Un forum pour les gens voulant rp librement sans avoir un personnage spécifique !
 

[Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

 :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Tcherryz
Troisième
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Lun 5 Fév - 22:20
Le préfet de feu jouait sur son téléphone, enfin jouer était un bien grand mot, un sudoku il n'appelait pas ça un jeu en réalité mais bon, il n'avait pas vraiment de jeu à proprement parlé sur son téléphone qui pour lui était un outil de communication et non pas une console de jeu, en plus et surtout, il était mauvais à tout les jeux vidéos... Soupirant il regarda ce qu'il avait acheté, des pancake individuel à la confiture et à la crême, des muffins qui n'avaient pas la tête de ceux dans les émissions culinaire surement aux pépites de chocolat et des bonbons aux fruits, normalement ça devrait aller, l'autre n'allait pas venir les mains vide et avec sa bouteille de chantilly lui n'avait besoin de rien d'autre, bien qu'il allait la partager, enfin normalement, il avait oublié de prendre à boire d'ailleurs, pas grave, il y avait des distributeurs pas loin de la salle alors si il voulait quelque chose il irait se le chercher.

Entendant la porte le châtain releva la tête et quitta directement sa partie en cours, posant son téléphone en faisant un léger sourire à l'attention du blond qui n'était pas venue les mains vide lui non plus, ce n'était pas un crevard comme prévu! Il regarda l'heure en entendant la question et haussa les épaules, lui aussi était en avance tiens donc, ils avaient du se raté de peu à la supérette.

"A peine cinq minutes, c'est rare que je ne sois pas pile à l'heure, mais au moins je suis pas arrivé en dernier cette fois."
Rit Haru.

Le garçon de feu tira une chaise à cotés de lui, il voulait son amant au plus près, hors de question qu'il soit à l'autre bout de la pièce, bien qu'il doute qu'il soit assez détaché et bête pour se mettre à son opposé. Il posa son coude sur la table, appuyant son menton dans sa main, il ne pouvait pas dire qu'il lui avait manqué mais c'était indéniable qu'il était content de le voir.

"Tu as cuisiné quelque chose? Je connais cette odeur mais je n'arrive pas à me rappeler ce que c'est."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Mar 6 Fév - 21:27
« D’habitude, c’est moi qui arrive toujours en avance, ça me change. », dit-il en riant avant de venir s’asseoir sur la chaise qu’Harukami avait tiré à côté de lui. Il n’allait pas refuser l’invitation qu’il venait de lui faire tout de même. Surtout que cela lui faisait grand plaisir de s’installer à ses côtés plutôt que de prendre place en face de lui. C’était plus sympa d’être proche de lui. Cela aurait été un simple ami, il se serait assis en face. Puis, il s’approcha de son visage pour l’embrasser langoureusement en guise de bonjour.

« Je ne t’ai pas fait trop attendre alors. », ajouta-t-il une fois sur la chaise. Il posa son sac à dos et commença par sortir les bouteilles. A peine avait-il ouvert son sac, les cookies qui étaient simplement emballés dans du papier d’aluminium et avaient embaumé l’intérieur, libérèrent leur parfum.

« Tout juste ! », dit-il fièrement, « Bon, j’ai rien fait d’extraordinaire, juste des cookies aux pépites de chocolat. J’espère que tu aimes. Ils sont encore un peu tièdes. », continua-t-il en ouvrant le papier d’aluminium et le posa sur la table devant eux de manière à ce que Sahiko puisse se servir à sa guise.

« J’ai aussi pris des senbei, pour faire un peu de salé. Et comme je ne savais pas ce que tu aimais en boisson, j’ai juste pris du thé et du jus de pomme. », ajouta-t-il en sortant les gobelets en plastique et les galettes de riz à la sauce de soja.

« J’ai hésité à prendre de la chantilly, mais tu as dit que tu ne voulais pas trop en abuser, mais je vois que tu n’as pas pu résister. », dit-il pour le taquiner un peu en voyant la bouteille à ses côtés.

« Un jour, je pourrais t’en faire de la maison, si tu veux. Crème fouettée ou chantilly, je sais faire les deux. D’ailleurs, tu n’aimes juste que la chantilly, ou les deux ? », demanda-t-il en se servant un verre de jus de pomme.

« Tu veux boire quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Mar 6 Fév - 23:50
Ce baisé allait devenir une très bonne habitude en guise de bonjour, bien qu'il ne devrait pas trop s'y habituer car ils n'allaient pas pouvoir se dire bonjour ainsi tout les matins vu que leurs relation devait rester leurs petit secret pendant un moment encore. Alors il le savoura sachant bien que le lendemain matin il n'aurait droit qu'a un bonjour comme les autres ce qui à la longue allait surement être frustrant mais bon, pas le choix, pour le moment, il fallait être sur que leurs relation ne durerait pas une semaine sinon ils allaient tout les deux passer pour de sacrés abrutis fini à la pisse!

"J'aime beaucoup les cookies en général, tans que c'est bien exécuté, que ce soit fantaisiste ou classique comme tu les as fais." Sourit Haru savourant l'odeur.

En tout cas ils étaient pas difforme comme ceux de sa nounou quand il était bien petit et ni en forme de dragon comme ceux de sa grand mère, mais l'odeur était là, il adorait cette odeur qui lui rappelait les hiver avec son verre de lait et ses cookies bien chaud assit sur le canapé avec un livre ou devant la télévision, vu qu'il les aimait bien chaud il les préférait en automne hiver. Quoi qu'il en soit il avait hâte de les goûter, ils faisaient envie.

"Tu me gâte avec tout ça, je ne suis pas difficile du tout sur les boissons, hormis la vanille, j'aime pas trop les boissons à la vanille. Quand à la chantilly, je comptais pas la prendre mais, elle m'appelait." Avoua t'il en rougissant légèrement à tel point que cela ne devait pas se voir à moins d'y prêter attention.

Ce n'était pas de sa faute c'était de la sienne à elle, sorcière tentatrice qu'elle était! Quand le préfet de feu entendit la proposition de chantilly faite maison il tourna la tête vers son petit en faisant des yeux d'enfant tout sourire, c'était pour de vrai? Il voulait lui en faire? un saladier? Deux ou trois même? Combien? Quand?!

"J'aime les deux mais je préfère la chantilly, ça me ferais très plaisir d'en avoir de ta part." S'enquit le châtain tout sourire.

Bordel juste d'y songer il fallait qu'il en mange, se tournant de nouveau vers la table il attrapa la bouteille de chantilly et la secoua avant de l'ouvrir, il n'avait pas prévu de quoi la manger et qu'importe, nature c'était meilleur. Penchant la tête en arrièvre il prit une bonne bouchée de chantilly et se lécha les lèvres, tendant la bouteille à son amant.

"Du thé s'il te plait, t'en veux? C'est un honneur que je te fais de la partager, hier j'ai faillis mordre un de nos camarade qui a voulu en manger."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Jeu 15 Fév - 21:51

Kaname sourit en entendant qu’Harukami aimait beaucoup les cookies. Il avait bien fait de prendre du temps pour lui en faire. Maintenant qu’il savait qu’il aimait en plus toutes sortes de cookies, il pourrait varier la recette. Ce n’était pas difficile de changer de parfum. C’était ce qu’il y avait de bien avec ces biscuits. Et puis, pour être sûr de ne pas se rater, il pourrait toujours tester ses prochaines inventions sur ceux de son dortoir. Il savait qu’ils seraient objectifs avec lui si jamais ce n’était pas bon. Comme ça, il pourrait présenter le meilleur à son petit-ami. Pas question qu’il serve de cobaye. Il n’aurait que le meilleur.

« Faut dire que c’est étrange une boisson à la vanille. Pour moi, ça doit être que dans les desserts. », commenta-t-il. Vu qu’il trouvait le concept de mettre de la vanille dans les boissons bizarre, il ne risquait pas de lui en ramenait. C’était un autre bon point.

« Je privilégierais la chantilly alors. », se contenta-t-il de répondre avec un largue sourire, avant de lui verser un gobelet de thé. Puis, il lui posa devant.

« Mordre ? Vraiment ? », dit-il avant de rire. Il ne savait pas si c’était une image ou si le préfet de feu aurait vraiment été prêt à enfoncer ses dents dans la chair d’un de ses camarades. Il eu un léger frisson en imaginant la scène et nota dans un coin de sa tête qu’il ne fallait pas plaisanter avec la chantilly avec lui.

« Alors avec plaisir si c’est un privilège. », ajouta-t-il avant d’en mettre un peu sur un cookie. Il ne voulait pas abuser en quantité pour ne pas le froisser. Puis, il commença à lécher la chantilly sur son biscuit en donnant de grands coups de langue.

« Au fait, demain, comment on doit agir en cours ? On fait comme d’habitude en s’asseyant avec nos potes ? Non parce que, je me dis que s’ils nous voient trop friendly du jour au lendemain, ils se poseront des questions. Ou alors c’est moi qui m’en pose trop. », dit-il en plaisant sur la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Ven 16 Fév - 22:54
Des boissons à la vanille c'était comme une glace au poisson, clairement pas envisageable et il n'y reviendrait pas dessus, pas besoin d'argumenter c'était mort voila tout songea le préfet de feu et il était bien content que son petit ami secret soit de cet avis, au moins il ne serait jamais dans la situation atroce ou il s'étouffait et que le blond n'ait que sous la main une boisson à la vanille pour le sauver, il voulait pas qu'il le voit vomir de dégoût après avoir bu cette horreur, c'était assez peu charismatique le vomis à vrai dire!

"On m'avait fait un saladier et là il voulait que je partage, je l'aurais vraiment mordu oui, ce qui est fait pour moi est à moi." Répondit Haru convaincue.

Oui c'était fait pour lui alors il n'avait pas à partager, c'était aussi stupide que quand il était enfant, si un de ses camarades lui offrait quelque chose en cadeau mais une heure après finalement changeait d'avis, du coup il se disputait et finalement leurs parents réglaient le soucis et c'était toujours lui le fautif car l'autre gosse se mettait à pleurer en le traitant de menteur. Ses parents lui disaient qu'ils savaient qu'il n'était pas un menteur mais que c'était plus simple ainsi, l'autre famille était contente et lui non mais c'était mieux comme ça il devait agir en personne responsable. Bien entendu le lendemain le gamin en question était toujours comme mort pour lui, il ne pardonnait pas. Alors maintenant qu'il était adulte il avait les capacités pour se défendre seul, mordre était une défense pas trop dangereuse pour l'opposant.

Revenant sur terre le châtain fut presque choqué, il en mettait sur son cookie? Pour de vrai? Pourquoi faire ça?! La chantilly c'était si bon au naturel! Prenant son verre de thé il reposa sa bouteille de chantilly et prit un cookies croquant dedans, il devait comprendre comme un adulte qu'il était que tout le monde ne la mangeait pas nature, mais ça le choquait toujours autant. Par contre le voir la lécher ainsi était fort agréable à regarder voir presque sexy.

"On agit comme d'habitude, chacun de notre cotés et voila sinon oui ça ferait suspect j'en conviens, mais tu ne devrais pas y prêter tans d'attention, à notre âge les gens sont bien moins des commères que quand ont étaient au lycée." Assura t'il.

Oui normalement en tout cas. Le préfet de feu avait prévu d'agir ainsi depuis le début de toute façon, ils devaient être discret et d'un coup devenir comme cul et chemise ça n'avait aucun sens, bonjour la discrétion. Croquant dans son cookie il le trouva bon, un peu sec surement pour certains mais lui aimait bien comme ça. Il le termina assez rapidement et se lécha les doigts, il n'avait pas besoin de bien se tenir et d'être sur son trente et un pour Kaname, il s'y ferait à son cotés nature.

"Et puis même si on sortait ensemble officiellement parlant on ne serait pas coller tout le temps ensemble non plus. Très bon tes cookies."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Ven 23 Fév - 21:56
En effet, il ne plaisantait vraiment pas quand il lui avait dit vouloir mordre son camarade et il prit note qu’il était plutôt du genre possessif. Enfin, l’était-il pour tout ? Est-ce qu’un jour il serait capable de sauter à la gorge de quelqu’un pour lui ? Cette pensée le fit sourire. L’avenir lui dirait. À moins que ça ne soit que pour la chantilly uniquement qui le mettait dans cet état.

« Merci. », dit-il fier, d’entendre qu’Harukami trouvait ses cookies très bons. « Je pourrais d’en refaire d’autres avec des parfums différents, si ça te dit un jour. », ajouta-t-il en souriant.

« Ça, j’en suis moins sûr que toi, » dit-il en riant, « Tu as bien vu les vagues que ça a fait notre combat en cours y’a trois jours. Tout le monde était au courant dans mon dortoir. Des premières années aux dernières. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre en à peine une soirée. Et puis, vu comment Takeru nous a harcelé pour savoir comment ça s’était passé hier, je suis sûr qu’il va nous fixer pour voir si autant des deux ne sautera à la gorge de l’autre. Bon, certes, notre cher préfet de terre ne réfléchit pas toujours à tout ne comprendra certainement rien à ce qu’il pourrait voir, mais d’autres pourraient interpréter ses propos justement. », finit-il par dire en ayant repris un peu plus son sérieux.

« C’est la meilleure solution de faire comme d’habitude. Je te saluerai juste poliment en cours à partir de maintenant. Mais je préférais qu’on en parle pour qu’on soit d’accord. Je ne voudrais pas que tu penses que je t’ignore ni que je suis froid. », ajouta-t-il en lui souriant de nouveau. Puis, il donna un dernier coup de langue sur son cookie pour enlever la chantilly restante et s’avança vers Sahiko pour l’embrasser en partageant celle-ci. Après un petit instant, il rompit le baiser.

« Du coup, je compte bien en profiter aujourd’hui, de notre petit tête-à-tête. »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Lun 26 Fév - 0:06
"Fais en des classiques, je suis pas trop parfums hors du communs pour ce genres de choses." Déclara Haru en haussant les épaules. "Mais tu m'as dis que tu me ferais de la chantilly et ça c'est la priorité."

Non pas besoin de cookies à l'orange ou à la fraise vanille, le classique pépites de chocolat, tout chocolat même à la limite, noix de pécan. Le préfet de feu aimait les valeurs sûr au moins il n'était jamais déçus surtout pour les gâteaux, il se rappelait encore avec horreur de chocolat de saint Valentin goût vanille, thé vert fraise chocolat, tout ça dans un seul petit carré, il avait crut vomir mais était rester polis en disant que la jeune fille ne fasse plus jamais ce genres de choses à moins qu'elle veuille tuer quelqu'un avec, mort lente et douloureuse par empoisonnement! Elle c'était vexé certes mais les fois d'après ou elle lui en avait offert ils étaient tout simple et très bon comme quoi, sa critique n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde!

"En même temps c'était quelque chose de plus énorme que, machin à dit bonjour à bidule alors que d'habitude non. Et puis les gens vont se lasser en voyant que je ne peine plus à me retenir de te brûler vif sur un bûcher." Plaisanta à moitié Harukami.

Oui les gens allaient vite se lasser il en était persuadé. Il y avait tellement d'autres choses à faire, à voir dans cette fac qu'il n'y avait pas beaucoup de sujet de commérage qui tenait en halène les gens plus d'une semaine. Si il faut deux personnes allaient rompre et faire un scandale et alors ça ne parlerait plus que de ça et eux passeraient à la trappe, tans mieux et le plus tôt serait le mieux. De toute façon lui ne comptait pas faire différemment de d'habitude, il faisait toujours un bonjour collectif à la classe et des salutations plus poussés à ceux dont il était proche et son comportement envers Kaname n'allait pas attirer le regard, c'était plutôt au blond de faire attention à ne pas attirer l'attention vu comme il avait été con pendant toute leurs scolarité.

Tournant la tête pour observer son amant secret le préfet de feu se laissa surprendre par un baisé au merveilleux goût de chantilly, il le savoura avec plaisir d'ailleurs, un baisé pareil plus de la chantilly que demander de plus? Quand le baisé fut rompu il sourit et posa son coude sur la table, appuyant sa joue contre son poing fermés.

"A oui? Racontes moi tout ça je suis prêt à tout entendre." Sourit le châtain. "Pour être franc je n'ai rien prévu hormis ce goûté et en plus j'ai du te le proposer moi même sinon on ne se serait pas vu."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Jeu 22 Mar - 22:34
Kaname lui sourit, fière de l’avoir surpris avec ce baiser inattendu. Le châtain se rendit compte que, plus il embrassait l’homme qui était fraîchement devenu son petit-ami, plus il appréciait cela. Si cela continuait, il risquait de devenir vite accro. Si c’était le cas, il allait devoir le cacher pendant un petit moment au préfet de feu pour ne pas l’effrayer. Et puis, cela serait sûrement très bizarre qu’il change radicalement aussi rapidement juste parce qu’ils avaient mis les choses à plat. Il s’était rendu compte qu’il appréciait sa compagnie et aimait les contacts physiques avec lui, mais c’était peut-être encore un peu trop tôt pour qu’il ait des sentiments pour lui, en y réfléchissant bien. Il se posait peut-être trop de questions parce que leurs baisers le rendaient tout chose ?

Le préfet de glace observa encore, pendant quelques secondes Sahiko qu’il trouvait incroyablement beau à cette distance, avant de lui répondre.

« Je n’ai pas d’idée en particulier en tête, je me laisse juste guider par mes envies », dit-il en souriant avant d’embrasser de nouveau Harukami, mais cette fois, le baiser fût plus bref.

« Vu que demain je ne pourrais pas t’embrasser comme je veux, j’en profite. », ajouta-t-il avant de se réinstaller sur sa chaise et de croquer une nouvelle fois.

« Je t’avais proposé avant de venir courir avec moi, mais tu as refusé. Je ne savais pas si je te proposais autre chose tu allais me trouver collant. J’ai préféré que tu le fasses. D’ailleurs, en couple, tu es comment ? Du genre à vouloir voir tous les jours la personne et passer tout ton temps avec elle ? Très indépendant et te contente de voir la personne une fois par semaine ? Tu agis comment normalement ? Ça peut paraître idiot, mais je préfère demander. Tout le monde ne fonctionne pas de la même manière, et je préfère savoir pour ne pas trop t’étouffer ou te laisser dans le doute parce que tu attendes que je propose quelque chose et que je ne le fais pas comme tout à l’heure parce que je me pose des questions. Je préfère le savoir, histoire de poser de bonnes bases dès le début », lui demanda-t-il.

Il ne voulait pas d’un vulgaire plan cul ou juste une amourette de vacances. Ce n’était pas vraiment son genre, il préférait les relations sérieuses quand il demandait à quelqu’un de sortir avec lui. Alors, il voulait poser de bonnes bases pour que la relation dure. Et il savait très bien que les petites erreurs ou défauts au début d’une relation pouvait avoir de lourde conséquence sur la pérennité d’une relation. On était moins à même de faire des efforts et des concessions pendant les premiers jours d’une histoire que quand on avait développé des sentiments forts et sincères. Et pour Kaname, ces petites imperfections du début, pouvaient tout gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Ven 23 Mar - 0:20
C'était pas faux, demain il n'aurait pas de baisé quand bon lui semblerait vu qu'ils allaient devoir jouer les amants secret pendant un petit moment, du coup comment allait il faire? Il n'était pas accro loin de là mais le préfet de feu se surprenait à aimer autant les lèvres de son nouveau petit ami, peut être se croiseraient ils vite fait dans un couloir et un baisé volé plus tard ils repartiraient chacun de leurs cotés comme si de rien n'était? Non ça serait suspect, mais c'était sur que sur le long terme ça allait devenir pénible si il ne pouvait pas avoir ce qu'il voulait quand il le voulait. Moins d'un baisé par jour alors qu'il le verrait tout le temps ce serait dur, il devait donc profiter au maximum maintenant, comme si il faisait une réserve.

"Il n'est pas impossible qu'on se croise, seul à seul à la bibliothèque et que nos lèvres dérape si il n'y à personne dans les parages." Plaisanta à moitié Haru.

Non pas impossible, après tout ils étaient tout les deux en terminal et avaient donc pas mal de choses à faire pour les quels aller à la bibliothèque était presque indispensable et ça ne ferait pas suspect du tout, il était déjà arrivé que le châtain y aille et voit l'autre préfet, sauf qu'a l'époque ils n'étaient pas ensemble et donc il ne lui avait pas adressé un regard ni même un mot. Sortant de ses pensées il fut surprit d'autant de question et bien, voila que le blond devenait curieux, questions légitimes certes mais surprenante, personne ne lui avait jamais posé autant de question à ce propos.

"Et bien je ne suis pas quelqu'un de collant à proprement parler bien que tactile mais c'est vrai que quand la personne avec qui je sors est à proximité j'aime être avec, même si ce n'est que réviser ou lire un livre chacun dans son coin, sa présence suffit." Commença Haru en levant les yeux au plafond. " Si tu as envie de me voir dis le moi et voila, je voulais te voir alors je t'ais proposé ce goûté, vu que tu voulais qu'on se voit ce matin et que j'ais refusé je me suis dis que ça te ferais plaisir. Tans que ce n'est pas trente message par jour pour réclamer qu'on se voit je ne te trouverais pas collant."

Ce n'était pas évident comme sujet, il s'adaptait quelques fois à ses partenaires, il n'avait pas besoin d'être coller en permanence à la personne ou devoir la voir tout les jours à chaque instant mais parfois ça lui prenait il voulait être avec et c'était comme ça. Dans le cas présent il voulait passé du temps avec son partenaire préfet alors il le lui proposait. Il attrapa un cookies et croqua dedans un peu songeur, c'était si récent entre eux qu'il n'en n'était pas encore à ce poser ce genres de questions, il réalisait tout juste qu'ils étaient ensemble après toutes ces années de petite joutes verbale inutiles.

"Vu qu'on doit rester discret je pense que j'aurais besoin de te voir en dehors de la fac, pour compenser le fait de te voir tout le temps sans pouvoir être avec toi à proprement parler. Mais ensuite si toi tu ne veux pas et bien soit, je m'adapterais, mais sache que je ne vois pas l'intéret de sortir avec quelqu'un si c'est pour ne jamais passer du temps avec et ce voir que pour la baise. C'est du gâchis selon moi agir ainsi alors si c'est ce que tu recherche toi, ça ne marchera pas." Expliqua le châtain avant de terminer son cookies. "Mais je ne pense pas que tu sois ce genres de garçon à ne vouloir que du cul et puis, après avoir passé du temps avec moi tu seras vite accro." Rit il pour détendre un peu l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Ven 23 Mar - 12:02
Kaname rit à l’idée que leurs lèvres dérapent au détour d’un coin sombre à la bibliothèque. La scène serait sûrement très comique à voir, et ce baiser, au goût du secret et de l’interdit serait, quant à lui exquis à n’en pas douter.

Le préfet de glace écouta attentivement les réponses à ses questions et nota tout ça, soigneusement dans sa tête. Ainsi donc, Harukami était du genre tactile. Jamais il n’aurait imaginé ça avant de le connaître. Avant ça, quand il se contentait de l’observer du coin de l’œil en s’énervant tout seul, il pensait que le préfet de feu était quelqu’un de froid avec les autres et n’avait de son élément que son caractère colérique. Mais toutefois, le feu ne se limitait pas qu’à ça. C’était souvent ceux de cet élément qui étaient les plus passionnés aussi. Alors, au fond, il n’y avait rien de surprenant à ce qu’il soit tactile. Et puis, ça arrangeait bien Kaname qui l’était. Il adorait faire des câlins ou les petites attentions qu’on pouvait faire en touchant son partenaire. Comme par exemple, caresser les cheveux, coller distraitement sa jambe contre la sienne pour rester en contact ou alors simplement tenir la main et jouer avec ses doigts. Tout ça, c’était très important pour lui. Il fût donc ravi d’apprendre qu’il n’aurait pas à se retenir avec ça.

« T’en fais pas, je ne suis pas du genre à envoyer une trentaine de message dans la journée pour qu’on se voit. », répondit-il en souriant, « Mais je suis plutôt tactile, moi aussi. Du coup, la façon dont je peux témoigner mon attention par des caresses ou des câlins, peuvent être perçu par certains comme étouffant. Non, j’ai besoin aussi de voir la personne en dehors, pour me retrouver en tête-à-tête avec elle, juste pour passer du temps. J’aime beaucoup le sexe, mais tout le reste est aussi important pour moi. Si c’est juste pour du sexe, j’appelle ça un plan cul. Donc, on se rejoint sur ce point. », ajouta-t-il avec un grand sourire.

Sa dernière phrase l’avait fait sourire. Même s’il était encore loin d’être un accro à lui, ce jour pourrait bien arriver.

« Et toi, complètement raide dingue de moi », dit-il pour plaisanter avant de boire une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Ven 23 Mar - 14:17
Se servant du thé qu'avait gentiment apporté son petit ami il l'écouta avec attention, il semblerait que tout les deux soit un peu similaire alors il avait envie de le taquiner, le devait il? Lui rappeler encore une fois qu'il avait été bien con avec lui pour une bêtise qu'était une défaite lors de ce cours d'auto défense? Cela ne serait pas très gentil et puis ce genres de plaisanterie ferait surement un peu lourd, il la garderait pour plus tard pour quand leurs relation serait plus abouti, enfin si elle durait sur le long terme . Regardant ce qu'il y avait sur la table il se dit qu'ils avaient peut être trop acheté, pas grave ça ferait des reste pour dans sa chambre si il voulait grignoter en lisant. Il prit donc juste un bonbon à la cerise qu'il déballa et s'amusa à plié plusieurs fois le papier sur lui même.

"Tans que tu n'es pas accroché à mon cou ou sur mon dos littéralement toute la journée ce n'est pas dérangeant ensuite ça m'arrive les moment ou je veux être tout seul mais je te préviendrais, ça me prend d'un coup et ça ne sera pas car tu m'as énervé ou que ça va pas, juste des fois je veux voir personne." Ajouta Haru.

Il ne devait pas lui cacher sinon le préfet de glace allait se faire du soucis si pendant deux jours il ne lui parlait quasiment plus par message. C'était peut être cette partie de sa personnalité qui le faisait se rapprocher du dortoir d'ombre, ce cotés un peu solitaire par moment, après tout à deux points près il aurait été dans le dortoir d'ombre et non de feu/ Au moins en mettant tout à plat son amant ne serait ni surprit ni inquiet et allait peut être même se dire qu'il était une prise de tête et voudrait arrêter, si c'était le cas et bien tans pis, il serait déçus certes mais ça voudrait dire que ça ne pouvait pas marcher entre eux. Quelques ex surtout au lycée avaient eut du mal à avec ce cotés de sa personnalité 'tu t'en fou de moi' et ce genres de réflexions idiotes.

"Pour l'instant je ne vais pas nié être dingue de tes lèvres, c'est un très bon début." Rit le châtain.

Ensuite en tomberait il amoureux c'était autre chose. Il semblerait qu'ils aient quelques points communs tout de même, leurs type de lecture quand bien même ce n'était pas significatif car lui lisait de tout, leurs besoin de tactile aussi,ils étaient bon élève, préfet, assez sportif, maintenant à voir sur le long terme, ils n'étaient ensemble que depuis la veille par contre il avait une question qui lui brûlait les lèvres.

"Et niveau jalousie tu te place ou?" Demanda le préfet de feu continuant de jouer avec son bonbon avec sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Jeu 12 Avr - 21:47
« Je ne suis pas du genre sangsue, y’a pas de soucis sur ce point. Et puis, jamais en public. Les petits moments de tendresse, c’est en tête-à-tête, donc je ne serais pas tout le temps accrocher à ton cou où sur ton dos. », dit-il avant de rire. Il se voyait vraiment très mal faire une prise koala sur Harukami. Quoi que, cela pourrait être drôle à tenter un jour, mais pas avant d’avoir passer plus de temps ensemble et d’avoir atteint un degré d’intimité pour faire ce genre de blague sans que l’autre le prenne mal.

« D’accord, je respecterais ça alors. C’est bien de me prévenir, ça évite les prises de tête inutiles. », dit-il plus sérieusement. C’était la première fois qu’il sortait avec quelqu’un qui avait ce genre de comportement, mais cela ne le dérangeait pas. Du moins, il espérait seulement que ça ne serait pas non plus trop fréquent dans les moments où il crèverait d’envie de le voir. Enfin, même si c’était le cas, il prendrait juste son mal en patience et attendrait qu’il le contacte pour se voir. Il n’était pas du genre à envahir l’espace personnel de quelqu’un et respectait les moments de solitudes. Lui aussi appréciait passer quelques heures seul, pour lire un bon lire tranquillement.

« Mes lèvres sont délicieuses, et ce ne sont pas les seules. Mon corps d’Appolon l’est aussi. », dit-il en plaisant, même s’il était ravi d’entendre que ses lèvres lui plaisaient beaucoup.

« Niveau jalousie ? », dit-il surpris de la question. Après tout, c’était lui qui avait commencé à poser des questions dans ce genre-là. Cependant, c’était plutôt une bonne chose d’avoir cette conversation. Cela permettait de mieux cerner l’autre et savoir un peu où ils allaient. Pour l’instant, il n’avait pas des défauts rédhibitoires qui lui dirait « en fait, c’est pas la peine d’aller plus loin, ça ne marchera pas ». Il espérait toutefois que son nouveau petit-ami n’allait pas être d’une jalousie à en crever.

« Je mentirais si je disais que je ne suis jamais jaloux. Ça peut m’arriver de l’être, mais je ne ferais pas une scène à moins que je trouve ça trop. Je supporte le fait que mes partenaires regardent quelqu’un de beau dans la rue et le reluque. On a des yeux, ça arrive à tout le monde. Même si ça peut me faire tiquer parce que je préfère être le seul qu’on regarde, je laisse faire, parce que c’est quelque chose de normal. Et puis, je ne vais pas le cacher, je le fais aussi. », dit-il en riant.

« Par contre, si je vois ma petit-amie, ou mon petit-ami maintenant, ouvertement flirter avec quelqu’un sous mes yeux, là je protesterais. Je ne supporte pas ça. Et sinon, je fais assez confiance à mon partenaire pour ne pas lui faire une crise de jalousie juste parce que tu parles à quelqu’un ou passe du temps. Par exemple, je ne ferais pas de réflexion en public quand notre chère amie et préfète d’air s’approche à toi comme un poisson pilote. Je ne dis pas que parfois ça me fera rien, mais je ne dirais rien et garderais ça pour moi parce que ce n’est pas assez important pout se prendre la tête avec ça. », dit-il plus sérieusement. C’était mieux d’être honnête. Pour l’instant, ça ne le dérangeait vraiment pas que la préfète d’air soit tout le temps dans ses basques. Après, selon comment leur relation allait évoluer, peut-être que cela ne le laisserait plus indifférent. Cependant, il lui ferait assez confiance pour encaisser et savoir qu’il ne le tromperait pas.

« Et toi ? Tu es du genre jaloux ou pas du tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Ven 13 Avr - 17:35
Le préfet de feu rit à la réflexion de son collègue, oui il avait un beau corps c'était certains, peut être même le mieux qu'il ait eut pour l'instant, il n'était pas spécialement fanatique des corps parfaits alors il se contentait de ce qu'il avait si son ou sa partenaire avait quelques formes, mais Kaname n'était ni trop mince ni trop musclé en plus de ça niveau anatomie il avait été plutôt bien gâté par la nature alors il allait pouvoir se faire plaisir lors de leurs ébats. Terminant de jouer avec son bonbon il ne dit rien de son cotés, son rire avait suffit à relever la plaisanterie mais au fond il n'en pensait pas moins, il se prit un cookies l'air de rien et croqua dedans, savourant son goût, plutôt pas mal du tout.

Enfin une réponse vint, il semblerait que le bout de glace qu'était le préfet à cotés de lui était assez arrangeant, ensuite lui même n'était pas du genre à mâter les gens dans la rue, généralement il était dans son monde en marchant et ne remarquait que très peu les gens autours de lui, à moins qu'il soit en sortit avec quelqu'un ou là son attention était réservé à cette personne. Normalement il n'y aurait pas de soucis à ce niveau, bien qu'il y ait des limites à ne pas franchir.

"Je ne reluque pas les gens, je suis celui qu'on reluque. "Plaisanta à moitié Haru. "Tu peux le faire aussi mais je veux pas de réflexion, regarder c'est suffisant je ne veux pas débattre sur le physique d'un ou d'une autre."

Merci grand dieu il n'allait pas lui faire de crises à chaque fois qu'une fille ou un garçon venait lui parler. C'était tellement courent que ça en serait pénible, il avait déjà eut une ex comme ça et il l'avait cordialement envoyé ce faire foutre, il avait le droit d'avoir une vie en dehors de son partenaire après tout et il tenait à garder cette liberté et cette autonomie ensuite il n'était pas du genre à dire des je t'aime juste pour rire.

"Quand notre relation sera plus avancé et quand on rendra ça public, je lui expliquerais et elle cessera de me coller, à chaque fois que j'ai eut quelqu'un elle stoppait ses avances." Ajouta le châtain pour le rassurer. "Je suis plus possessif que jaloux, ce qui est à moi est à moi, je tiens à ce que certaines choses ne soient que pour moi, par exemple, un surnom affectif, je n'ais pas d'autres exemples qui me viennent mais voila."

Oui ce qui était à lui il n'aimait pas le partager, les petits privilèges ne devaient pas être partager, les surnoms affectifs ce n'était que pour lui, tout comme les regards et sourires charmeurs, il ne fallait pas offrir ça à quelqu'un d'autre que sa personne quand bien même leurs relation soit pour l'instant secrète. Peut être car il était fils unique, mais il avait du mal à partager certaines choses.

"Mais je ne vais pas lire tes messages, savoir à qui tu parles pourquoi quand et de quoi? Tout ça c'est ton affaire, tans que tu ne flirt pas avec d'autres ensuite je ne vais pas te nié, quand je soupçonne quelque chose je perds un peu mon sang froid, alors faudra que tu m'explique clairement les choses." Conclut il en se léchant les doigts après avoir fini son cookies.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Ven 13 Avr - 22:48
Kaname trouva sa réflexion amusante. Il ne doutait pas que son petit ami devant se faire reluquer dans la rue. Il avait un physique plutôt avantageux, ça il ne pouvait pas le nier. Il fallait vraiment être de mauvaise foi pour ne pas le trouver beau garçon. Même lui, quand il l’avait pris en grippe ne pouvait pas contredire le fait qu’il était attirant. Il préférait juste ne pas y penser pour ne pas à avoir à le dire. Le préfet de glace comprenait tout à fait qu’il n’ait pas envie d’entendre qu’un ou une passant-e dans la rue avait un physique à vous faire bander comme un âne. Ce n’était vraiment pas agréable quand cela venait de votre partenaire. C’est pour cela que le châtain clair faisait ça toujours discrètement, sans un mot et sans forcément que ses ex le voient. Toutefois, quand ses ex lui faisaient la réflexion comme quoi ses yeux se baladaient ailleurs, il ne niait pas. C’était inutile de mentir sur ça. Même s’il savait que cela pouvait provoquer une scène, il préférait être honnête.

« J’avoue que je préfère quand la personne avec qui je sors n’a pas une sangsue accrochée à elle. », dit-il en riant. Mais il ne doutait pas que la préfète d’air le lâcherait une fois leur relation dévoilée au grand jour. C’était une gentille fille et ne cherchait pas les embrouilles.

« Un surnom que je suis le seul à t’appeler comme ça ? Du genre mon cœur ? Ou que tu sois le seul à m’appeler comme ça ? Et ne t’en fais pas, je ne suis pas du genre à donner des surnoms cucul comme mon lapin et mon sucre d’orge. », dit-il en finissant avec une pointe d’humour. Il ne voulait pas lui faire peur et qu’il pense qu’il finirait par l’appeler mon petit lapin rose ou autre. D’ailleurs, il ne voyait vraiment pas Harukami avoir ce petit sobriquet. Il esquissa un léger sourire en pensant à la tête qu’il pourrait faire si jamais il osait l’appeler comme ça.

« J’espère bien », dit-il avant de rire, « s’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on fouine dans ma vie privée en lisant mes messages parce qu’on ne me fait pas confiance. Je pense être assez honnête pour ne rien avoir à cacher sans qu’on aille vérifier si ce que je dis est vrai. Et puis, je suis fidèle en plus. Et d’accord, je t’expliquerais tout clairement et calmement si besoin. Tu n’auras qu’à me demander dès que tu as un soupçon. Il vaut mieux le dire sans traîner pour éviter le pire. »

Voyant une minuscule miette de cookie au coin de ses lèvres, il s’avança pour l’embrasser pendant un instant.

« Tu avais une miette. », dit-il avec un petit sourire avec de prendre un cookie et de croquer dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Lun 16 Avr - 13:51
"Les deux, si je te donne un surnom je veux pas qu'un autre l'utilise et bien sur l'inverse aussi, si tu m'en donne un, il n'y aura que toi qui pourras l'utiliser. Je suis pareil que toi, les surnoms, mon coeur, mon amour, me dérange un peu, on verra, ce n'était qu'un exemple de choses que je ne partage pas." Répondit Haru en haussant les épaules.

Il n'aurait qu'a demander? Dit comme ça cela semblait simple en fait, le châtain se connaissait, il savait que pour ce genres de choses oui il venait en parler directement mais généralement il était en colère et explosait comme une bombe si un seul mot pouvait porter à confusion, si l'autre avait le malheur de s'énerver aussi cela pouvait partir en guerre ouverte. Il allait devoir se contenir? Le pourrait il au moins? En même temps allait il avoir le choix, le blond en vu de son caractère n'allait surement pas supporter ses pétages de plombs, certes c'était rare en règle général surtout en couple mais quand même, il valait mieux envisager le pire.

"Je vais être franc, je ne sais pas si je parviendrais à rester calme si j'ai un doute, je viendrais t'en toucher un mot pour sur mais, aussi aimablement qu'une bombe, c'est mon cotés colérique, je le gère mal en couple. Ensuite par chance je fais toujours confiance en mes partenaire donc ça ne m'arrive que rarement d'en arriver là." Avoua t'il en se grattant la joue.

Oui malgré que le monde entier le croit parfait ce n'était pas le cas, il était pleins de défauts, capricieux, colérique en amour, trop pointilleux parfois, solitaire et de mauvaise humeur sans raison. Au moins le préfet de glace ne pourrait pas faire le surprit si ça devait arriver, il l'avait prévenue et n'aurait rien à se reprocher, sauf si bien sur le sujet de sa colère était infondé ce qui n'était évidement pas impossible, il n'était pas omniscient après tout. Et puis c'était sur que le blond aussi avait des défauts, la perfection n'existait pas, la preuve, il le détestait depuis presque cinq ans pour un soucis d'amour propre!

Sortant de ses pensées en sentant des lèvres sur le sienne le préfet de feu n'eut pas le temps de savourer le baisé, ce n'était pas juste il n'avait pas le droit de le prendre par surprise comme ça, il n'avait pas put en profiter alors qu'il adorait les baisés de son camarade et nouvel amant secret. Il fit donc la moue un instant avant d'attraper celle qui ne l'avait jamais trahis, sa bouteille de chantilly.

"Tu me frustre en faisant un baisé si court, je vais donc compenser avec autre chose." Sourit Haru en prenant un peu de chantilly. "Voila, ça va mieux."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Mar 17 Avr - 16:49
« Ça me rassure alors, parce que ce n’est pas vraiment mon truc de me faire appeler mon cœur ou mon lapin. Vraiment pas mon truc, je laisse ça aux autres. », dit-il avant de rire. C’était plutôt bien que son petit-ami n’emploie pas non plus ce genre de surnom. Il avait du mal quand son ex usait de ses petits sobriquets ridicules que les couples avaient tendance à utiliser. Il avait essayé plus d’une fois d’essayer de la convaincre d’arrêter, mais la jeune fille était vraiment têtue et se moquait bien de savoir si ça pouvait le déranger ou non quand elle l’appelait comme ça en public. Ce n’était vraiment pas quelque chose qui lui manquait et en entendant Harukami lui dire qu’il partageait son opinion, le confortait dans l’idée qu’il n’avait vraiment pas perdu au change, même si ça lui faisait encore un peu bizarre de se dire qu’il sortait maintenant avec un homme. C’était quelque chose de nouveau.

« Mais le calme légendaire de ceux appartenant au dortoir de glace, saura apaiser ta colère enflammée. », dit-il en plaisant histoire de détendre un peu la conversation. Il préférait, pour l’instant, prendre ça avec humour car il savait très bien que quand, ce jour arriverait, il ne serait pas du tout d’humeur à prendre ça à la légère. Alors oui, il ne perdrait pas son sang-froid facilement et expliquerait les choses calmement. Toutefois, si le ton ne descendait pas malgré ses arguments, il risquait de s’emporter lui aussi. Et c’était plutôt une situation à éviter parce que ce n’était pas en se criant dessus qu’on réglait un problème. Cependant, ce genre de chose ne l’étonnait pas venait de son homologue de feu. Chaque dortoir avait sa réputation et on était bien réparti selon notre personnalité. Même si cela ne l’enchantait guère, il devait accepter ce genre de défaut et faire avec. Personne n’était parfait ! Il fallait juste que ses qualités dépassent amplement ses défauts pour qu’il fasse abstraction de ses colères.

Kaname s’attendrit devant le comportement quelque peu enfantin de Sahiko. Qu’est-ce qu’il pouvait être mignon quand il faisait ce genre de chose avec la chantilly. Dire qu’il avait toujours cru que c’était quelqu’un de bourru, un peu grumpy cat sur les bords avant qu’il ne s’intéresse vraiment à lui.

« C’est pour faire monter le désir que je t’aguiche avec un simple baiser. Mais j’ai raté mon coup, puisse que la chantilly te réconforte », dit-il en plaisantant.

En réalité, le préfet de glace évitait de trop prolonger le baiser pour ne pas lui sauter complétement dessus. Son petit-ami embrassait divinement bien, et il savait que ses compétences ne se limitaient pas qu’à ça. Même s’il commençait à vouloir un peu plus, il n’avait pas envie qu’Harukami le prenne pour un animal qui ait une bite à la place du cerveau. Surtout qu’il lui avait bien dit qu’une relation, pour lui ne se limitait pas qu’au cul. Il ne voulait pas qu’il pense qu’il avait menti et voulait lui prouver qu’il pouvait très bien restait seul dans la même pièce sans qu’il n’aille plus loin que des baisers. Pour penser à autre chose, il se servit un nouveau verre à boire et en bu quelques gorgées.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Mer 18 Avr - 16:15
"Tu devrais te méfier, la chantilly, c'est mon premier amour, je n'ais besoin que d'elle pour vivre." Plaisanta le châtain.

Cet amour avait débuté tout petit et ne l'avait jamais quitté, un amour tendre et passionné, rien ni personne ne pourrait le détourné d'elle! Si seulement il ne pouvait se nourrir que de ça son bonheur serait total et absolu songea le préfet de feu en reprenant une autre bouchée, posant la bouteille à porté de main, jamais trop non surtout pas car il semblerait que l'autre blond adore se jouer de lui, l'embrassant chastement avant de partir comme un voleur le laissant frustré, au moins elle ne le décevrait pas et serait sont réconfort ultime.

Le châtain s'étira ensuite et observa le visage de son vis à vis, il avait envie de l'embrasser, de le sentir contre lui, c'était naturel, le début d'une relation était souvent très physique et passionné et ce n'était pas comme si ils avaient du attendre trois rendez vous avant de coucher ensemble, au contraire ils avaient d'abord tester la chose avant de sortir tout les deux. Mais réclamer ce n'était pas son truc encore moins pour ce genres de choses, il préférait encore dormir sur la béquille et rester frustré.

"A force de vouloir faire grimper mon désir tu vas te frustrer tout seul comme un grand ." Sourit Haru.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Lun 23 Avr - 23:05
« Il faut que je surpasse la chantilly alors, pour t’arracher de ses bras. Je deviendrais plus fort que ton premier amour pour en devenir le dernier. », continua de plaisanter Kaname. Toutefois, il espérait vraiment que son petit-ami ne mettait pas la chantilly sur le même plan qu’un être humain, et que, même s’il adorait cela, il ne la préférerait pas s’il devait la choisir face à quelqu’un. Le préfet de glace ne le connaissait pas assez encore pour déterminer cela.

« Certainement oui », ajouta-t-il avant d’éclater de rire. D’ailleurs, c’était même plus que certain puisse qu’il avait très envie de faire plus que de l’embrasser. Il allait sortir frustrer de cette pièce quand il rentrait tout seul à son dortoir. Et comme un grand il s’était frustré tout seul, il se prendrait en main pour se soulager, une fois rentrer dans sa chambre.

Après avoir adressé un sourire à Harukami, il attrapa un cookie et croqua dedans, puis bu quelques gorgées de sa boisson. Il regarda vite fait l’heure sur son téléphone portable et pesta.

« Il va falloir que je retourne à mon dortoir, faut que je vérifie que personne ne découche ce soir et contrôle leur présence. », soupira-t-il, n’ayant pas vraiment envie de quitter le préfet de feu.

« C’est pas facile tous les jours d’être préfet, faut toujours être derrière nos adorables petits kohai et leur botter leurs petites fesses quand ils sortent des clous. », finit-il avec une pointe d’humour pour ne pas montrer sa déception de devoir déjà regagner son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Mar 24 Avr - 17:17
"Mon dernier amour? Tu es bien optimiste." Plaisanta à son tour Haru.

Le châtain n'avait pas encore en tête ce genres de choses, l'amour ce n'était pas encore d'actualité entre eux et puis si il faut cela ne le serait jamais et ils allaient rompre avant que des sentiments ne fassent leurs apparition. Déjà qu'il ne se rappelait pas d'avoir un jour été amoureux, enfin il ne pensait pas, il avait eut de l'affection c'était certains pour ses partenaire mais pouvait il appeler ça de l'amour vu qu'il n'avait jamais eut de chagrin après les ruptures? C'était assez compliqué comme sujet finalement et il ne s'y connaissait pas assez pour faire autre chose que plaisanter dessus, en tout cas pour l'instant.

Prenant un nouveau bonbon il rit de bon coeur avec son camarade préfet, il était donc en trins de se frustrer tout seul surement en vu de sa réaction, bien fait, il avait qu'a venir l'embrasser comme il faut plutôt que de jouer au ninja avec lui. Après tout c'était lui qui avait commencé et non l'inverse! Il sortit cependant de ses pensées en l'écoutant, qu'il était sérieux dans son travail, de son cotés il se moquait que les élèves découche, après tout tans qu'ils ne faisaient pas le mur qu'importe, ça lui était aussi arrivé de ne pas rentré à l'heure au dortoir et devoir dormir à l'hôtel rentrant de ce fait à peine le portail ouvert.

"De mon cotés je les laisse découcher, tans qu'ils se barre avant le couvre feu et revienne à l'heure pour les cours. Ce n'est pas interdit de dormir dehors en plus, j'ai déjà bien assez de règles à leurs faire respecté sans en rajouter." Expliqua le châtain.

Des adorables petits kohai? Diantre les voyait il comme des petites choses adorables et non comme des monstres à discipliné à longueur de journée? Li les voyaient plus comme de chiots qu'il fallait éduquer et corriger en permanence. Il se leva alors et commença à ranger un peu déçut de devoir quitter l'autre tout ça à cause de stupide gamin à éduquer.

"Si tu appliquais le règne de la terreur comme moi, tu aurais plus de temps à passer en ma compagnie, c'est dommage du coup, pour notre deuxième rendez vous j'aurais eut qu'un baisé d'enfant." Plaisanta à moitié Haru le regardant du coin de 'oeil un peu taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Mer 25 Avr - 13:13
« Oui, le dernier. Il faut être ambitieux dans la vie et relever des challenges. C’est beaucoup plus difficile d’être le dernier amour, qui dure toujours, que le premier. », ajouta-t-il avant de rire.

« C’est une règle qui a été instauré dans le dortoir de glace. Les étudiants doivent pointer, et le préfet quoi vérifier ça le dimanche soir et ceux qui découchent, doivent prévenir. C’est par mesure de sécurité. Y’a une vingtaine d’année, il y a eu un début d’incendie dans la cuisine en pleine nuit. Deux débiles de deuxièmes années s’étaient glissés en pleine nuit dans la cuisine pour se faire un petit encas, et ils ont oublié d’éteindre le gaz. Il y avait un torchon à proximité, qui a rapidement pris feu. Du coup, évacuation générale, parce que ça s’était vite propagé. Tous les élèves étaient dehors, à attendre sagement. Et en faisant l’appel, le préfet s’est rendu compte qu’il manquait une étudiante. Il est retourné dans le feu pour aller la secourir, sans attendre les secours du dortoir de l’eau et de la terre pour éteindre tout ça. En fait, elle avait simplement découché sans le dire. Le préfet a gravement été blessé. Et après ça, il a été traumatisé et a décidé d’instaurer une règle stricte sur la présence des étudiants. C’est devenu une tradition maintenant, inscrit dans notre « code » pour préfet de glace, si je puis dire. Je peux déléguer à un étudiant de cinquième année de confiance quand je veux rester un peu plus longtemps chez moi, mais là c’était trop tard pour le faire. », expliqua-t-il à son tour les raisons de ce « flicage ».

Kaname pouvait tout à fait comprendre les raisons qui avaient poussé son prédécesseur à instaurer cette règle. Même si cela pouvait paraître chiant, il préférait largement prendre cette mesure de sécurité plutôt que de risquer la vie de quelqu’un.

« Je ne voudrais pas faire concurrence à ton règne de la terreur. », plaisanta le châtain clair tout en remballant ce qu’il avait amené.

« Tu veux que je te laisse les cookies ? », dit-il en protégeant soigneusement avec du papier d’aluminium.

« Un baiser d’enfant ? Tu oublies vite ceux d’avant. Ah, je vais devoir te rafraîchir la mémoire alors. », lança-t-il avec un large sourire avant de se lever et de venir s’asseoir à cheval sur lui. Il allait il en donnait des baisers d’adulte, puisse qu’il en demandât. Il passe une main dans ses cheveux et fit basculer sa tête en arrière avant de l’embrasser fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Mer 25 Avr - 20:45
Le châtain reprit place sur sa chaise pour attraper son sac afin de le garnir, le blond avait semble il une histoire à raconter alors autant s'asseoir et rester sage, il était capable de faire plusieurs choses à la fois certes mais il aurait bien le temps après l'histoire de continuer son rangement, c'est qu'il en avait beaucoup trop acheter, ses camarades allaient être content d'avoir tans de reste, quand à l'explication il dirait juste qu'il avait eut les yeux plus gros que le ventre après son sport et ça passerait comme une lettre à la poste.

Il avait entendu parler de cet incident avec le dortoir de glace, pourtant en général quand on parlait d'incendie c'était le dortoir de feu auquel tout le monde pensait mais pas cette fois-ci. C'était son dieu vivant qui lui en avait parlé sans trop entrer dans les détails à l'époque , quelques préfets des autres dortoirs avaient alors appliqué la même règle que ceux de glaces mais ce fut de courtes durée, nul doute que le traumatisme était uniquement pour ceux de glace qui continuaient donc à appliquer cette règle à la lettre, lui se contentait d'interdire la cuisine la nuit, parmi les cadet chargé de la cuisine un seul avait la clés et faisait l'ouverture et la fermeture de la dite cuisine, et grâce au règle de la terreur il prenait son rôle à coeur, car si un incident survenait, c'était lui qui prendrait!

"Je ne pense pas que tu en sois capable, c'est un travail de tout les jours légué par mes quatre prédécesseur."
Sourit Haru.

Le grand Marc avait instauré le règne de la terreur et tout les autres préfets de feu avaient ensuite suivit le mouvement, cela fonctionnait à merveille après tout! Certes la discipline chez eux avait toujours était assez stricte mais la terreur ajoutait un petit quelque chose qui rendait le tout harmonieux et surtout parfait! Sortant de ses penses hilarante le châtain haussa un sourcil, comment refuser une telle proposition?!

"Si tu n'en veux pas je les veux bien, ça me servira de casse croûte pendant ma lecture du soir."

Voyant le beau blond venir vers lui le châtain posa son sac sur la table et le laissa s'installer sur ses genoux, posant ses mains sur ses hanches, il était très beau aussi de ce point de vu là et pas si lourd que ça au passage . Sentant la main dans ses cheveux il ferma les yeux, se laissant guider avant d'enfin sentir sur ses lèvres un baisé digne de ce nom auquel il répondit avec avidité, voila ça c'était pas un bisou d'enfant! Sans attendre ses mains passèrent sous ce t-shirt pour caresser cette peau si agréable au niveau de ses hanches afin de rester sage, il ne voulait pas être trop frustré. Rompant le baisé faute d'air il se mordit la lèvre inférieur regardant son vis à vis avec envie.

"Tu en crevais d'envie avoue."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Sam 28 Avr - 0:07
Kaname savoura le baiser autant qu’il put et jusqu’au bout. Aujourd’hui, il s’était contenté de l’embrasse gentiment, et les précédents baisers n’avaient rien à voir avec celui-là. Celui-ci était bien plus passionné, fougueux, sexuel. C’était le genre de baiser qu’il faisait pendant les préliminaires. Malheureusement pour lui, cela n’irait pas plus loin que ça aujourd’hui. Il n’avait rien avec lui pour, et puis, même s’il n’était pas contre prendre sa partenaire contre une table, pour se première fois en tant que couple avec Harukami, il avait envie de quelque chose de plus douillé que le bois froid du mobilier.

« Je plaide coupable, oui », dit en souriant avant de l’embrasser quelques fois dans le cou.

« Cette semaine, il va falloir que j’achète du lubrifiant, » dit-il, sans aucune gêne entre deux baisers dans le cou. Pour lui, c’était normal de parler de ce genre de chose librement avec son partenaire. Il l’avait toujours fait, même si parfois ses ex étaient trop timides et rougissant dès qu’il avait le malheur d’évoquer le simple mot « capote », il ne s’était pas freiné pour autant. Selon le préfet de glace, il n’y avait rien de pire que d’être gêné en parlant de sexe avec le principal intéressé. C’était un coup à être frustrer et surtout frustrer sa ou son partenaire. Il préférait qu’on lui dise qu’il n’avait pas été à la hauteur plutôt que se force à simuler. Enfin, ça ne lui était plus jamais arrivé depuis le lycée de ne pas réussir à satisfaire ses ex.

Il mordilla une dernière fois son cou avant de se relever. Il avait pris soin de ne pas le marquer cette fois. Il avait bien vu les petites boutades que leurs camarades lui avaient lancé dans les douches, et il n’avait pas envie que cela recommence pour ne pas être louche. Car la seule personne dont tout le monde savait qu’il avait vu ce week-end, c’était le préfet de glace. Certains pourraient plaisanter en lui prêtant ses suçons et cela risquait de tendre un peu l’atmosphère. En effet, Kaname savait qu’il aurait du mal à se défendre et risquait de paraître encore plus louche surtout s’il ne sortait pas de vacheries sur le compte du préfet de feu. Or, il n’avait plus envie d’être désagréable comme avant avec lui et puis, il ne savait pas si ses réflexions le vexeraient ou pas.

« Bon, faut que j’aille chaperonner mon dortoir. Je sors en premier, pour éviter qu’on nous voie ensemble, et partir tel un ninja furtif pour ne pas être démasqué », dit-il en plaisant tout en finissant de ranger ses affaires.

« On se voit demain, passe une bonne soirée. », dit-il en se penchant et l’embrassant chastement sur les lèvres en guise de baiser d’au revoir. Puis, il sortit de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Sam 28 Avr - 11:49
Caressant les hanches de son partenaire chastement du bout des doigts il le regarda dans les yeux un instant, comme si le temps n'avait pas d'importance et ne le quittant qu'en le voyant se pencher de nouveau afin de sentir ses lèvres dans son cou, le tendant un peu plus afin d'élargir la zone, il ne devait pas penser à plus, il n'aurait rien d'autre que ça avant surement un petit moment alors il ne devait pas compter dessus pour l'instant et juste savourer ce qu'on lui donnait. Il tendit l'oreille en entendant sa voix, il en était sur! Mine de rien il ne l'avait pas trop mal cerné jusqu'ici.

"J'en ais une petite bouteille si tu veux, par contre faut que je me rachète des capotes, il m'en reste que deux je crois." Continua le châtain.

En même temps avoir chacun sa bouteille et son stock ce n'était pas plus mal , au moins aucun des deux ne serait le pigeons qui achetait tout et qui se ruinait pour leurs parties de baise.C'était fort agréable que le blond en parle naturellement, il avait eut des ex homme qui rougissaient comme des filles vierges en entendant le mot lubrifiant, surtout a l'époque du lycée, il lui avait alors dit "sinon je te prend à sec" et l'autre avait rougit d'autant plus ce qui lui avait fait prendre un fou rire dont il se rappellerait toujours et d'autres partenaires disaient juste que ce genres de chose fallait pas le dire, acheter sans rien dire, ça va ils étaient pas poursuivit par le FBI!

"File faire ton papa poule, moi je vais rentré, marcher dans les couloir juste pour leurs mettre le stresse." Rit Haru.

Il aimait bien ça, chacun son truc! Après ce dernier baisé le préfet de feu regarda l'autre partir et termina alors son rangement, ne sortant qu'après cinq bonnes minutes histoire d'être bien sur que personne ne le voit sortir juste après son camarade et retourna dans son dortoir, s'installant dans la salle commune pour réviser un peu, laissant le peu de cadets ayant des couilles venir lui demander de l'aide pour leurs devoirs. Il y en avait que quand il était dans cette salle qu'ils osaient lui demander de l'aide, ils le savaient, le dernier étage leurs étaient interdit et il n'aimait pas être déranger entre les cours.

Le lendemain se passa normalement, les autres derniers années avaient été un peu stressé de leurs retour en cours à lui et Kaname mais finalement tout était normal, aucun des deux ne sautait à la gorge de l'autre. Le châtain ne lui adressait pas la parole et vis versa mais le soir ne se gênait pas pour lui envoyer quelques messages, rien de bien fou, des banalités avec quelques petites blagues un petit peu perverses parfois, des sous entendu gentillets aussi. Mine de rien il avait passé deux jours sans un baisé et ça lui manquait, cette relation caché avec quelque chose d'excitant mais de frustrant à la fois, tout ça car les gens leurs collaient au cul, ils n'avaient eut aucun moment pour se croisé en vitesse et avoir un petit baisé de rien du tout.

Le mercredi matin arriva alors, il n'aimait pas cette journée en soit, après tout il y avait son cours favoris qu'était l'auto défense mais vu que personne ne faisait équipe avec lui de son pleins grès ce n'était pas agréable, les gens faibles trouvaient le moyens de lui gâcher son plaisir. Après les deux heures de cours classique il alla donc se changer et entra dans le gymnase, regardant ses camarades de feu d'un air triste.

"Nous regarde pas comme ça, c'est non!" Grogna l'un d'eux en s'éloignant.
"Vous avez peur, alors que la petite Mikamu elle a pas peur de s'entraîner avec moi, ELLE!" Pesta Haru en allant s'accroupir devant un tapis.
"C'est donc toi qui l'a rendu si brute lors de ce cours?! Ma petite fleur!" Engueula la préfet d'air.
"On fera équipe avec toi dans tout les autres cours promis, mais pas celui là." Rit le préfet de terre.

Le châtain pesta d'autant plus, si les gens voulaient bien être ses partenaires il n'aurait pas à s'entraîner parfois le Week-End avec la petite soeur de son dieu, qui elle aussi était un peu frustré que personne ne veuille faire équipe avec elle dans ce cours. Si seulement elle était en dernier année il aurait une partenaire fixe d'auto défense, mais ça arrivait quoi? Une fois par mois qu'ils se fassent un petit entraînement, vu son adoration pour ce cours ce n'était pas assez pour retiré sa frustration de son cotés. Sans compter que depuis sa crise lors du cours de combat les gens devaient être encore plus méfiant à l'idée de faire équipe avec lui.Un soupir à fendre l'âme comme chaque fois sortit de sa bouche et il fixa le sol, attendant que le professeur désigne lui même la futur victime, enfin plutôt son futur partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Mar 1 Mai - 22:06
Amusé, Kaname se contenta de lui lancer un sourire quand il quitta la salle. Il imaginait bien le préfet de feu déambuler dans les couloirs de son dortoir, tel un prédateur, à l’affut du petit kohai ne respectant pas le règlement strict qu’il avait instaurer. Être une petite souris pour observer ça devait vraiment être amusant. Toutefois, il plaignait quand-même les cadets de feu. Il ne valait mieux ne pas avoir de problème de fuite urinaire au risque de se faire pipi dessus avec une telle pression de terreur. D’ailleurs, avait-il déjà réussi à faire se pisser dessus un de ses kohai ? Le préfet de glace était curieux à ce sujet et se demandait jusqu’où Harukami poussait son règne de la peur. Était-il sans scrupule pour terrifier ses cadets jusqu’à se faire dessus ? Ou avait-il quand-même des limites et un peu pitié d’eux ?

Les deux suivants, Kaname se comporta comme d’habitude. Le lundi matin, il avait eu peur de trop ou pas assez en faire. Mais finalement, tout se passa bien et il eut moins de mal qu’il ne le crut. Il se contenta de lui dire bonjour sur un ton neutre et sans sourire. Il était fier de lui de ne pas lui avoir adressé un sourire radieux qui aurait certainement fait poser des questions à ses amis les plus proches. Pour les jours suivants, il agit naturellement et essaya d’éviter tout contact suspect en tête-à-tête avec son petit-ami. Toutefois, il était frustré de ne pas pouvoir le voir et passer du temps comme il voulait avec lui. Il devait se contenter pour l’instant des messages qu’ils s’échangeaient le soir.

Cependant, mercredi, il vit sa chance de pouvoir passer du temps avec lui et à la vue de tous sans paraître louche. Comme d’habitude, personne ne voulait faire équipe avec Sahiko en cours d’autodéfense et c’était parfait pour lui. Alors, avant même que le professeur ne décide un partenaire pour lui, il alla se placer devant.

« On dirait un chien battu. », dit-il pour plaisanter et pour faire comme d’habitude.

Le reste de la salle se crispa en voyant Kaname se placer devant Sahiko. Un silence de mort régna et comme si un vent glacé avait envahi le gymnase, un frisson leur parcouru l’échine. Tous avaient encore en tête ce qui s’était passé la semaine dernière et automatiquement, ils s’écartèrent tous d’un pas.

Leur professeur les regarda bouche bée avant de se reprendre et d’annoncer que le cours commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Troisième
avatar
Messages : 1932
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse
Mar 1 Mai - 22:40
Attendant sagement le préfet de feu tenta de deviner qui allait être son partenaire cette fois-ci, généralement le professeur faisait un roulement pour ne pas que les autres élèves aient l'impression d'être puni en étant avec lui. Dire que pour les autres cours il y avait toujours quelqu'un pour lui demander de faire équipe, bande de rats égoïste va songea t'il, de toute façon personne n'allait se porter volontaire comme toujours, ça faisait un moment qu'il n'avait pas fait équipe avec Takuya le préfet de terre tiens, peut être lui du coup? Qui sait. Mais il fut surprit d'entendre une voix qui lui avait presque manqué finalement. Il se releva en faisant un léger sourire, il avait un nouveau copain de jeu?!

"Et tu es le généreux adoptant à ce que je vois." Fit remarqué Haru en haussant les épaules.

La tension dans le gymnase avait monté d'un cran, le châtain la sentait à son comble alors que finalement ce n'étaient clairement pas eux deux qui l'avaient mise en place, allé fallait pas faire les péteux pensa t'il en observant les gens reculer d'un pat. Il avait répondu comme il l'aurait fait avant leurs mise en couple secrète, après tout lui de son cotés avait toujours été cordiale ou plutôt poli, oui plus ce terme là.

Le cours commença et il sourit, enfin, il allait enfin pouvoir toucher un peu son partenaire, certes ce ne serait pas de manière sensuel ni même câline mais y'avait pas de petit plaisir en vu du manque qu'il avait en lui en plus Kaname avait un très bon niveau dans ce cours, certes il ne le battait pas souvent mais au moins il y avait un peu de résistance. Le seul geste un peu doux était de l'aider à se relever à chaque fin de match, mais bon dieu qu'il en voulait plus! Il n'avait pas intérêt à lui dire que ce Week-End il était occupé car il allait faire un meurtre. Mais e fut trop court! Ce foutu cours n'était pas assez long, ils devaient déjà se séparer pour faire comme si ils ne s'entendaient que pour faire plaisir aux autres.

"Mine de rien tu te débrouille bien, ce serait profitable pour tout les deux que tu sois mon partenaire dans ce cours non? Les autres arrêteraient d'avoir peur de tomber sur moi en coéquipier et on progresserait tout les deux.
" Proposa Haru en haussant les épaules se dirigeant vers le vestiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1943
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Mar 1 Mai - 23:38
Kaname se moquait bien que tout le monde fût tendu comme des strings. Ce n’était pas son problème s’ils se mettaient dans des états pareils. Bon, d’accord, ils n’étaient pas au courant que l’incident de la semaine dernière ne risquait pas de se reproduire vu que leur relation avait évoluée dans le bon sens. Mais le préfet de glace n’avait pas envie de les prendre avec des pinettes et de se priver de ce moment avec Harukami.

« Oui, c’est toujours voulu avoir un chien », rétorqua-t-il avait un petit sourire.

Le cours se passa sans accro. Bien sûr, il n’arriva pas une seule fois à dominer son partenaire, mais il se défendait très bien face à lui. De temps en temps, leur professeur venait vers eux pour vérifier qu’ils ne s’étranglaient pas en silence. Cela avait le don d’agacer le préfet de glace qui voulait un peu d’intimité avec Sahiko. Les autres avaient eu la gentillesse de s’écarter d’eux, alors il aurait apprécié que leur enseignant leur lâche un peu la grappe. A cause de ça, il ne pouvait s’autoriser des gestes plus tendres que le simple fait de se tenir la main au moment de se relever. Enfin, il ne devait pas trop se plaindre non plus, il avait pu passer du temps avec son petit-ami même si c’était pendant un court instant. Dommage que ce cours ne durât pas plus longtemps.

« Je pense oui », dit-il en mettant en arrière ses cheveux. Il avait bien transpiré et une bonne douche allait lui faire du bien.

« On pourra progresser ensemble et les autres arrêteront de trembler comme des feuilles chaque mercredi, » ajout-a-t-il en plaisantant. « Je vais être vu comme leur héros ! »

« Dis-moi, tu peux traîner un peu dans les douches ou tu as des obligations ? », dit-il à voix basse et un peu en retrait des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp with you! :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen-
Sauter vers: