Un forum pour les gens voulant rp librement sans avoir un personnage spécifique !
 

[Pendragon Gakuen] [M] De feu et de glace~

 :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Azili
Mages Erudits
Messages : 1963
Mages Erudits
Mer 29 Nov - 23:22

Le courant avait l’air de bien passer entre Kenta et Sato-chan. Le jeune homme prenait de plus en plus d’assurance au fur et à mesure que la soirée avançait. Bon, il était encore un peu maladroit par moment, mais ça faisait son charme et la jeune fille semblait apprécier. Ils étaient mignons tous les deux et il espérait vraiment que ça marche pour lui ce soir. Kenta avait intérêt à assurer grave d’ailleurs, parce qu’il se coltiner une petite princesse qui minaudait devant lui et espérait se faire inviter sur beaucoup de chose jouant sur le fait qu’il avait renversé sa glace. Elle était insupportable, vraiment. Il espérait que la petite Sato-chan n’était pas comme ses amies, parce qu’à voir l’expression de Sahiko, celle dont il avait la charge avait l’air aussi insupportable que la sienne. Il plaignait un peu son ami quand il devrait sortir avec sa future copine et ses deux amies.

Plus ça allait, et plus Kaname éloignait son boulet de Kenta pour qu’il puisse avoir un peu d’intimité. D’ailleurs, lui et la jeune fille avait l’air de passer une tellement bonne soirée qu’ils ne remarquèrent même pas qu’ils se faisaient distancer de plus en plus du reste du groupe. Encore un peu de patience, et les deux préfets allaient pouvoir se délester des deux autres filles. Enfin, elles avaient l’air tenace et intéressées par eux, pour leur plus grand malheur. Cela serait difficile de se débarrasser d’elles sans les froisser. Et si jamais elles allaient se plaindre à Sato-chan que les amis de Kenta étaient des goujats. Ça risquait de lui gâcher ses chances.

Une heure et demie s’était peut-être écoulé depuis leur rencontre. Son boulet était à présent accroché à son bras et minauder encore plus. Kaname jeta un coup d’œil en direction de Sahiko et il semblait être au bord de l’explosion, plus que jamais. Il était tant d’agir, d’autant plus que Kenta était maintenant hors de vu. Le préfet de glace réussi à se dégager de l’emprise de la jeune fille quand celle-ci alla acheter une banane au chocolat. Elle avait entraîné son amie et pouffaient toutes les deux. Kaname avait vaguement entendu des brides de leur conversation, comme quoi manger les bananes de façon suggestive pourrait séduire les garçons. Quelle foutaise ! Comme si le préfet de glace pouvait fonder pour ce genre de vulgarité. Il regarda sa montre. C’était bientôt l’heure du feu d’artifice et il n’avait pas envie qu’il soit gâché par des piaillements.

« Evite, de me mettre une droite pour ce que je vais faire. », dit-il en se plaçant devant Harukami. Il s’était approché de son oreille pour lui dire alors que les deux jeunes filles revenaient vers eux.

Kaname passa ses bras autour de son camarade et vient poser ses lèvres sur les siennes. Sachant qu’un simple baiser chaste comme ça ne convaincrait personne, à contre cœur, il introduit doucement sa langue dans la bouche d’Harukami et vient caresser sa langue avec la sienne. Il ne fit pas durer le baiser très longtemps, même si étrangement il trouvait ça agréable. Il l’aurait bien prolongé un peu plus si cela n’avait pas été son pire rival et qu’il avait peur de se prendre un poing dans l’estomac.

« Tu m’avais promis qu’on irait voir le feu d’artifice que tous les deux. On ne va plus avoir de bonne place. »

Les deux filles les regardaient la bouche ouverte, stupéfaites.

« On va vous laisser alors. On voudrait pas vous déranger plus que ça. »

« Vous êtes trop mignonnes. Merci, passez une bonne fin de soirée. C’était sympa. », dit-il en souriant avant d’attraper Sahiko et de l’emmener loin d’elle en traversant la foule. Au bout de quelques mètres, il finit par le lâcher.

« Putain, j’ai cru que jamais on allait s’en débarrasser. Oh, ce coin à l’air bien pour regarder le feu d’artifice. »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Mer 29 Nov - 23:51
Depuis combien de temps il la supportait? Deux heures? Dix ? Huit ans? Trente vies? Il avait perdu le compte, tentant de se rappeler si il avait eut quelqu'un d'aussi chiant une fois dans sa vie, peut être une fois au collège et à l'époque il avait beaucoup moins de tact, l'ayant traiter de tout les noms en étant extrêmement méchant avec elle, il avait été punis pour ça et son père lui avait fait la moral tout comme sa mère bien qu'ils aient dit qu'il n'avait pas totalement eut tors, il avait juste utiliser la mauvaise méthode pour lui faire lâcher prise. En grandissant il avait apprit à supporter et à faire dégager avec tact mais là c'était pour le petit Kenta qui l'avait amener manger de délicieux manju à la chantilly, il devait tenir le coup.

D'ailleurs ou était il Kenta? Depuis combien de temps avait il envie de flinguer cette fille? Cherchant le plus jeune du regard il s'aperçut qu'ils les avaient enfin semer lui et sa nouvelle copine, miracle il allait pouvoir lâcher cette cruche mais il fallait le faire avec tact, pas de bol lui et ce dit tact n'étaient pas très amis quand sa patience était dans le négatif Miraculeusement la pression sur son bras s'enleva et il soupira d'aise avant d'entendre les filles partirent en gloussant, sucer une banane au chocolat pour aguicher? Elles plaisantaient au moins?

"Traînés." Pesta Haru en s'époussetant le bras avant de relever les yeux vers Kaname. "Te mettre une droite?"

Il avait soudainement été trop proche de lui, entrant dans sa zone de confort et parlant tout prés de son oreille, par réflexe il avait alors parler au même niveau sonore. Que lui voulait il encore au point d'avoir peur qu'il le frappe? Avant qu'il n'eut le temps de faire des hypothèses il sentit des bras autour de lui puis des lèvres sur les siennes. Ouvrant les yeux surprit il n'eut point le temps de comprendre qu'une langue profita de sa surprise pour venir rejoindre la sienne. Plait il?! En plus la seule chose qui lui vint à k'esprit était que ce blond embrassait bien, mais par chance ou malchance ce fut de courte durée.

Les joues légèrement rouge il posa ses doigts sur ses lèvres, non d'un dragon que venait il de se passer. En vu de la réaction des deux filles cela semblait avoir eut de l’effet, bon sang mais bien sur, se faire passer pour un couple gay! Le châtain ignorait que l'autre aurait été prêt à aller aussi loin surtout en vu de l'aversion qu'il lui portait. Revenant sur terre il tourna la tête à l'opposé regardant au loin un point imaginaire.

"Oui j'ai compris on y va, t'es intenable parfois." Soupira Haru en passant sa main dans sa chevelure châtain.

Se laissant entraîner le préfet de feu ne dit rien aux deux traînés qui leurs avaient tenue compagnie pendant cette durée interminable, qu'elles aillent en enfer! Passant entre les gens dans la foule il laissa totalement le blond décider d'ou s'installer, ce n'était pas très loin d'un stand qui vendait du saké, il en avait bien besoin justement afin d'oublier que ce baisé avait été agréablement gênant, beaucoup de gens les avaient regardé alors que lui n'aimait pas s'exhibé quand il était en couple, enfin là il n'était pas en couple pour de vrai, bref il se comprenait.

"M'en parles pas. Garde la place je reviens." Annonça t'il en partant.

O oui un bon verre de saké. Il alla au stand et fut ravis de voir qu'il n'y avait pas que ça, en plus les gens se pressaient pour prendre les places pour le feu d'artifice alors il put faire ses achats rapidement. Il revint auprès de Kaname avec deux verres de saké dans une bain et la barquette tans désiré dans l'autre. puis il prit place, déposant la barquette de takoyaki sur ses genoux et tendant à l'autre un verre de saké, mine de rien il lui avait sauvé la mise. Maintenant en plus il allait pouvoir savourer son verre à lui de saké et ses takoyaki devant un feu d'artifice et ça c'était plutôt bien.

"Pour te remercier de m'avoir sortit de cette merde, sérieusement pas possible une fille aussi casse couille." Pesta Haru en mangeant son premier tako, non ça par contre il ne partagerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 30 Nov - 1:06
C’était beaucoup plus calme maintenant qu’il n’était plus qu’avec son camarade. Il avait réussi à trouver un endroit sans trop de monde, un peu à l’écart. Tout le monde était agglutiné au même point, alors qu’il suffisait de se déplacer de quelques mètres sur la gauche pour être tranquille. Et de la tranquillité, il en avait bien besoin.

« D’accord, je te garde une place. », répondit-il en s’avançant un peu plus sur l’herbe avant de s’asseoir par terre. Ici, ils auraient une très belle vue pour le feu d’artifice.

Il ne s’était même pas dit qu’Harukami veille partir dans son coin pour regarder le spectacle seul. Comme ils avaient fini par passer la soirée ensemble et partager la même épreuve en traînant chacun un boulet à leur bras, il s’était fait à l’idée de finir la soirée avec lui. Et visiblement, c’était la même chose pour Sahiko qui lui avait demandé de garder une place. Installé par terre, il s’allongea finalement pour regarder le ciel en attendant le retour du préfet de feu. Il était dégagé et on pouvait bien voir les étoiles, c’était vraiment un cadre agréable. Il se redressa quand le châtain revint vers lui.

« Pour moi ? Merci. », dit-il surpris, ne s’attendant vraiment pas à sa de part après l’avoir embrassé.

« De rien, solidarité masculine. C’est criminel d’être aussi chiante. Je ne voyais que cette méthode pour m’en débarrasser. J’aime pas qu’on me colle comme ça, elle se prenait pour qui pour se permettre autant de familiarité avec moi. Et quand elle gloussait avec sa pote en parlant de sucer une banane pour nous faire bander. Non mais elle s’est vu. Elle a tout d’une meuf qui n’a pas d’expérience. Et tellement vulgaire en plus ! J’espère que Kenta n’aura pas à les subir. Au moins, Sato-chan à l’air gentil. », répondit-il, puis, il avala cul sec son verre de sake.

« Tu me donnes envie. », lâcha-t-il en fixant sa barquette de takoyaki. En y réfléchissant, il n’avait pas avalé grand-chose ce soir et il commençait à avoir faim.

« Je reviens, y’a encore un quart d’heure avant le début. Je te ramène un autre verre de sake d’un même stand. Faut qu’on boit pour oublier les moments désagréables de ce soir. », dit-il en riant avant de se lever.

Kaname revient rapidement avec un sac plastique. Il s’était fait plaisir en s’achetant deux menshi, du karaage et aussi des onigiri ainsi qu’une boîte contenant plusieurs manju tous à la chantilly, c’était le seul parfum qui restait encore, et bien sûr, du sake.

« Et voilà ! J’ai une faim de loup en fait. », dit-il en sortant ses barquettes.

« Tiens, un autre verre. Tu peux piquer dans les barquettes si tu veux. La boîte, ça sera pour tout à l’heure en rentrant. », dit-il en commençant à manger avant le début du feu d’artifice.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Jeu 30 Nov - 12:37
Le châtain avait eut envie de lui répondre, de lui dire non c'est pour le père Noël mais ce genres de blagues étaient tellement nul que même lui ne se risquerait pas à la dire car il en aurait trop honte, alors il la gardait pour dans sa tête. Mais c'était tellement une évidence que c'était pour lui alors pourquoi demander sérieusement?! Bon il convenait que ça pouvait surprendre un petit peu venant de lui surtout vu comme l'autre le voyait, comme un ennemis à coup sur, pourtant il avait beau réfléchir il ne savait vraiment pas pourquoi ni ce qu'il avait put lui faire pour en arriver là et il était persuadé qu'il y avait une raison à tout ça.

Par contre ils avaient exactement le même avis sur ces deux filles, se permettre autan de choses, soit disant ils étaient au japon alors pourquoi elles n'étaient pas prude et non tactile comme toutes les japonaises dont tout le monde parlait, les étranger les voyaient ainsi, dans les livres on les décrivait ainsi, c'était honteux de mentir comme ça aux pauvres japonais qu'ils étaient! Il détestait tellement ça, s'afficher en public, embrasser en public, se tenir la main c'était vraiment le maximum qui pouvait être fait, d'ailleurs Kaname avait dépassé les bornes alors qu'ils n'étaient même pas ensemble!

*C'est a moi* Pensa Haru en entendant qu'il lui faisait envie.

A non y'avait des choses dans la vie qui ne se partageaient pas, comme la chantilly par exemple et là en ce moment même les takoyaki, il en avait eut envie depuis leurs arrivé alors il ne risquait pas de les partager comme ça, ils étaient à lui seulement à lui, il lui avait déjà apporté du saké fallait pas non plus abuser. Mais bon il semblerait qu'il parte s'en acheter lui de son cotés, en plus il ramenait plus de saké, tans mieux il n'aurait pas à lui dire qu'il ne partagerait pas, si il n'en n'avait pas crevé d'envie toute la soirée il aurait peut être partagé, mais pas là non.

Attendant en mangeant le châtain observa les gens, les jugeant totalement dans sa tête, y'avait des couples assorti d'autres non, des personnes âgés ça c'était mignon d'ailleurs, des enfants qui pleuraient ça l'énervait ça par contre, des gens seuls triste dis donc, techniquement si le blond ne l'avait pas entraîner il serait avec une casse couille ou seul de son cotés se dirigeant vers la prison la plus proche car il l'aurait tué. Revenant sur terre au retour de ce dit blond il cligna plusieurs fois les yeux en regardant la poche.

"A ouais quand même,je vais juste te prendre karage, il semblerait que les filles m'aient couper l’appétit. Merci pour le verre." Déclara Haru en faisant un léger sourire.

Oui elles lui avaient coupé l'appétit les garces, pourtant en festival il ne se privait pas, glâce, dango, karage et tout ce qui allait avec tout ça il goûtait presque de tout finalement mais voila, une barquette de karage et une de takoyaki et le voila caler, hormis pour les manju, il les voyait dans la boite, ils étaient à quoi? Il pourrait en prendre aussi? Si ils étaient à la chantilly bien sur. Il déposa un de ses takoyaki dans la barquette de karage en échange du morceau frit et regarda le ciel quand le feu d'artifice commença.

"Il était temps."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 1 Déc - 1:50
« Moi c’est l’inverse. Quand je suis contrarié, je mange. », plaisanta Kaname qui devenait beaucoup plus bavard et détendu avec son pire rival.

C’était les conséquences de l’alcool. Quand il abusait un peu trop de l’alcool, il se laissait aller joyeusement. Normalement, il tenait plutôt bien l’alcool. Mais la fatigue de la soirée commençait à se faire sentir et cela mélangeait au sake le rendait plus pompette facilement.

« T’as tors de te limiter qu’au karaage, ces menshi sont excellents ! Rien n’a voir avec ceux des conbimi. », commenta-t-il avant de prendre une deuxième bouchée de sa croquette de viande. Il mangeait avec plaisir mais tout de même doucement. Il ne voulait pas s’empiffrer rapidement en avalant tout ce qui lui passait sous le nez. Cela serait gâcher la nourriture puisse qu’il ne prendrait même pas le temps de déguster les aliments pour en avoir toutes leurs saveurs. Et puis, c’était un coup à avoir des problèmes de digestion et mal au ventre.

Kaname s’extasia lorsque la première fusée explosa dans le ciel. C’était vraiment magnifique. Les couleurs et les forces étaient variées ce qui rendait plus intéressant le spectacle pyrotechnique. Les artificiers avaient vraiment fait un joli travail ce soir. C’était une explosion de couleurs dans un rythme soutenu. Comme un enfant, le préfet de glace admirait le ciel, les étoiles plein les yeux et un grand sourire sur le visage. Il ne pensait plus à rien. Il avait complètement oublié avec qui il partageait ce moment. Tout ce dont il avait conscience, c’était d’une présence chaleureuse à ses côtés, et il se contentait très bien de ça. Tout était en suspend pour lui en cet instant qui dura plus d’une dizaine de minutes.

« C’était magnifique. », commenta-t-il en se tournant vers Sahiko, toujours en souriant comme un enfant.

Autour d’eux, la foule commençait déjà à se disperser. Tout le monde avait décidé d’aller dans la même direction au même moment, ce qui provoqua un fort ralentissement. Le bond n’avait pas vraiment envie de se lever pour se fondre dans cette masse qui semblait être en procession. En plus, il était bien là, il n’avait pas envie de partir maintenant.

« On devrait plutôt attendre que ça se décante pour partir. Il reste encore à manger en plus. », dit-il en observant les gens pressés de s’en aller.

« Ah mon menshi est tiède maintenant… tu voudrais pas me le réchauffer un peu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Lun 4 Déc - 22:58
Les gens de ce festival étaient doué rien à dire là dessus, la nourriture sur les stand était succulente, l'organisation bonne, pas trop d'éclairage ni d'endroits sombres, l'emplacement idéal et maintenant ce feu d'artifice. Depuis petit il aimait ça, pas au point de vouloir en faire mais il c'était renseigné, c'était impressionnant comme tans de petites choses pouvaient faire de tels résultats dans le ciel, des couleurs, des formes. Parfois le résultat n'était pas très harmonieux et il était déçut mais là ce n'était pas le cas, tout ce goupillait si bien, pas la moindre fusée lancé là un peu au hasard pour combler un manque d'inspiration en plus ils n'étaient ni trop loin ni trop prés, comme quoi le blond savait choisir son emplacement, en même temps ce n'était pas la première année ou il travaillait là alors valait il mieux qu'il sache ou se placer pour avoir une belle vue.

Quand le spectacle fut terminé le préfet de feu termina son verre de saké , il avait tout laisser en plan le temps de voir le feu d'artifice, aimant tellement cette vue qu'il en oublia de boire et manger. Il se tourna en entendant des mots qui lui étaient adressé et se surprit à trouver charmant et amusant cet air sur le visage de son collègue préfet, ce visage si expressif alors que lui n'avait qu'un léger sourire, il transpirait presque le bonheur comparer à lui, c'était presque touchant.

"Je trouve aussi, ils ont fait du super travail." Répondit Haru k'air de rien.

Le châtain détacha son regard de son vis à vis, fixant la foule qui se pressé pour quitter les lieux, les gens ne savaient vraiment pas profiter des bonnes choses. Les familles avec les enfants encore il comprenait, les petits étaient surement fatiguer il n'était pas tôt, mais les autres quels excuses avaient ils pour ne pas prendre le temps de profiter un peu du moment de calme après ce tumulte causé par le feu d'artifice? Il fit doc juste un oui de la tête, rester là était une bonne idée il ne voulait pas aller dans cette marée humaine.

"D'accord mais c'est exceptionnel."
Sourit le châtain amusé.

Il le prenait pour un micro onde il semblerait, mais soit, il était d'humeur à lui rendre ce petit service, il avait rapporté pleins de choses à partager et quand bien même il n'ait prit qu'un karage c'était l'intention qui comptait. Le préfet posa sa main au dessus du bout de viande et se concentra à peine quelques secondes durant les quelles de la chaleur émana de sa main, ce n'était pas visible à l"oeil nu, pas pour cette intensité ni pour cette fonction là. Une fois terminé il refit chauffer son karage et pencha la tête sur le cotés en se massant la nuque de sa main libre.

"En partant j'achèterais une bouteille de saké pour boire un peu dans la chambre si ça te dérange pas."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 8 Déc - 2:03
Kaname était peut-être déjà plus pompette qu’il ne voulait s’avouer et les deux de sake et sa bière avait suffit à le rendre plus léger. Cela ne pouvait être que ça pour qu’il se sente de bonne humeur et sourit à tout va à Sahiko comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde, à la vie, à la mort ! Et voilà qui se mettait à lui demander un service. Il ne pouvait qu’être saoule pour lui demander quelque chose en étant aussi détendu que cela. En temps normal, il aurait préféré manger son menshi froid même s’il avait été répugnant ainsi. Il aurait pris sur lui et continué de croquer dedans comme si c’était une chose délicieuse. A la place, il avait sollicité Haru pour qu’utiliser la magie pour lui. Il lui avait demandé de transgresser les règles de leur académie pour lui ! Le préfet de glace était du genre à honorer scrupuleusement les règles que leur fac avait fixées. La magie était quelque chose qu’il affectionnait tout particulièrement et respectait, donc, il suivait à la lettre ses lois. Cependant, il avait demandé à quelqu’un d’autre de faire ce qu’il se refusait de faire. Ça, c’était un signe qu’il n’était déjà plus dans son état normal.

« Merci ! », dit-il avant de mordre de nouveau dans son beignet de viande.

« Si tu partages avec moi, ça me dérange pas que tu es achètes. », ajouta-t-il avec un petit sourire en coin. C’est yeux pétillait à l’idée de pouvoir continuer de boire et ce gratuitement aux frais de son homologue.

« Le sake se mariera parfaitement avec ces délicieux manju à la chantilly. J’en voulais à la mangue, mais ils ne leur restaient plus que ceux ça, alors j’ai pris une boîte de six par frustration. On pourra trinquer et manger en même ! »

Le jeune homme finit de manger les karaage et garda les onigiri pour plus tard. Il savait que quand il buvait un peu trop, il pouvait se réveiller dans la nuit avec une petite faim. Il garderait ces boulettes de riz au cas où, cela lui éviterait de sortir pour aller au conbini du coin.

Quand il n’eut plus à manger, il se leva et ramassa sa boîte pleine de manju. Il ne dit rien, laissant à son camarade le soin d’interpréter ses intentions. Les derniers badauds qui avaient admiré le feu d’artifice étaient à présent parti, il était donc temps de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Mer 13 Déc - 12:48
Le préfet de glace était il coutumier de ce genres d'écarts concernant les règles au sujet de l'utilisation de leurs magie en dehors de l'enceinte de la fac? Il avait bien l'impression qu'il était quelqu'un de plus relax que lui mais pour être préfet il ne fallait pas faire n'importe quoi, bon en même temps suffisait de ne pas être vu, certaines magies étaient plus discrètes que d'autre, en fait seul la magie de terre ne pouvait pas être utilisé discrètement au quotidien hormis peut être pour le jardinage. Lui de son cotés était intransigeant sur ce point.... Avec les autres, comme les règles du dortoir d'ailleurs, les autres devaient les suivre mais lui étant le roi de ce dit dortoir faisait ce qu'il voulait, bien sur on ne le voyait jamais faire un écart, il était l'exemple et toute sa dictature tomberait à l'eau si on le voyait manqué aux règles qu'il imposait, les moutons verraient qu'ils étaient en pleine dictature de fais ce que je dis pas ce que je fais alors hors de sa chambre il était le parfait tyran autoritaire que tout le monde connaissait, dans sa chambre c'était autre chose, rien de fou mais qu'importe. Peut être que Sakai usait souvent de sa magie en dehors lui aussi? Qui sait il n'allait pas lui poser la question, cela gâcherait sa bonne humeur qui le rendait très vivable.

Croquant dans son dernier bout de karage tellement bien cuit et croustillant il se délecta du goût, il notait que dans e festival toute la bouffe était bonne au passage! Ses yeux s'emplirent d'une envie soudaine, il comptait bien partager les manju à la chantilly, ils devaient être si bons, si savoureux, tellement bon qu'il pourrait en manger jusqu'a s'en rendre malade peut être même? Y'en avait pas assez pour ça mais l'envie y était en tout cas.

"Je comptais partager de toute manière contre des manju justement." Avoua Haru l'air de rien.

Finalement voyant son homologue préfet se lever après un court moment il en fit de même, faisant attention à ne rien oublier il avança, jetant la boite de takoyaki et la bouteille vide de saké à la poubelle, il ne supportait pas les gens qui laissaient leurs déchets là ou ils avaient squatter, quel manque cruel de savoir vivre! Les derniers visiteurs du festivals qui avaient comme eux attendu la fin du mouvement de foule quittaient eux aussi l'endroit. Lui se sentait très joyeux, surement l'alcool, il ne souriait jamais en marchant d'habitude trouvant ça bête et surtout flippant, les gens qui faisaient ça étaient louche! Il alla au stand qui était sur le point de fermer et acheta une autre bouteille de saké, la plus grande et rejoignit le blond. Ils ne virent pas Kenta en partant, était il déjà partit? Surement, brave petit qui avait peut être eut au moins un baisé pour conclure sa soirée.

Le trajet fut fait dans le calme certes mais la bonne humeur était palpable, une très bonne soirée venait de se finir si on ignorait la période ou il avait du supporter l'autre conne jusqu'a ce qu'un baisé vienne l'empêcher de commettre un meurtre. Il fit attention à ne pas faire de bruit en rentrant, les maîtres des lieux dormaient déjà et bon dieu qu'ils ronflaient fort tout les deux, avec en plus le bruit du ventilateur entendraient ils si un cambrioleur entrait dans la maison? Une fois dans la chambre il posa la bouteille et se déshabilla pour enfiler son short de pyjama et son t-shirt, voila il serait bien plus à l'aise comme ça. Il plia un peu au pif son yukata et le posa sur son sac avant de s'asseoir sur son futon, s'adossant au mur avec la bouteille à la main.

"Je veux un manju Sakai." Déclara Haru en souriant, au diable les Kun et les marques de politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 14 Déc - 15:59
Kaname attendit patiemment son camarade quand celui-ci s'arrêta pour acheter sa bouteille d'alcool. Il regardait les gens qui commençaient tous à rentrer chez eux et les stands se fermaient peu à peu. Le feu d'artifice était le clou du spectacle et les commerçants savaient très bien que le matsuri touchait à sa fin une fois cette attraction finie. Cela ne valait vraiment pas le coup pour eux de rester ouvert davantage. Ils avaient une ou deux ventes le temps que les gens prennent le chemin du retour mais pas plus. Sahiko avait donc de la chance d'avoir trouvé un vendeur de sake qui n'était pas trop pressé de fermer boutique.

Le préfet de glace se remit en route une fois l'achat effectué. Il se sentait de plus en plus léger et souriait légèrement. Il resta silencieux et profita de la fraîcheur du soir. C'était une petite promenade fort agréable. Arrivé chez leurs hôtes, il s'efforça de ne pas faire de bruit en montant les escaliers. Il ne s'était même pas posé la question de savoir si Kenta était rentré ou non, il l'avait complètement sorti de son esprit et ne pensait plus qu'à boire un bon coup. Il aimait de temps en temps boire, sans excès, les soir d'été quand il faisait bon comme ça, en regardant la lune.

Dans la chambre, il enleva son yukata qu'il laissa tomber négligemment au sol, s'en moquant de ne pas le savoir plié. En sous-vêtement, il se contenta d'attraper un t-shirt qu'il lui servait de pyjama et rit en entendant la phrase de camarade.

« Si tu le veux, viens le chercher. La lune est belle ce soir, elle mérite qu'on trinque avec elle. », lança-t-il avec un large sourire en agitant la boîte de manju pour donner en à Harukami de venir le rejoindre avant d'aller s'asseoir sur le balcon. Il aimait observait la lune tout en buvant du sake comme on pouvait le faire pour le tsukimi. Et ce soir, c'était un soir parfait pour le faire. Il ouvrit la boîte et attrapa un manju.

« Regarde comme ils sont beaux, ils n'attendent que toi~ », lança-t-il en se tournant vers son camarade avant de croquer dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 15 Déc - 11:17
Pourquoi il ne le lui donnait pas? Le châtain fit une légère moue, trinquer avec la lune? C'est pas comme si elle allait leurs dire "a la votre les mecs" rien à faire de la lune il voulait juste son manju promis, boire avec la lune c'était encore un truc de romantique ça, un truc pourrie qui ne servait à rien et que pompette il ne comprenait pas, oui c'était jolie ce gros truc rond et blanc dans le ciel mais à quoi bon boire devant en souriant bêtement. Mais il voulait tellement croquer dans cette petite chose, sentir la chantilly dans sa bouche, glisser sur sa langue pour passer par sa gorge et continuer ainsi jusqu'a son ventre. Ce serait parfait mais non, il devait se relever pour venir sur ce foutue balcon pour boire devant la lune comme un idiot.

"Méchant..." Marmonna Haru faisant la moue.

Se levant difficilement le préfet de feu continua de ronchonner jusqu'a venir s'asseoir sur le balcon, il ne narguait en plus de ça, c'était pas gentil, alors que lui avait été sympas et vivable toute la semaine plutôt que de l'envoyer chier et lui lancer des réflexions à tout va pour la sale mentalité que l'autre pouvait avoir quand Kenta n'était pas là, bien qu'il ait été plus buvable qu'a la fac. Bref il était gentil et Sakai était méchant voila tout. Posant la bouteille il s'aperçut qu'ils n'avaient pas de verre pour boire mais haussa les épaules, attrapant un manju, il s'en moquait de boire à la bouteille.

"Enfin." Sourit il comme un enfant.

Le châtain croqua dans son manju et le savoura comme si c'était sa première fois au paradis, mon dieu que c'était bon! Deux bouchées plus tard la petite chose était définitivement finie et il se lécha les lèvres puis les doigts, en se tournant vers son homologue le romantique de la lune qui était bien beau sous cette lumière d'ailleurs, peut être le faisait il exprès, de vouloir boire devant la lune car la luminosité de l'endroit le mettait en valeur... Fourbe! Il tendis la main vers lui.

"Un autre."
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 28 Déc - 17:26
Kaname était bien installé sur le balcon. C’était une chance d’un avoir un dans la chambre où il logeait temporairement, car c’était en hauteur, selon lui, qu’on pouvait le mieux observer la lune avec une bonne bouteille de sake. Sinon, il aurait été obligé d’aller escalader le toit, et il ne se sentait pas dans l’état de le faire. Il était conscient d’être déjà un peu éméché. Sinon, il n’aurait jamais pu trouver la présence d’Harukami agréable ! Il était encore au stade où, ce n’était qu’à cause de l’alcool qu’il avait ingéré et qui le rendait joyeux, qu’il pouvait aussi bien supporter la présence de son camarade et même le trouver sympathique.

Le préfet de glace baissa les yeux vers la main tendue de son homologue, puis les releva vers son visage. Lui n’avait même pas encore finit son premier manju que Sahiko réclamait déjà un autre. Il avait l’impression qu’il l’avait carrément englouti !

« Sers-toi tout seul. On en a trois chacun. Je suis pas à ton service monsieur le petit prince. », dit-il en plaisantant, avant de finir son manju. Il y en avait six dans la boîte, pour lui c’était tout à fait logique qu’ils les partageassent à part égal. Trois, c’était déjà beaucoup, alors il n’allait certainement pas pouvoir en manger plus.

« T’es plus supportable que je ne le pensais. Mais je ne digère toujours pas et accepterai pas le fait qu’on t’aies déclaré vainqueur lors de notre premier match en cours d’auto défense. C’est moi qui avait l’avantage, mais l’arbitre ne l’a pas vu. », déclara-t-il, soudainement avant de prendre son deuxième manju.

Il coupa sa pâtisserie en deux et lécha l’intérieur d’une moitié, se mettant un peu de chantilly aux coins des lèvres par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Jeu 28 Déc - 17:42
Combien allait il bien vouloir lui en donner? Le châtain se posait la question en regardant la boite du coin de l'oeil, il ne devait pas se servir, c'était mal ce n'était pas à lui et pourtant il en avait envie, de tous les manger comme si ils n'étaient que pour lui alors que ce n'était pas le cas. Alors il préférait demander comme un enfant, il devait en avoir l'air en tout cas songea t'il un instant avant de se reprendre, peu importe de quoi il avait l'air il voulait un manju un point c'est tout. Ne voyant pas l'aliment venir jusque dans sa main dans l'instant il eut peur de n'avoir eut droit qu'a un seul mais heureusement non, il se trompait!

"O? C'est gentil." Sourit Haru en prenant un autre manju sans attendre.

En temps normal il aurait mal prit le petit prince même si ça avait été dit en plaisantant surtout venant du blond, il ne comprenait toujours pas pourquoi il l'appeler ainsi mais là il y avait l'alcool dans son sang plus le manju dans sa main qui lui faisaient oublier totalement le fait qu'il devait tiquer ou faire la tête, l'important était juste l'aliment qu'il allait pouvoir savourer ce qu'il fit dans l'instant, souriant les yeux clos, un délice. Il ne revint sur terre qu'en entendant les paroles de l'autre.

"Je m'en rappel même pas, ce qu'il à du voir c'était que tu étais par terre et pas moi c'est tout. C'et pas grave." Lança le châtain en haussant les épaules.

Le préfet de feu n'était pas d'humeur à réfléchir et surtout il observait avec attention son partenaire de soirée, le voir lécher la chantilly ainsi lui fit presque râter un battement, l'aguichait t'il? Surement pas... O mon dieu! Il gâchai de la chantilly! Il voyait bien, cette petite pointe de chantilly au coin de ses lèvres, il n'avait pas le droit de faire ça! Posant son manju il n'attendit pas pour poser sa main sur la joue de son vis à vis pour lui faire tourner le visage et lécha cette chantilly du bout de la langue.

"Faut pas gâcher." Déclara t'il en le regardant dans les yeux gardant sa main sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 29 Déc - 0:05
Le châtain clair haussa les épaules. Pour lui, c’était normal de partager comme ça. Il était de nature généreuse, alors c’était quelque chose de banal. La seule différence, c’était que c’était la première fois qu’il faisait un tel geste pour Sahiko. S’ils avaient été ami, il aurait pu voir que c’était quelque chose de naturel, chez lui, de partager comme ça et de penser aux autres pour leur faire plaisir. Cependant, il ne savait pas à quel point son camarade aimait la chantilly. Il avait pris ce parfum car c’était le seul qui restait et savait que Harukami en mangeait.

Le préfet de glace lança juste un regard en coin à celui de feu. Évidemment qu’il ne trouvait pas ça grave. C’était lui que l’arbitre avait déclaré vainqueur. Il n’avait pas subi d’injustice. Toutefois, Kaname ne renchérit pas sur le sujet. Il n’avait pas envie de penser à des choses agaçantes ce soir. Cela gâcherait la soirée alors qu’il passait un bon moment. Il préféra finir son manju à la place.

« Hein ? », commença-t-il à dire, ne comprenant pas ce qui pouvait bien être du gâchis. Il n’eut pas le temps d’ajouter un mot de plus qu’il sentit une main se poser sur sa joue puis une langue chaude et humide et fortement agréable. Agréable au point d’en vouloir plus. Il ancra ses yeux dans les prunelles de son camarade, les contemplant dans un court instant. Et plus il les regardait, et plus il les trouvait magnifiques. Il aurait pu continuer à les regarder encore pendant un moment s’il n’avait pas envie de goûter à plus de cette langue audacieuse qui était venue lui caresser les lèvres. Tout en continuant de fixer ses yeux, il approcha son visage de Sahiko. Il posa d’abord ses lèvres contre les siennes avait de glisser sa langue dans sa bouche, pour la deuxième fois de la soirée. Mais cette fois-ci, le baiser était différent. Il était beaucoup plus sensuel que le premier et long que le premier. Il posa une de ses mains dans ses cheveux pour venir les caresser, tandis que son autre main se posa sur son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 29 Déc - 0:21
La chantilly c'était du sérieux pensa le préfet de feu en se léchant les lèvres une fois la pointe de chantilly récupéré sur les lèvres de son camarade de promo, il ne fallait jamais en gâcher, jamais s’essuyer la bouche avec autre chose que sa langue pour la récupérer, ce serait un sacrilège qu'il ne saurait tolérer, surtout quand elle était d'aussi bonne qualité! Par chance l'autre garçon ne s'offusqua point de cette méthode légitime mais peu commune de récupérer ce met délicat, en même temps ça aurait été un comble vu qu'il l'avait embrasser pour se débarrasser des greluches quelques heures plus tôt.

Remarquant rapidement qu'un regard venait répondre au sien le châtain se perdit un instant à observer les yeux de son vis à vis, il aimait bien cette couleur, ce miel voir doré n'était pas quelque chose de commun et puis surtout c'était sa couleur naturel, pas de lentille non que du naturel et c'était important! Une fois une de ses ex lui avait dit que les yeux bleu lui iraient bien mieux et qu'il devrait mettre des lentilles afin d'être encore plus beau, ce à quoi il avait répondu qu'elle serait mieux avec de plus gros seins et pourtant il lui demandait pas de se les faire grossir, elle avait vite comprit que leurs relation venait de prendre fin, il était parfait avec ses yeux noisettes point barre. Certes il enviait un peu Sakai d'avoir des yeux d'or mais il n'en dirait rien.

Il revint à la réalité en sentant des lèvres sur les siennes ne se laissa faire avec plaisir fermant finalement ses yeux pour savourer ce baisé qui était si langoureux qu'il n'avait pas envie qu'il se termine tout de suite. Qui aurait crut Sakai si sensuel et tendre. Mais il du rompre cet échange pour reprendre un peu son souffle et se lécha de nouveau les lèvres.

"presque aussi bon que la chantilly." Rit Haru en retirant sa main de la joue du blond et reprenant sa dégustation de son second manju.

Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 29 Déc - 23:44
Kaname aurait presque grommelé quand Sahiko rompit le baiser. Il l’aurait bien fait durer plus longtemps tellement c’était bon. Pourquoi y avoir mis un terme alors qu’il semblait lui aussi avoir apprécié cela ? C’était presque frustrant qu’il y mette terme aussi rapidement. Lui aurait pu continuer encore pendant un long moment. Cela avait beau être son rival, ce baiser avait le même effet que les cacahuètes. Quand on commençait à en manger une, on ne pouvait pas s’arrêter à moins d’avoir une volonté de fer et on finissait par se goinfrer. Ce soir, à cause de l’alcool, le préfet de glace n’avait absolument qu’une volonté et il succombé à la moindre envie sans se retenir, et ce qu’il désirait en ce moment plus que tout et contre toute attente, c’était son camarade. Satané alcool ! Il savait très bien qu’il regretterait amèrement demain ce qu’il venait de faire et ce surtout ce qu’il s’apprêtait à faire. Maintenant qu’il avait croqué dans la première cacahuète, il ne pouvait plus s’arrêter.

« Presque ? Comment ça, presque aussi bon que de la chantilly ? », dit-il offusqué avant d’attraper la bouteille de sake et d’en boire plusieurs gorgées cul sec.

« Mais j’embrasse très bien, comment ça peut-être presque. », dit-il en se sentant vexé de passer après de la simple chantilly. C’était offensant ! Toutes ses conquêtes lui avaient pourtant dit que ses baisers étaient un délice. Il comptait bien lui changer d’avis.

Le châtain clair marcha à quatre pattes vers Sahiko et vint s’asseoir à cheval sur lui. Il le poussa sur le sol et s’allongea sur lui. Il s’approcha de son oreille.

« Tu vas voir que mes baisers sont meilleurs que la chantilly. », dit-il avec un large sourire, bien décidé à lui faire changer d’avis. Il n’avait pas l’intention de perdre contre de la vulgaire crème foutée !

Il posa à nouveau ses lèvres contre les siennes et cette fois-ci il l’embrassa de manière beaucoup plus audacieuse et fougeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Sam 30 Déc - 0:00
Le châtain croqua dans son petit délice de la soirée, fermant les yeux, sentant la divine création de l'homme sur sa langue puis continuer son bout de chemin, il croqua de nouveau jusqu'a le terminer, il devait se tenir pour ne pas engloutir cela comme un vulgaire apéritif, ce n'était pas n'importe quoi mangé par n'importe qui non de non! La voix de l'autre le fit revenir sur terre alors qu'il se lécher les doigts pour être sur de ne pas avoir laisser une miette de son manju quelque part, il ne lui en restait plus qu'un d'ailleurs, tristesse, ô drame ô désespoir! Que voulait il? Pourquoi se plaignait il donc?

"Oui tu embrasse très bien Sakai." Assura Haru en récupérant la bouteille de saké pour boire trois petites gorgées.

Il ne pouvait pas le nier et même sans être ivre il aurait surement fait le même constat sur les capacités de son vis à vis à embrasser et savoir utiliser sa langue pour autre chose que dire de la merde à longueur de temps. Il venait pourtant de lui faire un compliment, parler de lui dans la même phrase que de la chantilly c'était quand même un sacré honneur! Voyant son camarade approcher tel un félin il le laissa s'asseoir sur lui surprit d'une telle proximité soudaine et ne su pas trop comment réagir en se retrouvant allonger sous lui.

Le châtain n'eut point le temps de dire quoi que ce soit comme par exemple que rien au monde ne pourrait battre de la chantilly dans son coeur car des lèvres vinrent s'emparer des siennes avec fougue, une fougue qu'il appréciait en ce moment même à tel point qu'il répondit au baisé à son tour. Ne réfléchissant pas il passa l'une de ses mains sous le t(shirt du préfet de glace pour caresser la peau de son dos qui était divine au touché, tandis que sa seconde main vint se poser sur sa nuque pour accentuer leurs baisé un peu plus encore. Il aimait qu'on vienne le chercher pour s'amuser, détestant réclamer du sexe ou quoi que ce soit, l'alcool avait bon dos en plus car il pouvait profiter sans réfléchir aux conséquence à un peu de passion fugace avec ce beau blond.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Mer 3 Jan - 19:25
Le préfet de feu semblait être finalement un homme sensé. Il avait reconnu que Kaname était un homme qui savait embrasser avant même qu’il lui prouve le contraire. Pourquoi le vexer en parlant de chantilly alors ? Avait-il un fétichiste avec la chantilly pour préférer ça à ses délicieux baisers ? Ou alors c’était juste parce qu’il ne voulait pas reconnaître son talent mais finalement dû se rendre à l’évidence et finalement avouer qu’il était doué. Enfin, qu’importe après tout ! L’essentiel, c’était qu’il était revenu à la raison en admettant qu’il était bon pour embrasser. Il comptait tout de même continuer de lui prouver que c’était le cas et pas seulement un coup de chance. Car, même s’il avait une bonne dose d’alcool dans le sang, il était tout à fait conscient qu’il avait glissé sa langue dans la bouche de son camarade et qu’il s’amuser à caresser, titiller, suçoter celle de Sahiko. C’était bien trop bon pour s’arrêter après avoir obtenu ce qu’il voulait entendre. Son homologue se débrouillait très bien lui aussi, il devait le reconnaître et voulait en profiter le maximum. Il était complétement ivre et aurait toujours demain l’excuse d’avoir agit sous l’effet de l’alcool et surtout avoir tout oublié ce qui s’était passé pour nier ce qu’il était en train de faire en ce moment. Et puis, c’était juste un baiser, il n’y avait rien de mal dans un baiser. En plus, c’était facile à excuser.

Toutefois, le jeune homme ne se doutait pas qu’il avait y prendre aussi goût et se laisser doucement jusqu’à déraper au point de non-retour. Mais comment résister à cette main chaude qui caressait sa peau si bien ? Ou cette langue qui réagissait à merveille à la sienne comme si elles se connaissaient depuis longtemps ? Bien qu’étouffait dans le baiser, le châtain clair laissa échapper un gémissement de plaisir. Cet échange, qu’il avait initié, commençait doucement, mais sûrement, à l’exciter. Peut-être était-ce l’absence de sexe de ces deux derniers mois ? Ou tout simplement Sahiko qui lui faisait beaucoup plus d’effet qu’il n’aurait jamais osé imaginer, mais le résultat était bien là. Il commençait à devenir un peu plus gourmand et ne se contenterait plus, bientôt, de simples baisers.

Le souffle coupé, il rompit le baiser et observa un court instant le visage d’Harukami. Tout en haltant à cause du manque d’air et de l’excitation, il repoussa quelques mèches qui cachait son front, puis, il se pencha de nouveau sur lui pour venir lui mordiller doucement le lobe de son oreille gauche, avant de descendre vers son cou pour le lécher, mordiller et entreprendre un suçon au creux de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Jeu 4 Jan - 12:22
Ce baisé était divin et lui faisait un bien fou surtout qu'il n'avait pas eut à le réclamer comme un type en manque de sexe, il ne l'était pas après tout et puis Sakai avait cette fougue qui lui plaisait beaucoup, il sentait toute son envie et l'acceptait avec plaisir. Malheureusement le contact fut rompu et reprenant son souffle le préfet de feu l'observait, reprenant son souffle alors que lui en voulait un peu plus encore, presque boudeur que ce baisé ait prit fin trop rapidement à son goût!  Certains ex plaisantaient en disant qu'il devait être champion d’apnée vu qu'ils étaient toujours les premiers à manquer d'air.

Cessant la caresse dans son dos le châtain soupira d'aise en sentant des dents agresser si délicatement son oreille pendant un court instant avant que le traitement ne continue dans son cou, une zone ô combien sensible chez lui. Il pencha un peu plus la tête sur le cotés pour laisser de l'espace au blond de faire mumuse à sa guise, laissant parfois quelques gémissements lui échapper tans le traitement qui lui était infligé était plaisant. Sa main reprit alors ses caresse allant même sur qu'aux fesses de son compagnon de jeu restant tout de même sagement par dessus le boxer de celui-ci tandis que son autre main remonta dans sa chevelure blonde pour les lui caresser, l'encourageant à continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 4 Jan - 14:32
Kaname était fier de lui, il semblait avoir passé l’envie de Sahiko de le comparer avec de la vulgaire chantilly ou autre chose. Il avait réussi à le faire taire et tout ce qu’il entendait à présent n’était plus que des gémissements de plaisir. Gémissements ô combien érotique. Jamais il n’aurait pu imaginer que son camarade puisse pousser de tels soupir, mais surtout que cela puisse lui faire autant d’effet. Une chaleur au creux de son ventre était née, et au fur et à mesure qu’il entendait ses gémissements dans le creux des ses oreilles, il la sentait grandir jusqu’à irradier dans tout son corps jusqu’à commencer à durcir son pénis. Il ne pouvait à présent plus s’arrêter car il n’avait pas la force de résister à ce désir qui le brûlait. Il devait de plus en plus gourmand.

Le préfet de glace descendit sur la gorge de son homologue pour y déposer un deuxième suçon. Sa peau était délicatement parfumée à la pomme. Une odeur que le châtain clair trouvait étrange. Il aurait imaginé Sahiko porter un parfum un peu plus viril, comme des effluves plus boisées et prononcées. Toutefois, c’était une odeur très agréable, et qui se marié très bien avec l’odeur de sa peau au point que la pomme pourrait bientôt devenir son fruit préféré. Il avait d’en croquer plus. Tout en appuya son bassin et son sexe à présent gonflé par l’excitation contre celui de son camarade, Kaname remonta vers les lèvres d’Harukami pour les capturer de nouveau avec fougue et l’embrassa langoureusement. Il laissa échapper un gémissement rauque de plaisir. Puis, une main se glissa sur son t-shirt pour venir caresser son torse. Les vêtements commençaient à devenir gênant pour lui, il faudrait bien remédier à cela, pour l’instant, il était bien trop occupé à se délecter de cette langue si chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Jeu 4 Jan - 14:43
Haru continua de soupirer d'aise et laisser quelques gémissements de plaisir passer la barrière de ses lèvres sans aucune honte, de toute façon en général en pleins acte il n'avait pas honte de gémir de plaisir, après tout il était consentant à cent pour cent et il n'y avait aucune gêne à avoir quand au fait d'exprimer qu'il adorait le traitement qu'il subissait dans son cou, un vrai bonheur. Ensuite il se trouvait étrangement sensible, ça devait être l'alcool, cela faisait un petit moment que quelqu'un ne l'avait pas rendu fou à ce point là. Il ne pensa même pas au fait que le blond était en trins de le marquer!

Quand les attentions se stoppèrent dans son cou il fut plus que ravis d'avoir de nouveau un baisé digne de ce nom, ne faisant que l'exciter d'avantage lui qui se sentait déjà plus que prêt à aller plus loin et sentir que son collègue préfet était aussi dur que lui ne pouvait pas le faire se calmer! Cette main qui touchait sa peau le faisait frissonner alors il rompit le baisé en se léchant les lèvres, il en avait assez de ne pas sentir sa peau contre la sienne.

"Retire ton t-shirt, il gêne." Ordonna le préfet de feu, retirant son propre t(shirt , le jetant plus loin dans la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Jeu 4 Jan - 23:41
L’embrasser, c’était un véritable régal, au point qu’il se demandait s’il pourrait à présent se passer de ses lèvres. C’était la première fois qu’il échangeait des baisers avec un homme et jamais il n’aurait pensé que cela pouvait être aussi bon. Était-ce comme ça avec n’importe quel garçon ? Ou seulement avec Sahiko parce que leur rivalité s’était transformée en une étrange tension sexuelle, à laquelle il avait cédé, à cause de l’alcool ? Oui, c’était certainement ça. Tout était la faute de l’alcool. C’était le sake qui rendait le préfet irrésistiblement attirant et lui donnait l’impression que ce soir, il serait le meilleur coup qu’il n’aurait jamais connu. C’est dingue ce que des spiritueux pouvaient faire comme effet. Ils pouvaient transformer votre pire ennemi en l’objet de votre plus grand désir. Kaname avait beau savoir qu’il le regretterait amèrement, il ne contrôlait plus son corps et son esprit commençait à occulter les terribles conséquences que cela engendrer. Enfin, il n’allait peut-être pas l’oublier aussi rapidement qu’il le pensait si son amant d’un soir continuait de se comporter comment. Pourquoi avoir rompu ce si délicieux baiser pour dire une chose comme ça.

Le préfet de glace se redressa en haussant les sourcils.

« T’as des mains, tu peux l’enlever s’il te gêne. Ça gâcherait parce tout, » pesta-t-il en étant à cheval sur son basin. Même s’il râlait contre Sahiko et n’aimait pas qu’on lui donne des ordres, il retira lui-même son t-shirt, trouvant lui aussi que les vêtements étaient de trop entre eux.

« T’as intérêt à t’en servir maintenant, » ajouta-t-il en attrapant une de ses mains et en commençant à sucer un de ses doigts gourmandement comme s’il pratiquait une fellation. Il appuya son basin un peu plus contre celui d’Harukami, se frottant légèrement contre lui.

Il le fixait droit dans les yeux, le regardant avec envie. Puis, il posa ses lèvres sur son poignet qu’il embrassa plusieurs fois.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Jeu 4 Jan - 23:55
Pourquoi diable le blond prenait plaisir à l'énerver même adoucis avec l'alcool? Ne pouvait il donc pas retirer simplement son t-shirt afin qu'ils puissent sentir leurs torses l'un contre l'autre et se taire? Ce serait beaucoup plus agréable comme sensation et il était sur que le blond ne le regretterait pas, il n'avait pas rompu ce baisé par plaisir, seulement pour se retrouver moitié nu c'était nécessaire voila tout. Mais finalement vu que l'autre idiot céder à sa requête le châtain garda sa langue dans sa bouche pour éviter de lui lancer une pique et gâcher ce moment qui se passait pourtant si bien.

Le laissant faire sur sa main le préfet de feu se mordit la lèvre, il était si érotique, l'était il tout le temps ou le faisait il exprès pour le rendre fou? Il mourrait d'envie d'avoir ces lèvres et cette langue sur autre chose que son doigt mais il n'en dit rien, il voulait aussi profiter de ce torse à présent dénudé mais ne se trouvait pas dans la bonne position. Quand son poignet devin l'objet de jeu du blond il en profita, de sa main libre il fit basculer son camarade pour se trouver au dessus de lui et lui fit un superbe sourire vainqueur.

"Je vais pas me priver." Sourit Haru en se léchant les lèvres.

Sans attendre le préfet chaud comme la braise alla lécher ce torse avec envie, déposant un suçon un peu au hasard dessus avant de venir mordiller le téton droit, caressant l'autre de sa main libre, il avait tellement bon goût, il ne comptait pas laisser ce blond diriger tout leurs ébat, aussi doué qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 5 Jan - 0:39
Kaname aimait mener la danse, mais il fallait aussi que sa partenaire, enfin son partenaire pour le cas présent, soit aussi réactif. Il détestait avoir quelqu’un de passif dans son lit. Baiser un mollusque, très peu pour lui, alors Sahiko devait lui montrer qu’il n’était pas mou et passif comme une étoile mais plutôt chaud comme l’élément de son dortoir. Alors, certes, ses caresses étaient plaisantes, il ne pouvait pas le nier, mais le préfet de glace avait envie de sentir ce feu qui lui brûler ventre se répandre dans tout son corps. Il voulait jouir, et il voulait que ça soit par les mains de son rival.

Le châtain clair se laissa faire, appréciant l’initiative. Enfin Sahiko lui prouvait qu’il n’était pas qu’un passif et lui montrait qu’il était à la hauteur pour être son rival. Cependant, il ne devait peut-être pas trop vite crier victoire avant de voir le reste. Ce n’était peut-être qu’un changement de position et rien de plus.

« T’as intérêt, oui », répondit-il avec un petit sourire en coin, une étincelle dans les yeux.

Alors qu’il était en train de se demander ce qu’allait faire Harukami et si ses mots allaient être à la hauteur de ses gestes, ses lèvres se posèrent sur son torse. Kaname se mordit sa lèvre inférieure et se cambrant légèrement. Il laissa échapper un gémissement de plaisir quand le préfet de feu s’occupa de ses tétons. Il était plutôt sensible au niveau de cette zone et ne pouvait pas retenir ses gémissements qui se firent plus sonores que les précédents.

Se cambrant un peu plus, il posa ses mains sur les hanches de son homologue pour faire glisser le short ainsi que son boxer en même temps jusqu’où il pouvait. Une fois la tâche finie, il laissa une des ses mains sur ses fesses pour les caresser, palper avec envie. Avec son autre main, il essaya d’enlever son sous-vêtement comme il le pouvait, tout en gigotant sous son amant d’un soir. Une fois nu, il passa ses jambes autour de ceux de Sahiko.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 5 Jan - 12:22
Le châtain aurait crut l'autre plus fier, cherchant à faire taire des gémissements, ce genres de choses, mais il fallait croire que soit l'alcool le rendait assez expressif soit il l'était de nature et c'était plus agréable pour les autres personnes qui baisaient avec lui. De son cotés il n'avait pas honte bien au contraire, c'était important de faire entendre sa voix quand quelque chose allait ou n'allait pas, surtout au lit. Continuant son traitement sur le petit bout de chair il bougea légèrement en sentant l'autre garçon le dévêtir, histoire de lui facilité la tâche, dans cette position ça ne devait pas être évident pour lui. Par contre il ne l'aida pas quand il retira son propre boxer, il avait qu'a demander voila tout.

Histoire de ne pas trop s'attarder le préfet de feu remonta vers le cou de son rival si il pouvait s'exprimer ainsi en pareil circonstance, léchant et mordillant cette peau avec envie, il se sentait brûler d'une envie qui ne lui était as arriver depuis un petit moment, ce garçon était trop érotique il n'y pouvait rien! Sa main quand à elle glissa jusqu'a son pénis pour le lui caresser sans la moindre gêne ni hésitation, il était bien équipé, c'était agréable de constater qu'il n'avait pas mal vu dans les bains le premier soir et surtout que malgré l'alcool le blond ne débandait pas. Il ne voulait pas l'embrasser, voulant entendre chacun de ses gémissements et vint donc mordiller son oreille avec envie.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mages Erudits
avatar
Messages : 1963
Localisation : Derrière toi~
Mages Erudits
Ven 5 Jan - 19:17
Kaname continuait de gémir mais ces gémissements avaient légèrement baisé d’intensité. Ce n’était pas parce que son amant d’un soir lui faisait moins d’effet, non il l’excitait toujours autant, mais plutôt parce qu’il avait changé de zone et que son cou était un poil moins érogène que ses tétons. Toutefois, il avait toujours envie de son camarade, et ce désir ne faisait qu’augmenter au fur et à mesure que les secondes de défilaient et il monta même en flèche quand les doigts du préfet de glace s’enroulèrent autour de son pénis en érection. Il se cambra subitement et laissa entendre davantage sa voix.

Entre deux gémissements, il remonta une de ses mains vers ses lèvres, tendit que l’autre caressait toujours les différentes parties du corps de Sahiko. Il suça deux de ses doigts afin de les humidifier. N’ayant que ça salive à portée de main pour faire office de lubrifiant, il devait en mettre le plus possible sur ses doigts. Une fois la tâche finie, il descendit de nouveau sa main vers le postérieur d’Harukami, puis y introduit d’abord son index dans son intimité et entreprit des va-et-vient jusqu’à introduire un deuxième doigt. Il continua pendant un court instant jusqu’à ne plus pouvoir se retenir. Il renversa la situation pour reprendre le dessus en roulant sur le côté. Il avait choisi la droite pour se rapprocher de son yukata où son portefeuille se trouvait encore dans une des manches. Tout en continuant de titiller sa prostate, il chercha son portefeuille de sa main valide pour en sortir un préservatif. Il en avait toujours avec lui. C’était un homme prudent et toujours équipé.

Quand il sentit sous ses doigts l’emballage de la capote, il retira ses doigts et déchira avec ses dents l’empaquetage avant de l’enfiler sur son membre bien dresser. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Tcherryz
Quatrième année
avatar
Messages : 1951
Localisation : Toulouse
Quatrième année
Ven 5 Jan - 20:22
Le blond était si sensible, le préfet de feu sentait chaque frémissement sur sa peau, se délectait du moindre gémissement ou soupir de plaisir, c'était tellement bon d'entendre quelqu'un aimer ses attentions à ce point, en sachant en plus que celui-ci de base avait du mal à le voir en peinture, faible va l'alcool lui faisait faire n'importe quoi. En même temps lui aussi, sans l'alcool il ne serait pas en trins de savourer cette scène avec tans de plaisir , bien qu'il n'aurait surement aucun regret le lendemain, les coups d'un soir c'était pas dans ses habitudes mais il ne crachait pas dessus non plus, de temps en temps il fallait bien se faire plaisir.

Gémissant de douleur sous la surprise le châtain cessa ses morsures, appuyant son front contre l'épaule de son camarade qui l'avait quelque peu prit au dépourvut, il préférait être prévenue avant de se prendre un doigt au cul en règle général! Par chance le plaisir arriva rapidement tout comme le second doigt, il était si pressé que ça? Alors qu'il avait fait son kéké quand au fait de devoir retirer sa chemise seul. Gémissant de plaisir il se laissa remettre dans sa position initiale, continuant de gémir en frissonnant, caressant ce torse si divin se moquant bien de ce qu'il faisait de sa main libre. Voyant finalement le préservatif se faire enfiler il pesta et se redressa pour lui mordre la lèvre.

"Hésite pas alors que tu m'as mis deux doigts au cul sans prévenir." Pesta haru avant de passer ses bras autour de son cou et de l'embrasser avec fougue.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp with you! :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les livres :: Supernaturel :: Pendragon Gakuen-
Sauter vers: