Un forum pour les gens voulant rp librement sans avoir un personnage spécifique !
 

[Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

 :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Tcherryz
Quatrième année
Messages : 1951
Quatrième année
Jeu 23 Nov - 22:57
Le châtain haussa un sourcil surprit, un petit prince? De quoi parlait ce type encore? Tentant de comprendre il se dit que c'était surement une façon de le traiter de gosse de riche, il était vrai que son père était dans la politique en tans s'occupant des affaires touchant à la magie et sa mère une professeur de philosophe à Todai mais pouvait ont dire qu'il était un gosse de riche pour autant? Il n'était pas à plaindre c'était bien vrai et avait une situation financière de par ses parents plutôt confortable voir supérieur à quelques zéros prés à ceux d'une famille normale mais pourtant il n'avait pas té élevé comme un enfant roi, certes il n'avait jamais manqué de rien mais ce n'était pas une raison.

"Non hier ce n'était pas une exception." Pesta Harukami avec un agacement visible sur son visage.

Il semblerait donc que le préfet de glace soit du genre à se fier à la position sociale des parents de ses camarades afin de te faire un avis sur eux, en voila une superbe preuve de connerie. Pourtant jamais il n'avait pas de caprices en public, seuls ses camarades de dernière année de son dortoir étaient au courent de ce petit défaut qu'il avait depuis le lycée, il obtenait toujours ce qu'il voulait peu importe combien de temps cela prendrait et si personne ne voulait l'aider il les envoyaient pourrir en enfer verbalement parlant bien sur.

De toute façon ce mec était un idiot, certaines personnes croyaient que les blondes étaient stupides, non voyons, les blonds aussi, ce garçon là en était la preuve vivante! Hormis ce beau sourire qu'il venait de lui faire avait il autre chose de plaisant en lui? Enfin hormis son physique, car niveau qualité malheureusement il ne semblait pas qu'il en possède assez pour palier à tout ses défauts! Voyant des clients il se remit droit en souriant, les saluant poliment avec une joie ô combien contenue de les voir, car leurs arrivée était providentiel, enfin il allait pouvoir s'occuper autrement qu'en remarquant la débilité de son collègue de travail.

Il s'afféra donc à s'occuper des glaces pour les enfants, passant cotés client pour les leurs donner, leurs disant de bien faire attention à ne pas manger trop vite pour éviter le gel de cerveau, a bah voila pourquoi l'autre était stupide, il était de glace son cerveau était donc congelé aussi, tout s'expliquait. En fait non ça n'expliquait rien mais intérieurement il se trouva drôle. Il remercia les quatre clients et s'occupa de remettre de la glace dans la machine. Par chance d'autres clients arrivèrent, l'heure du goûté merci grand dieu ils allaient s'occuper!
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 23 Nov - 23:44
Kenta n’était pas revenu de l’après-midi, mais les clients s’étaient enchaînés. Ce n’était pas non plus le grand rush du midi, mais il y en avait assez pour pas s’ennuyer et avoir l’autre qui essaye de lui faire la conversation en lui posant des questions débiles. Kanama se concentra sur la clientèle beaucoup plus intéressante que son camarade. Il avait beau dire qu’il l’ignorait, il passait tout de même beaucoup temps à penser à lui. Que se soit en pestant contre lui ou en passant du temps du temps à se dire qu’il l’ignorait. Ça ne lui réussissait pas, au fond de le côtoyer, car il ne pouvait pas avoir un moment sans que Sahiko occupe ses pensées.

« Ah, encore une journée qui se termine sans accro. », lança Kaname en s’étirant quand il fut dix-huit heures. Il se parlait plus à lui-même qu’à Harukami. Après avoir finit de nettoyer la plaque des yakisoba comme il fallait, il se tourna vers les légumes pour voir ce qu’il restait dans les bacs. Il n’y avait plus grand-chose. Ils avaient plutôt bien géré la quantité.

« Je vais mettre les bacs des légumes au frais, je te laisse t’occuper de nettoyer ceux de la viande. Une fois finit, on pourra fermer définitivement le stand pour la journée. », lança-t-il en prenant les bacs pour les amener au frais, dans la réserve.

Une fois terminé, terminé, le garçon de glace prit ses affaires pour aller aux bains publics. En chemin, il croisa Kenta qui s’excusa pour le temps que les courses lui avaient pris. Ils discutèrent un instant, puis Kaname alla se détendre aux bains. Il avait décidé d’y allait tôt pour pouvoir en profiter plus longtemps et surtout ne pas croiser Harukami. Le voir nu, ruisselant d’eau, lui avait suffit une fois. Il n’avait pas envie de réitérer cette expérience. Après avoir finit cela, il retourna dans sa chambre pour lire un peu un livre sur la magique antique. C’était un sujet qu’il affectionnait particulièrement et dans lequel il s’était spécialisé pour son mémoire de fin d’année. Il lisait un peu tout les livres sur ce sujet qui lui tombaient sous la main. Après une petite heure de lecture, il posa son ouvrage pour faire une pause et sortit sa console portable pour jouer jusqu’à l’heure du dîner. Il avait branché ses écouteurs mais mis seulement un dans ses oreilles pour être sûr d’entendre quand le repas serait servi.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 24 Nov - 0:09
Le châtain n'avait plus vu le temps passé, tans mieux, au moins il n'avait pas besoin de converser d'avantage avec cet idiot de blond de glace, les seuls mots qu'il lui adressait était pour prévenir qu'il partait remplir tel ou tel bac histoire qu'il ne le cherche pas et râle sur le fait qu'il ne l'ait pas prévenue, et étrangement leurs collaboration avait fonctionné du feu de dieu, jamais ils ne se marchèrent sur les pieds ou se trouvèrent à vouloir faire la même chose. Oui normal le feu et la glace son des contraires donc complémentaire, c'était du à leurs éléments si ça fonctionnait si bien... FAUX! Lui même n'étant pas un pur feu cela tombait à l'eau si il pouvait s'exprimer ainsi, après tout à un point près il aurait été du dortoir d'ombre donc cette théorie c'était pour les superstitieux qui aimaient trouver des explications à tout, les gens d'air souvent adoré ce genres de conneries.

Encaissant le dernier client de la journée le préfet de feu haussa les épaules et s'exécuta pour nettoyer les bacs de viande vide, quel talent vraiment, si peu de reste à mettre au frais, mais ça lui arracherait la bouche de dire que ce n'était pas que de son fait mais aussi de celui de l'autre. Une fois terminé et la fermeture faite ils rentrèrent tout les deux mais lui enfila juste un maillot sous son pantacourt et prépara ses affaires de bain qu'il mit dans un sac, l'eau avait chauffé toute la journée alors autant faire un petit tour pour se baigner, l'eau salé c'était bon pour la peau après tout et voir la mer toute la journée lui avait donné envie d'y plonger.

Il y avait tellement moins de monde à cette heure, les gens rentraient à leurs hôtel pour se préparer pour sortir s'amuser le soir, les familles manger aux restaurent et donc avant il fallait passer par la case douche pour les enfants, au moins il était presque au calme pendant sa baignade. Pas de Sakai, pas de cruche lui courent autour, le paradis ou presque! Après une bonne demie heure de détente Harukami partit aux bains et fut heureux de ne pas y voir son camarade de fac, la chance lui souriait.

Ce fut encore plus court que la veille vu qu'il ne fit que se doucher, se lavant une nouvelle fois les cheveux et rentra, passant d'abord acheter sa petite friandise du soir, merci Kenta, vraiment pensa t'il en rentrant dans son chez lui provisoire. Il salua tout le monde et étendit son maillot dans le jardin avant de remonter dans sa chambre, il avait bien dix minutes avant l'heure de manger. Posant ses affaires il observa son collègue, tiens il jouait à un jeu vidéo, la seule chose ou il était mauvais a un point inimaginable, mais il remarqua quelque chose qui le dérangea.s'approchant il se mit à genoux sur le bord du futon et se pencha au dessus de lui, attrapant une chenille qui semblait vouloir vivre dans la chevelure du blond, passant par sa nuque. Il lu retira un écouteur de l'autre afin qu'il l'écoute.

"T'étais tellement concentré que tu las pas senti s'installer sur ta nuque, à moins que ce soit ton animal de compagnie je vais la foutre dehors." Lança Haru restant à genoux prés de l'autre, la bête entre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 24 Nov - 23:18
Allongé sur le ventre sur son futon, Kaname était concentré sur son jeu. Il arrivait à un passage difficile qui lui demandait toute sa concentration, au point qu’il ne faisait pas attention à la petite chenille qui avait décidé de faire de sa nuque une piste de circulation. En temps normal, elle aurait pu le chatouiller le cou et provoquer des frissonnements qui l’aurait fait réagir. Ce n’est seulement quand son camarade enleva son écouteur qu’il réagit. Il ne l’avait même pas sentit s’approcher de lui aussi près. Pourtant, en tant normal, il ne l’aurait jamais laissé s’approché comme ça. Rien qu’à l’idée de l’avoir à côté de lui et surtout lui toucher la nuque lui aurait donné de l’urticaire. Mais là, il ne recula pas sous le coup de la surprise ou offusqué qu’il soit à quelques centimètre de lui. Non, au contraire. Il resta exactement là où il était et porta ses yeux tour à tour sur la chenille et sur le visage de Sadiko avait de s’arrêter sur les pupilles du préfet de feu. Il resta un court instant à contempler ses yeux. C’était marrant, jusqu’à présent, il n’avait jamais remarqué qu’il avait les yeux noisette. Réalisant que s’il continuait à le regarder ainsi, il allait finir par le dévisager et Harukami risquait de se faire de fausses idées et certainement dire que Kaname devait être sous son charme irrésistible ou une connerie du genre.

« Bien sûr, c’est Bébère, ma chenille domestique. Je l’ai dressé pour qu’elle fasse des tours. », plaisanta-t-il tout en souriant.

C’était la deuxième fois de la journée qu’il lui adressait un sourire radieux et sincère. Il devait faire attention, sinon il allait presque devenir aimable avec lui.

« Je te laisse mettre Bébère dehors, c’est l’heure de sa promenade. », ajouta-t-il avant de reporter son attention sur son jeu et de constater que le boss, si difficile et dont il était à deux doigts de vaincre, venait de lui donner le coup fatal. Il avait tout à recommencer, mais étrangement, il n’était même pas énervé, encore certainement troublé par cette proximité. Bien sûr, il ne voulait pas y penser.

« Les garçons, c’est prêt. », lança joyeusement la mère de Kenta dans l’escalier.

« Ah c’est l’heure. », dit-il en s’empressant de se lever comme pour partir le plus loin possible d’Harukami.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 24 Nov - 23:41
D'habitude le préfet de feu mettait le feu aux insectes qui osaient l'importuné, il ne les aimait pas, enfin quand ils étaient loin il leurs foutaient la paix, mais ils ne devaient pas entré dans sa zone de confort, ensuite il ne jouait pas à les brûler pour le plaisir des les faire souffrir, non il les tuait d'un coup, les sales bêtes n'avaient pas le temps de réaliser qu'elles mourraient, il n'était pas un sadique. Mais là il ne pouvait pas mettre le feu à la bestiole directement sur la nuque de l'autre gars, non pas qu'il n'en soit pas capable il maniait ses flammes à la perfection et ne l'aurait pas brûler, mais l'autre aurait sentit la chaleur sur sa nuque et ce serait surement emporté comme quoi il pourrait faire attention, qu'il était dingue de faire un truc pareil et aurait peut être même prit ça pour une attaque. Donc il avait du se rabaisser à prendre la créature entre ses doigts, répugnante créature au passage. Les guêpes avaient de la classe, les coccinelles étaient mignonne mais une chenille... C'était juste hideux!

Le blond semblait faire le rapprochement, regardant plusieurs fois la chenille puis son visage, quoi? il croyait qu'il venait la lui mettre sur la nuque? Non il n'était pas si con, normalement. Il le fixait étrangement d'ailleurs, ce n'était pas dérangeant comme regard juste, inhabituel venant de sa part. Et voila qu'il lui faisait un sourire radieux en plaisantant, comme quoi il n'était pas qu'un connard, enfin pas tout le temps.

"D'accord, on devrait faire attention, je sais pas si elles piquent cette espèce de chenille." Ajouta Haru en se levant.

S'approchant de la fenêtre le châtain tendit au maximum le bras et jeta la chenille sur sur une branche d'arbre, d'ailleurs elle se réceptionna avec une agilité folle et reprenait son bout de chemin, qui aurait crut que cette chose pouvait être si agile et solide!? Il entendit que l'heure du repas était arrivé et partit manger avec plaisir, restant comme à son habitude aimable et souriant, serviable même quand il aida à débarrasser. Il avait réfléchit durant le repas, il avait envie de faire une réflexion à l'autre type mais pas en public, ce serait déplacé d'impliquer d'autres personnes. De retour dans sa chambre il s'installa assit sur son futon attrapant son dessert et son livre, attendant sagement que l'autre monte.

"Ce sourire radieux que tu m'as adressé été délicieux, tu devrais le faire plus souvent, ça remplace tout les merci du monde." Déclara Haru avec un sourire taquin avant de prendre une bouchée de son manju à la chantilly.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Sam 25 Nov - 0:55
« J’aime vivre dangereusement », ajouta-t-il toujours en plaisantant avant de s’enfuir de la chambre pendant que le préfet de feu était encore à la fenêtre à s’occuper de la chenille.

Kaname descendit rapidement et aida madame Harada à apporter les derniers plats sur la table. Encore une fois, elle avait préparé un festin pour tout un régiment. Il allait encore pouvoir manger comme un roi. Heureusement que courir le matin faisait parti de sa routine, sinon il allait prendre des kilos durant son séjour ici. A table, il discuta avec toute la petite famille Harada en prenant soin de ne pas regarder Sahiko. Il l’avait assez regardé pour la journée tout à l’heure, il n’avait pas envie de recroiser son regard, de peur de se perdre une nouvelle fois dans ses yeux noisette. Enfin, il ne fallait pas non plus exagérer, il ne s’était pas perdu dans se regard intense, il avait été juste pris au dépourvu. Oui, voilà, c’était seulement ça.

A la fin du repas, le préfet de glace essaye de gagner du temps en restant à discuter un peu avec Kenta pour ne pas remonter tout de suite dans la chambre. Ils passèrent tous les deux à discuter un quart d’heure de jeux vidéo avant que son cadet ne soit rappelé à l’ordre par sa mère pour aller finir les devoir qu’il avait. Décidément, le pauvre Kenta n’avait pas une minute à lui pendant ses vacances. Sa mère était constamment sur son dos. S’il n’avait pas eu de si mauvais résultats, elle l’aurait laissé respirer. Malheureusement, ce n’était pas le cas et c’était sa punition. N’ayant pas d’autre choix, Kaname remonta dans sa chambre.

« Hein ? », lâcha-t-il en venant s’installer sur son futon. Il réfléchit à quoi répondre. Avant qu’il ne lui fasse remarquer, il ne s’était pas rendu compte qu’il lui avait souri, à lui, son rival. Alors, il ne voulait pas perdre la face.

« Ne t’y habitue pas, mon sublime sourire doit se mériter. C’est plus facile de sourire que de dire merci, prononcer ce mot pour toi m’écorcherait trop la gueule, » répondit-il finalement pour plaisanter. L’humour, c’était toujours la meilleure arme pour se sortir de ce genre de pétrin.

Il s’allongea sur le futon pour reprendre son jeu là où il s’était arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Sam 25 Nov - 12:28
Ce manju était un petit pas vers le bonheur ultime le préfet de feu en était persuadé, tout les soucis étaient oubliés en une seule bouchée de cette merveille, bien sur ce qui provoquait tout ce bonheur en lui était le goût subtile et sublime de cette chantilly, comment les gens pouvaient s'en passer? Et pire encore, comment les gens pouvaient ne pas aimer la chantilly? Ils étaient monstrueux! Une chose si simple et si parfaite A la place d'amer cette merveilles les gens étaient des adorateurs du chocolat, pff surfait et inutile comme truc! Hormis une boule de glace au chocolat avec de la chantilly, sans ce serait sans intérêt vraiment. Mais jusqu'ou son esprit pouvait il aller juste de la chantilly!?

La voix du blond à qui il c'était adressé plus tôt le fit revenir sur terre, dommage le paradis était tellement plus agréable. Que lui disait il donc? Mériter son sourire? Lui préférait largement dire un merci qui ne signifiait rien que de faire un sourire sincère à des gens qui l’indifférait, c'était comme dire un je t'aime sans sentiment, facile et ça permettait d'avoir la paix soit disant, bien que lui même pour rire ne disait pas je t'aime, c'était intime, privé, il ne le disait qu'a la chantilly! En même temps il n'avait jamais été amoureux, ceci expliquait cela.

"Ta façon de voir les choses me laisse perplexe, je préfère largement te dire des merci sans saveurs que de te faire un sourire sincère." Avoua Haru.

Soupirant d'aise après avoir terminé son petit bout de paradis il s'allongea sur le ventre avec son livre devant lui, il devait le continuer, hier il avait bien avancé et semblait ne pas c'être trompé sur son choix, un bon bouquin comme il les aimait! En plus il n'était vraiment pas fatigué, il faisait bien plus d'effort à la fac en fin de compte, les cours, redresser ses cadets et inspirer la terreur sans compter faire du sport à cotés, c'était épuisant, là même en travaillant il se sentait braiment en vacance!

Son téléphone sonna plusieurs fois et il décida de le mettre en silencieux, qu'ils arrêtent tous de le harceler il répondrait quand il en aurait envie point barre mais la personne semblait insisté ce qui l'énervait au plus haut point, il ne craquerait pas et ne répondrait pas à ses messages, ce n'étai qu'un camarade de lycée avec qui il avait gardé contact, même pas quelqu'un de la fac, il n'avait aucun droit d'exigé qu'ils se voient pendant les vacances et le harceler n'y changerait rien. Il ferma soudainement son livre et prit le téléphone, partant s'asseoir sur le rebord de la fenêtre il l'appela directement.

La conversation fut ans appel, le résumé était clair, cesse de me péter les couilles je ne suis pas à ta disposition, si je ne te répond pas c'est que j'en ais pas envie alors fou moi la paix. Bien sur l'autre avait tenter de répondre et il l'avait envoyé boulet avec tout autant de tact, après tout il le connaissait il savait comme il était et donc devait s'y faire c'est tout, il ne changerait pour personne, il parlait d'un ton sec et froid voir même avec des pointes d’agressivité sur certaines fin de phrase. L'autre raccrocha en s'excusant après cette courte conversation de deux minutes et le châtain repartit s'allonger dans son futon maintenant de très mauvaise humeur, autant dormir il n'allait pas savourer son livre maintenant qu'il avait envie de brûler vivant des gens. La lumière ne le dérangeant pas il s'allongea sur le cotés face au mur et soupira en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Sam 25 Nov - 19:21
Kaname préféra ne rien ajouter de plus. Il se trouvait soudainement bête de lui avoir sourit tout à l’heure. Mais il n’y pouvait rien, c’était naturel. D’ailleurs, il ne s’en serait même pas rendu compte si Sahiko ne lui avait pas fait remarquer. Maintenant, il se sentait stupide d’avoir baisser les armes devant lui et de ne pas s’être contenté de lui dire un vague « merci » sans en penser la moindre chose, juste histoire d’être poli. Normalement, c’est ce qu’il aurait fait et n’aurait pas manqué de lui envoyer une petite pique gratuitement en prime. Mais non, comme un idiot, il avait souri et maintenant l’autre allait se faire de fausses idées. Il ne voulait pas qu’il lui pose encore des questions débiles. Alors que c’était uniquement parce qu’il était fatigué qu’il s’était laissé aller comme ça. Oui, parfaitement, c’était à cause de la fatigue, et rien de plus.

Le préfet de glace avait envie de disparaître sous sa couette, mais n’en fit rien. Ce comportement allait paraître suspect et le rendrait encore plus stupide. Alors, il préféra faire comme si de rien n’était en se remettant dans son jeu. Il avait un boss qui attendait de se faire botter les fesses ! Il se concentra une nouvelle fois dans sa partie, ne prêtant plus du tout attention à Harukami. Il ne le vit même pas partir téléphoner à l’extérieur.

« Oh yes ! Je t’ai bien niqué, espèce de bâtard ! », extasia-t-il une fois son objectif atteint. Il avait fini avec une dizaine de pv mais il était sorti vainqueur de ce combat.

Heureusement pour lui, il était seul dans la chambre quand il s’était mis à crier. Ce n’était qu’en voyant Sahiko passer devant lui, l’air énervé, qui réalisa que son camarade avait quitté la pièce pendant un moment. Il ignorait si cela avait duré longtemps ou non. Il l’observa passer et se dit que cette expression de colère lui donner un petit air sexy avant de vite penser à autre chose, ne voulant pas s’attarder sur cette pensée qui l’horrifiait. Pourquoi était-il donc en colère ? Parce que Kaname avait manifesté sa joie un peu trop fort ? Pour une autre raison ? Harukami avait l’air lunatique. Quand il était revenu dans la chambre après le repas, il semblait de bonne humeur et là s’il pouvait lancer des éclairs avec les yeux, il l’aurait sûrement fait. Voilà une autre raison pour laquelle il ne l’aimait pas. Il préférait les gens stables qui ne se mettaient pas en colère sans raison comme ça. Il ne lui posa aucune question pour savoir ce qui lui piquait le cul pour être comme ça. Il s’en moquait totalement et il n’avait pas envie de lui parler vu son humeur. C’était un coup à ce qu’il lui saute à la gorge alors qu’il ne lui avait rien fait.

Il enregistra sa partie et constata sur son portable qu’il était déjà tard. Il enleva son t-shirt pour rester en short et alla éteindre la lumière. Il avait pris l’habitude de dormir comme ça quand il fait trop chaud à son goût. Avant de s’installer sur son futon, il augmenta le ventilateur, exactement comme Harukami l’avait monté la veille, sans un mot. Il vérifia le réveil de son téléphone et s’endormit très rapidement. Il dormit à poing fermer jusqu’à ce que ce que son alarme retentisse. Il l’arrêta rapidement et resta quelques minutes dans son lit avant de se lever pour aller courir comme chaque matin.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Sam 25 Nov - 20:02
Diantre c'était déjà Vendredi pensa le châtain en rattachant ses cheveux correctement une fois arrivé au travail. Il était arrivé Lundi mais en vu de sa routine il avait l’impression d'être là depuis bien plus longtemps genre un mois. Le matin l'autre blond se levait toujours plus tôt pour aller faire ce qu'il devait faire, lui ne savait pas quoi d'ailleurs, ils travaillaient, le soir il allait au bain après être aller à la plage et il mangeait son dessert dans son futon en lisant. En fait la seule chose qui n'était pas routinière était le comportement de l'autre préfet, il était bipolaire ou schizophrène, un coup il lui faisait un sourire rayonnant et la seconde qui suivait le regarder avec un air qui lui donnait envie de le brûler vif, à croire qu'il ne savait pas si il le détestait ou non, quel con, même ça il était pas capable de le faire correctement, soit on aime soit on aime pas, à la limite on peut être indifférent, Harukami lui était indifférent à son égard par exemple, il ne lui faisait pas de sourire radieux comme à sa tendre chantilly et ne souhaitait pas sa mort non plus à chaque coin de rue. Il était neutre voila!

Après avoir terminé de se laver les mains le préfet alla directement commencer la coupe des légumes, il avait prit cette habitude aussi, même niveau quantité il se débrouillait très bien, chaque bac était pleins sans déborder non plus. Pourvut qu'aujourd'hui l'autre préfet sache ce qu'il voulait car ça commençait à lui courir sur le système de ne pas savoir si il voulait le mordre ou lui lécher la main, foutue clébard idiot, bon à éduqué! Il avait par contre une question à poser à Kenta qui lui était constant dans ses humeurs lui au moins.

"Kenta-kun, je sais qu'il y a un festival qui commence ce soir, j'aimerais y aller mais je ne sais pas ou il se trouve exactement, ça ne te dérange pas de me montrer ou il se trouve?" Demanda Haru l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Sam 25 Nov - 21:40
La fin de la semaine arriva vite. Kaname continuait sa routine habituelle même en compagnie d’Harukami. La seule chose qui changeait avec les collègues qu’il avait eu auparavant, était l’attitude qu’il avait envers le préfet de feu. Il n’arrivait pas à se contrôler en face de lui. Il le détestait toujours autant, ce n’était pas les quelques jours qu’il avait passé en sa compagnie qui avait changé la donne. Il passait son temps entre sourire naturellement comme il pouvait le faire aux clients ou à Kenta, et être désagréable en lui envoyant la moindre pique dès qu’il le pouvait. Kaname mettait ses humeurs sur le compte des vacances et la fatigue. Il ne voyait que ça. C’était impossible de « tomber sous le charme » de Sahiko pour lui. Mais c’était plutôt l’ambiance des vacances. Le soleil, la plage, les jeunes filles en maillot de bain et la bonne humeur des vacanciers avaient sur lui le pouvoir de le rendre léger. C’était une bouffé d’oxygène et il avait l’impression de mettre tout entre parenthèse pendant ce lapse de temps. Alors, c’était sûrement la même chose pour le préfet de feu. Il le détestait toujours autant, mais la joie qui régnait ici le mettait dans une condition particulière et rendait tellement de bonne humeur qu’il était agréable avec l’autre.

Alors que le préfet de glace s’occuper de ramener les pains de glace de la réserve, il surprit la conversation des deux jeunes hommes.

« Même mieux ! On va y aller tous ensembles. C’est plus amusant d’aller entre amis au festival, vous ne trouvez pas ? », lança Kenta tout joyeux.

« Oh oui, c’est tellement mieux quand on est entre ami. », répondit Kaname en fixant Sahiko. Le ton de sa voix sous-entendait que cela serait mieux sans sa présence, mais qu’il ferait avec pour faire plaisir à Kenta qui semblait l’apprécier et il ne voulait pas gâcher son plaisir. Le jeune homme semblait tellement heureux qu’il ne voulait pas faire son rabat joie.

« Mais il faut un yukata, sinon tu vas faire tâche, Sahiko. », ajouta-t-il.

« Ce n’était pas grave, j’en ai plein, je pourrais t’en prêter un, Harukami-san. »

« C’est vrai que vu ta taille, tu rentrerais dans les yukata de Kenta. », lança-t-il avec un petit sourire. Il n’avait pourtant qu’un centimètre de plus que son camarade, mais il se considérait comme plus grand.

« Ah, les premiers clients arrivent, je m’en occupe. »

« Si t’en as pas, je t’en prêterais. J’ai un bleu et un noir, tu préférais lequel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Sam 25 Nov - 22:02
Le châtain ne se voyait pas de proposé clairement d'y aller avec lui, le plus jeune avait surement pleins d'amis en ville avec qui il voudrait passer ce moment, il n'avait pas besoin de voir des collègues occasionnel comme lui lors de ce genres d’éventement, et si il le lui proposait il craignait que le jeune homme n'ose pas refuser, il n'avait pas envie de le mettre mal à l'aise et encore moins de supporter ces amis, ils étaient surement aussi gentils que Kenta mais valait mieux ne pas tenter le diable, en vu de son taux de chance en ce moment c'était préférable, la preuve, sur le nombre d'échoppes dans le pays il avait fallut qu'il tombe sur celle ou l'autre blond travaillait, si ça c'était pas une preuve de poisse!

Mais finalement le fils du patron proposa lui même d'y aller tous ensemble avec donc l'autre là, Sakai, il était adorable et bien trop innocent pour ne pas avoir remarqué qu'ils n'étaient clairement pas amis tout les deux, mais bon, ça lui ferait une bonne soirée, il comptait bien manger, profiter du feu d'artifice , boire de bons saké aussi, généralement dans les festivals y'avait toujours un stand qui ne proposait pas de la pisse de chat niveau qualité! Il n'en boirait pas beaucoup, tenant peu l'alcool mais un petit verre ne lui ferait pas de mal!

"Je te le fais pas dire Sakai-kun, tellement mieux." Ajouta Haru en lui rendant son regard.

Le préfet de feu haussa un sourcil à la remarque des deux garçons et surtout à celle du blond, il n'était pas si petit que ça dis donc! En plus grâce à son volume capillaire il faisait la même taille! Bien sur qu'il rentrerait dans son yukata et à l'aise en plus, surtout que l'autre n'était pas taillé comme une armoire à glace non plus! Il fit claquer sa langue signe de mécontentement et le foudroya du regard avant de reporter son attention sur le plus jeune de l'équipe.

"J'ai le mien rassure toi, je me suis renseigné avant de venir." Rassura le châtain en souriant à Kenta. "Il est rouge avec de très fines rayures blanches et un obi noir. En tout cas merci pour l'invitation."

Cadeau de sa grand mère paternel, elle ne supportait pas les yukata à motif hormis pour les femmes, elle ne supportait pas les couleurs hormis le rouge aussi et surtout elle détestait les choses de mauvaise qualité, alors elle lui avait offert un yukata et un kimono digne de ce nom pour son entrée à la fac, un cadeau de félicitation. Depuis petit elle avait râler que sa mère lui faisait porté des Yukata un peu commun, parfois d'autres enfants avaient le même que lui, la qualité était assez standard car elle partait du principe qu'il allait grandir et donc ne le porterait pas longtemps. Alors depuis qu'il était un étudiant digne de ce nom il devait être nickel et elle y mettait un point d'honneur, c'était pas pour rien que quand il allait la voir il était toujours presque en costume et surtout les cheveux attachés bien plaqué, une horreur pour lui. Sortant de ses penses il termina sa tâche et nettoya l'espace de travail de découpe.

"Ca ne te pose pas de problème au moins? De ne pas y aller avec tes amis de lycées ou une jolie jeune fille?"
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Sam 25 Nov - 23:08
Au moins, ils partageaient la même opinion. Et merde, encore une fois où il était d’accord avec lui. Dans la semaine, il avait dû tomber d’accord avec lui une dizaine de fois. C’était bien trop pour le préfet de glace. Il s’efforçait de ne pas trop y penser, mais malheureusement, cette réalité lui revenait de temps en temps en pleine figure, comme maintenant. Heureusement qu’il y avait des clients pour s’occuper l’esprit. Il laissa ses deux autres collègues discuter tranquillement tant qu’il n’y avait pas grand monde.

« Il doit t’aller comme un gant ! », complimenta-t-il, toujours enjoué.

« T’en fais pas. Tous mes potes sont occupés ce soir ou en vacances. Mais ça me fait plaisir d’y aller avec vous, hein, ça veut pas dire que vous êtres mes bouches trou, pas du tout. Je vous aurais proposé de venir avec nous aussi si je n’avais pas été seul. Y’a bien une jolie fille, celle des manju. Mais seul j’oserais jamais l’aborder. En plus, elle doit y aller avec ses amis. J’ai entendu qu’elle s’était séparée de son copain cet été, mais si ça se trouve, ils se sont remis ensembles, enfin voilà quoi, je vais chercher la glace. », lança-t-il les joues cramoisies. Il s’était éclipsé dans la réserve pour éviter la conversation. Kenta avait peu d’expérience en matière de relation amoureux et était un peu trop prude et innocent parfois sur le sujet. Il était tout de suite gêné de parler de ses crush à des hommes qui avaient beaucoup d’expérience, et il ne doutait pas qu’Harukami fasse parti de cette catégorie.

« J’ai déjà ramené la glace. », s’adressa Kaname à Sahiko après la fuite de Kenta et une fois les clients servis.

« C’est moi ou il vient de fuir là ? Ah, il est mignon avec son innocence. On peut pas le laisser comme ça. Que dis-tu de s’allier pour qu’il avance avec son coup de cœur ? On lui doit bien ça. Il a jamais eu vraiment de copine, il a besoin de conseil et d’un petit coup de pouce. Enfin, faudra la jouer fine pour pas le mettre dans l’embarras. », proposa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Sam 25 Nov - 23:23
Encore heureux qu'ils n'étaient pas des bouches trous les deux préfets, lui n'aimait pas trop ça, être la roue de secours de quelqu'un, il aimait être la priorité, l'exclusivité même parfois, être le type qu'on appelait quand le plan A était annulé ça l'énervait beaucoup. Lui ne le faisait jamais, si par malheur son plan A était annulé pour raison X ou Y et bien il faisait avec, mangeant seul ou même allant voir un film seul, il n'avait aucun problème avec ça, bien que c'était forcément plus festif à plusieurs mais qu'importe, la solitude ne lui posait pas de soucis, le shopping seul aussi et vraiment si il n'avait pas la foie il rentrait sans avoir rien fait en haussant les épaules, un imprévu ça pouvait arrivé à tout le monde même à sa personne.

O? La fille des manju hein? Le châtain sourit un peu attendrit de voir le plus jeune partir dans sa tirade interminable les joues rouge, c'était mignon au fond, le début de l'amour tout ça, le moment ou ça y est on avait envie de ne pas être seul, de réaliser pour la première fois de sa vie que quelqu'un lui plaisait. Il se rappel avoir été un peu hésitant la première fois que quelqu'un lui à demander de sortir avec, surtout si cette personne lui plaisait bien. Le bon vieux temps, maintenant il acceptait ou non parfois avec un air mi désolé mi ennuyé sur le visage.

"Tu es bien renseigné dis moi." Sourit Haru toujours attendri.

C'était dommage pour Kenta qu'il n'ai pas de grand frère ou de grande soeur, ils auraient put lui donner des conseils à ce propos, certes peu de monde osait en parler à sa fratrie mais lui trouvait pourtant que c'était bien pratique, étant fils unique il en avait directement parler à son père à son entrée au lycée, c'était forcément moins conviviale qu'avec un frère ou une soeur. Voyant le garçon prendre littéralement la fuite il pouffa légèrement, pour la première fois on l'entendait presque rire depuis le début de la semaine.

"Oui il a fuis je confirme." Confirma Haru en ouvrant un nouveau paquet de serviette voyant le stock près de la caisse épuisé. "Je pense aussi, nous serons a version moderne de cupidon, enfin on va essayé de veiller sur lui comme on peu, ça peut être amusant en plus de le voir si innocent. Faudrait pas qu'il ait des regrets quand même."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Lun 27 Nov - 0:18
« Évidemment, je connais Kenta depuis un moment. On est pas seulement collègue le temps d’un été, on garde contact le reste de l’année. Du coup, je suis au courant de ça. », répondit-il sur le ton de la conversation. Son camarade ne désirait certainement pas d’explications et avait juste dit cela comme ça, pour faire la conversation, mais Kaname pouvait se montrer parfois bavard en explications. Il ne fallait pas trop le pousser pour obtenir des informations. Et c’était encore plus vrai quand il était saoule. Enfin, quand celles-ci n’étaient pas importantes et très privées.

« Je me revois, moi au collège, quand je commençais à draguer maladroitement mon crush de l’époque », plaisanta-t-il, « mais Kenta est si mignon que ça me donne envie de lui donner un coup de main pour qu’il réalise son rêve. Donc, marché conclu, on sera ses cupidons ce soir qui veilleront sur lui. », dit-il en souriant. Il lui tendit la main pour qu’Harukami la lui serre, comme pour sceller leur marcher. Une fois l’accord passé, il se concentra sur les nouveaux clients et si comme si de rien n’était face à Kenta, mais on pouvait voir un léger sourire son visage. Il était fier de son coup et commençait déjà à réfléchir à comment l’aider pour se rapprocher de l’élu de son cœur.

La journée passa rapidement et une fois le stand rangé et nettoyé, Kaname alla rapidement se doucher puis revient dans la chambre pour enfiler son yukata gris clair à motif japonais et bandes bleu foncé. Son obi, uni, était du même bleu. Il portait un peu lâche. Puis, il se recoiffa correctement et repositionna ses barrettes. Un petit coup de parfum, et le tour était joué.

« Je vais voir où en est Kenta. On se retrouve dehors. », lança-t-il en attrapant son portable et son portefeuille qui fourra dans ses manches.

Après avoir conseillé son ami sur le bon yukata a porté, il sortit de la maison et attendit que tout le monde soit prêt pour se rendre au festival.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Lun 27 Nov - 0:42
Il semblerait effectivement que l'autre blond voit bel et bien Kenta comme plus qu'un simple collègue de travail saisonnier, c'était mignon en soit quand bien même lui ne voyait pas ce petit ainsi, il ne le reverrait surement jamais après cet été, changeant de baito chaque année, peut être garderait il contact un moment mais surement pas au point d'être proche de lui comme l'était l'autre préfet. Il n'était déjà pas très proche de ses cadets qu'il était obligé de supporter toute l'année alors il n'allait pas s'en prendre un de plus quand bien même il soit très gentil, mais nul doute que si ce dernier avait besoin d'aide il ne rechignerait pas plus que de coutume pour l'aider un peu dans la mesure du possible bien entendu.

Devait il dire au blond que lui n'avait jamais eut besoin d'hésiter car il n'avait jamais eut à draguer? Ce serait le prendre de haut un peu non? Il hésita alors et finalement se refusa à ajouter quelque chose, après on allai dire qu'il était un sombre connard alors qu'il n'aurait fait que participer gentiment à la conversation qui rendait d'ailleurs très bavard son collègue, c'était bien la première fois qu'il l'entendait parler autant dans un semblant de conversation ou ils n'étaient que tout les deux. Il avait envie de lui faire la remarque mais non, chut surtout pas!

"On va faire ça oui." Se contenta de dire Haru en lui serrant la main.

La chose semblait amusé son collègue préfet, le châtain voyait bien ce petit sourire sur son visage qui ne s'enlevait pas depuis que ce marché avait été passé. Kenta lui ne semblait se rendre compte de rien, tellement innocent qu'il ne se doutait pas de leurs plan! Lui cessa finalement de regarder le sourire si sincèrement amusé de Kaname, il avait du travail tout de même, au diable les petites joies de la vie!

La fin de journée venue le préfet de feu alla récupérer ses affaires de bain et se prit une douche rapide pensant à bien se laver les cheveux et ne s'occupa de les sécher par la chaleur de son élément qu'une fois dans la chambre, observant l'autre type se changer avec tans d'entrain, on ne le tenait plus dis donc! Lui était surtout pressé de profiter de ce festival qui avait une assez bonne réputation. Une fois ses cheveux parfaitement sec il enfila son yukata rouge foncé avec ses fines rayures blanche, tellement fine que de loin elles ne devaient même pas ce voir, ne servant qu'a éclaircir un peu le rouge. Son obi noir attaché il mit son téléphone et son argent dans ses manches et quitta la chambre. Il souhaita la bonne soirée à la familel qui l'hébergeait et sortit devant la maison.

"On peu y aller." Sourit Haru en passant sa main dans les cheveux de Kenta pour les lui arranger un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Lun 27 Nov - 1:29
« Je fais pâle figure à côté de vous. », bouda légèrement Kenta en regardant ses deux collègues alors qu’ils se mettaient en route pour festival.

« Mais non, t’es canon dans ton yukata. » rassura Kaname.

Il savait que ce genre de vêtement lui allait comme un gant. On lui avait été fait remarquer et il l’avait pu lui aussi l’observer en voyant les filles se retourner plus sur son passage. Bon, c’est vrai que le yukata allait bien aussi au préfet du feu, mais c’était certainement parce qu’il en avait un de qualité et qui devait coûter cher. Uniquement pour ça ! Enfin, leur cadet n’avait rien à leur envier. Ce genre de vêtement lui allait aussi très bien et lui donnait un certain charme.

Arrivé au festival, le préfet de glace ne savait pas où donner de la tête. Ayant l’estomac vide, il ne savait pas où donner de la tête. Une chose était sûr, il ne voulait pas de yakisoba. Il en avait préparé tout le mois, il ne pouvait plus en voir pour un petit moment. Finalement, après une longue hésitation, il opta pour des takoyaki et une bière. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas bu d’alcool, et l’ambiance du matsuri s’y prêtait bien. Ils étaient arrivés assez tôt pour en profiter et du coup il n’y avait pas encore foule. Avant d’aller passer sa commande, il remarqua que Kenta scrutait la foule.

« Elle est pas encore là ? »

« Hein ? Quoi ? Non, c’est pas ça, c’est pas ce que tu crois. Bon, je vais me prendre aussi des takoyaki, tout comme toi. Et toi, Harukami-san ? », lança le jeune pour changer rapidement de sujet.

« Sauf la bière, t’es mineur. », répondit Kaname en lui donnant une petite claque amicale derrière la tête.

Le préfet de glace laissa la place à Kenta pour qu’il passe sa commande, et s’adressa à Sahiko, un peu en retrait.

« Il est tendu comme un string là, va falloir trouver une bonne stratégie d’approche quand elle sera là. »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Lun 27 Nov - 11:12
Le plus jeune semblait avoir un léger soucis de confiance en lui, c'était peut être aussi pour ça qu'il n'arrivait pas à draguer une fille, à moins qu'il ait des problèmes de confiance en lui car il avait tenter de draguer et c'était fait méchamment rembarré, ça arrivait aussi dans ce sens là après tout, mais il était plutôt d'accord avec la première option ça correspondait plus à ce qu'il voyait. Ensuite certes il n'était pas le plus garçon de la terre et était même plutôt classique mais le classique ça avait son charme, le frère de son dieu ultime était classique très classique et pourtant pleins de filles lui courraient au cul de ce qu'il savait comme quoi ça avait son petit charme aussi. Il ne pouvait pas lui dire ça, ce serait manqué de tact et ne le galvaniserait surement pas.

"Il n'y a pas de quoi se comparer, nous formons un trio de trois style différent mais séduisant." Sourit Haru sur le ton de la plaisanterie.

Mais ce n'en n'était pas une, car même le préfet de glace était séduisant, il ne pouvait pas le nier aimant les belles choses, ce yukata lui allait très bien aussi bien les formes que les couleurs, cela lui allait à ravir, quel dommage qu'un beau visage soit aussi con avec une langue aussi fourchu, ce blond aussi ressortait très bien d'ailleurs. Avançant il profita de la brise qui passait par là, en pleins été c'est très agréable, il ignora les regards qui se posaient sur eux, il y était habitué de toute manière.

Une fois au festival le préfet inspira profondément, il adorait l'odeur dans les festivals, tellement d'odeurs de nourritures différentes, les lumières dans les tons chaud en plus de ça. Par contre il ne mangerait pas de Yakisoba cette fois, il en faisait au travail ce n'était pas pour en manger en dehors! Il avait envie de takoyaki mais voyant le préfet de glace s'y diriger il pesta, encore un truc en commun? Quelle poisse.

"Une barquette de karage plutôt, les takoyaki ça sera pour plus tard." Répondit Haru.

Le châtain alla sur le stand juste à cotés et prit sa barquette de karage, il avait envie de saké mais cela attendrait, voyant les bouteilles là de ce stand ça ne lui disait trop rien, c'était une marque qu'il n'aimait pas. Il revint vers le blond qui semblait encore impatient de faire leurs plan machiavélique, une stratégie? Pas faux il serait temps d'y songer un peu, lui n'avait jamais été bon entremetteur en fait, ses amis se débrouillaient seul comme des grands généralement. Penchant la tête sur le cotés il planta un pique dans son karage et leva les yeux vers les lanternes.

"Déjà faudrait u'on la trouve elle et qu'elle soit seul, entouré de copines je doute qu'elle soit apte à se faire draguer. Les filles en meute sont pas méchantes mais, moqueuses donc je crains que ça le fasse reculer vite fait." Déclara Haru en observant Kenta faire la queue. "Tu as une idée toi?"

Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Lun 27 Nov - 18:35
« Oui, elle a pas l’air d’être arrivée. », dit-il en voyant Kenta regardait un peu de tous les côtés. C’était marrant de le voir comme ça, mais il fallait mieux qu’il se détende un peu sinon il allait tellement être submergé par le stress qu’il serait incapable d’aligner deux mots devant la jeune fille, et peut-être même pire vomir à cause de l’angoisse. Dans les deux cas, ce n’était vraiment pas bon.

« Déjà, il va falloir le détendre. », dit-il en piquant dans un des takoyaki de sa barquette. Tout en parlant, il agita sa boulette au bout du pique pour la faire refroidir. Toutefois, il faisait attention de ne pas mettre de la sauce partout, et surtout pas en direction de Sahiko. Il voyait déjà la crise que le préfet de feu pourrait lui faire s’il avait le malheur de tâcher son yukata qui devait coûter un rein. Il n’avait pas envie devoir lui rembourser ou le laver à la main. Avec les rumeurs qui couraient à la fac, il avait l’impression qu’Harukami le forcerait à laver à la main son vêtement et à genoux, tel Cozette au lavoir pendant que son camarade lui donnerait des coups de pieds pour qu’il aille plus vite. Plutôt mourir que de vivre un jour ça ! Alors, il devait faire attention en agitant son takoyaki.

« Je devrais peut-être lui filer un peu de ma bière pour qu’il se détende, » dit-il avant de rire, puis il reprit son sérieux.

« Oui, c’est primordial qu’il se retrouve seul avec. Faudra qu’on s’arrange pour la séparer de ses copines en s’occupant d’elles. Et une fois qu’elles les auront perdu dans la foule, on les largue. Enfin, sauf si tu veux t’en serrer une, c’est toi qui vois, on va pas rester ensemble. Moi je veux suivre discrètement Kenta pour voir comment ça se passe. Je sais que Kenta n’ira pas si elle est avec ses copines. Enfin, j’espère que ça sera avec ses potes et pas son mec qu’elle sera. Il faut aussi envisager cette possibilité, et si c’est le cas, faudra lui remonter le moral. »

« Voilà ! Désolé pour l’attente. », lança Kenta en les rejoignant.

« On peut se poser là pour manger. Sinon, manger en marchant. »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Lun 27 Nov - 19:00
Faisait il exprès de le narguer avec ce takoyaki? Le châtain en avait bel et bien l’impression, avait il montré quoi que ce soit qui pouvait lui montrer qu'il en voulait en réalité? Bavait il? Non il ne bavait pas, il avait fait une tête quand l'autre était partit les achetés? Non se connaissant ça avait du rester discret, alors comment savait il qu'il en voulait de base? En même temps si il été moins con parfois il serait allé s'en prendre quand même et il ne serait pas dans cette situation! Mais il l'agitait pour le faire refroidir, une idée lui traversa l'esprit, attraper le petit aliment et le manger mais non, ils n'étaient pas amis et pas proche du tout, il ne supportait pas qu'on le lui fasse sans être dans cercle très sélect alors il ne le ferait pas à ce con qui était assez malin pour savoir qu'il en voulait, salaud!

Son karage était pourtant à tomber par terre alors il devait en profiter, tournant la tête à l'opposé pour regarder Kenta il l'écouta d'une oreille, le détendre ne serait surement pas si difficile pour eux, dans un festival il y avait des tonnes d'activités à faire, de choses à manger, boire ou encore de choses à voir, ils trouveraient bien de quoi lui changer les idées, lui allait juste éviter le jeu pour gagner un poisson, il n'en voulait pas, c'était con comme une bite un poisson et dénué d'amour pour son propriétaire vu qu'il oubliait il ne savait plus toutes les combien de seconde ce qu'il faisait là. Pour un chiot ou un chaton voir même un rat il aurait joué oui!

"Y'a pleins de choses à faire, faut juste l'occuper un peu." Affirma Haru.

Le faire être seul surtout oui confirma mentalement le châtain observant des gens passé sans vraiment les regarder, dis donc parfois il y avait vraiment des gens qui avaient des rires tellement con qu'il avait envie de leurs coudre la bouche, ils l'agaçaient juste en riant! Soudain les paroles de l'autre préfet lui parvinrent aux oreilles et il haussa un sourcil en tournant son visage vers l'autre, il semblerait qu'il y ait une lourde méprise sur ses habitudes sexuels, il couchait surement moins que la plupart des gens de son âge alors quoi? Parce qu'il avait du succès il baisait forcément tout ce qui venait le draguer? Il était jaloux de lui au point de se faire ce genres d'idées dans sa tête ma parole!

"Il semblerait que tu pense que je saute toutes les filles qui me draguent, alors je vais te mettre les points sur les i, je baise pas tout ce qui me fait un sourire, donc NON je ne baiserais pas les copines de cette fille car ce soir je n'ai pas envie de sexe, je ne pense pas qu'a ça contrairement à certains." Pesta Haru en fixant l'autre d'un air noir. "Donc au lieu de te mêler de ma vie sexuel occupe toi de la tienne."

Non lui n'y songeait que très rarement mais l'autre blond semblait très intéressé par sa vie sexuel, il n'avait pas envie de se disputer ou partir dans un débat ce soir, mais ce con semblait prendre trop ses aises, être familier plus qu'il ne le devrait et surtout se faire de fausses idées qu'il allait ensuite répandre à la fac comme une vipère et sa réputation en serait forcément tâché et ceci était hors de question! Devoir en arriver là le dérangeait mais il n'avait pas le choix pensa t'il, mais il était resté correct sans haussé le ton, personne n'aurait put croire qu'il avait été cassant avec un regard noir. Kenta arriva finalement et il lui sourit.

"C'est rien, marchons plutôt, y'a pas grand monde encore on ne risque pas de renverser notre nourriture en bousculant des gens." Assura Haru en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Mar 28 Nov - 20:24
Kaname ouvrit la bouche pour répondre à Sahiko mais aucun mot de franchit ses lèvres avant que Kenta ne revienne avec sa barquette de takoyaki. Il ne lui avait pas laissé assez de temps pour répliquer à son camarade. Sa réaction l’avait tellement surpris. Pourquoi s’emportait-il comme ça d’un coup. Il ne lui avait lancé aucune pique pourtant cette fois, il n’avait même pas cherché à le provoquer. Il fallait se détendre un peu. Il était susceptible sur sa sexualité ou quoi ? D’ailleurs, c’était un sujet qu’il n’avait même pas envie d’aborder avec lui. Savoir ce qu’il faisait dans un lit ne l’intéressait absolument pas. Il aurait pu être impuissant que ça n’aurait pas été son problème. Bon, il est vrai que cela l’aurait beaucoup fait rire et se serait certainement moqué de lui comme un gamin, mais cela lui aurait fait plaisir uniquement parce qu’il aurait l’impression de gagner contre monsieur parfait sur ce tableau. Toutes ses partenaires avaient toujours été satisfaites de ses performances. Etant quelqu’un à l’écoute, il faisait répondre au besoin de ses partenaires. Ça c’était quelque chose dont il était sûr, pour la simple et bonne raison qu’il avait déjà surpris une conversation de son ex qui parlait de leurs ébats avec beaucoup d’éloges. Il n’était pas assez présomptueux pour avancer ça sans preuve. Enfin, là n’était pas la question. Il avait été surpris par la réaction de Sahiko, et comptait bien lui répondre quand il se retrouverait seul de nouveau. Il ne voulait pas laisser passer ça. Cela l’énerver quand on lui parlait comme ça alors qu’il ne l’avait pas mérité.

Le préfet de glace suivit le mouvement et mangea ses takoyaki tout en regardant les stands qu’il y avait. Ce matsuri était grand et possédait une grande diversité de nourriture et d’activité. Harukami avait raison, ici, ils trouveraient bien de quoi occuper Kenta pour le détendre. Le blond jeta sa barquette vide pour attaquer sa bière. Comme il marchait, il l’avait fourré dans sa manche, ne pouvant pas boire et piquer dans sa barquette.

« Faut que j’aille aux toilettes, je reviens tout de suite. », lança Kenta après avoir finit ses takoyaki. Il y avait la queue, il allait certainement mettre un peu de temps avant de revenir.

« On t’attend ici. », sourit Kaname avait de se retourner vers Sahiko.

« Tout à l’heure on a été interrompu. Je m’en bats les couilles de ta vie sexuelle. Je m’imagine rien, je disais juste qu’une fois le plan exécuté, tu ferais ce que tu veux, on sait pas ce qui peut se passer, c’était pour pas te donner d’ordre sur la suite des événements parce que je m’en fous. Et comment tu peux être catégorique sur le fait que tu ne veux pas de sexe aujourd’hui ? Ça ne se décide pas ça. Tu pourrais rencontrer l’amour de ta vie ce soir et concrétiser ou tomber sur une personne que tu désires. On a tous des envies quand on rencontre la bonne personne. Enfin, à moins d’être asexué. Si c’est ton cas, y’a pas de mal. Chacun son truc. », répondit-il, en décalé. Malgré les expressions qu’il avait pu employer, il était resté tout à fait calme et ne se voulait pas agressif.

« Je vais me faire une petite partie de tire à la carabine en attendant le retour de Kenta. », ajouta-t-il en jetant sa canette vide et se tournant vers le stand juste derrière lui. Il savait qu’il ne devait pas s’éloigner de Sahiko jusqu’à ce que leur mission soit accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Mar 28 Nov - 21:01
Continuant sa barquette le châtain décida de les grilles légèrement plus et posa sa main par dessus, gardant le pique entre ses dents, c'était discret, aucune flamme de visible, simplement un grosse chaleur s'émanant de sa main pouvait être ressentit. Une fois le tout un peu plus grillé il recommença à manger comme si de rien n'était, se rappelant avec nostalgie de sa première année ou il c'était entraîner en cachette à manier son élément ainsi en classe il avait toujours eut une petite pointe d'avance à ce niveau là, dieu lui avait montrer comment faire quand il était venu voir le préfet de l'époque. Maintenant c'était tellement facile de faire tout ce qu'il voulait avec sa magie que cette époque le faisait toujours sourire en y repensant.

Après quinze bonnes minutes le préfet de feu plia sa barquette plusieurs fois sur elle même et la jeta dans la première poubelle venue ainsi que le petit pique en bois, ça va il allait pas faire son bof à se promener avec le pique à la bouche toute la soirée, il n'était pas un bof que diable! Le plus jeune avait envie de pisser il fallait croire, il se contenta alors de lui sourire et sortit son téléphone afin de prendre une photo de l'allé du festival pas encore bondé qu'il envoya à sa mère histoire de. Entendant le blond lui adresser la parole il rangea son téléphone et se tourna vers lui.

"Alors je me suis mépris autant pour moi. A cause de ta phrase et de ta réflexion quand j'étais revenue au boulot accompagné cela m'a fait penser que tu te faisais des idées fausses." Coupa Haru en soupirant.

Il avait mit quinze minutes à trouver quoi lui dire ou quoi? A moins qu'il ait attendu pour en pas que Kenta découvre enfin qu'entre eux deux y'avait pas vraiment de bon sentiments? Peut être plutôt cette éventualité là. Quand au fait de peut être trouver l'amour de sa vie il en doutait fortement, c'était qui ce genres de conneries encore? Il croyait donc en l'amour comme dans les livres, un coup de foudre ou une histoire d'un soir qui se change en histoire pour la vie ou ils finirent heureux et eurent beaucoup d'enfants? Dans quel monde vivait ce mec sérieusement? Il n'avait pas envie de sexe, hormis l'alcool rien ne lui donnerait plus envie que dans l'instant présent surement. Il se savait tactile et plus apte à coucher avec une inconnue avec l'aide du saké. Non mais il n'allait pas baiser avec une fille rencontré le soir même surtout en festival, l'ambiance ne se prêtait pas au sexe!

"Fais gaffe à pas te tirer dans le pied." Lança Haru l'air de rien.

Le plus jeune allait surement mettre un peu de temps en vu du nombre de personne qui avait envie de pisser surement. Que faire? Aller aux cotés de Kaname ne le tentait vraiment pas, ils ne se comprenaient vraiment pas tout les deux. Tournant la tête pour voir la foule il reconnue la fille aux manju, même si lui ne voyait pas son visage il n'imaginait qu'un manju à la chantilly géant, cette image quitta vite son cerveau, elle était avec deux autres filles, bien moins mignonne au passage, bien qu'aucune des trois ne soit son style elles devaient avoir leurs petits sucés surement. Il alla donc vers le stand de tir à la carabine. Il attendit que l'autre ait tiré avant de lui poser la main sur l'épaule.

"Elle est là bas, avec deux copines à elle."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Mer 29 Nov - 0:38
« Faut savoir se détendre. », lança-t-il sans vraiment l’adresser à quelqu’un et c’était difficile d’entre ce qu’il disait avec les bruits du matsuri. Toutefois, c’était bien à son camarade qu’elle était adressée en guise de réponse. Enfin, il ne voulait pas non plus relancer la conversation. Sa phrase faisait guise d’excuse. D’ailleurs, il était étonné qu’il reconnaisse sa faute aussi rapidement. Jamais il n’aurait pensé ça. Il voyait ce petit gosse de riche comme un môme qui avait été pourri gâté et qui avait toujours raison selon lui et ses parents qui le couvaient.

« Pour qui tu me prends, je sais tirer. Et c’est pas dans le pied que je te tirerais un plomb. », rétorqua-t-il en donnant l’argent nécessaire au vieux monsieur qui tenait le stand.

Le préfet de glace avait l’habitude des jeux de tire. Souvent, avec ses amis de la fac, ils se faisaient des soirées jeux vidéos ou aller dans les game center. Grâce à ça, il avait réussi à obtenir un niveau plutôt pas mal en tire, assez pour lui permettre de gagner une peluche sur ce stand.

«Yes ! », cria-t-il, content de sa partie quand celle-ci fut finit. Il choisit la peluche qu’il voulait, et qu’il offrirait à sa petite sœur. Pendant qu’il attendait que le vieillard aille décrocher l’adorable petite baleine en peluche, Kaname sentit une main sur son épaule. Tournant la tête et voyant son camarade, il ne chercha même pas à dégager sa main en lui donnant un coup d’épaule. Non, il la laissa où elle se trouvait et écouta ce qu’il avait à dire.

« Elles sont trois. C’est parfait, elle aurait eu une copine de plus, ça aurait été un peu plus galère à s’en occuper. Et c’est bien, elle n’a pas de mec. C’est bon pour notre petit Kenta ça ! »

Il attrapa sa peluche et remercia le petit vieux avant de s’éloigner du stand.

« Je te propose de les aborder avant que Kenta ne nous rejoigne, il ne devrait pas arriver. Sauf si tu as une autre idée. »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Mer 29 Nov - 0:57
Voyant le blond attendre quelque chose le châtain pencha la tête sur le cotés regardant de l'autre cotés du stand, il avait gager un truc? Comment faisait il? Lui n'y arrivait jamais, aux fléchettes si à la limite, mais le tir, le jeu idiot des anneaux aussi, c'était comme les UFO dans les salles d'arcades il ne comprenait pas le fonctionnement il n'y arrivait pas malgré toute la logique qu'il pouvait avoir. En même temps il n'allait pas souvent dans des salles d"arcades hormis pour accompagné, il ne jouait pas lui de son cotés, à moins qu'il y ait le jeu du palet, c'était du un contre un, pas un jeux vidéo du coup. Vraiment des fois des choses normales lui échappaient totalement! Il se demanda alors pourquoi avoir prit la baleine? L'ours était bien plus mignon, sans parler du lion, le lion il était trop mignon... Tiens ça aussi c'était pas normal, il se moquait des peluches, il n'aimait pas ça, sauf les lions et pourtant il n'en n'avait aucune chez lui, chez ses parents, petit il n'avait même pas eut de doudou il fallait croire.

Reportant son attention sur la vie réel le préfet de feu tourna la tête pour voir de nouveau le groupe des trois filles, effectivement c'était un très bon chiffre dans l'instant et merci grand dieu elles n'étaient pas accompagnées de mecs, car généralement les mecs accompagnant des filles avaient tendance à ne pas aimer qu'elles se fasse abordés, c'était normal et logique, ça aurait été gênant là maintenant mais passons ce n'était pas le moment de penser à des malheurs qui ne sont pas d'actualité.

"Oui et elles n'ont pas l'air de chercher quelqu'un donc je pense qu'elles ne rejoignent personne ce qui est très bon aussi." Ajouta Haru

Les abordés était une très bonne idée en soit il devait bien le reconnaître mais lui avait un soucis à formuler, il ne se voyait pas aborder des gens comme ça dans la rue au pif, enfin pas vraiment au pif mais bon, il ne connaissait cette fille que parce qu'elle lui vendait des manju depuis Lundi dernier voila tout, il ne pouvait pas se permettre d'arriver comme une fleur , manquerait plus qu'elle croit qu'il l'abordait car elle lui plaisait et qu'il revenait tout les jours pour cette même raison! Et puis, il trouvait ça impoli de déranger des groupes d'amis, alors que quand c'était lui qui se faisait abordé alors qu'il était avec des amis il ne trouvait pas ça toujours impoli, paradoxale tout ça!

"Non non très bonne idée, montre moi ton charisme de préfet à l'oeuvre."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Mer 29 Nov - 20:42
C’est vrai, les jeunes filles n’avaient pas l’air de chercher ou attendre quelqu’un. Jusqu’à ce qu’Harukami lui fasse remarquer, Kaname n’y avait pas prêté attention. Il avait juste vu qu’elles étaient seules, alors qu’en effet, elles auraient pu avoir rendez-vous. Il avait tellement été soulagé pour Kenta en les voyant seules qu’il n’avait pas pensé à cette éventualité. Heureusement, pour l’instant tout se passait bien. Il fallait que le reste aussi se passe comme il fallait. Et la partie la plus délicate serait la façon de les aborder. Il ne devait pas les approcher trop brutalement pour ne pas faire le gros lourd. Il savait que la drague était un art délicat. Pour avoir entendu sa petite sœur, ou d’autres filles qui l’avaient malheureusement pour mis dans la friend zone, il savait que certaines choses ne passaient vraiment pas. Il ne devait pas venir les voir et les assommer de compliments alors qu’ils ne se connaissaient même pas. Ni leur proposer de leur payer un verre comme ça, sortit de nulle part. Ce genre de méthode pouvaient paraître agressif et déranger les demoiselles. Le préfet de glace ne voulait pas griller toutes les choses de son ami.

« D’accord. Soit ébloui par ma méthode, mais attention, ne tombe pas sous mon charme. », dit-il avec un large sourire.

« Il faut choisir le bon moment. Kenta ne doit pas être loin. Elles font la queue pour des kakigori pour l’instant, c’est parfait. »

Kaname continuait de les observer avancer doucement dans la queue et une fois qu’elles eurent enfin leur commande, et que leur cadet s’approchait d’eux, il se mit en marche.

« Viens, et aies l’air d’écouter ce que je dis comme si ça t’intéressait. », dit-il à Sahiko en lui donnant une légère tape sur son torse avec le dos de sa main. Il se doutait bien que Kenta les suivrait.

« Et là, il me dit… », lança Kaname à hauteur des filles. Il ne les regardait pas, fixant Harukami en souriant comme s’il était ami de longue date, mais il savait absolument où il allait et alla percuter une des amies de la fille au manju. Il lui rentra dedans de manière ce que qu’elle lâche sa glace, mais sans se tâcher.

« Oh, je suis désolé ! », dit-il comme s’il l’était vraiment, et fit mine de ne pas s’arrêter, pensant qu’il l’avait juste percuté et n’avait pas l’intention de s’attarder plus.

« Ma glace… », bouda la jeune fille en gonflant les joues avec un petit air de princesse. Celle-là, elle avait l’air particulièrement chiante, mais c’était pour le bien de Kenta.

« Oh merde, je te l’ai fait tomber. »

« Je venais juste de l’acheter ! »

« Que dirais-tu que je t’en paye une nouvelle, pour me faire pardonner ? »

« C’est la moindre des choses, heureusement que tu me m’as pas tâché en plus ! Mon beau yukata. »

« Vraiment désolé, tu veux quel parfum ? », lança-t-il en amenant la fille vers la queue.

Pendant ce temps, Kenta arriva et commença la conversation avec la jeune fille des manju, visiblement contente de le voir. Le contact était à présent établit, et après avoir dépensé de l’argent inutilement pour une kakigori pour la petit princesse, le petit groupe décida de profiter du matsuri ensemble et de faire quelques activités.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Mer 29 Nov - 21:07
"N'ais crainte y'a pas de risque." Déclara juste Haru en faisant un léger sourire presque invisible.

Non aucun risque qu'il tombe sous son charme, vu qu'il n'en n'avait pas, juste une belle gueule et un beau corps mais surement pas de charme à proprement parler, un charisme de préfet et encore il était gentil en disant ça, nul doute que jamais il ne se serait douté qu'il était préfet si il n'avait pas été préfet lui même. Mais bon ce n'était qu'une petite blague bien entendu, il se demandait par ailleurs comment il allait bien pouvoir les aborder sans passer pour le boulet de service ou pour le lourd du festival, surtout qu'a trois les filles avaient tendance à ne plus se sentir pisser pour un rien. Alors quel méthode, le salut tu te souviens de moi? Non surement pas tout du moins il l'espérait.

Mais il semblait avoir un plan alors il allait le suivre sans rechigner et espéré qu'il ne les mette pas dans une situation gênante, ce serait fâcheux de devoir le tuer ici même, y'avait bien trop de témoins. Il avança donc l'air de rien, faisant mine d'être intéressé par une conversation ô combien passionnante et laissa le blond bousculer l'une des jeunes filles, il vit la nourriture tomber au sol, par chance elle ne c'était pas tâché merci grand dieu, elle aurait surement fait un scandale. D'ailleurs la conversation avec la fille alla dans ce sens, son air de princesse lui donnait envie d la giflé mais il n'en fit rien, on ne frappe pas les femmes voyons!

"Ton ami aurait put faire attention quand même." Déclara une fille qui semblait s'adresser à lui.
"Hm? Oui c'est sur. Il est maladroit que veux tu."

Soudain la fille rit et le châtain crut que son coeur ratait un battement, o non par pitié pas un rire comme ça, pas pour lui! Il se passa juste la main dans les cheveux et observa Kenta en trins de parler avec la fille des manju, voila au moins le contact était créer, chance pour Kenta malchance pour lui avec cette fille au rire agaçant et malchance pour Kaname car la princesse semblait difficilement supportable elle aussi. Le petit groupe commença alors à marché et lui se stoppa à un stand qui avait enfin du saké qu'il aimait. Il n'y avait pas de queue en plus. Revenant avec son gobelet en plastique il soupira d'aise à la première gorgée et se tendit un peu en sentant une des fille s'accrocher à son bras.

"Je peux goûtés?" S'enquit t'elle avec un sourire qui se voulait adorable.
"Hors de question tu es mineur." Répondit Harukami en prenant une autre gorgée.
"Allé pour me faire plaisir." Continua t'elle en tirant un peu plus sur sa manche.
"C'est mort." Conclut t'il d'un ton sec.

Non mais elle allait pas lui gâcher la vie quand même cette petite peste horriblement chiante!? Pourtant il était patient avec les filles, la soeur de son dieu il fallait être patient parfois quand il la surveillait ou l'accompagner à la gare mais au moins elle était calme, pas bruyante et ne riait pas aussi fort. Reprenant la marche il pria pour que Kenta s'éloigne vite avec proie que lui puisse semer cette fille qui avait décider de marcher accrocher à son bras, blaguant et riant très fort. Pitié qu'on le sauve, il allait perdre patience, il en était conscient, d'ici une heure il la brillerait vive ou allait lui dire qu'elle était conne et pénible avant de s'en aller, n'ayant pas put profiter de son festival.

Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Mer 29 Nov - 23:22

Le courant avait l’air de bien passer entre Kenta et Sato-chan. Le jeune homme prenait de plus en plus d’assurance au fur et à mesure que la soirée avançait. Bon, il était encore un peu maladroit par moment, mais ça faisait son charme et la jeune fille semblait apprécier. Ils étaient mignons tous les deux et il espérait vraiment que ça marche pour lui ce soir. Kenta avait intérêt à assurer grave d’ailleurs, parce qu’il se coltiner une petite princesse qui minaudait devant lui et espérait se faire inviter sur beaucoup de chose jouant sur le fait qu’il avait renversé sa glace. Elle était insupportable, vraiment. Il espérait que la petite Sato-chan n’était pas comme ses amies, parce qu’à voir l’expression de Sahiko, celle dont il avait la charge avait l’air aussi insupportable que la sienne. Il plaignait un peu son ami quand il devrait sortir avec sa future copine et ses deux amies.

Plus ça allait, et plus Kaname éloignait son boulet de Kenta pour qu’il puisse avoir un peu d’intimité. D’ailleurs, lui et la jeune fille avait l’air de passer une tellement bonne soirée qu’ils ne remarquèrent même pas qu’ils se faisaient distancer de plus en plus du reste du groupe. Encore un peu de patience, et les deux préfets allaient pouvoir se délester des deux autres filles. Enfin, elles avaient l’air tenace et intéressées par eux, pour leur plus grand malheur. Cela serait difficile de se débarrasser d’elles sans les froisser. Et si jamais elles allaient se plaindre à Sato-chan que les amis de Kenta étaient des goujats. Ça risquait de lui gâcher ses chances.

Une heure et demie s’était peut-être écoulé depuis leur rencontre. Son boulet était à présent accroché à son bras et minauder encore plus. Kaname jeta un coup d’œil en direction de Sahiko et il semblait être au bord de l’explosion, plus que jamais. Il était tant d’agir, d’autant plus que Kenta était maintenant hors de vu. Le préfet de glace réussi à se dégager de l’emprise de la jeune fille quand celle-ci alla acheter une banane au chocolat. Elle avait entraîné son amie et pouffaient toutes les deux. Kaname avait vaguement entendu des brides de leur conversation, comme quoi manger les bananes de façon suggestive pourrait séduire les garçons. Quelle foutaise ! Comme si le préfet de glace pouvait fonder pour ce genre de vulgarité. Il regarda sa montre. C’était bientôt l’heure du feu d’artifice et il n’avait pas envie qu’il soit gâché par des piaillements.

« Evite, de me mettre une droite pour ce que je vais faire. », dit-il en se plaçant devant Harukami. Il s’était approché de son oreille pour lui dire alors que les deux jeunes filles revenaient vers eux.

Kaname passa ses bras autour de son camarade et vient poser ses lèvres sur les siennes. Sachant qu’un simple baiser chaste comme ça ne convaincrait personne, à contre cœur, il introduit doucement sa langue dans la bouche d’Harukami et vient caresser sa langue avec la sienne. Il ne fit pas durer le baiser très longtemps, même si étrangement il trouvait ça agréable. Il l’aurait bien prolongé un peu plus si cela n’avait pas été son pire rival et qu’il avait peur de se prendre un poing dans l’estomac.

« Tu m’avais promis qu’on irait voir le feu d’artifice que tous les deux. On ne va plus avoir de bonne place. »

Les deux filles les regardaient la bouche ouverte, stupéfaites.

« On va vous laisser alors. On voudrait pas vous déranger plus que ça. »

« Vous êtes trop mignonnes. Merci, passez une bonne fin de soirée. C’était sympa. », dit-il en souriant avant d’attraper Sahiko et de l’emmener loin d’elle en traversant la foule. Au bout de quelques mètres, il finit par le lâcher.

« Putain, j’ai cru que jamais on allait s’en débarrasser. Oh, ce coin à l’air bien pour regarder le feu d’artifice. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp with you! :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen-
Sauter vers: