit non à une main généreuse pour venir l’aider dans son geste, mais cela aurait peut-être été étrange de se faire savonner comme ça par un de ses camarades. Il devait donc faire avec. Alors qu’il s’attaquait à son torse, il se raidit en entendant la voix des autres étudiants taquiner Sahiko sur ses vacances. Sans le faire voir, il commença à paniquer et sa respiration s’accéléra légèrement. Pourvu qu’ils ne fassent pas le lien avec les quelques qu’il avait sur lui et que le préfet de feu tienne sa langue. Il lui avait fait une promesse, et il devait la tenir si c’était un homme ! Mais ce dernier semblait être un homme de parole et le complimentait même ! Il avait bien dit que c’était un bon coup ! Il l’avait reconnu ! Le préfet de glace se mordit la lèvre pour ne pas se tourner et lui dire « tu veux dire un excellent coup ! », il devait se retenir même s’il brûlait d’envie de rétablir la vérité. Et aussi, cacher les petites rougeurs qu’il avait sur les joues. Ce compliment de sa part avait plus d’effet qu’il ne l’aurait imaginé. Pour reprendre ses esprits, le jeune homme coupa le robinet d’eau chaud pour ne laisser que l’eau froide couler sur sa peau.

« Sakai, tu vas être en retard en cours. »
lui lança Suzuki avant de sortir des vestiaires comme s’il flottait sur le sol.

Son camarade avait raison, il devait se dépêche ! Il ferma les robinets et s’habilla rapidement avant de se rendre au cours suivant. Il y retrouva ses amis et suivit la nouvelle leçon en se concentrant un peu plus que pendant la première heure. Le petit moment de panique qu’il avait connu lui avait donné un coup de fouet grâce à l’adrénaline.

« Alors, tu nous expliques ce que t’as ? »
, lança Ren en sortant de cours pour la pause déjeuner.

« Oui, oui mais pas ici, on va aller dans un endroit calme pour manger. »

Les trois compères s’achetèrent un truc rapide à la cafétéria et sortirent pour aller se poser sur un banc dans le jardin de l’université. S’assurant qu’il n’y avait personne aux alentours, Kaname leur balança toute l’histoire en cachant son visage dans ses mains.

« Non ! Pas possible, t’as couché avec lui ? Putain j’aurais jamais cru ça possible ! C’est un truc de ouf ! », lança Hiroshi en riant. Il ne revenait toujours pas de ce qu’il venait d’entendre.

« Oh, baisse d’un ton. Ça reste entre nous, et on n’en reparle plus, ok ? »
Ajouta Kaname en les foudroyant du regard. Il savait bien qu’il pouvait faire confiance à ses deux meilleurs amis et qu’ils tiendraient leur promesse.

« D’accord, d’accord, mais avant qu’on clos définitivement le sujet, je peux te poser une question ? »

« Quoi ? »

« Alors, t’as aimé ? »

« Hein ? »

« Ouais, dis-nous, c’est un bon coup ? »
, renchérit Ren.

Kamane ouvrit la bouche et resta silencieux pendant quelques secondes avant de se décider à leur répondre.

« Oui… on l’a fait deux fois… »

« Sérieux ? Tu m’épates mon pote. »

« Mais, qui c’est qui était en dessous ? »

« Eh ! T’avais dit une question. »

« Fais pas ton radin, tu peux bien répondre. Tu viens de nous lâcher une bombe là. Assume un peu mec, tu peux plus revenir en arrière maintenant. On va se poser la question après et risquait de faire une gaffe. »

« Mais en quoi c’est important ? »


« La curiosité, mon ami, c’est de la curiosité », sourit Hiroshi.

« Allez, après on clos définitivement le sujet. », renchérit Ren.

Le préfet de glace soupira et capitula.

« La première fois, moi au-dessus, et la deuxième fois c’était lui. Voilà, vous êtes satisfaits ? »

« Oh que oui » chantonnèrent-ils en chœur.

« Alors, maintenant bouffez et on retourne en cours après. »
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Dim 21 Jan - 19:02

La fin de journée se déroula sans soucis quel qu'il puisse être, le cours de science magique avait été un cours très enrichissant comment toujours et la langue morte et bien un cours mort quoi comme il aimait dire avec humour, ce n'était jamais la folie dans ce cours, ils continuaient d'apprendre la langue morte commune même si à cotés on leurs demandait des traductions dans la langue élémentaire de leurs dortoir, c'était juste long à faire mais bon qu'importe, un cours comme un autre ou il était très bon, finalement y'avait qu'un seul cours ou il était moyen c'était la biologie, matière de chiasse totalement inutile, ça lui plombait sa moyenne de n'avoir que quatorze!

De retour au dortoir le préfet de feu rassembla ses troupes, il devait faire le point de discipline comme chaque rentrée car ils avaient tendance à vite oublier les cadets alors il fallait remettre les points sur les I direct!  Répétant les heures de repas, les jours de courses, les notes minimum à avoir dans chaque matière et ceux au cas par cas, il n'avait aucune honte à affiché un élève moins bons que les autres, de toute façon le premier qui se moquait se faisait cramer le cul direct, il avait ses espions dans chaque promo pour éviter les brimades. Il précisa aussi aux responsable jardin de se dépêcher de trouver des concept pour le concours d'Octobre, ils allaient devoir faire des test pour certaines choses surement, il ne tolérait pas la défaite, leur unique rival serait le dortoir d'ombre comme toujours pour Halloween, généralement pour Noël c'était le dortoir de glace d'air ou d'eau qui gagnait alors il misait sur celui-ci.

Le soir il resta dans l'étage réserver aux derniers années,profitant de la salle de bain commune avec les garçons puis squattant une chambre pour bavarder, la routine allait reprendre son cours maintenant et l'abruti n'en ferait pas partit. Le Mardi c'était passé normalement mais ça y est il y était, enfin Mercredi, le cours d'anglais et celui de magie antique semblèrent durer comme toujours une éternité tellement il était impatient d'être à son cours préféré. Dans le vestiaire il s'habilla  rapidement et partit s'échauffer, comme toujours ça allait être la galère pour trouver un partenaire, les filles se plaignaient qu'il n'était pas assez galant et soigneux et les garçons en avaient assez pour la plupart de perdre, il finissait toujours avec un camarade de feu qui n'osait pas dire non à son regard pleins d'espoir ou avec un garçon d'air qui avait mit trop de temps à se trouver quelqu'un.

"Qui est partant pour faire équipe avec moi?" Demanda Haru en s'étirant parlant assez fort pour être entendu de tous.
"Pas envie  de commencer mon trimestre par une défaite, bats toi avec toi même." Rit un certain Takuya de terre.

Le châtain pesta et alla attendre sur son espace de combat, ils n'étaient plus aussi nombreux que lors des années précédentes et gymnase était bien assez grand pour que chaque duo est sa zone à lui, le professeur ne faisait que passer pour vérifier les gestes, les faire s'amélioré et veiller à la sécurité surtout. Il avait envie d'un compagnon de jeu, personne ne voulait jamais faire équipe avec lui, bande de naze, looser, par contre pour tout les autres cours là y'avait du monde pour lui réclamer un duo, égoïste va. Accroupit il soupira en s'imaginant déjà avec quelqu'un de eu motivé.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Dim 21 Jan - 21:13

Ses amis passèrent encore cinq minutes à se moquer de lui et sortir tout un tas de bêtises au sujet de ce qui s’était passé entre lui et Sahiko. Ren alla même jusqu’à dire qu’une grande histoire d’amour était née entre eux et qu’ils finiraient leurs vieux jours ensemble. Cette blague était tellement improbable qu’elle fit même rire Kaname et tous trois éclatèrent de rire. Le fou rire passé, ils se mirent à manger et le sujet ne fut plus abordé de la journée et était définitivement clos. Les trois compères firent comme si rien de c’était passé pendant ces vacances.

Puis, ils retournèrent en cours. Le châtain clair était plus vivace l’après-midi. Il avait réussi a passé outre son état de fatigue pour finir sa journée presque normalement. Après les cours, il inspecta son dortoir pour vérifier que tout était en ordre et propre comme il fallait. Ce n’était pas parce que le dortoir n’avait pas été occupé pendant les vacances qu’ils ne devaient pas le nettoyer. Évoluer dans un environnement sain et propre était primordial pour lui. Alors, il s’assurait que tout brillait, comme un véritable maniaque. Du moins, dans les parties communes. Il laissait un peu plus de liberté dans les chambres.
Une fois son tour terminé, il placarda le planning pour les aides aux devoirs et alla s’installer dans sa chambre. Il resta disponible pour l’ensemble de son dortoir jusqu’à vintg-et-une heure, puis se coucha après un bon bain. Il avait du sommeil à rattraper, alors autant commencer tôt !

Le lendemain se passa mieux que le lundi. Il était en forme, et évita Sahiko comme un prince toute la journée. La seule ombre au tableau, fut son ex ex qu’il croisa à la cafétéria et lui tenue la jambe, toute miel, dans l’espoir de se reprocher de nouveau de lui. Elle minaudait tellement qu’il eut envie de vomir. Heureusement que l’heure du déjeuner touchait à sa fin quand elle s’était installée à leur table.

Mercredi arriva et se déroula comme d’habitude, du moins jusqu’au cours d’auto-défense où un évènement inattendu eut lieu. Pour ce coup-ci, Ren faisait équipe avec lui. Il ne s’était pas retrouvé tout seul comme lundi ! Il n’était plus considéré comme un pestiféré par ses amis. Ils s’échauffèrent et allèrent s’installer, au hasard, dans l’escape à côté de Sahiko.

« Bah alors, on est tout seul ? », lança-t-il sur un petit ton narquois. Il ne pu s’empêcher de lui lancer une pique en le voyant si misérable assit par terre.

« Oh, c’est dommage, je n’ai pas de monnaie, sinon je t’aurais jeté une petite pièce »
, ajouta-t-il en faisant semblant de fouiller dans ses poches. A côté de lui, Ren se retenait de sourire car il avait vu leur professeur était juste à côté d’eux.

« Sakai, puisse que tu te sens généreux, tu fais équipe avec Sahiko. »

« Hein ? Mais c’est déjà un coéquipier, monsieur. »


« Je veux pas le savoir. La prochaine fois tu garderas tes blagues pour toi. Ikeda, tu vas faire équipe avec Okamoto, elle est toute seule. »

« Bien monsieur~
», répondit Ren qui ne voulait pas contredire son professeur. Ce dernier n’aimait pas que ses étudiants soient désagréables les uns envers les autres. Et généralement, on attendait qu’il soit loin pour régler ses comptes avec un de ses camarades. Malheureusement, Kaname n’avait pas été assez prudent cette fois-ci.

« Putain… », cracha-t-il en se positionnant devant Harukami.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Dim 21 Jan - 21:35

Le cours d'auto défense était comme un instant de récréation pour un tout petit en maternel, c'était important de jouer avec des copains mais les gens étaient toujours réticent pour jouer avec lui, n'aimant pas perdre à chaque fois, ayant peur d'avoir une moins bonne note à cause d'une défaite assuré, ça va il fallait se détendre tout les cours n'étaient pas noté dans cette matière, c'était une fois par mois et basta le reste du temps c'était de l'entretient. La magie consommant beaucoup d'énergie il fallait être un minimum sportif alors, le temps de fac on les habituaient à faire du sport, auto défense, cours de combat, magie pratique. Mais voila sa récrée était gâché car il était trop bon, c'était pas juste, il savait que ce n'était pas méchant ni des filles ni des garçons de sa promotion, personne n'aimait perdre mais voila ça l'agaçait.

Regardant le tapis à ses pieds le préfet de feu continuant de s'échauffer les poignets jusqu'a entendre une voix désagréable dans ses oreilles, quoi encore? Il tourna la tête pour foudroyer du regard l'abruti qui osait se moquer, comment osait il? Ce petit merdeux de perdant!? Il se croyait fort car il affrontait des faibles voila tout, il avait déjà fait équipe avec les deux gars qui lui collaient au fion, ils étaient pas extraordinaire dans cette matière. Et puis d'ou il le cherchait ainsi, looser.

Il allait répliquait mais le professeur intervint, c'est vrai qu'il n'aimai pas ce genres de moquerie et il avait bien raison. Se relevant le châtain observa son nouveau partenaire de cours, il comptait bien le mettre à terre et plus d'une fois, il ne pouvait pas faire le gentil après ce qu'il venait de lui dire et encore moins le ménager, il allait payer, comme lors de leurs premier combat en première année qui semblait l'avoir tans marqué alors que lui s'en souvenait à peine vaguement, comme si c'était un vieux souvenir datant de vingt ans en arrière.

"On appel ça le karma Sakai. "Se moqua Haru en se faisant craquer la nuque.

La première partie du cours commença alors, un simple échauffement ou les duo voyaient au ralentis les prises, les appuies à prendre pour ne pas blesser son partenaire, c'était toujours les mêmes mais leurs professeur était consciencieux et ne transigeait jamais sur cette étape, pas de vraie combat pendant la première demi heure. Mais quand le moment fut venue le châtain s'en donna à coeur joie, mouvements rapide, efficace, contre bien réalisait. Il devait bien reconnaître que le blond ne se débrouillait pas mal, mieux que ces deux potes en tout cas. Le collant au sol il approcha de son oreille.

"Ca doit te rappeler des souvenirs non? A ce qui parait ça t'as marqué notre premier combat." Souffla Haru avant de se lever. "Prêt pour la suite?"
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Dim 21 Jan - 23:12

« Oh va chier, Sahiko. Tu serais resté comme un manant sans ça. Jamais Abe-sensei t’aurais mis avec Okamoto. T’es tellement brute que tu lui aurais pété un bras. », cracha-t-il en commençant à s’entraîner à contre cœur avec son partenaire.

Cette partie du cours était toujours ennuyeuse à son goût. C’était toujours inlassablement les mêmes mouvements qu’il connaissait sur le bout des doigts. Il aurait pu les exécutait les yeux fermés. Toutefois, il les garda ouvert et scrutait le moindre mouvement de son partenaire. Il était net, précis et il se déplaçait fluidement. Il imaginait les muscles de son corps si bien dessiner se bander quand il accélérera ses mouvements. Pourquoi diable pensait-il à ça ? L’avoir nu, sur lui, pendant l’effort, avait changé la vision qu’il avait de lui à jamais. Il aurait peut-être du mal à le regarder dans les yeux pendant un petit moment encore, le temps de s’habituer à ça. Leurs ébats étaient sûrement encore trop récents pour lui, pour qu’il ne pense pas à ce genre de chose. Enfin, il avait le temps de penser à tout ça parce que la partie de ce cours était ennuyeuse. Pendant la deuxième phase, il n’aurait plus le temps de réfléchir à autre chose que de parer les mouvements de son adversaire.

Sahiko était un excellent combattant. Ça, il ne pouvait pas le nier. Il avait beau se débrouiller plutôt bien dans cette matière, il avait du mal à prendre le dessus. A un moment, il prit avoir l’avantage, mais c’était pour mieux se faire plaquer au sol.

« Très mauvais, oui », cracha-t-il en rougissant. Car ce n’était pas les souvenirs auxquels son partenaire pensait qui revinrent en tête au châtain clair. C’était plutôt ceux de leur première nuit ensemble auxquels il pensait. Heureusement pour lui, ces rougeurs pouvaient être interpréter comme étant causé à l’effort. Dommage que les coups dans les parties intimes étaient interdits… sinon il n’aurait pas hésité à frapper fort Harukami pour lui faire regretter ses mots. Et par la même occasion, il faire penser à autre chose que son homologue de feu gémissant de plaisir.

« Je vais t’effacer ce petit sourire suffisant sur tes lèvres avant la fin de la journée », lança-t-il, hargneux, avant de s’élancer sur lui.

Pour le deuxième round, Kaname fut encore plus dynamique et agressif, allant même jusqu’à lui mordiller le cou quand qu’il fut de nouveau sur lui mais qu’il n’avait pas encore abandonné. Il savait que le jeune homme était sensible dans cette zone, alors il avait tenté. Sans succès. Même cette technique fut un échec et ne lui permis pas de remporter la victoire. Pourtant, il y avait cru pendant un moment. Il avait eu l’impression que cela l’avait déstabilisé. Mais peut-être qu’il s’était trompé… Quoi qu’il en soit, il perdit tous ses matchs contre Sahiko. Et quand le cours se termina, il tapa du poing en pestant et se releva sans demander son reste pour rejoindre les vestiaires.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Dim 21 Jan - 23:39

Le châtain n'allait pas faire l'affront al'autre de lui apprendre à compter, ils étaient un nombre pair et il n'y avait aucun absent alors non il n'aurait pas fini seul de toute façon. Mais il n'en fit rien, se contentant de savourer le fait qu'il allait pouvoir s'amuser un peu sans avoir à se retenir, il serait aussi peu délicat que possible d'ailleurs, il n'avait finalement pas oublier cette réflexion, genre il l'avait dégoutté du sexe avec les mecs, genre ça ne lui avait pas donner envie de recommencer même avec un autre? Sale con!

"Et t'es combien dans ta tête pour penser ça?" Rit Haru.

Comme si il allait le vaincre, petit idiot présomptueux, il était né mille ans trop tôt pour oser pouvoir le vaincre surtout dans cette matière là. Le préfet de feu s'en donna alors à coeur joie durant tout le cours, se laissant surprendre à un moment en sentant des dents mordiller son cou faisant frissonner tout son corps ce qui l'agaça soudainement, pour qui se prenait il?! Monsieur "non il faut faire comme si rien ne c'était passé" et là il faisait ça?! Se servait de leurs baise pour tenter de le battre en pleins cours?! Il bouillonna soudainement, il aurait du tout balancer Lundi dans les vestiaire plutôt que d'être réglo envers lui, il allait le lui payer et cher!

Finalement il l'avait battu et à plate couture mais restait fortement énervé ce qui sauta aux yeux de ses camarades de feu qui restèrent à distance ne voulant même pas savoir pourquoi cette victoire flamboyante ne semblait pas lui suffire contrairement à d'habitude. Il avait gâché son cours cet enfoiré et il allait le lui payer, fortement! Se douchant il mit l'eau froide au maximum et se lava rapidement, sortant seul du vestiaire il partit en direction du réfectoire pour manger et se calmer. D'ailleurs il mangea rapidement avant de sortir prendre l'air.

"Sahiko calme toi, on dirait que tu vas tuer quelqu'un." Lança une élève d'eau en s'asseyant.
"C'est pas impossible oui." Pesta Haru avant de s'allonger sur son banc la tête sur ses genoux.
"On a cours de combat après, faut te relaxer avant." Rit la brune en lui caressant les cheveux.

Heureusement il y avait des gens calme autour de lui et ses personnes savaient quoi faire, peut être car celle-ci était d'eau elle n'avait pas peur de ses coups de colère. Fermant les yeux il inspira profondément, se concentrant sur cette main dans ses cheveux. Voila du calme, ne plus penser à cet abruti, il allait lui mettre le feu sinon. Finalement il s'assoupit même ne dizaine de minute et se réveilla avec les filles de feu assise a trois sur lui.

"Bougez vos fesses ou je pourrais pas me lever." Soupira Haru en leurs faisant un léger sourire.

Voila il était calmé, ça allait bien mieux. Il récupéra son sac et se dirigea avec elles vers l'autre gymnase, un gymnase par activité cela permettait un meilleur roulement et de bien répartir le matériel. Il se changea donc ignorant les commentaires sur son humeur précédente, ils osaient car ils savaient qu'il était calmé, ça se voyait clairement. Mais pourtant il n'en n'avait pas fini avec le blond. Dans le gymnase il s'attacher les cheveux et lui fit un regard noir.

"Une chance de rattraper ton échec de ce matin ça te tente?"
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 22 Jan - 0:26

Arrivé le premier dans les vestiaires, Kaname tapa violemment dans son sac qui se trouvait par terre. Celui-ci s’envola jusqu’à l’autre bout de la pièce et finit sa course contre le mur. Il se pesta et jura, se retenant d’hurler. Il avait perdu. Et pas qu’une fois en plus ! Pas une fois il l’avait égalé. Il était même jusqu’à aller utiliser une méthode tellement sournoise ! Lui mordiller le cou… non mais franchement, où est-ce qu’il avait la tête pour faire une chose pareille ? Il s’était rabaissé à ça en pensant qu’il pourrait le déstabiliser et le battre au moins une fois. Comme avait-il pu croire que ça marcherait ? Pourtant, il avait eu l’impression que pendant leur nuit Sahiko avait aimé… Peut-être qu’il s’était fait des illusions et qu’il n’était pas aussi bon…Non ! C’était pas possible ça ! C’était juste l’autre qui était trop con pour apprécier !

Énervé comme jamais par tout ça, il se lava rapidement et sortit des vestiaires alors que les autres arrivaient à peine sous les douches, puis il alla s’installer dans un coin pour être au calme. Ses deux amis le rejoignirent plus tard, après être parti chercher à manger.

« Tiens, mange. »

« J’ai pas faim ! »

« Mais faut que tu manges quand même. On a combat après. Tu ne veux pas encore te faire réprimander par un prof parce que tu es pas dans ton assiette. Ça le fait pas pour un préfet de se faire tout le temps engueuler.
», plaisanta Hiroshi.

« Mais c’est à cause de l’autre bâtard, là ! Et de son petit sourire suffisant à la con ! Tout est de sa faute ! »

« Oui, oui, on sait », se moqua Ren.

« Mais oui ! »

Hiroshi, profitant que Kaname ait la bouche ouverte, il enfonça un petit pain au curry.

« Allez, mange. Tu penseras à autre chose. »

Boudant dans son coin, Kaname mangea son petit pain. Même s’il faisait l’enfant, il ne manqua pas remercier son ami et lui promis de lui payer le prochain déjeuner pour rembourser sa dette. Peu à peu, il se calma et c’est détendu qu’il revient en cours. Alors qu’il s’apprêtait à demander à un de ses amis de faire équipe avec lui, la voix qui irritait le plus ses oreilles, lui parla.

« Oh que oui, je n’ai pas encore tenue ma promesse de faire mordre la poussière. », dit-il en se retroussant les manches de sa veste, prêt à commencer.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 22 Jan - 0:46

Parfait, le blond était partant pour remettre ça, il allait lui faire payer sa technique de connard de tout à l'heure c'était certain, il ne pouvait pas apprécier sa victoire à cause de ça! S'approchant le professeur siffla de manière très agaçante pour le préfet de feu qui tourna la tête vers lui. Un tas de muscle mais adorant la discipline lui aussi, il y avait un ordre à toute chose et il fallait le suivre à la lettre. Il fit donc l'appel et somma à tout le monde de faire des tours de gymnase avant de commencer le reste de l'échauffement, généralement ceux qui se blessaient se faisaient plus engueuler que plaindre par ce professeur qui n'aimait pas les gens négligeant. Il adorait aussi le silence, parler en courent cela coupait la respiration disait il et il avait raison.

Une fois les tours fait et les échauffements de muscles avec les étirements finit le professeur vit les duos se faire et Haru crut entendre un léger rire lui échapper, impossible cet homme souriait au mieux quand l'une des professeur de biologie le draguait, il l'avait vu!

"Vu que deux des préfets ont décidés de faire équipes on va faire ça, tout les préfets en paire aujourd'hui, pareil pour les autres, je veux pas deux personnes du même dortoir ensemble!" Ordonna le professeur en sifflant.

Cela dérangeait pas mal de monde comme système surtout ceux d'air qui généralement pour ce genres de cours aimaient bien être ensemble au moins ils parvenaient à ne pas se faire mal par manque d’inattention. De toute façon Haru allait pas s'excuser, ça ferait de mal à personne de changer un peu. Il alla chercher le bâton qui leurs servait d'arme pour ce cours et se mit en place sans rien dire, son air des mauvais jours sur le visage.

"amène toi Sakai." Grogna Haru sur les nerfs juste de le voir.

Le combat se lança et pas e douceur, à tel point que le fracas de leurs bâton raisonna dans le gymnase ce qui fit se retourner tout leurs camarades qui comprirent bien qu'il ne valait mieux pas faire un pet de travers ou oser leurs adresser la parole, la tension était bien trop palpable à tel point que le professeur ne cessa de les fixer. Surtout en voyant le préfet pester une injure après sa première défaite, sentant bien trop de tension entre les deux, c'était bien la première fois d'ailleurs.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 22 Jan - 19:59

C’était parfait ! Il allait pouvoir lui arracher ce petit sourire de suffisance sur les lèvres et le piétiner par terre avec sa dignité, par la même occasion. Sahiko était peut-être le plus fort en auto-défense, mais ce n’était pas le meilleur en combat ! Dans cette matière, la première place variée souvent. Alors, oui, d’accord, il est dans le top dix des meilleurs, mais ce n’était le meilleur pour autant. Kaname aussi était dans ce top. Il avait donc largement sa chance d’arriver à ses fins. En plus, il avait deux avantages. Le premier était que le préfet de feu devait se sentir trop confiant à cause de ses victoires ce matin. Et le deuxième était sa rage de vaincre. Il voulait à tout prix le vaincre et cela se transformerait en une force. Pendant qu’il courait pour s’échauffer, Kaname respirait profondément pour se calmer et se concentre un maximum. Il aurait besoin d’être que mieux de sa forme car il en ne sous-estimait pas son adversaire. Il resta donc à l’écart des autres, courant seul, pour ne pas être déconcentrer. Même si le professeur exigeait le silence, il y en avait toujours un ou deux qui échangeaient quelques mots, se croyant plus malin que leur enseignant. Il n’avait pas envie que sa concentration soit pollué par des bavardages futiles.

Ignorant la vague de protestation à l’annonce de leur professeur et se moquait éperdument en être le responsable. Il avait une affaire à régler avec Sahiko, et rien de l’empêcherait de le faire.

« Tu vas le regretter, Sahiko. », dit-il en le regardant intensément. Il ne souriait pas. Son visage était complètement fermé, mais on pouvait deviner sa détermination, comme si elle émanait de tous les pores de sa peau.

Quand le coup de sifflet retentit, il s’élança vers son adversaire sans ménagement, se battant avec férocité, comme le préfet de feu. Plusieurs fois, il entendit son professeur les rappeler à l’ordre. Mais c’était comme un bruit lointain, comme si cela ne l’atteignait pas. Tout ce qui comptait, c’était la victoire, et il l’a remporta dès le premier match. Toutefois, ce n’était pas suffisant. Il en voulait encore plus et ignorait toujours les avertissements de leur enseignant. Autour d’eux, les autres étudiants s’étaient écartés d’eux, ayant trop peur de se prendre un bâton perdu qui se serait échappé en glissant des mains d’un des deux jeunes hommes. Surtout que le deuxième match devint entre plus violent que le premier. Il était resté sur ses gardes malgré sa première victoire. Connaissant un peu la bête, il savait que sa colère pourrait tourner à son avantage et le faire gagner. D’ailleurs, Sahiko était beaucoup plus redoutable que lors du premier match. Il ne pouvait pas le prendre part surprise comme la première fois, et par conséquence, leur deuxième affrontement dura plus longtemps et se solda par une nouvelle fois une victoire de Kaname. En cette instant, il se sentait tellement puissant. Toutefois, il restait toujours muet comme une carpe. D’habitude, il provoquait allégrement ses adversaires, mais là, il avait atteint un tel niveau de concentration qu’il restait silencieux.

« Alors, on fait moins le malin maintenant. », lança-t-il lorsqu’il gagna pour la troisième fois à la fin du cours.

« Ah, c’est dingue comme je me sens bien moi, une bonne petite douche et après je vais me faire plaisir. », ajouta-t-il en toisant son adversaire. Il le regarda un instant avant de tourner les talons pour regagner les vestiaires.

« Où tu crois aller comme ça, Sakai ? », vociféra leur professeur.

« Euh… nulle part. », jugea-t-il bon de répondre et se figea net en voyant la colère sur le visage de leur enseignant.

« Tout le monde aux vestiaires, et on se dépêche. Vous deux, à genoux ! », ordanna-t-il à Kaname et Sahiko. Les deux jeunes hommes allaient passer un sal quart heure. Le châtain clair s’exécuta aussitôt, en posant les genoux par terre et les fesses sur ses talons pour écouter le sermon.

« Vous vous rendez compte un peu de votre comportement ? Deux gamins à se battre avec des bâtons, et aucun des deux n’a écouté le moindre de mes avertissements. Vous devriez avoir honte de vous. Deux préfets qui se battent comme des chiffonniers ! Vous devez donner l’exemple à vos camarades et représenter l’ordre. Si vos prédécesseurs vous regardaient, ils en seraient plus où se mettre. Ils vous ont fait confiance en vous nommant préfet, et au lieu de ça, vous vous comportez comme des gamins et mettez en danger vos camarades. Imaginez si l’un de vous n’aurez pas été capable de se contrôler et aurait laissé éclater votre magie ? Vous y avez un peu pensé à ça ? Non, bien sûr que non, vous étiez trop centré sur votre petit nombril à vous taper avec des bâtons. Et si l’un de vous avez était blessé aussi. Ça non plus, ça ne vous est pas passé par la tête. »

Et pendant bien vingt minute, leur professeur continua de les sermonner comme ça, pour les culpabiliser et les faire réfléchir à leurs actes.

« Maintenant, disparaissez de ma vue. Et que ça ne se reproduise plus ! »
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1903
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 22 Jan - 20:39

Le préfet de feu peinait à contenir sa colère,, envers lui même car après tout il avait perdu et ce n'était pas que de la faute de l'autre tâche, mais surtout sa colère envers cet abruti, il le rendait dingue, chacun de ses soupir le faisait bouillir toujours un peu plus alors que finalement il ne faisait que respirer. Il était colérique c'était bien connue, il crut entendre au loin des gens demander à la préfet d'eau si elle l'avait vraiment calmer pendant la pose. Se relevant de sa première défaite il lança un regard noir vers les bavards, qu'ils se battent plutôt que de faire des commentaires sinon ils seraient les suivant pour sur! Inspirant profondément il tenta de se calmer, sa concentration était là mais énervé il avait des gestes trop hâtif, il devait se calmer un peu.

Malheureusement rien n'y faisait, plus le temps passait et plus les combats étaient difficile, il progressait, l'autre aussi, comme une histoire qui n'avait pas de fin. Quand il perdit de nouveau il faillit faire apparaître une boule de feu mais se retint de justesse, ça tomait bien car peu de temps après leurs professeur siffla bruyamment pour les calmer. Peu importe ce prof à la con, ils étaient occupés là! Le combat reprit alors et dura jusqu'a la fin du cours, au loin les gens faisaient de temps en temps des pauses pour les regarder faire, leurs professeur devait passer un très bon moment car malgré ces "calmez vous un peu" le combat devait être passionnant. Mais voila il perdit encore. Reprenant son souffle un genoux à terre le châtain lança une nouvelle injure accompagné de flamme autour de son corps. Les mots du blond ne parvinrent pas évidement à le calmer bien au contraire.

"Vas te faire foutre." Cracha Haru pourtant si peu vulgaire d'ordinaire.

D'ailleurs cette vulgarité laissa beaucoup de monde sur le cul. Oui il était mauvais perdant et alors? Quelqu'un voulait lui faire une remarque peut être?! Se levant il alla ranger son bâton et pesta en entendant qu'il devait se mettre à genoux. Il s'exécuta se tenant droit mais la tête basse, valait mieux ne pas regarder leurs professeur dans les yeux il prendrait ça pour de l'insolence. Il se retint de couper la longue tirade du vétéran en combat mais il en avait lui aussi des choses à dire. Si il l'aurait voulu il aurait put les séparer facilement et mettre fin à tout ça, mais non monsieur était trop occuper à les regarder subjugué par ce combat, les autres devraient prendre exemple sur leurs technique au passage! Ensuite quand au fait de se blesser, leurs magie... Oui il ne pouvait pas le contredire vu qu'il savait qu'il avait peiné à se contrôler pendant ces deux heures.

Le savon dura son temps et il continua de se retenir, quoi qu'il en soit ce sermon avait eut pour effet de le calmer, il avait descendu en pression, certes il avait toujours la colère d'avoir perdu contre ce trou du cul mais il pouvait réfléchir clairement et calmement . Se levant il salua son professeur et partit dans les vestiaire, jetant ses habits prés de son sac il partit sous la douche, tentant de se calmer encore un peu plus avec de l'eau brûlante.

"Si t'avais pas fait ton fourbe en me mordant le cou en auto défense j'aurais été calme et j'aurais gagné, c'est ta faute ce savon." Grogna Haru fermant les yeux, le visage relevé vers le pommeau de douche pour recevoir l'eau sur son visage.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1893
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum