[Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Jeu 9 Nov - 0:43

« Ah, je me demande quel parfum je vais prendre. », dit-il en posa ses mains sur sa nuque tout en se mettant en marche vers la petite pâtisserie du quartier. Le préfet de glace préférait concentrer ses pensées sur les manju plutôt que sur son camarade qui marchait à côté de lui.

« Mangue, sans surprise. », plaisanta Kenta.

« Tout de suite, tu sais que je peux te surprendre. », rit et s’arrête devant la petite boutique qui vendait ces délicieuses pâtisseries.

La pâtisserie n’était pas grande, mais il y avait une grande baie vitrée qui permettait de voir les employer confectionner les manju. Ils réalisaient cela rapidement et d’un geste expert. Toute la journée, ils répétaient les mêmes gestes et avaient ainsi acquis une dextérité. On pouvait également voir les manju cuire et sentir une délicieuse odeur émaner de la boutique. Un grand sourire s’élargit sur le visage de Kaname.

« Allez, j’invite ! », lança joyeusement Kenta avant de s’approcher devant le comptoir.

« Bonjour, je voudrais trois manju. Un à la chantilly, un à la mangue et un à la pâte de haricot rouge, s’il vous plaît. », demanda-t-il avec un large sourire à la jeune fille qui le servait. Une fois sa commande récupérée, il répartit ses manju entre ses collègues.

« Ah, c’était pour voir la petite Haruno, avoue, » le taquina Kaname.

« Non… c’est pas vrai… », rougit Kenta en mordant dans son manju.

« Merci pour l’invitation et le manju. Ittadakimasu ! », lança-t-il avant de croquer dans sa pâtisserie, « c’est tellement bon ! »

Tout sourire, Kaname dévora son manju, mais sans s’en mettre pour autant partout. Il mangeait rapidement, mais proprement. Même s’il avait grandi dans une famille modeste, il avait été bien élevé et sa mère avait pris soin à lui inculquer les bonnes manières.

« Allez, cette fois c’est ma tournée ! La même chose Kenta ? », dit-il, en souriant avant de réaliser qu’il y avait Sahiko avec eux. « Sahiko ? Un autre ? », ajouta-t-il avec un ton légèrement moins enjoué si on y faisait bien attention.

Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Jeu 9 Nov - 16:25

Commençant à marcher le châtain mit ses mains dans ses poches, il avait hâte d'y être, si c'était aussi bon que le plus jeune le disait, il allait se régaler, cela rattraperait ce chagrin de ce midi. Il écouta d'une oreille distraite les deux garçons, ils étaient complice ça se voyait, qu'importe, il n'avait pas besoin d'être impliqué dans cette conversation, il n'était pas le genre de personne à râler quand les gens se faisaient de petites blagues entre eux, il se suffisait à lui même et puis qu'aurait il put bien dire dans cette situation? Rire bêtement ou encore tenter une plaisanterie au hasard sortit d'il ne savait ou et paraître ridicule et hors sujet? Plutôt mourir.

Une fois devant la petite boutique le préfet huma la douce odeur des manju, en tout cas si ils étaient aussi bons qu'ils sentaient bons effectivement il allait se régaler, en tout cas la pâte était de qualité, la chantilly le serait elle aussi?! Suspens! Attendant gentiment il prit le manju et haussa un sourcil à la remarque de Sakai, o? La petite vendeuse lui plaisait? Trop jeune et pas du tout son genre mais elle n'était pas vilaine il fallait bien le reconnaître, une fille classique, en même temps Kenta ne semblait pas être un excentrique de première.

"Merci Kenta-kun. Tu sais si elle te plait tu devrais le lui dire, au moins tu seras fixé." Lança Haru en souriant au plus jeune.

Il fallait savoir encourager ce genres d'initiative, les garçons timide finissaient rarement avec la fille de leurs rêve et avaient des regrets, ce n'était pas son cas, il n'avait jamais eut à draguer pour avoir quelqu'un, les gens se rapprochaient de lui naturellement que ce soit des femmes ou des hommes. Mais bon c'était de l'âge de Kenta d'être hésitant comme ça, ensuite même si il se prenait un vent et bien tans pis, il passerait à une autre un point c'est tout, enfin si il y arrivait, certains devenaient encore plus timide après un refus, la confiance en soit ce n'était pas évident à gérer pour certains. Finalement il croqua dans son manju et le savoura avec un léger air rêveur sur le visage, enfin, il était parfait! Forcément il allait en prendre un second, et ça tombait bien vu que c'était si gentiment proposé.

"Avec plaisir, proposé si spontanément ça ne se refuse pas, surtout si c'est bon
." Sourit Haru. "Si un troisième vous dis je paie la tourné sinon on se refera ça dans la semaine."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Dim 12 Nov - 0:43

Kaname espérait désespérément que Sahiko refuse son offert de lui payer un nouveau manju. Le jeune homme était loin d’être radin. Bien au contraire, il était plutôt du genre à être généreux et encore plus quand il était en couple. Plus il aimait une personne, et plus il sortait son argent pour offrir des petites choses, çà et là, en guise d’attention. Toutefois, il n’en faisait jamais trop pour ne pas que la personne se lasse et le trouve étouffant. Il savait doser ça. Offrir lui faisait vraiment plaisir, et c’était fait avec bon cœur. Enfin, seulement quand c’était pour des personnes qu’il estimait. Pour des personnes qu’il jugeait comme ses rivaux ou qu’il détestait profondément, c’était autre chose. Il avait des oursins au fond des poches et avait du mal à sortir son argent. Il n’avait vraiment pas envie de lui faire plaisir, mais devant Kenta, il ne pouvait pas se montrer désagréable. Le garçon semblait apprécier le préfet du feu, alors il devait faire des efforts. Du moins, pour l’instant, si ça se trouvait, il allait vite déchanter après avoir passé un peu plus de temps avec lui et partagerait les mêmes sentiments à son égard.

« La même chose donc. », dit-il avec un sourire légèrement crispé en regardant Harukami. Dommage pour lui, il avait accepté… Kaname allait devoir prendre sur lui et jeter de l’argent par la fenêtre pour son satané rival !

« Oh, je vais décliner pour le troisième, désolé Harukami-san, mais ça sera avec plaisir pour une prochaine fois. Je vais me contenter de seulement un deuxième, sinon je ne vais plus avoir faim pour ce soir et je vais me faire tirer les oreilles. D’ailleurs, vous aussi vous devriez garder de la place, le soir vous allez manger les repas de ma mère, ils sont copieux », rit le jeune homme.

« Ah… c’est vrai qu’on goûte assez tard ! J’avais complètement oublié ! Bon, je reviens ! », lança-t-il avant d’aller acheter les manju.

Une fois fait, il les distribua et le mangea avec plaisir.

« Bon, je vais aller aux bains avant le dîner ! »

« Bonne idée. D’ailleurs, Harukami-san, tu sais où ils se trouvent ? Kaname, tu peux lui faire voir pour ce soir ? »

« Mais bien sûr », dit-il en serrant légèrement les dents.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Dim 12 Nov - 10:19

Lui comptait bien revenir en tout cas, en vu de la qualité de la chose il risquait d'y prendre goût et puis les vacances c'était fait pour se faire plaisir tout de même! Même si les deux autres n'en voulaient pas plus, ce qui lui importait peu, lui s'en prendrait un, non plutôt deux autres pour ce soir avant d'aller dormir, non aller soyons raisonnable pensa t'il, un serait suffisant! D'ailleurs était-ce dur à faire des manju? Pourquoi pas apprendre pour s'en faire au dortoir, il lui fallait bien s'occuper entre deux remontage de bretelles sur ses cadets, après l'effort le réconfort en quelque sorte, c'est que c'était épuisant garder la discipline et le règne de la terreur en place, surtout après les vacances, ils avaient tendance à trop se relâcher et le retour à la réalité n'allait pas être de tout repos.

Quand Kenta parla des repas du soir le châtain sourit, la cuisine maison y'avait que ça de vrai alors il allait devoir effectivement se restreindre afin d'en profiter, ensuite c'était un peu dommage que Sakai soit là, il était bizarre ce type, facilement ignorable mais bizarre. Heureusement qu'il n'y avait aucun aliment qu'il n'aimait pas ou qu'il n'avait pas d'allergie, c'était tellement pénible pour les autres d'être ainsi surtout quand ont était héberger!

"Je vais juste m'en prendre un pour avant d'aller au lit alors. Merci Sakai-kun." Sourit Haru avant de croquer dans le manju tout fraîchement arrivé.

Haussant un sourcil en entendant le mot bain alors qu'il était en pleins rêve doux et pleins de chantilly, il réalisa de quoi les deux parlaient, oui ce serait une très bonne idée, il avait fait chaud malgré la climatisation, c'était important d'aller au lit propre, il ne comptait pas traîner ensuite, juste se laver rapidement et partir, lui prendre des bains avec des inconnues ça ne lui plaisait pas trop, les bains il les savouraient dans les onsen, dans la baignoire des dernier années, voir chez lui et en plus chez lui il avait de la musique, ce qu'il n'aimait pas imposer à ses camarades à la fac.

"Non je ne sais pas, mais Sakai-kun va se faire un plaisir de jouer les guides je n'en doute pas Assura le préfet en fixant l'autre avec un sourire.

Partant dans la boutique il revint avec un autre manju, son dessert! C'était important les desserts quand même, depuis petit on l'avait habituer à avoir son dessert, généralement c'était un fruit, sa mère était très à cheval sur ça mais chez ses grands parents il avait prit quelques habitudes, étant le seul petit fils il avait droit à des pâtisseries et autres choses "pas prévu pour ça" d'après ça tendre maman. Au dortoir c'était de la chantilly en dessert, très souvent!

"Voila j'ai mon dessert je vous suis tout les deux. Tu as bien fais de m’emmener ici Kenta-kun, de vraies petites merveilles.""
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 13 Nov - 22:22

Eh merde ! Pourquoi Kenta était-il trop gentil et se souciait autant des autres ? Il n’aurait pas pu se montrer un peu plus égoïste et s’en moquer éperdument que le petit nouveau sache où se trouvait les bains publics ? Kaname savait très bien que s’il avait pu, c’est lui qui aurait pris de son temps pour emmener le préfet de feu aux bains. Malheureusement, il avait encore des obligations et devait être présent chez lui. À cause de ça, c’était lui qui devait se coltiner cette tâche ingrate… Il se serait bien passé de devoir côtoyer encore plus Sahiko… À présent, il pouvait faire une croix pour aujourd’hui pour avoir un peu de temps pour lui tout seul…

« Un vrai plaisir, oui. », répondit-il, toujours avec le même sourire crispé.

« Alors on se rentre. De rien, ravi que ça te plaise. », sourit le jeune homme avant de se lever et de se mettre en marche.

Pendant le chemin du retour, qui était court, la boutique n’était pas à plus de cinq minutes à pied, Kaname resta silencieux, pestant intérieurement de devoir materner son camarade. Arrivé, il monta chercher ses affaires en haut et attendit que Sahiko fasse de même pour se rendre aux bains, tandis que le fils du patron alla aider sa mère. Puis, il se mit en marche.

« Alors, comme ça monsieur est comme les enfants, il lui faut sa petite sucrerie du soir. », lança-t-il sur un air moqueur avant de franchir les portes des bains publics et salua le vieillard derrière son comptoir.

« Bonjour, Goro-san. Je suis présente Sahiko Harukami, mon nouveau collègue. », lança-t-il tout souriant et aimable.

Le vieux monsieur se contenta d’incliner poliment la tête en guise de salue et leur indiqua qu’ils pouvaient y aller.

« Comme on est saisonnier ici, c’est gratuit pour nous. Sinon l’entrée est de trois cents yens. Il a pas l’air comme ça, mais Goro-san a une bonne mémoire, maintenant qu’il t’a vu, il sait qui tu es et tu n’auras pas de problème pour revenir gratuitement tout seul ici. », commenta-t-il en enlevant ses chaussures avant d’entrer.

A l’intérieur, il se déshabilla et plia soigneusement ses affaires pour les ranger dans un cassier. Il n’était pas du tout pudique et s’en moquait totalement d’être nu devant son camarade. D’ailleurs, il avait certainement dû déjà dû l’être pendant la douche après les entrainements. Comme il s’efforçait d’oublier son existence, il n’avait pas fait attention s’ils s’étaient déjà retrouvé tous les deux nus l’un devant l’autre. Ici, il n’y avait pas de porte, seulement un petit panier dans lequel poser ses effets personnels.

« La porte à droite donne sur les douches et les bains, celle de gauche vers la zone de détente. », lança-t-il en guise de dernière explication. Puis, sur ces mots, il prit la porte de droite pour aller commencer à se doucher.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 13 Nov - 22:48

Le châtain marcha en répondant à ses messages, ce n'était rien d'important mais autant y répondre, ainsi il pourrait juste éteindre son téléphone une fois de retour après le bain, les gens étaient habitués à ne pas avoir de réponse de sa part dans l'instant, souvent il le faisait même exprès, il n'aimait pas être à disposition des gens, si il leurs donnait l'habitude de répondre dans la seconde à chaque fois, certains lui feraient des crises si il ne le faisait pas la fois d'après, de temps en temps il cliquait même exprès pour que le message s'affiche comme lu et attendait dix minutes voir une journée des fois avant d'y répondre, y'avait pas de petit plaisir, il n'y avait qu'à une personne qu'il répondait dans l'instant, l'équivalent de dieu voir même sa petite soeur, car forcément si la petite soeur de dieu avait des questions il se devait d'y répondre!

Montant à l'étage il récupéra ses habits de nuit ainsi que sa serviette et ses produits pour le corps et les cheveux, laissant son dessert du soir sur la table de nuit qui était de son cotés de la chambre. Dire qu'il allait dormir à cotés de l'autre type étrange, pourvu qu'il ne ronfle pas, quoi que qu'importe, il pouvait dormir avec les écouteurs et de la musique dans les oreilles, il avait une playlist exprès de musiques calmes. Commençant la marche il ne prit même pas la peine de tourner la tête pour répondre à son vis à vis.

"Gourmand serait le mot juste." Répondit Haru en haussant les épaules.

Il n'allait pas lui en vouloir de confondre quelqu'un de gourmand et un enfant, après tout ce n'était pas donné à tout le monde d'ouvrir un dictionnaire ou de savoir faire la part des choses. Il pénétra dans les bains et laissa l'habitué parler, saluant poliment le gérant en s'inclinant autant qu'il le fallait. C'était plutôt avantageux comme façon de faire, cela permettait aux saisonnier de ne pas dépenser plus que nécessaire pour se laver. Même si le prix pour lui n'était pas abusé.

"J''avais prévus le budget de toute manière. Mais c'est tans mieux en plus si je n'ai plus besoin de toi." Conclut le châtain.

Oui c'était tans mieux, au moins il allait pouvoir venir sans l'autre qui de toute façon avait surement décider d'être aussi con qu'il l'était en cours en vu de sa petite pique concernant son dessert de ce soir. Il ne voulait pas dépendre de lui. Pourtant de son cotés il avait fait un geste avec la boisson, comme quoi un con restait un con. Retirant ses chaussures il suivit l'autre et se mit plus loin pour se changer, il n'était pas pudique lui non plus alors il le faisait sans problème. Une fois nu il retira l'élastique de ses cheveux et le posa avec le reste, partant ensuite cotés bain avec sa petite trousse transparente en plastique pour ses produits, ne faisant guère attention au corps de son camarade, qu'importe. Il l'avait déjà mater une fois il devait bien le reconnaître et il le savait bien fait, bien que pas du tout son genre.

Cotés bain il prit un tabouret en bois et alla s'installer pour se laver, prenant bien soin de n'oublier aucune partie de son corps, il passa plus de temps sur ses cheveux, en vue de sa masse c'était toujours toute une histoire pour bien les rincer mais il avait prit l'habitude. Il n'y avait pas trop de monde et personne de bruyant surtout. L'endroit était propre, bien éclairé voir même pas trop mal . Une fois nickel le préfet rangea ses produits et les posa près du bain avant d'y entrer, cinq minutes serait suffisant, l'eau était chaude mais pas assez pour lui, c'était peut être du à son élément, mais il 'aimait bouillante, passant sa main dans ses cheveux il les plaqua en arrière et ferma les yeux en soupirant d'aise.

avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 13 Nov - 23:33

De toute façon, il ne comptait pas lui tenir la main pour le reste de la semaine. Il lui faisait voir une seule fois comment les choses fonctionnaient par politesse, et après le préfet de feu allait devoir se débrouiller comme un grand. Pour un petit fils à papa, ce n’était peut-être pas évident de devoir faire les choses par soi-même, mais ce n’était pas son problème. Il n’avait pas envie de devoir lui torcher les fesses parce qu’il avait grandi dans une maison où il y avait un domestique pour chaque tâche différente. Kaname ne savait rien de sa vie, il était vrai, mais c’était comme ça qu’il l’imaginait dans sa tête, ce qui lui permettait de le mépriser à cause de son argent et d’avoir eu tout ce qu’il voulait dans sa vie.

S’étant lavé les cheveux hier, il se les attacha aujourd’hui en une petite queue de cheval, et repositionna ses barrettes pour éviter d’avoir des mèches rebelles. Il s’installa dans un coin, entre le mur et un tabouret qui le séparer d’un petit vieux du coin. Il avait fait exprès de choisir cette place pour être sûr de ne pas se retrouver près de son camarade. Même qu’il avait accompli sa tâche en le menant aux bains, il faisait comme s’il ne le connaissait pas. Il avait l’intention de vivre sa petite vie à son rythme. Kenta avait prévenu Sahiko de l’heure à laquelle était servi le repas, maintenant c’était à lui de gérer son temps comme un grand, le préfet de glace n’en était plus responsable.

Aimant sentir l’eau chaude sur son corps, il mit assez de temps à savonner et se rincer. Son camarade avait déjà rejoint les bains quand il eut enfin fini de se laver. Comme il y avait trois bains de température différente, il put aller dans un où ne se trouvait pas le préfet de feu. Tout était bon pour l’éviter, même s’il devait choisir une température moins élevée que ce qu’il affectionné d’ordinaire. Pestant que son camarade ait choisit le bain qu’il voulait, il jeta un regard en sa direction. Ce-dernier, les yeux clos, semblait apprécier le moment. Il l’observa un moment et dû s’avouer, à contre cœur et à s’en rendre malade, qu’il pouvait comprendre pourquoi certaines filles pouvaient le trouver attirant. Avec ses cheveux mouillés et en arrière, son corps ruisselant et son expression paisible sur le visage, il lui trouvait quelque chose de séduisant. Horrifié par cette pensée, il prit de l’eau dans la paume de ses mains et se la plaqua sur le visage. Puis, il pivota légèrement sur le côté pour ne plus l’avoir dans son champ de vision et fixa l’immense peinture murale représentant le mont Fuji.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 13 Nov - 23:51

L'eau brillante y'avait que ça de vrai! cette température qui faisait que si on y restait trop longtemps sous son emprise la peau en rougissait, ce n'était pas le cas de ce bain, quel dommage. Si il avait été seul il aurait fait chauffer un peu plus mais ce n'était pas le cas et puis officiellement l'usage de sa magie n'était pas encore autorisé à l'extérieur de la fac, plus tard après son diplôme il aurait le droit à sa guise, ensuite personne n'aurait vu, sa main sous l'eau qui aurait put penser que c'était de son fait? Personne hormis le préfet de glace qui semblait depuis leurs arrivé à la fac aimer l'observer, un voyeur surement ou un idiot jaloux, qui sait.

Sortant de son bain après même pas cinq minutes il récupéra son bien et regarda du coin de l'oeil l'autre, lui faisant un regard profondément ennuyé avant de partir. Il avait hâte d'être posé dans sa chambre et puis il avait un cadeau pour son employeur et sa femme pour les remercier de l'héberger, c'était quand même normal de leurs offrir un petit quelque chose. Il se sécha rapidement les cheveux, laissant sa magie lui sécher le corps rapidement, ça faisait gagner un temps fou, il savait maîtrise ce feu en lui et ne c'était jamais brûler! Sans attendre il s'habilla et partit, souhaitant une bonne soirée au gérant, qu'importe que le blond le suive ou non.

De retour le châtain alla ranger ses affaires et chercha dans son sac la boite de chocolat qu'il avait acheter, trouvé dans une boutique ou sa mère qui adorait ça, aimait se rendre. Il descendit les escalier et alla remercier ses logeurs le sourire aux lèvres, juste en voyant la mère de Kenta il put voir cet instinct maternel débordant, que de tendresse et de gentille dans ces yeux c'était fascinant. Donnant la boite il laissa cette mère poule posé sa main sur sa joue.

"Tu es un amour, autant que Kaname-kun, d'ialleurs vous êtes dans la même fac m'a t'on dit, vous êtes amis?!" S'enquit la mère.
"Pas vraiment non seulement camarade de classe, nous sommes prit par nos obligations de préfets et puis, nous n'avons jamais eut ce petit quelque chose nous faisant nous rapprocher." Sourit Haru l'air de rien.

Non il ne lui dirait pas que ce garçon n'existait simplement pas dans sa vie, il connaissait son nom, sa réputation, sa façon qu'il avait de le haïr sans que lui sache pourquoi, mais chut c'était un secret, ces gens n'avaient pas besoin de savoir tout ça. Quand elle lui demanda ou était d'ailleurs le blond il se contenta d'hausser les épaulesen disant que lui n'aimait pas trop traîner dans le bain alors il était partit devant afin de leurs offrir les chocolats avant le dîner. Puis il repartit dans la chambre et s'allongea sur son , prenant un de ses livres au hasard dans son sac.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mar 14 Nov - 0:32

Kaname resta un bon quart d’heure dans le bain. Il avait fini par complètement oublier que Sahiko se trouvait dans la même pièce que lui et même qu’il l’avait trouvé séduisant l’espace d’une seconde. Tout ceci était à présent un lointain et mauvais souvenir et il pouvait profiter pleinement de cet instant de détente.

Quand sa peau commença à légèrement se flétrir, le préfet de glace jugea que c’était assez et qu’il était temps de sortir. Il avait encore du temps devant lui avant le repas du soir, mais il ne voulait pas trop trainer ici. C’était sympa, mais pas aussi relaxant qu’un onsen. D’ailleurs, en parlant de onsen, il se souvenait que ses amis de la fac étaient partis quelques jours à Kusatsu pour profiter des nombreux onsen que la station proposait ainsi que faire quelques randonnées dans la montagne. Kaname avait dû décliner leur invitation. Il s’était déjà engagé pour cet été pour travailler. Même si cela ne l’avait pas trop dérangé de devoir refuser, à présent il regrettait amèrement. Tant pis, il essayerait d’y aller pendant un week-end. En bus, ça se faisait bien.

Sortant de l’eau, il se redit dans le sas où se trouvaient les casiers. Il se sécha, s’habilla et s’en alla après avoir salué Goro-san. Il fit un petit détour pour rentrer, voulant se balader un peu et profiter du cadre. Demain, il essayerait de prendre un peu de temps pour aller se baigne dans la mer. Le temps était idéal pour ça, cela serait dommage de pas pouvoir en profiter. Puis, il rentra chez ses patrons et alla s’installer dans sa chambre après avoir rangé ses affaires. Il n’adressa aucun mot à son colocataire et s’installa sur son futon. Il attrapa son portable pour répondre et envoyer plusieurs messages, en silence. Ses amis lui avaient envoyé plein de photo de leurs vacances en le taquinant de ne pas être là. Kaname sauta sur l’occasion pour leur raconter ses malheurs ici. Ses amis ne manquèrent pas de le taquiner avec ça d’ailleurs. Ils savaient très bien les sentiments qu’il nourrissait à l’égard du préfet de feu et ne lui avaient pas manqué de lui dire qu’il exagérait un peu de prendre ça autant à cœur. Même s’ils aimaient l’embêter avec ça, ils étaient toujours là pour l’écouter se plaindre. Il resta sur son portable jusqu’à l’heure du dîner, n’ayant même pas le temps de bouquiner un peu.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mar 14 Nov - 0:52

Avant de partir le châtain avait fait ses petites courses, produits de toilettes, présent pour la famille le logeant et le nourrissant mais il n'avait pas oublier de passer par la librairie, il lisait un peu de tout, peu importait la nationalité de l'auteur ou encore le genre, bien qu'il ne soit pas très fan des courtes nouvelles, il trouvait ça un peu ennuyeux souvent, trop court, ensuite il avait la chance de lire l'anglais comme ça il pouvait aussi lire des choses n'étant pas encore traduites en japonais. Il avait donc lut plusieurs résumé, cela lui avait bien prit une heure et demi avant de s'en choisir quelques uns, finalement il en prit cinq, lisant vite il pensait que ce serait suffisant pour la fin de ses vacances, un roman d'amour sous couvert d'une histoire de science fiction, deux fantastiques dans le genre héroïc fantasy, un polar et une autobiographie, ça l'occuperait!

Le premier qu'il avait attraper au hasard était le polar, le personnage principal n'avait pas l'air trop cliché alors ça passait, il n'avait pas deviné qui était l'auteur du méfait en lisant le résumé alors c'était bon signe aussi, tout en anglais, c'était agréable, parfois les traductions étaient, douteuses à tel point qu'une phrase changeait de sens à cause de la mauvaise traduction trop approximative! Voyant son camarade de retour il lui jeta juste un coup d'oeil rapide avant de reprendre sa lecture jusqu'a l'heure du repas.

Repas qui fut diablement bon et surtout copieux, effectivement ils n'allaient pas mourir de faim. Il avait été agréable et charmant comme à son habitude, jamais ces gens ne pouvaient imaginer à quel point il pouvait être mauvais voir totalement exécrable par moment. Il aida à débarrasser comme il avait l'habitude de le faire chez lui. Ils avaient un cuisinier parfois quand ses parents étaient trop occupé et avaient tout de même envie d'un bon repas à la maison mais ça lui arrivait de cuisiner pour eux ou d'aider sa mère qui s'évertuait à vouloir être une femme comme les autres, en même temps elle n'avait pas non plus un travail trop prenant si il pouvait s'exprimer ainsi.

De retour dans la chambre il hésita un peu, il aimait avoir chaud certes mais c'était paradoxale pour lui, car il ne supportait pas dormir hors des couvertures, mais en été il faisait bien trop chaud sous les couvertures, il observa le ventilateur le trouvant trop bas en vitesse pour bien rafraichir la pièce, pas assez pour qu'il dorme sous sa couverture.

"Dis moi, ça te pose un problème si j'augmente le ventilateur cette nuit?" Demanda Haru en s'adossant contre le mur sur son futon, attrapant son dessert.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mar 14 Nov - 23:36

Quand la mère de Kenta les appela pour le repas, Kaname laissa aussitôt son téléphone de côté, sans prendre le temps de finir le message qu’il était en train de taper. Il ne voulait pas faire attendre ses hôtes qui se donnaient du mal pour leur préparer un festin tous les soirs. Chez lui, c’était autre chose. Généralement, il finissait ce qu’il était en train de faire avant de venir et ses parents avaient le temps de l’appeler plusieurs fois avant qu’il arrive. Une fois, pendant son adolescence, en ayant marre car il n’était toujours pas arrivé au bout de dix minutes, sa mère lui avait enlevé son assiette, le privant de repas pour lui apprendre. Étrangement, les fois d‘après, il ne trainé plus pour venir.

Après s’être lavé les mains, il s’installa, tout sourire à la table de ses patrons. Il essayait le plus possible d’ignorer la présence d’Harukami, sans trop de difficulté. C’était un exercice auquel il était maintenant habitué. À force de devoir faire bonne figure devant les réunions officielles ou autre, il commençait à prendre le pli et à avoir un mode « faisons comme si la chaise à côté de moi était vide », généralement cela marchait bien. Alors ce soir, il adopta ce mode là pour être de très charmante compagnie.
À la fin du dîner, il aida lui aussi en débarrassant et passant un coup sur la table pour la nettoyer. Puis, après avoir salué toute la petite famille, il remonta dans sa chambre pour aller lire un peu. Il comptait ne pas trop veiller, comme toujours, pour se lever tôt et aller courir un peu sur la plage. Dès qu’il le pouvait, il courait pour continuer d’entretenir son corps et ses performances physiques. C’était un travailleur, et le sport ne faisait pas exception.

« Non, le froid ne me gêne pas, au contraire. », se contenta-t-il de répondre avant de fermer son livre. Il était un peu étonné qu’il lui demande la permission. Et comme il lui avait demandé, il avait décidé de lui répondre poliment sur un ton neutre.

Le préfet de glace régla son réveil sur son téléphone, puis envoya le message qu’il avait commencé à taper avant d’aller manger. Puis, il s’allongea sur son futon, sous sa couette légère. Projetant de se lever de bonne heure, il valait mieux se coucher maintenant. Il remonta la couverture au niveau de ses yeux pour que la lumière le gêne moins. Il n’allait pas exiger à son camarade d’éteindre car il savait très bien qu’il se mettait tôt au lit ce soir et qu’il était normal que Sahiko veille encore profiter de sa soirée.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mar 14 Nov - 23:52

Le châtain fut légèrement étonné de la réponse, il aurait crut que le blond serait du genre à prendre la tête et à vouloir le contredire à tout prix juste pour le faire chier, il était peut être plus adulte qu'il le pensait, ce n'était pas plus mal en ce moment même car cela allait dans son sens totalement. Quand il était dans sa chambre au dortoir il faisait la lois, c'était normal, ses camarades de feu de son année squattant souvent ils n'y faisaient plus attention, le laissant même de temps en temps, le peu de fois ou il allait dans leurs chambre, à faire sa petite lois, ouvrant la fenêtre quand ça lui plaisait, s'installant sur le lit des gens à sa guise, mais ils avaient l'habitude. Quoi qu'il en soit, ici il n'était pas chez lui, pas avec ses camarades mais chez des inconnues si il pouvait s'exprimer ainsi avec un garçon qui ne l'encadrait pas et qui avait ses propres petites habitudes, alors il devait s'adapter, voila pourquoi il lui avait demander son accord, ensuite ça aurait été étonnant qu'un garçon de glace n'aime pas la fraîcheur surtout en cette période de l'année.

Terminant son petit dessert en soupirant d'aise il s'allongea ensuite sur le cotés pour continuer son livre mais il se releva pour mettre son téléphone en charge, par chance la prise était à cotés de son futon qu'il avait installer contre l'un des murs, tout ses lits, que ce soit au dortoir, chez ses parents ou grands parents avaient toujours un cotés coller au mur, il aimait dormir dos collé au mur presque même si de ce fait tout le reste du lit restait vide, ici aussi il ne ferait pas l'impasse. Branchant son téléphone il se mit un réveil, normalement il serait debout avant mais on ne sait jamais.

Avant de se rallonger il augmenta le ventilateur et revint prendre place, il semblerait que le blond ce soit déjà mit au lit. Devait il en faire autant de éteindre la lumière pour ne pas le gêner..... Non fallait pas abuser non plus; c'était l'heure des poules, il lui serait impossible de s'endormir aussi tôt. Le préfet de feu continua donc sa lecture jusqu'a onze heure et quart avant d'aller une dernière fois aux toilettes, prenant bien soin de ne pas faire de bruit. De retour dans son futon la lumière éteinte il s'installa dos au mur et s'endormit après vingt bonnes minutes à tourner, il n'était pas habitué à l'endroit.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Jeu 16 Nov - 0:11

Kaname avait un don extraordinaire. Il pouvait s’endormir rapidement et un peu dans n’importe quelle condition pour peu qu’il soit un peu fatigué. Son ex lui avait beaucoup reproché de ne pas être attentif à ce qu’elle disait après l’amour. Elle n’arrêtait pas de parler après l’orgasme, ne lui lâchant pas la grappe. Dès qu’il avait le malheur de s’assoupir, elle le secouait pour le réveiller et continuer de parler. Un véritable enfer ! Heureusement, il n’était pas resté trop longtemps avec elle. Mais cela était une autre histoire. Aujourd’hui, ce don était une bénédiction puisse qu’il eût pu s’endormir à peine coucher malgré la lumière.

Lendemain matin, il éteignit son réveil aux premières vibrations de son téléphone. Comme il se levait aux aurores, il ne voulait pas gêner les autres personnes partageant la même pièce que lui, même si c’était son pire ennemi. Le préfet de glace enfila rapidement un short et un t-shirt, son téléphone, un peu de monnaie et son mp3 avant de sortir sans bruit pour aller courir trois bons quarts d’heure. À cette heure-là, il ne faisait pas encore trop chaud, c’était le temps idéal pour se dépenser. Après sa course, il s’arrêta au conbimi du coin pour acheter son petit déjeuner. Il s’acheta un bon café bien chaud, un petit pain et une banane avant d’aller s’installer sur le sable, face à la mer pour manger. Il n’y avait pas meilleur endroit pour se restaurant après l’effort. La vue était tellement magnifique qu’il ne se laissait pas de la contempler tous les jours.

Ensuite, il retourna dans sa chambre, sans un bruit pour prendre des affaires propres et de quoi se laver. Avant d’aller au bain public, il plia sa couverture pour aérer son futon. Puis, discrètement, il alla se débarrasser de sa sueur pour être d’attaque pour la journée. Après sa douche rapide, il retourna dans sa chambre pour lire un peu avant de prendre son service.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Jeu 16 Nov - 0:31

Le temps d'endormissement avait était court comparé à ce qu'il pensait mais la nuit ne fut pas génial, le moindre bruit le réveillait, l'environnement ne lui était pas familier et il avait toujours eut du mal depuis petit à dormir dans des nouveaux environnements, à la fac, passé du rez de chaussé au premier étage et ainsi desuite ne lui avait pas posé de soucis, les bruits étaient à peu près les mêmes, les qualités de literie aussi, bien que dans sa chambre actuel les anciens préfets avaient du procéder à des changement car bon dieu que son lit était confortable! . Là dans ce futon il avait un peu de mal à se rendormir, adorant les matelas moelleux, c'était bien la première fois qu'il dormait dans un futon d'ailleurs, il se réveilla donc plusieurs fois dans la nuit, tournant à chaque fois vingt minutes de plus autant dire que la nuit fut courte, heureusement il n'était pas un gros dormeur.

Quand le réveil de son compagnon de chambre sonna il ouvrit péniblement les yeux croyant que c'était le sien, et pourtant non;l'autre se levait comme une fleur et faisait sa petite vie, une fois celui-ci partit il vérifia l'heure et se rendormit finalement, c"était trop tôt et il n'avait que trop peu dormit. Il se réveilla de nouveau quand l'autre revint et ne parvint pas à se rendormir du tout. S'appuyant sur un coude il attrapa son téléphone pour désactiver le réveil qui n'avait pas encore sonner. Comme toujours le matin ses cheveux lui faisait ressembler à un lion décoiffé au possible, l'élastique étant rester sur son coussin comme toujours pendant la nuit laissant sa chevelure libre comme l'air.

Sans un mot il se leva en attrapant sa trousse de toilette et partit se laver le visage et les dents, coiffant cette masse avant de revenir s'habiller, il n'était pas bavard au réveil, il détestait presque ça et ceux de son dortoir le savaient très bien et l'éviter comme la peste encore plus que de coutume. Une fois fraîchement habiller le châtain observa son camarade en trins de lire et ramassa son sac à bandoulière, ce serait plus pratique pour ses affaires de la journée.

"A tout à l'heure."

Ce fut la seule chose qu'il déclara avant de partir de la chambre tel un zombie selon lui, tel un homme ténébreux d'après ses amies du dortoir de son année, n'importe quoi. Par chance il ne croisa personne entre la chambre et sa sortie de la maison et partit déjeuner dans un conbini au hasard, évitant celui de la veille, plus jamais ils n'auraient son argent cette chaîne à la con! Finalement le préfet de feu arriva dix minutes avant son heure de début, enfin réveiller et apte à sourire et parler, rangeant ses affaires dans un coin de la salle ou il avait manger la veille.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Ven 17 Nov - 23:17

Entendant la voix de son homologue, Kaname leva la tête de son livre de cours et se contenta de lui adresser un « hm » en guise de réponse. Ils ne s’étaient pas adressé la parole depuis qu’ils étaient tous les deux éveillés, et c’était très bien comme ça. Au moins, il avait la paix. Même s’ils partageaient tous les deux la même chambre, ils ne se sentaient pas obligé de communiquer entre eux et de faire semblant de bien s’entendre. Même si Sahiko était à côté de lui, il pouvait facilement occulter sa présence car le préfet de feu se faisait de discret. C’était bien la seule qualité qu’il pouvait lui reconnaître : se faire oublier tant il était discret. Et ça, c’était plutôt reposant ! Kaname pouvait faire sa petite vie tranquillement.

Au bout d’une demi-heure, l’alarme qu’il s’était mise pour ne pas rater l’heure du début de son service, sonna. Il posa son ouvrage et se prépara pour une nouvelle journée de travail avant de descendre.

« Alors, d’attaque pour une nouvelle journée ? », lança tout guilleret Kaname à ses deux collègues. Il se lava les mains et enfila son tablier au logo du stand.

« Oui, comme toujours, » répondit Kenta de bonne humeur.

« Et toi, Harukami-san, ça va ? Pas trop fatigué de ta première journée ? C’est toujours dur de prendre le rythme. T’as passé une bonne nuit ? T’es bien installé ? », interrogea Kenta, soucieux du bien-être de son nouveau collègue.

Pendant ce temps, le préfet de glace qui se moquait éperdument de savoir si ça allait pour son rival, préparait les ingrédients pour la journée. Il coupa les carottes et s’attaqua au choux une fois fini.

« Ah, on a déjà des clients qui arrivent, » lança-t-il en voyant s’approcher deux jeunes hommes.

« Je m’en occupe, je vous laisse vous occuper d’apporter ce qu’il manque et de finir de couper les ingrédients, il ne reste plus que la viande. », ajouat-il en se lavant les mains avant de se tourner vers les clients et de prendre leurs commandes. Ces derniers voulaient deux barquettes de karaage.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Ven 17 Nov - 23:41

Le préfet de feu vérifia pour la première fois aujourd'hui ses messages et les voyant sourit, appuyant pour bien montrer qu'il les avaient lu mais ne répondit rien. Premier petit plaisir de la journée en quelque sorte! Puis il éteignit carrément son téléphone, pour l'heure il avait sa montre de toute manière et encore en aurait il besoin? Si il y avait autant de monde que la veille il n'en n'aurait pas besoin car le temps défilerait tout seul assez rapidement sans qu'il ne s'en rende compte. Soudain le blond arriva comme une fleur, il se doutait que cette question ne lui était pas destiné malgré qu'il ait parler au pluriel alors il se contenta en souriant d'un oui de la tête, étrangement il n'avait pas envie de lui parler, diantre devenait il lunatique?!

Par contre il avait bien envie de parler à Kenta, il était gentil ça se voyait dans ses yeux, peut être trop? Il ne l'espérait pas, les gens trop gentils se faisaient toujours manipuler par des mauvaises personnes, tel que lui même par exemple, il y en avait des trop gentils dans son dortoir parmi ses cadets et ils étaient ses plus fidèles soldats, kohai pardons, lapsus! Mais au moins ces gens là ne posaient pas de soucis et avaient l'esprit d'équipe, c'était important dans la vie. Il enfila son tablier attendant que l'autre préfet en ait terminer avec l'évier afin qu'il puisse se laver les mains à son tour.

"J'ai eut un peu de mal à m'endormir mais tout va bien je pète le feu rassure toi et je suis parfaitement installer." Le rassura Haru en lui ébouriffant gentiment les cheveux.

Une fois l'évier libre le châtain alla se laver les mains soigneusement et se les essuya afin de ne pas mettre de l'eau partout, il aurait put la faire s'évaporer mais officiellement il n'en n'avait pas le droit alors il devait faire comme avant la faculté, ça remontait dis donc! Entendant l'autre glaçon il alla à son poste, décidant de s'occuper de couper la viande, il avait vu la taille des morceaux la veille et en avait même couper alors il n'avait pas besoin de demander "petit les morceaux?" comme un idiot. Il apporta la viande à Kaname qui avait dit s'occuper de ses clients là.

"Je m'occupe de la machine pour les glace." Annonça Haru.

Comme ça Kenta pouvait se concentrer sur autre chose de son cotés et l'autre préfet servir les clients comme il le voulait, il avait prit cette habitude car dans un autre restaurent d'été ou il avait travailler les gens se marchaient dessus en permanence, des fois il y avait deux voir trois personnes qui faisaient la même chose alors que c'était inutile d'avoir autant de monde, du coup le responsable avait dit que les gens devaient dire ce qu'ils allaient faire afin que les autres fasses autre chose, il avait garder cette habitude depuis.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 20 Nov - 0:02

« A vos ordres patron ! », ajouta Kenta en exécutant un salut militaire pour plaisanter. Puis, il se mit au travail. Il laissa Harukami s’occuper de finir le travail de taille des ingrédients pour les yakisoba, et alla chercher les choses qu’il manquait dans la réserve pour venir les apporter sur le stand.

Kaname servit plusieurs clients à la suite, laissant ses collègues venir l’aider quand le flux de commandes augmenta. La cadence s’accéléra petit à petit jusqu’à l’heure du rush. Aujourd’hui, les clients étaient venus plus tôt que la veille pour acheter leur repas du midi. Il n’y en avait pas moins. Les horaires de leur venue étaient juste différents. Du coup, ils purent prendre leur pause déjeuner plus tôt.

« Je vous laisse aller prendre votre pause. Je la prendrais en dernier. », lança le préfet de glace à ses camarades. Kaname était du genre à laisser les autres d’abord prendre leur pause, même s’il avait faim. Il était du genre à laisser passer les autres avant lui, et ce même s’il commençait à avoir faim, comme aujourd’hui.

« Harukami-san, tu peux prendre ta pause en premier si tu veux. Profites-en, il n’y a personne, c’est calme, c’est le moment d’y aller. », lança le jeune homme.

Le préfet de glace nettoya la plaque de yakisoba après avoir servi un client, puis alla vérifier le stock de légumes qu’il restait et constata qu’ils allaient bientôt être en manque de carotte et de choux.

« Je vais à la réserve chercher des légumes. », lança-t-il avant de s’y rendre. Vu que l’après-midi les commandes de yakisoba étaient moins importantes, il jugea qu’une demi caisse de chaque serait suffisant. Il préférait en prendre moins plutôt que trop et de risquait d’abîmer les légumes en les sortant du frais pour les laisser à la chaleur. Il faisait chaud sur leur stand, malgré leurs ventilateurs constamment en marchent, et les végétaux souffraient aussi de cette chaleur. D’ailleurs, Kaname avait hâte de pouvoir prendre sa pause pour aller se ressourcer sous la climatisation. La chaleur, ce n’était pas vraiment son truc. Alors, pour supporter le plus, il restait le plus possible de la machine à glace. Il y faisait bon là, au moins.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 20 Nov - 0:43

Le rythme était soutenue, le châtain avait bien prit ses marques et il n'avait plus besoin de demander de l'aide ou de vérifier ou étaient les choses, il n'était pas peu fier de ça d'ailleurs, au moins il pouvait travailler correctement sans avoir l'air agacé du préfet de glace, c'est que cet air lui donnait vite des envies de meurtres, les gens de son dortoirs le savaient, sa patience avait des limites très facilement atteignables! Il allait bosser une semaine avec lui donc autant éviter autant que possible d'avoir envie de le tuer, afin qu'il ne finisse pas en prison, ce serait bête en vu de son superbe parcours.

Quoi qu'il en soit il garda le rythme et ne vit pas le temps passé, les clients s’enchaînaient et étaient agréables, quand on lui annonça que c'était l'heure de la pose de midi il vérifia l'heure sur sa montre, effectivement c'était l'heure, plus tôt que la veille mais ça ne le dérangeait pas, lui tans que ce n'était pas avant midi c'était parfait Il n'aimait pas manger trop tôt, il avait un rythme à peu près régulier il aimait s'y tenir.

"D'accord merci."

Sans attendre le châtain alla se laver les mains, il venait de finir de couper des légumes, et puis si ça n'avait pas été le cas il aurait d'abord fini sa tâche avant de partir. Une fois ses mains propres son tablier fut posé à sa place et il attrapa son sac à bandoulière et détacha ses cheveux afin de refaire correctement ce qui lui servait de couette, vu sa masse c'était obligatoire surtout en été. Il fit un dernier signe de main aux autres et quitta l'endroit, marchant sur la plage, en regardant ses messages, voyant une photo de takoyaki au curry il s'arrêta, maintenant il en voulait aussi.

Il mit bien dix minutes avant de trouver un endroit ou il y en avait mais fut satisfait en s'asseyant dans le sable face à la mer, c'était délicieux, merci au préfet de terre pour cette bonne idée, il lui avait envoyé sa propre photo avec un merci d'ailleurs pour la peine. Terminant sa barquette il se leva et laissa des jeunes filles l'aborder, elles n'étaient pas moche du tout, voir même bien faites et jolies, d'accord il voulait bien passer le reste de sa pause avec elles. Son téléphone sonna pour l'avertir qu'il était temps de rentré travailler et arriva devant leurs échoppe avec lune fille à chaque bras.

"On s'appel Sahiko-san." S'enquit l'une.
"Je verrais je suis quelqu'un d'occupé." Sourit Haru l'air de rien ne comptant pas les rappeler de toute façon.
"Pour toi on sera disponible, préviens nous ." Précisa la seconde en serrant son bras dans sa poitrine.

Le préfet de feu leurs fit un léger sourire et les laissa partir, non il ne les contacterait pas, ça serait à elles de l'appeler encore et encore et si elles étaient assez tenace peut être qu'une des deux seulement aura un rendez vous. Elles n'étaient pas assez intéressante pour qu'il prenne la peine de faire des efforts et de toute façon elles étaient intéressé clairement, à voir, si un soir il avait une petite envie, elles feraient l'affaire. Il retourna derrière enfiler son tablier et se lava les mains.

"Je peux prendre la relève c'est bon."
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Lun 20 Nov - 22:34

Vingt minutes tard, Kaname informa Kenta qu’il pouvait prendre sa pause. Toutes les vingt minutes, un des employés prenait sa pause sur le stand. Cela permettait à celui qui restait de ne pas être trop longtemps seul à servir. Car même si c’était assez calme en ce moment, on n’était jamais à l’abris d’un arrivage d’un car de touristes affamés. Toutefois, ce n’était pas le cas aujourd’hui et heureusement pour le préfet de glace.

En l’absence de ses collègues, le jeune n’avait eu que deux clients qui voulaient des yakisoba, un qui désirait du karaage et un enfant venu demander une glace. D’ailleurs, il était en train de le servir quand il vit revenir Sahiko, parader comme un paon avec deux jeunes filles à ses bras. Décidément, il n’en ratait jamais une de se faire remarquer et venir le narguer comme ça. Il s’imaginait son homologue prendre du bon temps avec ces deux filles faciles, dans un lit. Cette vision l’énerva au plus point, mais il devait garder son sourire commercial face à ce petit garçon en peu enrobé.

« Et voilà, jeune homme, une kakigori à la fraise. »

« Merci monsieur ! », répondit le petit garçon âgé d’environ neuf ans.

Kaname attendit que son dernier client se soit éloigné pour se tourner vers le préfet de feu.

« Kenta revient dans vingt minutes. Il y a personne, même épuisé après ta pause déjeuner tu devrais gérer. », lança-t-il par rapport aux conquêtes qu’il avait ramené jusque devant le stand. Puis, il laissa son tablier et prit ses affaires avant de partir s’acheter sa nourriture.

En sortant du conbimi avec son omerice réchauffé, il alla s’installer sur un des bancs de plage, non loin du stand où il travaillait. Alors qu’il allait commencer à manger, il entendit des enfants chahuter un autre. Il se retourna pour constater qu’il s’agissait de son dernier client avant qu’il ne prenne sa pause. Il se faisait embêter par un groupe de quatre garçons à cause de son surpoids. Ils lui avaient fait tomber sa glace, fraîchement acheté, par terre. Soupirant, il reposa sa cuillère dans son plat. Il ne pouvait pas laisser passer ça et se leva pour aller prendre la défense de l’opprimé. Il avait été comme lui dans sa jeunesse et avait subis des brimades. Il s’interposa entre eux, et sans violence et sans élever la voix, juste en trouvant les mots justes et bien cassant, il fit partir les sales mômes.

« Merci… monsieur. », répondit le garçonnet en s’essuyant les yeux.

« Allez, viens, je vais te remplacer ta glace. »

A ses mots, Kaname retourna rapidement dernière le stand et déposa trois cents yens dans la caisse avant de refaire une glace identique.

« Je la paye de ma poche. », informa le préfet de glace. Il préférait le notifier à Sahiko pour pas qu’il ne pense qu’il donnait gratuitement des glaces comme ça. Puis, il partit avec la petite victime pour discuter avec lui pour lui faire retrouver le sourire et donner des conseils, tout en mangeant son repas. A la fin de sa pause, il retourna sur le stand.

« Ah Kaname, maintenant que tu as fini ta pause, je vais partir. Je dois aller aider mon père pour des courses. », informa Kenta avant de partir et de le laisser seul avec son ennemi juré, et sans client pour s’occuper pour l’instant. Pourvu qu’il y ait un car de tourisme en approche…
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Lun 20 Nov - 23:15

Le préfet de feu éteignit son téléphone après s'être sécher les mains, observant le préfet de glace qui le regardait encore d'un sale air, quoi? Il était en retard? Vérifiant l'heure sur l'horloge et sa montre il constata que non, alors quoi? Haussant un sourcil il n'eut pas besoin de poser la question que la réponse vint d'elle même finalement, épuisé par sa pause déjeuner? Merde il ne le comprenait pas du tout là, pourtant ça ne devait rien avoir de compliqué, avait il dit quelque chose qui faisait pensé qu'il allait se dépenser pendant sa pause? Il ne lui semblait pas mais l'information fit seule son petit bout de chemin et il comprit alors, d'accord, les filles, il croyait qu'il avait eut le temps de manger, baiser et ne pas avoir une goutte de sueur tout ça en si peu de temps? Il était con ou il le faisait exprès, parfois c'était à se demander.

Il ne répondit rien, le châtain avait d'autres choses à faire que de se justifier, les filles avaient voulue le raccompagner jusqu'ici et alors? Il n'avait pas la cote et pleurait de jalousie c'est ça? Qu'il en crève de sa jalousie, il semblerait qu'il se monte la tête tout seul comme un con. Il n'y avait pas grand monde, des personnes seules souvent, et ce n'était que pour des glaces, rien de bien fou. Après un petit moment il vit un garçon revenir avec le blond, il lui semblait l'avoir vu partir quand lui arrivait d'ailleurs. Il ne fit rien lissant l'autre glaçon faire son petit cinéma.

"Pas besoin de te justifier." Soupira Haru.

Il le prenait vraiment pour un connard à chipoter sur tout. C'était arrivé parfois dans ses anciens baito qu'un enfant fasse tomber une glace juste devant la boutique ou le stand et qu'il la lui refasse l'air de rien, c'était les aléas de la vie un enfant ne faisait pas toujours attention à ce genres de choses, c'était pas grave en plus sur une plage, les gens courraient parfois, une bousculade était si vite arrivée, en plus il n'aimait pas voir des enfants triste, quand ils pleuraient par caprices 'était différent, qu'ils se noient dans leurs propres larmes, mais des petits chagrins lui fendait presque le coeur.

Finalement Kenta revint et il continua le service avec lui, comme avant rien de bien fou, à peine deux barquettes de yakisoba et encore lui avait encaissé pendant que son collègue c'était chargé de les faire pour être plus efficace, comme quoi même sans le préfet de glace ils s'en sortaient bien. Mais le voila qui revenait et surtout que Kenta partait pour faire des courses, c'était bien sa veine coincer avec l'autre con. Histoire de s'occuper il fit un brin de nettoyage et vérifia qu'il n'y avait rien à faire, non tout les compartiments à ingrédients étaient pleins....

"Tu le fais exprès d'être con et désagréable avec moi ou c'est naturel? Mine de rien ça m'intrigue un peu maintenant que je suis obligé de te côtoyer pour la semaine." Lança Haru en refaisant sa couette.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Mer 22 Nov - 23:13

Malheureusement pour Kaname, il n’y avait aucun car de touristes à l’approche ou une sortie de centre aéré d’une centaine de gamins affamés. C’est plutôt Waterloo mort de pleine… Aucun client potentiel en vue. Tous les touristes semblaient préférer profiter de la mer, draguer, jouer sur le sable ou bronzer, pour son plus grand désespoir. Pourquoi s’attarder sur ces choses-là alors qu’ils avaient à leur disposition un stand qui proposait de succulents mets. En cet instant, le préfet de glace ne comprenait pas pourquoi. Ça l’aurait tellement arrangé que tout le monde se rende compte qu’ils avaient tous subitement une faim de loup. Car au moins, comme ça, il n’aurait pas à devoir faire la conversation au préfet du feu.

Le jeune homme regardait Kenta montait dans la voiture de son père. Il avait envie d’hurler de l’emmener avec eux, mais il savait très bien que c’était impossible. Il devait rester sur le stand avec Sahiko. Il était prisonnier. Soupirant, il alla se laver les mains et attacha son tablier.

« Non, qu’avec toi. Je t’aime pas, ta tête me reviens pas. », lança Kaname en regardant droit dans les yeux Harukami. Il avait été surpris qu’il aborde le sujet de but en blanc, sans prévenir. Et il était également étonné que son camarade n’est pas compris que s’il était comme ça, c’était parce qu’il ne l’aimait pas. Était-il plus stupide qu’il n’y paraissait ? Ça serait un comble d’avoir pris cet homme comme rival alors qu’il était complétement stupide ! Il ne serait pas un rival à sa hauteur.

« C’est aussi simple que ça. Mais t’en fais pas, ça n’interférera pas notre travail. Je prendrais sur moi pour ça quand on sera sur le stand. Le reste du temps, je t’ignorerais. A part la chambre, on est pas obligé de se côtoyer. D’ailleurs, si tu veux instaurer des règles pour la chambre afin que tout se passe pour le mieux s’en qu’on s’égorge, vas-y c’est le moment. », lança-t-il pour commencer les négociations.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Mer 22 Nov - 23:33

Même si cette conversation tournait bien le châtain savait que jamais il ne serait l'ami de ce type, il faudrait un miracle pour qu'il arrive à le supporter en fait. D'après certains c'était à cause de leurs éléments qui étaient des opposés que cela ne fonctionnait pas entre eux, lui se disait juste que l'autre était con, pas idiot, mais juste con, pas besoin de trouver de la logique avec les éléments de leurs dortoirs, ensuite la rivalité entre préfet était courante, c'était important la compétition après tout pour entretenir la soif d'apprendre et de progresser. Mais selon lui, cette conversation ne pouvait pas bien finir de toute manière, mais au moins les choses seraient dites, il était curieux voila tout.

"Bizarrement je ne m'attendais pas à autre chose venant de toi." Répondit Haru en haussant les épaules.

Juste un soucis de gueule qui revient pas? Il pouvait comprendre, ça lui était arriver, une fois une fille au lycée, elle était aimé de tous et toutes, serviables et pourtant sa gueule lui était pas revenue du tout, il en aurait presque eut la nausée, à peine ouvrait elle la bouche qu'il se retenait de lui dire de la fermer dans l'instant, mais il était bien élever, il savait que ce n'était pas une raison pour être désagréablement con avec elle, il n'était pas un enfant, contrairement au préfet de glace donc. Puéril au possible, si au moins il avait eut la décence de l'ignorer dès leurs première année, mais non il avait besoin d'être cassant jusqu'a ce que lui cesse d'y prêter attention.

"Des règles? Je ne vois pas trop ce que je pourrais te proposer, hier je t'ais demander pour le ventilateur et tu as accepté, tu es ni bruyant ni envahissant. On ne va pas faire nos enfant et tracer une ligne en disant reste de ton cotés de la ligne. Je suis bien moins contraignant que ce que tu crois." Ajouta le préfet de feu en haussant les épaules.

Il croyait quoi au juste cet idiot? Que le châtain allait lui imposer des heures pour la lumière le soir, des horaires d'entrée et sortie de la chambre, ou mettre son sac, à quel heure il avait le droit de bailler ou encore de respirer? Lui tans que le ventilateur était à vitesse deux la nuit il n'avait que faire du reste, il semblait ne pas être le genre de personne à fouiller dans ses affaires ou emprunter des choses sans le lui en avoir parler avant, il n'avait même pas été chiant la veille quand il c'était mit au lit alors que lui lisait, la lumière aurait put le gêner alors il serait partit lire dans la cuisine qu'importe, il n'était pas là pour se prendre la tête, sur une longue période peut être, mais pour une semaine il pouvait bien faire un effort.

"Pourquoi tu en as à proposé?" Demanda Haru curieux.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Jeu 23 Nov - 0:04

« Comment ça? Alors pourquoi tu poses la question si ça t'étonne pas? Pour faire la conversation? », lança Kaname, piqué par la curiosité. À quoi pouvait-il bien pensé ? Pour qui le prenait-il ce naze? Au moins, il n'avait pas l'air d'avoir pensé à quelque chose de débile comme une attirance refoulée. Quelle horreur ! Comment pouvait-on être attiré par ce type ? Bon, c’est vrai, il devait l’admettre qu’il avait pu le comprendre hier en le voyant le corps ruisselant et les cheveux en arrière. Mais ce n’était pas parce qu’il pouvait le concevoir que ça puisse être possible que c’était son cas ! Il n’avait pas envie qu’on se méprenne. D’ailleurs, qui pouvait se méprendre puisse que personne ne savait ce qu’il pensait ? Et puis, depuis quand se posait-il autant de question sur un type qui n’en valait pas la peine ? Bah voilà ! C’était aussi pour ce genre de chose qu’il détester le préfet de feu. Outre le fait qu’il l’avait battu leur de leur premier cours de self défense, alors que selon lui c’est lui qui aurait dû gagner, c’était aussi pour ce genre chose. Il voulait tellement avoir le dessus sur lui et l’écraser de toute sa magnificence, qu’il pouvait en devenir obsédé. Et quand il réalisait ça, ça l’énervé au plus haut point de se dire qu’il lui donnait autant d’importance alors qu’ils ne se côtoyait même pas en dehors des fonctions relatives à leur fonction. Et avec ça, il se mettait à encore plus le détester.

« Non, je ne pensais pas à des choses si puériles que de rester chacun de son côté sans déplacer la ligne jaune. C’est impossible de s’éviter. Au mieux, on peut s’ignorer, c’est tout. Non, je pensais au rythme de vie. Je sais que tout le monde ne vit de la manière, et quand on est en communauté, faut faire des concessions. Je me lève tôt pour aller courir, ça peut gêner. Le soir, je m’endors vite et la lumière n’est pas un problème. Par contre, le bruit peut être une gêne. Alors la seule règle que j’aurais à impose serait de pas faire trop de bruit à partir d’une certaine heure. Par exemple, le ventilo ne me gêne pas, c’est faible comme bruit. Mais je te fais pas de fausses idées, c’est pas pour ton bien que je m’inquiète de savoir si tu dors bien, mais pour les répercussions que pourrait sur le travail d’équipe et le fonctionne du stand, c’est tout. »
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Jeu 23 Nov - 0:31

"Tu aurais put me surprendre et oui c'était pour faire la conversation et pour assouvir ma curiosité." Avoua le châtain en haussant les épaules.

Parfois les gens pouvaient être surprenant, c'était pour ça que l'être humain était fascinant, de temps en temps des personnes normales faisaient des choses improbable et il adorait ça, les voir faire des choses surprenantes, cela pimentait un peu la vie, dans son dortoir c'était ce cotés qu'il aimait bien, voir d'un coup deux personnes se disputer pour une raison X alors que les cent fois d'avant ce sujet n'avait provoqué aucune dispute, voila ça c'était bien! Mais le blond lui n'avait rien de surprenant, il n'aimait pas sa gueule et c'est tout, bon, rien d'amusant, d'innovent, de surprenant, il concevait que sa tête ne revenait pas à tout le monde, c'était impossible de plaire à tout le monde.

"Alors tout va bien, je ne ferais pas plus de bruit que j'en ais fais hier en lisant, je sais vivre en communauté. Et je ne me fais pas d'idées, on ne va pas miraculeusement devenir amis s'entendre et passer du temps ensemble, ce serait fort désagréable je pense, j'en ais pas envie, toi non plus et cela n'affectera pas mon travail." Conclut Haru en soupirant.

Cette conversation était bien désagréable à souhait, comme quoi l'autre était incapable d'être à peu près vivable et surtout sociable dans sa façon de lui parler. Généralement les gens ne rajoutaient pas le ne te fais pas d'idées, avec le reste qui suivait. Par politesse mais l'autre s'en moquait, ou il le prenait pour un débile et se croyait obliger de tout expliquer sur le pourquoi du comment au sujet d'un simple ventilateur allumé? Parler avec ce blond c'était comme parler à un collégien qui pétait plus haut que son cul et croyait tout savoir, il pensait le prendre de haut en agissant comme ça? Croisant les bras sur son torse en s'adossant contre la première paroi venue il regarda l'heure qui avait décider de ne pas passer, quelle merde.

"Vivement que Kenta revienne, ou que des clients arrivent." Marmonna le châtain à voix basse.
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sakai Kaname

Message par Azili le Jeu 23 Nov - 22:36

Juste pour faire la conversation ? C’était plutôt un sujet étrange pour lancer la conversation. Il valait mieux ne rien dire et laisser le silence s’installer entre eux. C’était mieux d’avoir une ambiance sans un bruit, même si c’était un peu bizarre et gênant comme situation. Il préférait ça que d’entendre sa voix à la con qui lui vrillait les tympans à chaque qu’il l’ouvrait.

« Tu sais vivre en communauté, vraiment ? Un petit prince comme toi. Impressionnant. Tu m’épate. Alors hier ce n’était pas exceptionnel. », lança-t-il sur un ton acide. Pour lui, les fils de riches comme son camarade, était tous capricieux et se moquaient éperdument de savoir si leur comportement pouvait gêner leur entourage. Il ne savait pas comment cela se passait dans le dortoir de feu, ce n’était que des rumeurs, mais peut-être s’était-il fait mater dès la première année et ses senpai l’avait remis à sa place. Il n’aurait jamais pensé qu’Harukami puisse savoir vivre en communauté comme il le disait. Au contraire, Kaname avait plutôt entendu dire que c’était le règne de la terreur dans les couloirs de feu. Alors, pour lui, c’était dû aux nombreux caprices de leur préfet.

« Bah tu vois, je crois que c’est la première fois, et sans nul doute la dernière, que je suis d’accord avec toi. », ajouta-t-il avec un large sourire. C’était la première fois qui lui adressait un vrai sourire sincère, « On ne sera jamais ami et ça ne sert à rien de faire semble d’essayer de l’être en passant du temps ensemble. Comme tu dis, ça serait très désagréable et une perte de temps. »

Kaname n’entendit pas ce que Sahiko disait à voix basse. Et heureusement pour lui, car si ça avait été le cas, il se serait rendu compte qu’en l’espace d’une minute il aurait été d’accord avec lui deux fois. Cela aurait été trop pour son petit cœur, car au même moment, il pensait exactement la même chose et priait très fort pour que Kenta rentre vite. Malheureusement, le jeune homme en avait pour un moment et ne reviendrait peut-être pas avant la fermeture du stand.

« Ah ! Nos sauveurs ! », lança-t-il en plaisantant en voyant approchait une famille de quatre qui avait l’air de bien être affamé.

Il s’approcha pour les accueillir et prendre leur commande. Il y avait une barquette de yakisoba, une de karaage et deux kakigori. Il avait beau ne pas aimer Harukami, mais ils étaient bien complémentaires dans le travail. Il savait très bien que son collègue s’occuperait d’une partie pendant que lui faisait l’autre sans qu’il ait à lui dire quoi que ce soit.
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1926
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Harukami Sahiko

Message par Tcherryz le Jeu 23 Nov - 22:57

Le châtain haussa un sourcil surprit, un petit prince? De quoi parlait ce type encore? Tentant de comprendre il se dit que c'était surement une façon de le traiter de gosse de riche, il était vrai que son père était dans la politique en tans s'occupant des affaires touchant à la magie et sa mère une professeur de philosophe à Todai mais pouvait ont dire qu'il était un gosse de riche pour autant? Il n'était pas à plaindre c'était bien vrai et avait une situation financière de par ses parents plutôt confortable voir supérieur à quelques zéros prés à ceux d'une famille normale mais pourtant il n'avait pas té élevé comme un enfant roi, certes il n'avait jamais manqué de rien mais ce n'était pas une raison.

"Non hier ce n'était pas une exception." Pesta Harukami avec un agacement visible sur son visage.

Il semblerait donc que le préfet de glace soit du genre à se fier à la position sociale des parents de ses camarades afin de te faire un avis sur eux, en voila une superbe preuve de connerie. Pourtant jamais il n'avait pas de caprices en public, seuls ses camarades de dernière année de son dortoir étaient au courent de ce petit défaut qu'il avait depuis le lycée, il obtenait toujours ce qu'il voulait peu importe combien de temps cela prendrait et si personne ne voulait l'aider il les envoyaient pourrir en enfer verbalement parlant bien sur.

De toute façon ce mec était un idiot, certaines personnes croyaient que les blondes étaient stupides, non voyons, les blonds aussi, ce garçon là en était la preuve vivante! Hormis ce beau sourire qu'il venait de lui faire avait il autre chose de plaisant en lui? Enfin hormis son physique, car niveau qualité malheureusement il ne semblait pas qu'il en possède assez pour palier à tout ses défauts! Voyant des clients il se remit droit en souriant, les saluant poliment avec une joie ô combien contenue de les voir, car leurs arrivée était providentiel, enfin il allait pouvoir s'occuper autrement qu'en remarquant la débilité de son collègue de travail.

Il s'afféra donc à s'occuper des glaces pour les enfants, passant cotés client pour les leurs donner, leurs disant de bien faire attention à ne pas manger trop vite pour éviter le gel de cerveau, a bah voila pourquoi l'autre était stupide, il était de glace son cerveau était donc congelé aussi, tout s'expliquait. En fait non ça n'expliquait rien mais intérieurement il se trouva drôle. Il remercia les quatre clients et s'occupa de remettre de la glace dans la machine. Par chance d'autres clients arrivèrent, l'heure du goûté merci grand dieu ils allaient s'occuper!
avatar
Tcherryz
Troisième

Messages : 1916
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum