Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Conservateur le Lun 9 Oct - 15:53


Bienvenue...
... à la plus grande fête d'Halloween ! Invité par une de leur camarade les plus populaires du lycée, tout le monde s’est costumé pour l'occasion. Pensant passer une bonne partie de la soirée à picoler et danser, le lycée entier se retrouve embarqué dans un test de courage. En effet, leur hôte a transformé les lieux en maison hantée. Le but n'est plus de boire à n'en plus finir et tenter de se faire connaître, pour les marginaux, auprès des plus populaires ou de conclure avec le plus de filles possible pour les plus célèbres, mais de se faufiler à traverser les pièces de la maison pour retrouver l'objet demandé comme preuve de son courage. Bien sûr, la mission est plus difficile qu'elle n'y paraît puisque les groupes sont attribués au hasard ...

Les personnages à utiliser :
Jordan : sportif un peu débile, populaire, aime écraser les faibles mais cache un complexe d'infériorité. Déguisé en momie, parce que c'est rigolo de s'enrouler dans du pq *rire de demeuré* (oui pour montrer son niveau débilité xD)
Alcide : geek du lycée, tête de turc de Jordan, peu sociable mais veut changer ça. Déguisé en monstre de Frankenstein parce qu'il se sent comme la brebis galeuse de son lycée (= il se torture trop la tête pour choisir un costume xD)

/!\ Vous devez utiliser les deux pour avancer.

Les règles sont simples :

Tous les participants vont s'entraider pour écrire l'histoire. Mais pour corser l’exercice, les joueurs ne communiqueront que leur dernière phrase au joueur suivant. Soit vous lisez les dernières phrases de chaque joueur, soit vous êtes un vrai joueur et vous ne lisez que la dernière phrase du joueur avant vous. Les deux sont possibles pour permettre à tout le monde de participer sans se bloquer !

C'est donc une sorte de cadavre exquis (le jeu où chacun écrit un mot sans le dévoiler aux autres pour former une phrase qui n'a des fois pas de sens) mais version grande échelle puisqu'on écrira chacun 5 à 10 lignes minimum (mais faites moins d'une page). Vous avez une semaine, pas plus, pour écrire votre partie et la poster. Si la personne met moins de temps, c'est mieux, car la date d'arrêt est le 31/10/2017 ... Et oui, Halloween !

Il est important de vous inscrire à cet événement dès maintenant car nous allons tirer au sort l'ordre de passage le mercredi 11/10/17. Vous pourrez écrire plusieurs parties en fonction du temps que les autres participants vont mettre. Plus vite on écrit, plus on joue ~ car il nous restera en gros 3 semaines !

Lorsque le tirage sera fait, que l'événement sera lancé, chaque participant devront poster à la suite de ce poste, leur partie. Cette partie devra être cachée par un spoil, intitulée "Partie X de l'histoire (-Le nom de la pièce visitée-)", X tant le numéro de la partie, si vous êtes le premier ce sera "partie 1" (Nous avons confiance en chaque d'entre vous pour ne pas la regarder et savoir ce qui se passe). Il faudra aussi copier votre dernière phrase et la remettre dans un autre spoil avec pour nom "Dernière phrase" pour qu'on se repère facilement. Si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à contacter un des admins !

Pour faciliter la liaison entre chaque partie, chaque personne devra s'occuper d'une pièce lors de l'écriture de sa partie et en changer avec le suivant. Une liste des pièces déjà visitées sera mise à disposition sur le post suivant pour vous permettre de vous y retrouver.

L'objet à trouver, qui conclura donc l'histoire, sera la responsabilité de la personne qui répondra au plus proche d'Halloween, en laissant du temps pour la dernière personne. En effet, il ne faudra pas oublier que la personne suivante devra conclure l'histoire et faire sortir les personnages de la maison avec leur trophée pour bien conclure.  

Pour vous aider pour poster votre partie, voilà un mini code rapide avec les spoiler prêts rien que pour vous :
Code:
[spoiler="Partie X de l'histoire (-Le nom de la pièce visitée-)"]TEXTE[/spoiler]

[spoiler="Dernière phrase"]PHRASE[/spoiler]
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Liste des pièces à visiter ! + Participants

Message par Conservateur le Lun 9 Oct - 15:53


Quelques listes...

◘ Voici la liste des pièces que notre petit duo pourra visiter pour retrouver l'objet demandé :
☑ Couloir Rez-de-chaussée
☑ Cuisine
☑ Salon
☑ Couloir premier étage
☑ Chambre (frère/soeur/d'ami...)
☑ Chambre de l'hôte
Chambre parents (fermée à clé)
Salle de bain (fermée à clé)
☑ Grenier

◘ Voici la liste des participants et l'ordre de passage :
- Lily-Rose
- Taahoma
- Azili
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L'histoire finale

Message par Conservateur le Lun 9 Oct - 15:54


Il était une fois ...




La fête battait son plein. Les jeunes buvaient, dansaient et s'empiffraient en attendant que tout le monde arrive. Être dehors avait son avantage, ils pouvaient tous profiter de l'ambiance extérieure, des personnes qui passaient et des décorations du quartier. Le seul inconvénient était le froid qui s'installait doucement. La plupart des filles avaient opté pour des costumes légers, qui ne les couvraient pas vraiment, pour le plus grand bonheur des lycéens. Un semblait particulièrement apprécier et n'hésitait pas à approcher les filles qui lui adressaient un sourire.

"- Il est l'heure, mes amis, de vous révéler enfin le grand jeu de la soirée !", s'exclama la jeune fille qui avait organisé cette soirée. Par chance ses parents n'étaient pas là ce soir, elle pouvait en profiter pour faire la fête la plus grande et la plus géniale de tous les temps. Elle n'avait donc pas lésiné sur les moyens.

"- Je sais qu'il fait un peu frais dehors, mais c'est parce que je vous réserve une petite surprise à l'intérieur. C'est Halloween ce soir et je me suis dit qu'un petit jeu serait une bonne idée. J'ai donc transformé les lieux en maison hantée où par deux, vous allez entrer pour récupérer un objet. C'est une sorte de test de courage."

Un sourire sur les lèvres, l'hôte de la soirée déboutonna le haut de sa tenue d'infirmière. Cette action fut acclamée par les cris des garçons. Elle dévoila son soutien-gorge sans la moindre pudeur pour sortir une paire de menottes.

"- Pour corser le tout, vous allez être attaché à votre partenaire. Bien sûr, personne ne choisit, nous allons laisser le destin décider !"

Elle désigna une petite boîte sur le côté où elle avait inscrit les noms de tous les invités. Elle ne vit aucune objection à son jeu et proposa donc de passer au tirage des paires. Les plus populaires se précipitèrent pour piocher, priant pour tomber sur quelqu'un qu'ils aimaient bien. On pouvait entendre, ici et là, des cris de joie ou des protestations. Mais la maîtresse de maison refusa d'écouter et distribua à chaque duo l'objet qu'il devait retrouver. Une fois ses camarades prêts, elle envoya la première paire à l'intérieur, Jordan et un intello dont elle avait déjà oublié le nom.

"Je crois qu'on est dans le noir" analysa une voix.

"Non, sans blague, Frankenstein." intervint une seconde.

"Adam."

"Hein ?"

"Frankeinstein est le scientifique, pas le monstre. Et un de ses noms est Adam."


Le second soupira "Peu importe..." et chercha sur le mur en tatonnant de la main jusqu'à trouver l'interrupteur. La pièce s'éclaira et révéla un couloir de quelques mètres de longs avec trois portes. Une à leur gauche, une au fond à côté d'un escalier et l'autre à leur droite.

"Bon, plus qu'à chercher..."

Sur la porte de droite était scotché un messag disant "Interdit". La porte était vérouillée et ne cédait pas malgré les coups d'épaule. Le couloir était recouvert d'un vieux papier peint à la mode d'autrefois, quelques cadres étaient accrochés aux murs avec des photos d'une famille qui semblait heureuse mais dont les yeux étaient barrés d'un trait noir. Sur les photos, on voyait toujours les deux parents et un petit garçon et une petite fille.

"C'est un peu creepy, toutes ces photos de gens super heureux."

"C'est la momie qui parle ?"

"Qu'est-ce que t'as à redire sur mon costume ?"

"Juste que ton rôle est déjà de revenir d'entre les morts. D'être quelqu'un qui vivait et qui décide de se réanimer et-"

"En fait, tais-toi, je veux pas savoir. Continuons. Voyons le premier étage plus tard. Il faut trouver ce truc."


(Le monstre de) Frankenstein acquiesça et il tentèrent la seconde porte. Elle s'ouvrit sans problème mais donnait sur une pièce encore plongée dans le noir.

La dernière porte n'opposa pas de résistance non plus et révéla une pièce semblant être la cuisine.

La cuisine. Bon, c’était maintenant que les choses sérieuses aller commencer. Pour Alcide, il ne valait mieux pas trop s’attarder dans cette pièce. Cela serait beaucoup trop simple si le parchemin se trouvait dès la première pièce à fouiller. Sinon à quoi bon faire un test de courage dans une maison hanté si on vous donner tout de suite l’objet à trouver et qu’il ne restait plus qu’à sortir en moins de cinq minutes ? Malheureusement, Jordan n’était pas de cet avis et trouvait ce raisonnement complètement ridicule, et ayant plus de force que le jeune geek, il imposa sa volonté en refusant de bouger de la cuisine sans avoir cherché comme il fallait. Devant se résigner à ce choix, le monstre de Frankenstein commença à fouiller comme il pouvait, avec le boulet qu’il se trainait.

« T’as entendu ? »

« Quoi ? », répondit le footballeur.

« Le drôle de bruit. Ça fait crunch crunch, comme si quelque chose craquait. »

Alcide était sur le qui-vive et redoutait que quelque chose surgisse d’un coup de nulle part quand il réalisa quelque chose.

« Attends. T’es en train de manger ? »

« Bah ouais, c’est une cuisine, c’est qu’on fait dedans. Je croyais que tu étais un petit génie. Oh le gros naze. », lança Jordan, la bouche pleine et postillonnant des miettes de crackers un peu partout.

« Fouille au lieu de manger. »

« Ça va le naze. », rétorqua le moins futé des deux en lui donnant un violant coup d’épaule.

Le mystérieux bruit identifié, Alcide serra les dents et se remit à chercher espérant que son calvaire allait vite finir. À la limite, il préférait mourir d’une crise cardiaque rapidement que de passer une minute de plus attaché à ce demeuré. Soudain, son partenaire de fortune poussa un hurlement dans les aigus.

« Quoi ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? », s’empressa de dire Alcide complètement paniqué. Qu’est-ce que qui pouvait bien effrayer autant un grand costaud comme lui ?

« Y’a un truc humide, et carré ! Là, près de l’évier. »

« C’est une éponge sûrement. Gros nul. »

« Quoi ? Qu’est-ce que t’as dit ? »

« On devrait sortir, y’a rien ici. »

« Hein, ouais. »

Si à cet instant tout s'arrêta brusquement pour Jordan, ce ne fut pas la même histoire pour son partenaire. Ce dernier avait continué d'avancer, avant de se retrouver bloqué puis emporté en arrière. Percutant violemment le sportif, les deux se retrouvèrent projetés au sol, l'un sur l'autre.

"- Mais dégage !", S'écria Jordan en repoussant Alcide sur le côté pour pouvoir respirer. Tout était revenu à la normale pour lui, même s'il avait encore cette désagréable sensation au niveau du bras. Comme si ce qui l'avait frôlé était toujours en train de le toucher. Brr.

"- Me hurle pas dessus ! C'est toi qui a arrêté de bouger sans prévenir !
- UN.TRUC.M'A.TOUCHÉ !
- Surement une stupide décoration en plastique", Marmonna le plus intelligent des deux. Il jeta un coup d'oeil au niveau de la porte menant de la cuisine au salon pour repérer ce qui avait pu faire peur à son idiot de partenaire. Mais aucune décoration ne pendait à ce niveau-là et rien ne semblait avoir bondi sur eux. Rien.

"- On ferait mieux de se remettre à la recherche de l'objet."

Tant bien que mal, les deux se relevèrent. Jordan semblait encore perturbé par ce qui venait de se passer mais Alcide ne le laissa pas s'appesantir plus longtemps sur le sujet. Il voulait en finir et se retrouver libérer de ce boulet. Surtout qu'il était persuadé que ce n'était rien d'important.

Regardant autour de lui, il constata que le salon était assez vide. Sa camarade avait du retirer les objets les plus fragiles et importants pour éviter que quelqu'un ne casse quoi que ce soit. Cela voulait aussi dire qu'ils allaient surement terminer la soirée dans cette pièce quand tous les groupes auraient terminé leur petite aventure dans cette maison hantée improvisée.

"- Hey, je crois que j'ai trouvé un truc", Lança Jordan en posant une main sur l'épaule de son partenaire. Alcide soupira. Pourquoi le sportif avait-il besoin de le toucher ? Ils étaient déjà assez en contact comme ça, pas la peine d'en rajouter plus. Le geek repoussa donc la main du bout des doigts avant de se figer. Il sentit quelque chose de gluant. De la bave ? Tournant la tête, il aperçut un liquide rouge poisseux. Sur le coup, il sursauta, fit un bond sur le côté et frissonna, avant de se rappeler que tout était faux. Bien sûr, le boulet qu'il se coltinait depuis le début n'avait pas loupé sa réaction et se moquait ouvertement de lui.

"- Haha, très drôle. Tu ferais mieux de chercher avec moi plutôt que de faire le crétin. Plus vite on finit, plus vite on se casse d'ici et chacun retourne à ses occupations.
- Oh ça va, t'énerves pas. T'es tellement coincé du cul que j'avais envie de détendre l'atmosphère."

Alcide n'en croyait pas ses oreilles. Jordan avait eu la peur de sa vie avec le "truc" qui l'avait frôlé. Le petit génie était persuadé qu'il avait juste fait ça pour détourner l'attention de lui en faisant peur à celui qu'il considérait comme sa tête de turc. Le pire, c'était qu'il n'y avait strictement personne pour les voir alors pourquoi se donner cette peine ? Sauf si la maîtresse de maison avait décidé de mettre des caméras partout pour les espionner...

"- Bref, reprenons !"

Le plus intelligent des deux préféra ne pas continuer la conversation au risque de perdre encore plus de temps inutilement. Il tira donc sur le poignet de Jordan pour l'entraîner dans un coin de la pièce. Il observa avec attention chaque objet, tentant de repérer celui qu'ils recherchaient.

"- Hey, t'as entendu ?"

Alcide soupira pour la énième fois.

"- Non.
- Ça vient d'en haut !"

Tentant de protester, Alcide n'eut cependant pas d'autre choix que de suivre Jordan qui sortait de la pièce en trombe. Quelque chose semblait avoir attiré l'attention du sportif qui se dirigeait vers l'étage en entrant son partenaire contre son gré.

"Chouette, encore un couloir !" se plaignit Jordan en arrivant en haut des escaliers. "Je veux dire, ils sont super macabres avec leur décorations." Il pointa du doigt un des tableau du mur avec une dépiction d'une famille louche au second abord.

Son camarade s'arracha de sa prise et détacha un des tableaux du mur. Rien derrière. Il avait espéré quelque chose. Il n'avait rien essayé au rez-de chaussé car il aurait été idiot que l'objet qu'ils doivent chercher soit si tôt dans leurs recherches.

"Bon, on a deux portes seulement maintenant..."

"On a pas vu de chambres avant, donc ça devrait être l'un de celles-ci".

"Et l'autre la salle de bain ?"

"Possible."


Entre les deux portes se trouvait un petit meuble surmonté d'un vase avec une fleur encore en vie. Le petit meble comprenait un tiroir. Alcide s'y approcha et toucha de la main le dessous du tiroir pour vérifier que rien n'était caché. Puisque rien d'étrange ne rencontra sa main, il décida d'inspecter le tiroir.

"Une clé !" Il sortit l'objet du tiroir. "Mais pas pour les menottes... Elle doit donc ouvrir une des portes !" Jordan la lui piqua des mains.

"Ok, regarde si y en a une deuxième ! Ou même une troisième pour celle de l'entrée ?"

Jordan ignora les protestations de son partenaire et du mieux qu'il put alors qu'ils étaient menotés d'accéder à la porte et s'insérer la clé qu'ils venaient de trouver. Mais les mouvements de son partenaire le gênaient et finit par lui irriter le poignet.

"T'as pas bi-"

"AIPNZQOUHHGJIESRNJLAAAAH ! Arraignée !!!!!!"

Alcide sauta tout d'un coup et sa main se cogna contre le meubre à plsuieurs reprises alors qu'il essayait de la retirer. Jordan pouvait voir les larmes aux coins de ses yeux perler alors qu'il alait se réfugier derrière lui.

"Quoi, juste une petite bestiole comme ça qui te fait crier comme une fille ?"

Il reegarda le meuble et aperçut quelque chose de fin et très long commencer à sortir du tiroir. Il blêmit soudainemnent. Cette chose n'était pasu ne araignée. C'était un monstre venu de l'outre monde. La patte de cette chose devait faire 20 bons centimètres. Comment avait-elle survécu dans ce petit tiroir de rien du tout ?
Avant qu'elle ne puisse s'échapper, il donna un coup de pied au tiroir qui se referma sur la patte et une secodne qui commençait à sortir. Il rouvrit et referma le tiroir à plusieurs reprises pour être sûr de martiriser l'ignoble chose et qu'elle ait peur de sortir une nouvelle fois.

Pendant ce temps, Alcide avait réussi à ouvrir la porte et tout en pleurant, força son partenaire à cesser le massacre.

Tentant de retrouver son calme, le plus intelligent des deux essaya de se concentrer sur la décoration de la pièce. Celle-ci était assez simple. Il y avait un lit, une petite table de chevet et une armoire, sans oublier le bureau à côté de l'entrée. Bien sûr quelques petits objets transformaient cette chambre d'amis sobre en une chambre hantée, vu les fantômes qui pendouillaient le long du plafond. Un effort bien moindre comparé aux autres pièces avait été fourni mais Alcide ne put qu'apprécier cette petite pause.

"- Arrête de faire ta chochotte !", S'exclama soudainement Jordan en secouant son partenaire. Ce dernier le repoussa, en bégayant une réponse inaudible. Ne pouvait-on pas le laisser tranquille deux secondes ? Surtout que l'idiot qui lui servait de boulet pour le test de courage n'était pas toujours le plus courageux. Il repensait justement à l'incident qui s'était produit quand ils étaient dans le salon.

"- Putain, mais y a rien ici !"

Alcide préféra ne pas répondre à son camarade. Il était bien d'accord. Il n'y avait pas de raison de chercher plus longtemps. Si leur hôte avait mis si peu de coeur dans la décoration de cette pièce, elle n'avait sûrement pas pensé à cacher l'objet ici. Pourtant, dans le doute, l'intello se dirigea vers l'armoire.

"- On perd notre temps !
- Ça va prendre deux secondes !
", Répliqua Alcide sans se laisser démonter. Il tira sur les poignées mais aucune des portes ne bougea d'un millimètre. L'armoire était fermée à clé.

"- Je l'avais dit !"

Toujours aussi peu motivé à écouter son partenaire, il se tourna vers le bureau. Il tira sur un premier tiroir mais celui-ci refusa de s'ouvrir. Son corps fut alors attiré en arrière par Jordan qui semblait vouloir en finir avec cette pièce. Mais Alcide persista et tira sur un deuxième tiroir. Celui-ci s'ouvrit d'un coup, faisant perdre l'équilibre au jeune homme, tandis qu'une tête de clown bondissait vers eux. Deux cris stridents s'élevèrent en échos alors qu'un rire qui se voulait démoniaque se déclencha.

Il leur fallut plusieurs secondes pour se remettre de cette nouvelle frayeur.

"- Je l'avais dit ! Y a rien ici !", Tenta Jordan pour faire comme s'il n'avait pas eu la peur de sa vie. Et sur le coup, aucun des deux n'avaient remarqué qu'ils étaient collés l'un contre l'autre.

"- Ouais, changeons de pièce", Concéda enfin Alcide. Cette fois, il se décolla et se dirigea vers la porte. Il avait sa dose et voulait vite passer à la pièce suivante, en espérant que ce soit la dernière.

Ils revinrent dans le couloir et Alcide jeta un regard toujours apeuré à la table de chevet qui faisait hôte à l'horrible araignée velue. Rien ne bougeait, et c'était tant mieux. Ils ne savaient pas si la seconde porte était fermée à la clef et les deux priaient très sincèrement pour qu'elle ne le soit pas. Des portes fermées étaient comme un présage pour de mauvaises surprises. Mais aussi, qu'il leur faudrait chercher une clé et l'un comme l'autre n'en avait pas l'envie.

"J'en ai marre de ces clowns, araignées et autres monstres. Et surtout du noir !" commenta Alcide en serrant le poing. Pour une fois, son compagnon acquiesça mais ne se priva pas de faire un commentaire sur sa réaction.

"Toujours à faire ta chochotte, hein ?"

"La ferme, Momie."

"Toi-même, Frankenstein."

"Je t'ai déjà dit que-"

"Oui oui, bref. Passons aux choses sérieuses. C'est la dernière pièce alors on devrait trouver ce fichu objet !"


Le sportif mit sa main sur la poignée et appuya en poussant la porte. Heureusement pour eux, celle-ci ne fit aucune résistance et s'ouvrit sur une seconde chambre à coucher. La chambre était modeste, un lit à deux places prenait place contre un mur, une table de chevet sur un seul côté qui montrait une heure avancée qui clignotait, comme si il y avait eu une coupure de courant dans la maison et qu'il n'avait pas été mis à jour ensuite. Une penderie était sur le mur d'en face et la seule fenêtre de la chambre était barricadée.

"Je veux rentrer..." soupira Alcide. Il se résigna à aller fouiller le placard, en ovulant plus mettre de ses mains dans des tiroirs. Encore une fois, les portes s'ouvrirent sans problèmes, néanmoins il faisait trop noir pour voir l'intérieur correctement. "Tu veux pas allumer la lumière s'il te plaît ?" La momie rouspéta et en attrapant quelques unes de ses bandes de PQ volantes, il alla allumer la lumière de la chambre. Une couleur tamisée remplie la pièce, mais assez puissante pour voir les détails et tous les recoins. Ils pouvaient voir un genre de coffre à jouet dans un coin de la pièce ainsi que le lit reposait sur un tapis rouge.

Le geek retourna à sa découverte de l'armoire mais lorsqu'il tourna la tête, il fut accueilli par une vision de centaines de poupées de porcelaines. Il s'écria et recula, essayant de reprendre contenance en fermant les yeux et redressant ses lunettes sur l'arête de son nez. Jordan fut surpris et s'approcha.

"Ca donne envie de gerber," fit-il en attrapant une des poupées. Elle était clichée de films d'horreur : porcelaine blanche avec une petite robe à froufrou. Le visage peint avec des couleurs pâles et délicates pour façonner le visage d'une petite fille. Des boucles rouges en guise de cheveux sous un chapeau tout aussi surmonté de dentelle et de rubans. "Les filles doivent adorer ça." Il l'examinait quand le bras soudain bougea pour se lever et lui toucher la joue. Jordan échappa l'objet qui se fracassa sur le sol. "Frank, on cherche cet objet et on se barre d'ici. J'en peux plus !!"

Il retourna à son meuble pour le fouiller mais hélas, il ne rencontra que du vide. Alcide referma les portes de l'armoire après avoir checké les tiroirs et la penderie puis en essayant de voir entre les poupées qui lui donnaient la chair de poule.

Ils conclurent un un échec. Rien de spécial qui ne donnait d'indice sur l'objet qu'ils devaient ramener.

"Comment ça se fait, on a tout vu !"
se plaignit Jordan en s'asseyant sur le lit défait. Ils avaient même été jusqu'à retourner le matelas, au cas où.

"Tu crois qu'ils auraient oublié de le remettre en place ?"

"Aucun risque, cet endroit est trop bien détaillé pour une faute si stupide..."

"Je ne te savais pas si intelligent, la Momie."

"Oh ça va hein !"


Le silence prit place entre eux alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'ils avaient bien pu oublier.

"Le grenier !"

"De quoi tu parles ?"
La momie fronça les sourcils, même si on ne pouvait pas le voir derrière son costume.

"Dans le couloir, j'ai cru voir une porte qui mène dans le toit. Je parie que c'est là dedans."

"Super..."


Ils se levèrent et sortir de la pièce pour inspecter le couloir et son accès vers le toit.

Alcide commençait sérieusement à en avoir marre de se traîner ce gros lourdaud de Jordan. S’il avait su que devenir social impliquait cela, il serait resté sous sa couette à regarder des films d’horreur en mangeant du pop-corn. Mais non, il avait écouté pour une fois sa grande sœur et avait décidé de se rendre à cette fête. Eh bien, plus jamais il ne l’écoutera à l’avenir !

Soupirant, il avançait dans le couloir baigné par l’obscurité. A son poignet, il sentait le sportif trembler comme une feuille. Ça en devenait tellement ridicule qu’il n’avait mais pas envie de se moquer de lui…

Une fois la traversée finie, ils arrivèrent devant une porte que le plus idiot des deux ouvrit.

« Toi d’abord ! », lança-t-il en le poussant dans l’escalier qui menait vers le grenier. Le geek lança un regard noir, qui malheureusement, ne se voyait pas, puis avança doucement dans les marches.

« Alors, tu le vois, le parchemin ? »

« Minute papillon, c’est pas comme s’il allait nous tomber dans les bras. »

« Minute papillon, oh les expressions de vieux », pouffa Jordan qui se cachait dans le dos de son camarade.

Alcide soupira et se mit en quête de l’objet demandé. La pièce fait plus peur que toutes celles qu’ils avaient pu visiter avant. Pourtant, il n’y avait pas vraiment rien d’extraordinaire ici. On ne s’est pas pris la peine de décorer le grenier. Pourtant, l’endroit avait le don de vous mettre mal à l’aise et le geek sentit un frisson glacé parcourir son corps. C’était calme. Tout ce qu’il pouvait entendre, c’est la respiration de Jordan un grincement inquiétant. Enfin, c’était certainement l’armoire à glace à côté de lui qui en était à l’origine, comme cela avait été le cas dans la cuisine.

« Là ! », hurla Jordan.

« Quoi ? De quoi ? », paniqua Alcide. Il s’agrippa au bras de sa momie.

« Sur la table, le parchemin ! Oh le gros naze il a eu peur. Lâche-moi, je suis pas un PD moi. » gloussa-t-il.

« Pauvre con… » rétorqua Alcide en prenant le parchemin sur la table.

« Dis, comment tu fais bouger le rocking chair alors que t’es à côté de moi. »

« Comment je pourrais… », commença Alcide en tournant la tête en direction de la chaise et compris que le grincement qu’il entendait depuis à l’heure venait de là.

« Cours ! », hurla-t-il en prenant ses jambes à son cou.

Il n’eut pas à le dire deux fois. Jordan était un excellent sportif et courait très vite. Un peu trop pour Alcide d’ailleurs qui se faisait presque traîner, mais il s’en moquait totalement. Plus vite il sortait de là, mieux ça serait.

Une fois dehors, Jordan se vanta de ses exploits, le tout accompagner de rire gras. Alcide s’était un peu mis à l’écart maintenant qu’on les avait détaché.

« Trop bien le coup de la chaise qui bouge toute seule dans le grenier. »

« Comment ça, quelle chaise. »

« Oh, t’es con, tu me fais marcher. », répondit Jordan en donnant une tape dans le dos avant d’aller avec les autres se saouler.

Pris d’un doute, le geek leva les yeux vers la fenêtre du grenier. Son cœur s’arrêta et tout son corps se figea en apercevant une silhouette blanche passer furtivement, comme si elle flottait.

« Tu l’as vu toi aussi ? » lança une jeune fille qui sirotait un verre de bière.

Alcide, les yeux écarquillés et sans voix se tourna vers elle.

« T’en veux ? », demanda-t-il, sur le ton de la conversation en faisant voir son verre d’alcool.
@Lily-Rose
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Lily-Rose le Lun 9 Oct - 16:00

La moindre des choses quand on lance une idée, c'est de participer. Donc je participe ~♪

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3709
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Azili le Lun 9 Oct - 17:05

Me too =D

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1827
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Taahoma le Mer 11 Oct - 2:51

Comptez moi de dans ! Je vais faire de mon mieux °A°

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1333
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Test
Nom: Je suis le maître
Champ B: Choix 1

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Partie 1 - Introduction

Message par Lily-Rose le Ven 13 Oct - 12:44

Partie 1 de l'histoire (Le jardin):
La fête battait son plein. Les jeunes buvaient, dansaient et s'empiffraient en attendant que tout le monde arrive. Être dehors avait son avantage, ils pouvaient tous profiter de l'ambiance extérieure, des personnes qui passaient et des décorations du quartier. Le seul inconvénient était le froid qui s'installait doucement. La plupart des filles avaient opté pour des costumes légers, qui ne les couvraient pas vraiment, pour le plus grand bonheur des lycéens. Un semblait particulièrement apprécier et n'hésitait pas à approcher les filles qui lui adressaient un sourire.

"- Il est l'heure, mes amis, de vous révéler enfin le grand jeu de la soirée !", s'exclama la jeune fille qui avait organisé cette soirée. Par chance ses parents n'étaient pas là ce soir, elle pouvait en profiter pour faire la fête la plus grande et la plus géniale de tous les temps. Elle n'avait donc pas lésiné sur les moyens.

"- Je sais qu'il fait un peu frais dehors, mais c'est parce que je vous réserve une petite surprise à l'intérieur. C'est Halloween ce soir et je me suis dit qu'un petit jeu serait une bonne idée. J'ai donc transformé les lieux en maison hantée où par deux, vous allez entrer pour récupérer un objet. C'est une sorte de test de courage."

Un sourire sur les lèvres, l'hôte de la soirée déboutonna le haut de sa tenue d'infirmière. Cette action fut acclamée par les cris des garçons. Elle dévoila son soutien-gorge sans la moindre pudeur pour sortir une paire de menottes.

"- Pour corser le tout, vous allez être attaché à votre partenaire. Bien sûr, personne ne choisit, nous allons laisser le destin décider !"

Elle désigna une petite boîte sur le côté où elle avait inscrit les noms de tous les invités. Elle ne vit aucune objection à son jeu et proposa donc de passer au tirage des paires. Les plus populaires se précipitèrent pour piocher, priant pour tomber sur quelqu'un qu'ils aimaient bien. On pouvait entendre, ici et là, des cris de joie ou des protestations. Mais la maîtresse de maison refusa d'écouter et distribua à chaque duo l'objet qu'il devait retrouver. Une fois ses camarades prêts, elle envoya la première paire à l'intérieur, Jordan et un intello dont elle avait déjà oublié le nom.

Dernière phrase:
Une fois ses camarades prêts, elle envoya la première paire à l'intérieur, Jordan et un intello dont elle avait déjà oublié le nom.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3709
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Partie 2 - Le couloir du RDC

Message par Taahoma le Dim 15 Oct - 15:22

Partie 2 de l'histoire (le couloir du RDC):
"Je crois qu'on est dans le noir" analysa une voix.

"Non, sans blague, Frankenstein." intervint une seconde.

"Adam."

"Hein ?"

"Frankeinstein est le scientifique, pas le monstre. Et un de ses noms est Adam."


Le second soupira "Peu importe..." et chercha sur le mur en tatonnant de la main jusqu'à trouver l'interrupteur. La pièce s'éclaira et révéla un couloir de quelques mètres de longs avec trois portes. Une à leur gauche, une au fond à côté d'un escalier et l'autre à leur droite.

"Bon, plus qu'à chercher..."

Sur la porte de droite était scotché un messag disant "Interdit". La porte était vérouillée et ne cédait pas malgré les coups d'épaule. Le couloir était recouvert d'un vieux papier peint à la mode d'autrefois, quelques cadres étaient accrochés aux murs avec des photos d'une famille qui semblait heureuse mais dont les yeux étaient barrés d'un trait noir. Sur les photos, on voyait toujours les deux parents et un petit garçon et une petite fille.

"C'est un peu creepy, toutes ces photos de gens super heureux."

"C'est la momie qui parle ?"

"Qu'est-ce que t'as à redire sur mon costume ?"

"Juste que ton rôle est déjà de revenir d'entre les morts. D'être quelqu'un qui vivait et qui décide de se réanimer et-"

"En fait, tais-toi, je veux pas savoir. Continuons. Voyons le premier étage plus tard. Il faut trouver ce truc."


(Le monstre de) Frankenstein acquiesça et il tentèrent la seconde porte. Elle s'ouvrit sans problème mais donnait sur une pièce encore plongée dans le noir.

La dernière porte n'opposa pas de résistance non plus et révéla une pièce semblant être la cuisine.

Dernière phrase:
La dernière porte n'opposa pas de résistance non plus et révéla une pièce semblant être la cuisine.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1333
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Test
Nom: Je suis le maître
Champ B: Choix 1

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Partie 3 La cuisine

Message par Azili le Jeu 19 Oct - 21:09

partie 3 de l'histoire (la cuisine):
La cuisine. Bon, c’était maintenant que les choses sérieuses aller commencer. Pour Alcide, il ne valait mieux pas trop s’attarder dans cette pièce. Cela serait beaucoup trop simple si le parchemin se trouvait dès la première pièce à fouiller. Sinon à quoi bon faire un test de courage dans une maison hanté si on vous donner tout de suite l’objet à trouver et qu’il ne restait plus qu’à sortir en moins de cinq minutes ? Malheureusement, Jordan n’était pas de cet avis et trouvait ce raisonnement complètement ridicule, et ayant plus de force que le jeune geek, il imposa sa volonté en refusant de bouger de la cuisine sans avoir cherché comme il fallait. Devant se résigner à ce choix, le monstre de Frankenstein commença à fouiller comme il pouvait, avec le boulet qu’il se trainait.

« T’as entendu ? »

« Quoi ? », répondit le footballeur.

« Le drôle de bruit. Ça fait crunch crunch, comme si quelque chose craquait. »

Alcide était sur le qui-vive et redoutait que quelque chose surgisse d’un coup de nulle part quand il réalisa quelque chose.

« Attends. T’es en train de manger ? »

« Bah ouais, c’est une cuisine, c’est qu’on fait dedans. Je croyais que tu étais un petit génie. Oh le gros naze. », lança Jordan, la bouche pleine et postillonnant des miettes de crackers un peu partout.

« Fouille au lieu de manger. »

« Ça va le naze. », rétorqua le moins futé des deux en lui donnant un violant coup d’épaule.

Le mystérieux bruit identifié, Alcide serra les dents et se remit à chercher espérant que son calvaire allait vite finir. À la limite, il préférait mourir d’une crise cardiaque rapidement que de passer une minute de plus attaché à ce demeuré. Soudain, son partenaire de fortune poussa un hurlement dans les aigus.

« Quoi ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? », s’empressa de dire Alcide complètement paniqué. Qu’est-ce que qui pouvait bien effrayer autant un grand costaud comme lui ?

« Y’a un truc humide, et carré ! Là, près de l’évier. »

« C’est une éponge sûrement. Gros nul. »

« Quoi ? Qu’est-ce que t’as dit ? »

« On devrait sortir, y’a rien ici. »

« Hein, ouais. »

Phrase suivante:
L’homme au QI d’huître poussa la porte de la cuisine pour se rendre quand la pièce suivante, quand soudain, quelque chose lui frôla le bras.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1827
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partie 4 - Le salon

Message par Lily-Rose le Ven 20 Oct - 16:06

Partie 4 de l'histoire (Salon):
Si à cet instant tout s'arrêta brusquement pour Jordan, ce ne fut pas la même histoire pour son partenaire. Ce dernier avait continué d'avancer, avant de se retrouver bloqué puis emporté en arrière. Percutant violemment le sportif, les deux se retrouvèrent projetés au sol, l'un sur l'autre.

"- Mais dégage !", S'écria Jordan en repoussant Alcide sur le côté pour pouvoir respirer. Tout était revenu à la normale pour lui, même s'il avait encore cette désagréable sensation au niveau du bras. Comme si ce qui l'avait frôlé était toujours en train de le toucher. Brr.

"- Me hurle pas dessus ! C'est toi qui a arrêté de bouger sans prévenir !
- UN.TRUC.M'A.TOUCHÉ !
- Surement une stupide décoration en plastique", Marmonna le plus intelligent des deux. Il jeta un coup d'oeil au niveau de la porte menant de la cuisine au salon pour repérer ce qui avait pu faire peur à son idiot de partenaire. Mais aucune décoration ne pendait à ce niveau-là et rien ne semblait avoir bondi sur eux. Rien.

"- On ferait mieux de se remettre à la recherche de l'objet."

Tant bien que mal, les deux se relevèrent. Jordan semblait encore perturbé par ce qui venait de se passer mais Alcide ne le laissa pas s'appesantir plus longtemps sur le sujet. Il voulait en finir et se retrouver libérer de ce boulet. Surtout qu'il était persuadé que ce n'était rien d'important.

Regardant autour de lui, il constata que le salon était assez vide. Sa camarade avait du retirer les objets les plus fragiles et importants pour éviter que quelqu'un ne casse quoi que ce soit. Cela voulait aussi dire qu'ils allaient surement terminer la soirée dans cette pièce quand tous les groupes auraient terminé leur petite aventure dans cette maison hantée improvisée.

"- Hey, je crois que j'ai trouvé un truc", Lança Jordan en posant une main sur l'épaule de son partenaire. Alcide soupira. Pourquoi le sportif avait-il besoin de le toucher ? Ils étaient déjà assez en contact comme ça, pas la peine d'en rajouter plus. Le geek repoussa donc la main du bout des doigts avant de se figer. Il sentit quelque chose de gluant. De la bave ? Tournant la tête, il aperçut un liquide rouge poisseux. Sur le coup, il sursauta, fit un bond sur le côté et frissonna, avant de se rappeler que tout était faux. Bien sûr, le boulet qu'il se coltinait depuis le début n'avait pas loupé sa réaction et se moquait ouvertement de lui.

"- Haha, très drôle. Tu ferais mieux de chercher avec moi plutôt que de faire le crétin. Plus vite on finit, plus vite on se casse d'ici et chacun retourne à ses occupations.
- Oh ça va, t'énerves pas. T'es tellement coincé du cul que j'avais envie de détendre l'atmosphère."

Alcide n'en croyait pas ses oreilles. Jordan avait eu la peur de sa vie avec le "truc" qui l'avait frôlé. Le petit génie était persuadé qu'il avait juste fait ça pour détourner l'attention de lui en faisant peur à celui qu'il considérait comme sa tête de turc. Le pire, c'était qu'il n'y avait strictement personne pour les voir alors pourquoi se donner cette peine ? Sauf si la maîtresse de maison avait décidé de mettre des caméras partout pour les espionner...

"- Bref, reprenons !"

Le plus intelligent des deux préféra ne pas continuer la conversation au risque de perdre encore plus de temps inutilement. Il tira donc sur le poignet de Jordan pour l'entraîner dans un coin de la pièce. Il observa avec attention chaque objet, tentant de repérer celui qu'ils recherchaient.

"- Hey, t'as entendu ?"

Alcide soupira pour la énième fois.

"- Non.
- Ça vient d'en haut !"

Tentant de protester, Alcide n'eut cependant pas d'autre choix que de suivre Jordan qui sortait de la pièce en trombe. Quelque chose semblait avoir attiré l'attention du sportif qui se dirigeait vers l'étage en entrant son partenaire contre son gré.

Dernière phrase:
Quelque chose semblait avoir attiré l'attention du sportif qui se dirigeait vers l'étage en entrant son partenaire contre son gré.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3709
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Partie 5 - Le couloir de l'étage

Message par Taahoma le Lun 23 Oct - 13:52

Partie 5 de l'histoire (Couloir de l'étage):
"Chouette, encore un couloir !" se plaignit Jordan en arrivant en haut des escaliers. "Je veux dire, ils sont super macabres avec leur décorations." Il pointa du doigt un des tableau du mur avec une dépiction d'une famille louche au second abord.

Son camarade s'arracha de sa prise et détacha un des tableaux du mur. Rien derrière. Il avait espéré quelque chose. Il n'avait rien essayé au rez-de chaussé car il aurait été idiot que l'objet qu'ils doivent chercher soit si tôt dans leurs recherches.

"Bon, on a deux portes seulement maintenant..."

"On a pas vu de chambres avant, donc ça devrait être l'un de celles-ci".

"Et l'autre la salle de bain ?"

"Possible."


Entre les deux portes se trouvait un petit meuble surmonté d'un vase avec une fleur encore en vie. Le petit meble comprenait un tiroir. Alcide s'y approcha et toucha de la main le dessous du tiroir pour vérifier que rien n'était caché. Puisque rien d'étrange ne rencontra sa main, il décida d'inspecter le tiroir.

"Une clé !" Il sortit l'objet du tiroir. "Mais pas pour les menottes... Elle doit donc ouvrir une des portes !" Jordan la lui piqua des mains.

"Ok, regarde si y en a une deuxième ! Ou même une troisième pour celle de l'entrée ?"

Jordan ignora les protestations de son partenaire et du mieux qu'il put alors qu'ils étaient menotés d'accéder à la porte et s'insérer la clé qu'ils venaient de trouver. Mais les mouvements de son partenaire le gênaient et finit par lui irriter le poignet.

"T'as pas bi-"

"AIPNZQOUHHGJIESRNJLAAAAH ! Arraignée !!!!!!"

Alcide sauta tout d'un coup et sa main se cogna contre le meubre à plsuieurs reprises alors qu'il essayait de la retirer. Jordan pouvait voir les larmes aux coins de ses yeux perler alors qu'il alait se réfugier derrière lui.

"Quoi, juste une petite bestiole comme ça qui te fait crier comme une fille ?"

Il reegarda le meuble et aperçut quelque chose de fin et très long commencer à sortir du tiroir. Il blêmit soudainemnent. Cette chose n'était pasu ne araignée. C'était un monstre venu de l'outre monde. La patte de cette chose devait faire 20 bons centimètres. Comment avait-elle survécu dans ce petit tiroir de rien du tout ?
Avant qu'elle ne puisse s'échapper, il donna un coup de pied au tiroir qui se referma sur la patte et une secodne qui commençait à sortir. Il rouvrit et referma le tiroir à plusieurs reprises pour être sûr de martiriser l'ignoble chose et qu'elle ait peur de sortir une nouvelle fois.

Pendant ce temps, Alcide avait réussi à ouvrir la porte et tout en pleurant, força son partenaire à cesser le massacre.

Dernière phrase :
Pendant ce temps, Alcide avait réussi à ouvrir la porte et tout en pleurant, força son partenaire à cesser le massacre.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1333
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Test
Nom: Je suis le maître
Champ B: Choix 1

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

Partie 6 - La chambre d'amis

Message par Lily-Rose le Jeu 2 Nov - 20:05

Partie 6 de l'histoire (CHAMBRE D'AMI):
Tentant de retrouver son calme, le plus intelligent des deux essaya de se concentrer sur la décoration de la pièce. Celle-ci était assez simple. Il y avait un lit, une petite table de chevet et une armoire, sans oublier le bureau à côté de l'entrée. Bien sûr quelques petits objets transformaient cette chambre d'amis sobre en une chambre hantée, vu les fantômes qui pendouillaient le long du plafond. Un effort bien moindre comparé aux autres pièces avait été fourni mais Alcide ne put qu'apprécier cette petite pause.

"- Arrête de faire ta chochotte !", S'exclama soudainement Jordan en secouant son partenaire. Ce dernier le repoussa, en bégayant une réponse inaudible. Ne pouvait-on pas le laisser tranquille deux secondes ? Surtout que l'idiot qui lui servait de boulet pour le test de courage n'était pas toujours le plus courageux. Il repensait justement à l'incident qui s'était produit quand ils étaient dans le salon.

"- Putain, mais y a rien ici !"

Alcide préféra ne pas répondre à son camarade. Il était bien d'accord. Il n'y avait pas de raison de chercher plus longtemps. Si leur hôte avait mis si peu de coeur dans la décoration de cette pièce, elle n'avait sûrement pas pensé à cacher l'objet ici. Pourtant, dans le doute, l'intello se dirigea vers l'armoire.

"- On perd notre temps !
- Ça va prendre deux secondes !
", Répliqua Alcide sans se laisser démonter. Il tira sur les poignées mais aucune des portes ne bougea d'un millimètre. L'armoire était fermée à clé.

"- Je l'avais dit !"

Toujours aussi peu motivé à écouter son partenaire, il se tourna vers le bureau. Il tira sur un premier tiroir mais celui-ci refusa de s'ouvrir. Son corps fut alors attiré en arrière par Jordan qui semblait vouloir en finir avec cette pièce. Mais Alcide persista et tira sur un deuxième tiroir. Celui-ci s'ouvrit d'un coup, faisant perdre l'équilibre au jeune homme, tandis qu'une tête de clown bondissait vers eux. Deux cris stridents s'élevèrent en échos alors qu'un rire qui se voulait démoniaque se déclencha.

Il leur fallut plusieurs secondes pour se remettre de cette nouvelle frayeur.

"- Je l'avais dit ! Y a rien ici !", Tenta Jordan pour faire comme s'il n'avait pas eu la peur de sa vie. Et sur le coup, aucun des deux n'avaient remarqué qu'ils étaient collés l'un contre l'autre.

"- Ouais, changeons de pièce", Concéda enfin Alcide. Cette fois, il se décolla et se dirigea vers la porte. Il avait sa dose et voulait vite passer à la pièce suivante, en espérant que ce soit la dernière.

Dernière phrase:
Il avait sa dose et voulait vite passer à la pièce suivante, en espérant que ce soit la dernière.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
"Vous prenez des anti-dépresseurs ? L'alcool est votre ami lorsque vous avez des soucis ?
Stoppez tout et testez Gintama ! Le remède naturel qui soigne tous vos problèmes !
"
avatar
Lily-Rose
Little fouine ~

Messages : 3709
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 26
Localisation : In Wonderland!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~mikadocolors

Revenir en haut Aller en bas

Partie 7 - La chambre d'hôte

Message par Taahoma le Mar 7 Nov - 6:10

partie 7 de l'histoire (chambre d'hôte):
Ils revinrent dans le couloir et Alcide jeta un regard toujours apeuré à la table de chevet qui faisait hôte à l'horrible araignée velue. Rien ne bougeait, et c'était tant mieux. Ils ne savaient pas si la seconde porte était fermée à la clef et les deux priaient très sincèrement pour qu'elle ne le soit pas. Des portes fermées étaient comme un présage pour de mauvaises surprises. Mais aussi, qu'il leur faudrait chercher une clé et l'un comme l'autre n'en avait pas l'envie.

"J'en ai marre de ces clowns, araignées et autres monstres. Et surtout du noir !" commenta Alcide en serrant le poing. Pour une fois, son compagnon acquiesça mais ne se priva pas de faire un commentaire sur sa réaction.

"Toujours à faire ta chochotte, hein ?"

"La ferme, Momie."

"Toi-même, Frankenstein."

"Je t'ai déjà dit que-"

"Oui oui, bref. Passons aux choses sérieuses. C'est la dernière pièce alors on devrait trouver ce fichu objet !"


Le sportif mit sa main sur la poignée et appuya en poussant la porte. Heureusement pour eux, celle-ci ne fit aucune résistance et s'ouvrit sur une seconde chambre à coucher. La chambre était modeste, un lit à deux places prenait place contre un mur, une table de chevet sur un seul côté qui montrait une heure avancée qui clignotait, comme si il y avait eu une coupure de courant dans la maison et qu'il n'avait pas été mis à jour ensuite. Une penderie était sur le mur d'en face et la seule fenêtre de la chambre était barricadée.

"Je veux rentrer..." soupira Alcide. Il se résigna à aller fouiller le placard, en ovulant plus mettre de ses mains dans des tiroirs. Encore une fois, les portes s'ouvrirent sans problèmes, néanmoins il faisait trop noir pour voir l'intérieur correctement. "Tu veux pas allumer la lumière s'il te plaît ?" La momie rouspéta et en attrapant quelques unes de ses bandes de PQ volantes, il alla allumer la lumière de la chambre. Une couleur tamisée remplie la pièce, mais assez puissante pour voir les détails et tous les recoins. Ils pouvaient voir un genre de coffre à jouet dans un coin de la pièce ainsi que le lit reposait sur un tapis rouge.

Le geek retourna à sa découverte de l'armoire mais lorsqu'il tourna la tête, il fut accueilli par une vision de centaines de poupées de porcelaines. Il s'écria et recula, essayant de reprendre contenance en fermant les yeux et redressant ses lunettes sur l'arête de son nez. Jordan fut surpris et s'approcha.

"Ca donne envie de gerber," fit-il en attrapant une des poupées. Elle était clichée de films d'horreur : porcelaine blanche avec une petite robe à froufrou. Le visage peint avec des couleurs pâles et délicates pour façonner le visage d'une petite fille. Des boucles rouges en guise de cheveux sous un chapeau tout aussi surmonté de dentelle et de rubans. "Les filles doivent adorer ça." Il l'examinait quand le bras soudain bougea pour se lever et lui toucher la joue. Jordan échappa l'objet qui se fracassa sur le sol. "Frank, on cherche cet objet et on se barre d'ici. J'en peux plus !!"

Il retourna à son meuble pour le fouiller mais hélas, il ne rencontra que du vide. Alcide referma les portes de l'armoire après avoir checké les tiroirs et la penderie puis en essayant de voir entre les poupées qui lui donnaient la chair de poule.

Ils conclurent un un échec. Rien de spécial qui ne donnait d'indice sur l'objet qu'ils devaient ramener.

"Comment ça se fait, on a tout vu !"
se plaignit Jordan en s'asseyant sur le lit défait. Ils avaient même été jusqu'à retourner le matelas, au cas où.

"Tu crois qu'ils auraient oublié de le remettre en place ?"

"Aucun risque, cet endroit est trop bien détaillé pour une faute si stupide..."

"Je ne te savais pas si intelligent, la Momie."

"Oh ça va hein !"


Le silence prit place entre eux alors qu'ils réfléchissaient à ce qu'ils avaient bien pu oublier.

"Le grenier !"

"De quoi tu parles ?"
La momie fronça les sourcils, même si on ne pouvait pas le voir derrière son costume.

"Dans le couloir, j'ai cru voir une porte qui mène dans le toit. Je parie que c'est là dedans."

"Super..."


Ils se levèrent et sortir de la pièce pour inspecter le couloir et son accès vers le toit.

Dernière phrase:
Ils se levèrent et sortir de la pièce pour inspecter le couloir et son accès vers le toit.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
「このゲーム、完全に俺な支配した!」ー跡部景吾
avatar
Taahoma
Petit chat

Messages : 1333
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 25
Localisation : Dans un carton, pardi. I fit, I sit!

Test
Nom: Je suis le maître
Champ B: Choix 1

Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/837861/Taahoma

Revenir en haut Aller en bas

FIN

Message par Azili le Mer 8 Nov - 22:49

Partie 8 (le grenier):
Alcide commençait sérieusement à en avoir marre de se traîner ce gros lourdaud de Jordan. S’il avait su que devenir social impliquait cela, il serait resté sous sa couette à regarder des films d’horreur en mangeant du pop-corn. Mais non, il avait écouté pour une fois sa grande sœur et avait décidé de se rendre à cette fête. Eh bien, plus jamais il ne l’écoutera à l’avenir !

Soupirant, il avançait dans le couloir baigné par l’obscurité. A son poignet, il sentait le sportif trembler comme une feuille. Ça en devenait tellement ridicule qu’il n’avait mais pas envie de se moquer de lui…

Une fois la traversée finie, ils arrivèrent devant une porte que le plus idiot des deux ouvrit.

« Toi d’abord ! », lança-t-il en le poussant dans l’escalier qui menait vers le grenier. Le geek lança un regard noir, qui malheureusement, ne se voyait pas, puis avança doucement dans les marches.

« Alors, tu le vois, le parchemin ? »

« Minute papillon, c’est pas comme s’il allait nous tomber dans les bras. »

« Minute papillon, oh les expressions de vieux », pouffa Jordan qui se cachait dans le dos de son camarade.

Alcide soupira et se mit en quête de l’objet demandé. La pièce fait plus peur que toutes celles qu’ils avaient pu visiter avant. Pourtant, il n’y avait pas vraiment rien d’extraordinaire ici. On ne s’est pas pris la peine de décorer le grenier. Pourtant, l’endroit avait le don de vous mettre mal à l’aise et le geek sentit un frisson glacé parcourir son corps. C’était calme. Tout ce qu’il pouvait entendre, c’est la respiration de Jordan un grincement inquiétant. Enfin, c’était certainement l’armoire à glace à côté de lui qui en était à l’origine, comme cela avait été le cas dans la cuisine.

« Là ! », hurla Jordan.

« Quoi ? De quoi ? », paniqua Alcide. Il s’agrippa au bras de sa momie.

« Sur la table, le parchemin ! Oh le gros naze il a eu peur. Lâche-moi, je suis pas un PD moi. » gloussa-t-il.

« Pauvre con… » rétorqua Alcide en prenant le parchemin sur la table.

« Dis, comment tu fais bouger le rocking chair alors que t’es à côté de moi. »

« Comment je pourrais… », commença Alcide en tournant la tête en direction de la chaise et compris que le grincement qu’il entendait depuis à l’heure venait de là.

« Cours ! », hurla-t-il en prenant ses jambes à son cou.

Il n’eut pas à le dire deux fois. Jordan était un excellent sportif et courait très vite. Un peu trop pour Alcide d’ailleurs qui se faisait presque traîner, mais il s’en moquait totalement. Plus vite il sortait de là, mieux ça serait.

Une fois dehors, Jordan se vanta de ses exploits, le tout accompagner de rire gras. Alcide s’était un peu mis à l’écart maintenant qu’on les avait détaché.

« Trop bien le coup de la chaise qui bouge toute seule dans le grenier. »

« Comment ça, quelle chaise. »

« Oh, t’es con, tu me fais marcher. », répondit Jordan en donnant une tape dans le dos avant d’aller avec les autres se saouler.

Pris d’un doute, le geek leva les yeux vers la fenêtre du grenier. Son cœur s’arrêta et tout son corps se figea en apercevant une silhouette blanche passer furtivement, comme si elle flottait.

« Tu l’as vu toi aussi ? » lança une jeune fille qui sirotait un verre de bière.

Alcide, les yeux écarquillés et sans voix se tourna vers elle.

« T’en veux ? », demanda-t-il, sur le ton de la conversation en faisant voir son verre d’alcool.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
*Always look on the brigth side of life~*
avatar
Azili
Mini Poulpy

Messages : 1827
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~

Voir le profil de l'utilisateur http://azili-imaginarium.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Conservateur le Jeu 9 Nov - 11:44

Et voilà, l'histoire est terminée !
Vous pouvez la lire en entière sur le post ICI ou alors vous amuser à lire chaque partie que les membres ont posté.

Bonne lecture et à bientôt pour un prochain événement.
avatar
Conservateur
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Caché dans les moindres recoins du forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://rp-with-you.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération maison hantée ! -Halloween 2017-

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum