Un forum pour les gens voulant rp librement sans avoir un personnage spécifique !
 

[Chasses nocturnes] [M] Chasses Nocturnes

 :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les classiques :: Chasses nocturnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lily-Rose
Little fouine ~
Messages : 3736
Date d'inscription : 09/07/2013
Lun 3 Fév - 10:00
L’aube ? Il avait enfin une indication sur le temps. Il n’était pas trop en retard si c'était bien la vérité. Il avait même le temps de passer chez lui. Il devait absolument se changer. Il ne pouvait pas rester dans ses vêtements actuels. Ceux-ci empestaient l’alcool à plein nez, sans parler du sang et du trou dans son pantalon. Il allait se faire griller si les gens le voyaient dans cet état. Déjà qu’il allait avoir du mal à ne pas boiter. Il était vraiment dans une situation délicate.

- Tout à fait.

Il s’était contenté de ces quelques mots pour répondre à son vis-à-vis. Il n’avait pas envie de s’attarder sur son métier. Il voulait le garder secret pour le moment. Même, pour toujours. Il ne comptait pas revenir voir cet étrange médecin. Il doutait même que celui-ci ait une quelconque maitrise pour exercer comme il le faisait. Mais peu importait. Il avait une autre affaire sur les bras. Il ne pouvait pas tout gérer.

Pendant que le jeune homme écrivait, l’enquêteur s’était levé. Doucement, évidement, pour ne pas avoir trop mal. Mais c’était quand même moins douloureux que la dernière fois. Il avait plus souffert lorsqu’il était allé jeter le liquide dans la plante. Il se remit sur ses pieds et alla attraper son pantalon sur la chaise à côté. Il avait eu envie de le faire avant mais il préférait ne pas éveiller les soupçons du médecin. Il se doutait que ce dernier ne l’aurait pas laissé partir s’il savait qu’il avait jeté son « médicament ». Autant la jouer profil bas.

Il eut les plus grandes difficultés du monde pour mettre son bas. Et encore, il n’avait pas essayé de mettre ses chaussettes et ses chaussures. Ça promettait d’être bien douloureux. Mais il faisait comme si de rien n’était. Il n’était pas quelqu’un qui se plaignait pour un rien.

- Bien, dit-il en récupérant le papier où était inscrite l’adresse de la pharmacie. Il avait déjà remarqué avant l’écriture fine et régulière de son interlocuteur. Il se demandait bien comment il avait fait pour finir dans les bas quartiers. Il devait forcément provenir d’une famille d’aristocrates ou qui avait de bons moyens financiers. Peut-être que sa famille avait tout perdu. Ou alors il avait joué l’enfant rebelle et s’était enfuit de chez lui. Bon nombre de questions auxquelles il n’aurait pas de réponses en restant planté là. Il rangea le papier dans sa poche, écoutant d’une oreille le jeune homme, et finit de se rhabiller.

- La police a surement beaucoup à faire avec tous les meurtres qu’on a en ville.

Il avait dit ça l’air de rien, comme s’il ne faisait pas parti de la police et que ce genre d’histoires n’avait rien avoir à faire avec lui. Après tout les gens se contentaient souvent de lire les journaux pour s’informer de tout ça, sans vraiment s’inquiéter du reste. Parce que la police était là. Mais des fois, celle-ci était malheureusement bien dépassée par les évènements. Comme pour cette dernière enquête.

Il n’avait pas tout écouté mais il avait tilté à la fin, sur les dernières paroles de son interlocuteur. Il termina de remettre sa chemise en place. Enfin il pouvait faire ce qu’il voulait, il était dans un sale état et il n’avait plus qu’une solution pour remédier à ça, rentrer chez lui et se changer après un bon bain.

- J’accepte. Mais à la condition que vous ne m’attiriez plus d’ennuis.

Il faisait encore une fois référence à la bagarre avec l’ivrogne. Il n’avait plus de temps à perdre avec tout ça. Il avait une enquête à mener.
Revenir en haut Aller en bas
Azili
Mini Poulpy
avatar
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/07/2013
Age : 117
Localisation : Derrière toi~
Jeu 6 Mar - 15:17

« La police ? Ça se voit bien que tu ne connais pas ce quartier. » Dit-il en riant.

« J’aime les gens de la « surface » et leur naïveté. Même si elle n’était pas occupée avec tous ses meurtres, comme tu dis, je doute qu’elle puisse faire quelque chose ici. D’ailleurs, elle ne doit pas être au courant des trois quart des crimes qui ont lieu dans les bas quartiers. Je pense que nos chers représentants de la loi n’osent pas trop mettre leur nez dans ces affaires-là. Certainement par manque de courage~ » Lança-t-il en faisant semblant de ne toujours pas connaître le véritable métier de son interlocuteur.

« Ils ne s’intéressent aux meurtres d’ici que quand ça commence à faire vraiment trop de bruit et inquiète les honnêtes citoyens~. Comme cette affaire de prostituées retrouvées mutilés. Tu as certainement lu les journaux ces derniers temps. Ça commence à devenir gênant. Pas qu’ils s’inquiètent pour ces pauvres femmes, non. Mais tout le monde sait très bien que des hommes placés fréquentent ces filles de joie, ou même de simple citoyen. Ils ne doivent pas avoir envie qu’un des clients se fassent tailladés~ » Ajouta-t-il en insistant sur sa dernière phrase, lourde de sous-entendu.

Lewis espérait avoir réussi à attiser la curiosité de James. Malgré ce qu’il venait de dire sur la police, il avait bien besoin qu’un contact parmi les représentants de l’ordre. Il se releva et ferma sa sacoche de médecin après avoir tout rangé devant.

« Promis~ je ne t’attirerais pas d’ennui. A cette heure-là, c’est relativement calme dehors. Mais il faut rester sur ses gardes~. »

Il se dirigea vers la porte et l’ouvrir.

« Ça va aller, ou tu veux t’appuyer sur moi pour marche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lily-Rose
Little fouine ~
avatar
Messages : 3736
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 27
Localisation : In Wonderland!
Dim 9 Mar - 17:10
Manque de courage ? Jamesétait pourtant bien là. Certes, ce n’était pas pour aider les gens d’ici. Il avait juste une grosse affaire sur les bras qui effrayait tout Londres en ce moment et il avait besoin de trouver un maximum d’indices sur cette affaire en cours. Il était donc tout naturellement persuadé qu’en venant par ici, il aurait pu en trouver. Mais les événements s’étant compliqués, il se devait maintenant de rentrer bredouille avant de finir par se faire tuer bêtement. Mais il reviendrait. Il en était persuadé.

- Je ne suis pas un expert de ces quartiers, mais à mon avis vous vous méprenez fortement sur le compte de la police.

Il ne voulait pas rentrer plus dans les détails. Ce n’était pas le moment de se faire griller inutilement.

- Enfin vous semblez vraiment en vouloir à la police.

Avait-il une raison d’en vouloir à ce point à la police ? Les policiers faisaient ce qui était en leur pouvoir. Malheureusement leurs ressources étaient limitées et certains tueurs étaient des experts en la matière donc il fallait se lever tôt pour les attraper. En plus, le nombre de crimes ne faisait qu’augmenter tandis que la police ne voyait pas ses effectifs augmenter. Même certaines fois, il y avait quelques personnes qui abandonnaient face à des crimes trop atroces. Il était donc évidement qu’elle ne pouvait pas s’occuper de tous les crimes. C’était impossible à moins d’être surhumain, ce qui n’était pas le cas.

James avait l’horrible impression que le médecin insistait sur ce sujet. Avait-il découvert un truc ? Savait-il des choses ? Beaucoup de questions mais pas de réponses. Il allait devoir s’éloigner rapidement de cette personne pour le moment. Mais il sentait que leurs chemins allaient de nouveau se croiser. Cette personne était trop suspecte pour ne pas refaire son apparition pendant l’enquête.

- Je peux me débrouiller, dit-il simplement en adressant un léger sourire poli à son interlocuteur.

Encore une fois les premiers pas furent difficiles. Mais rapidement, il s’habitua à la douleur qu’il avait à sa cuisse et put marcher normalement. Au moins, il n’allait pas attirer l’attention comme ça. Pas avec sa démarche du moins. Et vu les gens qui traînaient autour, ses habits n’allaient pas non plus le faire passer pour un vrai phénomène de foire maintenant qu’ils étaient dans un sale état.

Il sortit de la pièce, soulagé. Il ne se sentait vraiment pas très à l’aise. C’était sûrement du au jeune homme aux cheveux blancs. Il dégageait une aura douteuse qui mettrait mal à l’aise n’importe qui.

- Vous voyez, je marche très bien.

Il préféra parler avec une légère touche d’ironie. Il faisait comme s’il ne s’était rien passé. Du moins rien qui n’aurait pu le faire haïr cette personne à ses côtés. Car plus, il y réfléchissait, plus il sentait que le médecin en savait pas mal sur tous ces quartiers. Alors peut-être qu’il pourrait lui être d’une certaine aide pour l’enquête. Encore fallait-il trouver comment obtenir les informations sans se vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Combats nocturnes
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
» Apprentissages Nocturnes
» Mario Andresol propose des patrouillles nocturnes spéclalisées contre le crime
» Scénario Second : "Chasse aux Sorcières" (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp with you! :: LA BIBLIOTHÈQUE :: Les classiques :: Chasses nocturnes-
Sauter vers: